Tetley Main Img 1000x750
Le thé est la boisson la plus bue dans le monde après l’eau. Et ce n’est pas étonnant. Une tasse de thé se prépare aisément, stimule les papilles gustatives et réconforte de la même manière qu’un câlin. Il y a toutefois une autre raison qui incite tant de Canadiens à continuer de boire du thé, année après année. Le rituel du thé – de l’infusion du sachet à la senteur des arômes chaudes – peut vous amener à être plus conscient pour savourer pleinement l’instant présent.

Tetley Img2 1000x750
La pratique de la pleine conscience procure des bienfaits pour la santé. Elle peut soulager le stress, améliorer la santé mentale et cardiaque, abaisser la pression artérielle, favoriser le sommeil, calmer les troubles gastro-intestinaux et réduire la douleur chronique. C’est le concept de la pleine conscience qui nous a menés à créer la nouvelle gamme de thés Live de Tetley. Leurs formules à base d’herbes et de plantes aux effets bénéfiques vous aideront à vivre le moment présent, tous les jours. Grâce à leurs agréables saveurs, ces thés contribueront à éveiller vos sens pour que vous puissiez ressentir de la joie et profiter d’un moment de tranquillité.

Tetley Img3 1000x750
Aspirez-vous à vous connecter à vous-même, à être à l’écoute de ce qui vous entoure et à vivre une vie qui reflète vraiment qui vous êtes ? Voici les trois thés de la nouvelle gamme Live de Tetley qui vous permettront d’y parvenir.

Le thé corsé Live – cannelle, chai et rooibos

Si vous appréciez un thé regorgeant de saveurs franches, le thé corsé Live de Tetley vous conviendra parfaitement. Il se caractérise par un mélange d’ingrédients vedettes comme la cannelle, le chai et le rooibos.

La cannelle n’est pas seulement une épice qui rehausse le goût des pommes, des flocons d’avoine et des produits de boulangerie-pâtisserie. Elle a aussi des effets salutaires. Une étude a démontré que des patients traités à l’insuline et consommant de la cannelle avaient présenté une diminution de leur taux de glucose sanguin. D’autres études ont révélé que la consommation quotidienne de cannelle entraînait une baisse marquée du taux de mauvais cholestérol. Il faut aussi souligner que cet aromate renferme des antioxydants pouvant réduire le risque de maladie cardiaque et atténuer l’inflammation.

Le chai contenu dans le thé corsé Live de Tetley se compose de plantes herbacées, notamment le gingembre, la cardamone et le clou de girofle, qui ont une action bienfaisante sur la santé. Le gingembre comporte de la vitamine C et certaines vitamines B, la cardamone comprend du potassium, du magnésium et du calcium, tandis que le clou de girofle contient de l’acide folique, du calcium et du potassium.

Le dernier ingrédient vedette, mais non le moindre, est le rooibos. À l’instar de la cannelle, il est riche en antioxydants, ce qui favorise la santé du cœur. Puisque le rooibos est le principal ingrédient du thé corsé Live de Tetley, ce dernier est naturellement exempt de théine.

Thé corsé Live – cannelle, chai et rooibos, 3,99 $, tetley.ca

Le thé apaisant Live – camomille, menthe verte et orange

Si vous préférez un thé au goût relaxant, faites l’essai du thé apaisant Live de Tetley qui renferme un mélange de camomille, de menthe verte et d’orange.

On déguste souvent la camomille avant l’heure du coucher car sa saveur délicate favorise la sérénité. Or, il est possible d’en boire à toute heure du jour pour s’offrir un moment de tranquillité. Les fleurs de cette plante sont fréquemment utilisées pour aider à calmer les troubles digestifs et à atténuer l’indigestion, la diarrhée, les nausées et les flatulences.

La menthe verte peut aussi apaiser les troubles digestifs, mais elle y parvient en détendant les muscles gastriques. Elle contribue également à soulager les haut-le-cœur, l’indigestion, les crampes d’estomac et le mal de gorge.

Forte de ses propriétés antioxydantes, l’orange procure un goût et un arôme acidulés qui peuvent remonter le moral et réduire le stress.

Tout comme le thé corsé Live, le thé apaisant Live ne contient pas de théine. On peut donc le savourer sans problème avant de se mettre au lit.

Thé apaisant Live – camomille, menthe verte et orange, 3,99 $, tetley.ca

Le thé fraîcheur Live – menthe poivrée et menthe verte

Si vous recherchez un thé très rafraîchissant (qui donne aussi une haleine fraîche), tournez-vous vers le thé fraîcheur Live de Tetley. Son mélange exquis de menthe poivrée et de menthe verte favorise la détente et ne rend pas nerveux parce qu’il est naturellement exempt de théine.

La menthe poivrée peut améliorer la digestion et il a été démontré qu’elle peut stimuler la mémoire. Elle possède aussi des propriétés antibactériennes et peut contribuer à soulager le mal de tête, la congestion nasale et les symptômes d’allergie. Cette plante herbacée peut aussi aider à décontracter les muscles, ce qui peut faciliter le rituel du coucher.

Comme on l’a dit plus haut, la menthe verte peut permettre la détente des muscles de l’estomac. Cela signifie que le thé fraîcheur Live de Tetley peut favoriser la relaxation afin de bénéficier d’un sommeil paisible et réparateur.

Thé fraîcheur Live – menthe poivrée et menthe verte, 3,99 $, tetley.ca

Pour en savoir plus sur la nouvelle gamme de thés Live, visitez le Tetley.ca.

Tylenol Main Img 1000x750

On n’y échappe pas

Lorsque l’hiver arrive au Canada, le temps se refroidit, les journées raccourcissent, la neige tombe et le rhume et la grippe nous assaillent. De l’automne jusqu’au printemps, et en particulier au plus fort de l’hiver, le rhume et la grippe se propagent dans les collectivités. On doit s’absenter du travail ou de l’école et annuler les sorties entre amis. On reste au lit à se morfondre, une boîte de mouchoirs à portée de main et on tente de soulager nos symptômes en ayant recours à une panoplie de remèdes. Voici ce que nous vous conseillons de faire si vous attrapez un rhume ou une grippe.

Tylenol Img2 1000x750

Adopter de saines habitudes

Un bon moyen d’enrayer la propagation du rhume et de la grippe consiste à suivre les mêmes mesures de prévention mises en œuvre lors de la pandémie de COVID-19 : se laver les mains régulièrement avec du savon antibactérien, désinfecter les surfaces de la maison, se mettre du désinfectant sur les mains dans les endroits publics, tousser dans le pli du coude, rester chez soi lorsqu’on est malade et, bien sûr, se faire vacciner contre la grippe !

Vérifier le contenu de la pharmacie

Puisque la vie continue même quand on tombe malade, l’armoire à pharmacie devrait contenir tout ce qu’il faut pour pouvoir mener un semblant de vie normale. On devrait y trouver notamment des pastilles pour la gorge, des vitamines et des produits de la marque la plus recommandée par les médecins et les pharmaciens pour soulager le rhume, la toux et la grippe chez les adultes : TYLENOLMD*. Pour combattre les symptômes habituels comme la congestion nasale, la toux sèche, la fièvre et les courbatures, optez pour TYLENOLMD Rhume Jour et Nuit. Les comprimés de jour TYLENOLMD Rhume aident entre autres à dégager les voies nasales. Lorsque la toux et les éternuements empêchent de dormir, les comprimés de nuit TYLENOLMD Rhume procurent un soulagement et permettent de se sentir mieux et reposé au réveil.

Pour vous assurer que ce produit vous convient, lisez toujours l’étiquette et suivez le mode d’emploi.

* Selon une étude menée par IQVIA en 2021

Tylenol Img4 1000x750

Boire beaucoup de liquide

Il faut demeurer hydraté. Pensez à boire de l’eau et du thé au gingembre chaud avec du citron pour diminuer la congestion nasale et favoriser l’écoulement de mucus. Et n’oubliez pas la vapeur : un humidificateur à vapeur froide permet d’humidifier l’air et de lutter contre la congestion nasale. On doit toutefois en remplacer l’eau tous les jours.

Choisir des aliments réconfortants

Soyons francs : quand on est malade, on a peu d’appétit. Même si on ne peut pas déguster la bonne soupe de grand-maman, on peut trouver à l’épicerie des soupes maison qui regorgent de vitamines, de minéraux et de protéines. Le thé chaud apaise la congestion nasale et le gingembre frais combat la nausée (râpez-en au-dessus de votre thé). Quant au miel, il contribue à calmer la toux sèche. Lorsque vous êtes affaibli par un rhume ou une grippe, rappelez-vous de choisir des aliments hydratants, riches en éléments nutritifs et réconfortants.

Tylenol 1000x750 Fr

ACHETER MAINTENANT

Pour vous assurer qu’un produit TYLENOLMD vous convient, lisez toujours l’étiquette et suivez le mode d’emploi. Johnson & Johnson Inc. 2022. Désignée la marque la plus digne de confiance selon le sondage Marque de confianceMD 2022 de Sélection. MD Marque de confiance est une marque déposée de Sélection du Reader’s Digest.

Sinusite allergique: que font les sinus?

Qu’est-ce qu’une sinusite?

Si votre rhume, votre grippe ou votre allergie ne semble pas vouloir disparaître, c’est peut-être parce qu’ils se sont transformés en sinusite, une infection des sinus.

Les sinus consistent en quatre paires de cavités remplies d’air et situées à l’avant de la boîte crânienne. Ils sont reliés aux fosses nasales par d’étroits orifices appelés ostia qui laissent normalement s’échapper le mucus et passer l’air dans les deux directions. En cas de sinusite ou d’infection respiratoire, par exemple un rhume, la muqueuse des sinus enfle et obstrue ces passages. Le mucus est alors piégé; il s’accumule et épaissit, favorisant la multiplication de bactéries normalement inoffensives.

Quand cela se produit, on le sent et on le sait. La sinusite se caractérise par la production d’un mucus jaunâtre-verdâtre, une sensation de pression au niveau du visage, des céphalées et une difficulté à respirer par le nez. Vous pourriez également éprouver de la douleur au niveau des dents de la mâchoire supérieure, une toux persistante, une faible fièvre et de la fatigue.
Les symptômes d’allergies et d’infection des sinus peuvent être assez similaires et tout aussi misérables. Découvrez 9 choses que vous devez savoir sur la sinusite allergique.

Personnes à risque de souffrir d’une sinusite

Si vous en êtes à votre première sinusite, ou si vous en avez rarement, il s’agit probablement de la forme aiguë. Elle est habituellement causée par la bactérie Streptococcus pneumoniae ou Haemophilus influenzae. Quand elle est traitée, elle dure environ trois semaines. Si elle persiste pendant plus de deux mois malgré le traitement, alors il s’agit probablement d’une sinusite chronique.

Bien que la sinusite chronique résulte souvent d’une infection bactérienne tenace, elle peut aussi être la conséquence des lésions aux muqueuses causées par une sinusite aiguë que les traitements n’ont pas réussi à guérir. Ou encore, par des polypes ou des kystes, petites tumeurs bénignes présentes dans les voies nasales. L’obstruction peut résulter d’une déviation du septum (cloison faite d’os et de cartilage qui divise les cavités nasales), une anomalie courante.

La fièvre des foins et l’asthme, tous deux associés aux allergies, peuvent également contribuer à la sinusite chronique (en fait, près de 70% des personnes souffrant de sinusite chronique sont aussi atteints par des allergies). Chez certaines personnes, la sinusite est aggravée par une sensibilité à divers aliments, par exemple les produits laitiers et le blé. Elle peut aussi, à l’occasion, être déclenchée par une réaction immunitaire à des champignons microscopiques naturellement présents dans le nez.

Démangeaisons, éternuements, nez et yeux irrités… Découvrez les meilleurs remèdes naturels et les conseils les plus efficaces contre les allergies.

Traitement de la sinusite

Comme près de la moitié des sinusites aigues guérissent d’elles-mêmes, votre médecin pourrait vous recommander d’attendre et de voir ce qui se passera avant de vous prescrire un antibiotique. Pendant cette période d’attente, vous pourriez prendre un certain nombre de mesures simples, par exemple l’inhalation de vapeur et des techniques de gestion du stress, qui vous faciliteront l’existence.

La sinusite bactérienne est souvent pénible à vivre, mais les complications sont rares. Cependant, si vous avez un oeil enflé, si votre vue se brouille, si vous faites beaucoup de fièvre ou si votre comportement change, c’est signe que l’infection s’est propagée. Dans ce cas, rendez-vous à l’urgence dans les plus brefs délais.

Le traitement de la sinusite chronique est plus complexe, compte tenu des nombreuses causes sous-jacentes possibles. On a généralement d’abord recours aux antibiotiques et à diverses mesures en vue d’atténuer les symptômes. Cependant, les traitements habituels ne viendront pas à bout d’une sinusite causée par un polype. Si votre état ne s’améliore pas, le médecin vous référera probablement à un oto-rhino-laryngologiste.

Antibiotiques contre la sinusite

On dispose d’un certain nombre d’antibiotiques pour traiter la sinusite bactérienne aiguë. Celui que le médecin vous prescrira au départ dépendra de la souche bactérienne qui prévaut dans votre région. (Comme cette information est fournie par les hôpitaux, vous n’aurez pas à faire analyser votre mucus.)

À moins que vous soyez allergique à la pénicilline, le choix de votre médecin se portera probablement sur l’amoxicilline, un antibiotique à large spectre qui a largement fait ses preuves pour le traitement de cette infection. Les autres antibiotiques prescrits sont l’amoxicilline/clavulanate (Augmentin), la céfuroxime (Ceftin), le loracarbef (Lorabid), le cefprozil (Cefzil), la lévofloxacine (Levaquin) et la sparfloxacine (Zagam).

Pour que l’antibiotique soit efficace, il faut généralement le prendre pendant au moins dix jours consécutifs. Certains médecins optent pour un traitement de deux semaines afin de diminuer le risque de rechute. Vous éprouverez probablement du mieux au bout de quatre jours, d’autant plus que votre mucus jaunâtre sera moins abondant, mais il est important que vous preniez votre médicament pendant toute la période prescrite afin de guérir l’infection. Autrement, vous risquez de vous retrouver avec une sinusite chronique. Si vos symptômes ne s’atténuent pas au bout de quatre à cinq jours, retournez consulter votre médecin. De plus en plus, les médecins prescrivent, en plus de l’antibiotique, un corticostéroïde en inhalateur nasal afin d’atténuer l’enflure dans les voies nasales.

Autres médicaments contre la sinusite

Outre les antibiotiques, certains médicaments pourraient soulager vos symptômes et accélérer votre rétablissement. Ainsi, les analgésiques en vente libre, tels que les ibuprofènes ou les acétaminophènes, soulagent la douleur des sinus et les céphalées, tandis que les décongestionnants oraux diminuent l’enflure des muqueuses et facilitent la respiration.

Le Sudafed et le Drixoral, qui contiennent de la pseudoéphédrine, et l’Afrin, le Dristan 12-heures et la Neo-Synephrine 12-heures, qui comprennent de l’oxymétazoline, sont les décongestionnants en vente libre les plus populaires. Cependant, il est important que vous consultiez votre médecin avant de prendre un décongestionnant en inhalateur; dans certains cas, ils aggravent la congestion. En outre, n’en prenez pas pendant plus de trois ou quatre jours afin d’éviter l’effet rebond: lorsque son effet se dissipe, le décongestionnant peut provoquer une enflure dans les voies nasales.

D’autres médicaments pourraient également s’avérer utiles:

  • Si vous avez une vilaine toux et dormez mal à cause d’une rhinopharyngite, vous pourriez prendre un antitussif à base de dextrométhorphane (Robitussin DM et Vicks 44). Si votre toux est pénible, demandez à votre médecin de vous prescrire un antitussif à base de codéine (Prométhazine VC/Codéine, Phénergan avec codéine).
  • Pour éclaircir votre mucus, vous pourriez prendre un expectorant contenant de la guaifénésine, mucolytique (qui diminue la viscosité du mucus) constituant l’ingrédient actif du Robitussin et du Glycotuss. Les formules plus puissantes (Fenesin, Humibid) devront être prescrites par votre médecin.
  • Si votre sinusite est déclenchée par une allergie, votre médecin pourrait vous recommander un antihistaminique en vente libre contenant de la diphénhydramine (Benedryl-25, AllerMax) ou vous prescrire un corticostéroïde en inhalateur nasal (par exemple le Béconase ou le Nasacort) afin d’atténuer l’inflammation. On a également recours à l’Allegra (médicament d’ordonnance) et au Claritin (médicament en vente libre), deux antihistaminiques non sédatifs. Cependant, ne prenez ni l’un ni l’autre si votre sinusite est d’origine bactérienne, car ils pourraient contribuer à épaissir votre mucus, et ainsi aggraver le problème.
  • Si vous souffrez de sinusite chronique d’origine bactérienne, vous aurez peut-être besoin d’un antibiotique puissant, tel que la clarithromycine (Biaxin) ou le céfadroxil (Duricef). Vous devrez le prendre sur une période de trois à huit semaines. Votre médecin pourrait également vous recommander de la guaifénésine (expectorant) ainsi qu’un décongestionnant oral. Il s’agit généralement d’un mixte gagnant.

Hydratation, vapeur et solution saline

Vous pouvez également avoir recours à des remèdes et traitements maison qui contribueront à éclaircir votre mucus et à désobstruer vos sinus.

L’inhalation de vapeur est probablement la méthode la plus simple. Faites bouillir de l’eau, videz-la dans une bassine et ajoutez-y une cuillerée à thé de Vicks VapoRub. Recouvrez ensuite votre tête et la bassine d’une serviette. Soir et matin, inhalez lentement la vapeur pendant une dizaine de minutes. Ayez à portée de main des mouchoirs en papier. Prenez garde toutefois à ne pas vous moucher trop fort; vous risqueriez de repousser le mucus plus profondément dans vos sinus.

Pour éclaircir votre mucus et diminuer l’enflure de vos voies nasales, vous pouvez irriguer vos sinus avec une solution saline. Pour cette opération, utilisez une seringue du type dont on se sert pour nettoyer le nez des bébés, ou d’un pot neti, petit dispositif en forme de théière que vous trouverez dans les pharmacies. Irriguez vos voies nasales au moins trois fois par jour en cas de sinusite aiguë, ou une à deux fois par jour dans les cas moins graves.

Il est important de boire beaucoup d’eau, au moins 8 à 10 verres par jour afin d’éclaircir le mucus. Les boissons chaudes sont calmantes; la vapeur d’une tasse de thé ou d’un bol de bouillon de poulet désobstruera temporairement vos voies nasales.

On ne veut pas faire d’exercice quand on a la sinusite. Cependant, l’exercice a pour effet de faire circuler le mucus et de stimuler la production de globules blancs, cellules sanguines qui combattent l’infection. Prenez une marche rapide, faites un tour de vélo ou pratiquez une autre forme d’aérobique, mais évitez les exercices qui obligent à descendre la tête (par exemple pour toucher vos orteils) puisqu’ils augmentent la pression dans les sinus. Si l’exercice aggrave votre congestion, arrêtez d’en faire.

Interventions pour le traitement de la sinusite

Si, au bout de quelques mois d’un traitement aux antibiotiques et de soins à la maison, votre sinusite n’est toujours pas guérie, votre médecin pourrait vous référer à un oto-rhino-laryngologue afin de vous faire passer une endoscopie, intervention non chirurgicale qui est administrée sous sédation locale. Le médecin utilisera un endoscope, instrument flexible ressemblant à un télescope et muni d’une source lumineuse, pour examiner vos sinus et prélever un échantillon du mucus infecté. Grâce à cette intervention, il pourrait détecter une anomalie potentielle de vos sinus, ce qui expliquerait  pourquoi les médicaments sont inefficaces.

Dans certains cas de sinusite chronique, votre médecin pourrait demander une tomodensitométrie (TDM). Cette technique de radiographie complexe permet de déceler une infection des sinus ayant échappé à l’examen. Au besoin, le médecin pourra recommander la chirurgie endoscopique des sinus. Lors de cette intervention, le chirurgien introduit dans les sinus un minuscule scalpel à fibre optique afin de les drainer, d’enlever un polype ou un kyste, le cas échéant, ou d’élargir les voies nasales. Elle ne laisse aucune cicatrice et, dans la majorité des cas, elle est pratiquée sous anesthésie locale. Vous pourrez donc retourner à la maison le jour même. Bien que cette intervention ne garantisse pas la guérison, les résultats d’études indiquent que la plupart de ceux qui la subissent disent avoir moins de symptômes.

Approches alternatives pour le traitement de la sinusite

Pour soulager temporairement votre congestion, consommez des aliments épicés. Le piment fort contient de la capsicine, composé puissant qui dégrade le mucus. La moutarde et le raifort, qui renferment de l’isothiocyanate d’allyle, exerceraient le même effet. Quant au gingembre frais, c’est un antihistaminique naturel. Faites vos expériences; vous finirez par mettre le doigt sur le produit le plus adapté à vos sinus.

Questions à poser à votre médecin

  • Se peut-il que mes maux de tête «de sinusite» soient, en fait, des migraines?
  • Se peut-il que mes sinusites infectieuses récurrentes soient dues à une obstruction de mes voies nasales?
  • Le stéroïde par voie nasale que je prends m’irrite le nez. Y a-t-il d’autres médicaments que je pourrais prendre et qui seraient tout aussi efficaces?
  • Est-ce qu’en traitant ma fièvre des foins je pourrais guérir ma sinusite? Devrais-je consulter un allergologue?

Vivre avec la sinusite

Voici quelques conseils qui vous aideront à mieux prendre en charge votre sinusite:

  • Gérez votre stress. Des études révèlent que le stress et la colère peuvent affaiblir le système immunitaire, ce qui peut entraîner une augmentation de la fréquence et de la gravité des infections des sinus. La méditation ainsi que d’autres techniques de relaxation pourraient vous aider à mieux gérer votre stress.
  • Faites preuve de prudence lorsque vous prenez l’avion. Les changements de pression lors du décollage et de l’atterrissage ont pour effet de repousser le mucus vers les sinus. Mâchez de la gomme, avalez souvent ou servez-vous d’un inhalateur nasal en vente libre afin de diminuer la pression sur vos sinus.
  • Apprenez à vous moucher correctement. Même si vous êtes très congestionnée, ne vous mouchez pas avec force. Inspirez par la bouche puis mouchez-vous délicatement, une narine à la fois, en appuyant sur l’autre. Si votre nez est irrité, appliquez un peu de gel de paraffine ou de gelée de pétrole dans vos narines et en dessous.
  • Inhalez de l’huile essentielle d’eucalyptus. Mettez quelques gouttes d’essence sur un mouchoir et respirez-le à quelques reprises durant la journée; cela pourrait contribuer à soulager les tissus enflammés de vos voies nasales. En inhalation, l’eucalyptol, ingrédient actif de l’huile essentielle d’eucalyptus, resserre et calme les membranes enflammées.
  • Aménagez-vous un espace sans irritant. Si la poussière ou le pollen aggrave votre sinusite, faites de votre chambre un sanctuaire: enlevez tapis et rideaux, passez l’aspirateur régulièrement, lavez les draps toutes les semaines à l’eau chaude et interdisez-en l’accès aux animaux de compagnie.

Pendant que vous y êtes, jetez un oeil aux 20 meilleurs remèdes naturels pour guérir le rhume.

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir de l’information fiable sur la santé! Et suivez-nous sur Facebook et Instagram!

Douleurs Au Bas Du Dos Mauvaise Posture

À quand remonte la dernière fois où vous avez été à l’écoute de votre corps? Faites un petit exercice: assoyez-vous bien droit, relâchez les épaules, desserrez les mâchoires et décontractez les bras. Avec un peu de chance, vous devriez vous sentir mieux. Ce n’est pas le cas? Une partie de votre corps est peut-être endolorie ou vous figurez sans doute parmi les huit millions de Canadiens qui souffrent de douleur chronique. Il y a cependant une bonne nouvelle: il est possible d’obtenir un soulagement en ayant recours à un traitement dont vous avez sûrement entendu parler mais qui ne vous est pas si familier.

«Les chiropraticiens aident à apaiser la douleur des Canadiens pour qu’ils puissent mener une vie active, sans souffrir», déclare la Dre Ayla Azad, une chiropraticienne exerçant à Ajax en Ontario. «Nous nous concentrons sur la colonne vertébrale, la musculature, le système nerveux, les os, les tissus mous et les articulations que vous utilisez au quotidien.»

La chiropratique est une méthode manuelle, non invasive et sans médicaments qui permet de diagnostiquer et de traiter les causes de la douleur, en plus de rétablir la mobilité articulaire normale. Elle vise à améliorer l’ensemble des fonctions du corps afin de prévenir la réapparition – ou même l’apparition – de la douleur pour que les personnes se sentent le mieux possible.

Massotherapeute Chiropraticien Masse Le Dos Du Patient

En 2019, 4,7 millions de Canadiens ont consulté l’un des 9 000 chiropraticiens au Canada en raison de douleur au cou ou au dos, de maux de tête, de douleur arthritique ou de blessures. Le coût d’une consultation chiropratique varie selon divers facteurs comme le type de traitement et l’emplacement de la clinique. Il se peut que les services chiropratiques soient inclus dans votre régime d’assurance maladie complémentaire. Il est facile d’obtenir un rendez-vous auprès d’un chiropraticien – nul besoin d’une demande de consultation d’un médecin.

Vous vous demandez si un chiropraticien pourrait vous aider à vous sentir mieux? La chiropratique peut être utile à de nombreuses personnes, surtout à celles mentionnées ci-dessous.

Vous êtes: une personne qui passe l’essentiel de son temps devant un ordinateur

Vous savez que si vous passez trop de temps devant un écran, ce n’est pas bon pour vos yeux. Or, saviez-vous que le fait de rester assis devant un écran (ou ailleurs) pendant une longue période peut entraîner de la douleur au cou et au dos? Il peut être bénéfique de prendre régulièrement une pause pour bouger, vous lever et marcher ou de consulter un chiropraticien. Ce dernier pourra vous conseiller de choisir une chaise de bureau ergonomique, soulager votre douleur grâce à des techniques manuelles et vous montrer des exercices d’étirement appropriés.

«Après une première évaluation de mon état, on m’a expliqué comment on allait s’y prendre pour que je me sente mieux, on m’a dit ce que je devrais faire entre les séances (notamment des exercices) pour améliorer ma santé et on a élaboré un calendrier de rétablissement», souligne Phil, un patient d’Halifax qui a suivi un traitement chiropratique en raison d’une douleur dorsale. «Mon chiropraticien a fait des miracles.»

La chiropratique peut aussi comprendre des ajustements vertébraux et des mouvements de la colonne vertébrale pour favoriser la mobilité articulaire. Ces manipulations peuvent aider à atténuer les symptômes, à rétablir l’état fonctionnel et à corriger la posture.

Medecin Montre Colonne Vertebrale

Vous êtes: une personne qui éprouve de la douleur ou des problèmes de mobilité en vieillissant

L’activité physique et les étirements contribuent à apaiser la douleur chronique dont souffrent la plupart des gens âgés. L’exécution de mouvements simples peut améliorer l’équilibre, l’endurance et la résistance osseuse, ce qui peut diminuer le risque d’accidents et de blessures. Les chiropraticiens peuvent prodiguer des soins pour soulager la douleur, augmenter l’amplitude articulaire, améliorer l’état fonctionnel et l’équilibre, renforcer les articulations et rectifier la posture. Ils peuvent aussi recommander des exercices complémentaires au traitement que le patient effectue à la maison.

Vous êtes: une femme enceinte qui présente des malaises physiques

La grossesse entraîne souvent des maux de dos qui peuvent nuire à l’accomplissement des activités quotidiennes. Ce n’est pas surprenant car une femme enceinte prend en moyenne 13,6 kg (30 lb), ce qui exerce une pression sur le dos, les hanches, les genoux, les chevilles et les pieds. De plus, la grossesse modifie la posture, ce qui peut causer de la douleur au bas du dos. Un chiropraticien peut utiliser diverses techniques manuelles pour réduire les maux de dos et les douleurs pelviennes, apaiser les muscles endoloris et même calmer la fatigue. Il peut aussi suggérer à la femme enceinte de faire certains exercices et étirements qui l’aideront à se préparer à l’accouchement et à se rétablir rapidement.

Douleurs A La Cheville Course Jogging

Vous êtes: un adepte de la mise en forme qui s’est fixé des objectifs ou qui souffre de douleur nuisant à sa performance

Un chiropraticien peut faire appel à la manipulation des articulations, à la mobilisation manuelle et au traitement des tissus mous pour atténuer la douleur et rétablir l’amplitude articulaire. Selon la province de pratique, il peut aussi employer d’autres types de thérapie comme l’acupuncture, le laser ou les ondes de choc pour mieux contrer les douleurs musculaires.

La douleur due à l’activité physique est courante et peut varier de légère à grave ou d’aiguë à chronique. Elle résulte le plus fréquemment de la sollicitation répétée d’une articulation ou d’un groupe de muscles, d’un surentraînement ou d’un faux mouvement. Il peut s’agir entre autres d’une douleur au bas du dos, d’un genou endolori à la suite d’une blessure, d’un claquage musculaire ou d’une entorse de la cheville.

«Je me suis fait mal au dos en jouant au tennis et j’ai suivi un traitement chiropratique», raconte Tricia, une policière à la retraite de Calgary qui mène une vie active. «Je voulais confier mon dos à des mains expertes.» Elle ajoute que sa chiropraticienne est en mesure de traiter ses blessures pour qu’elle puisse se donner à fond sur le terrain.

Un chiropraticien peut aussi vous aider à améliorer votre performance pour que vous puissiez atteindre vos objectifs sportifs. De plus, il peut parvenir à atténuer la douleur qui vous empêche de toucher à votre but.

Vous êtes: une personne qui a eu un accident et qui ne se sent plus comme avant

Si vous avez eu un accident ou fait une chute, vous pouvez éprouver une douleur que vous ne ressentiez pas avant. Un chiropraticien peut se servir de diverses techniques pour traiter les muscles, les tendons, les ligaments ou les nerfs douloureux.

Vous êtes: une personne qui n’est pas aussi bien physiquement qu’elle le devrait

Il s’agit peut-être d’un mal de dos récurrent qui vous gêne ou d’une douleur au poignet qui survient quand vous promenez votre chien. Ou encore vous désirez simplement demeurer en pleine forme. Quelle que soit la situation, un chiropraticien peut évaluer votre état et établir un plan de traitement pour que vous puissiez vous sentir – ou continuer de vous sentir – aussi bien que possible.

Pour en savoir plus ou pour trouver un chiropraticien près de chez vous, visitez le chiropractic.ca/fr/.

Illustration de Victor Wong

Nirvanie Dyal avait toujours souffert de règles douloureuses. Cette comptable aujourd’hui âgée de 41 ans se souvient que certains jours, à l’université, elle parvenait à peine à se rendre en classe. Le médecin qu’elle avait alors consulté lui avait répondu que c’était « juste des douleurs dues aux règles » et lui avait prescrit un contraceptif pour atténuer les symptômes. Toutefois, comme Nirvanie avait des antécédents familiaux de cancer du sein et que des études ont démontré un lien entre cette maladie et les con­traceptifs oraux, la solution ne pouvait être que temporaire.

En 2017, après 10 ans de pilule, son médecin de famille à Toronto lui annonce qu’il est temps d’arrêter. C’est ce qu’elle fait, et la douleur revient. Tous les 21 jours, elle passe des heures recroquevillée à se tenir le ventre.

«C’était comme des coups de poignard aux entrailles», raconte-t-elle. Les médicaments en vente libre ne la soulagent pas. Pas plus que les remèdes naturopathiques. Seuls les bains chauds la soulagent un peu.

Au cours des deux années suivantes, la douleur ne fait qu’empirer. Elle devient si intense que Nirvanie doit organiser sa vie en fonction de ses règles, sachant que, quatre jours par mois, elle ne peut rien prévoir et doit cesser de travailler. La douleur s’accompagne de ballonnements. En 2019, lors du mariage d’une amie, elle doit dissimuler son ventre pour les séances de photos. «On aurait dit que j’étais enceinte de quatre mois.» Un examen gynécologique n’apporte aucune réponse. Une fois de plus, la douleur est attribuée à son cycle.

Au printemps 2020, les ballonnements cessent de se dissiper après ses règles. Puis la douleur s’étend à son dos. Nirvanie se rend également compte qu’il suffit désormais de petites quantités de nourriture pour avoir un sentiment de satiété. Son médecin l’envoie passer une échographie. « Ils n’ont pas le droit de nous dire quoi que ce soit, mais la technicienne semblait effrayée. Elle a quitté la pièce pour aller chercher son superviseur. »

Accumulation de liquide dans l’abdomen

L’échographie révèle une ascite, une accumulation de liquide dans l’abdomen. Nirvanie est transférée aux urgences, où les médecins retirent de son estomac un litre de fluide brun. «J’étais allongée à observer ce qui se passait et j’avais peur. C’était surréaliste.» On lui annonce qu’il peut s’agir d’un cancer, ou peut-être d’une infection du foie. Pensant à ses antécédents familiaux de cancer, elle est terrifiée.

Nirvanie est autorisée à quitter l’hôpital mais doit revenir le lendemain pour passer de nouveaux examens, dont une autre échographie et une tomodensitométrie. Elle reste quatre jours à l’hôpital, mais les médecins ne parviennent pas à comprendre ce qui ne va pas.

L’ascite est le plus souvent causée par une cirrhose du foie, une insuffisance cardiaque ou un cancer. Les résultats du laboratoire révèlent seulement que le fluide est « hémorragique », c’est-à-dire teinté de sang.

Nirvanie est adressée à un oncologue spécialiste du foie, qui élimine la possibilité d’un cancer ; à un rhumatologue, qui écarte la maladie de Crohn ; et à un gastroentérologue, qui fait une endoscopie de l’estomac sans rien trouver d’anormal.

La patiente, qui n’est pas mariée, s’inquiète alors de sa fertilité et tente de faire congeler ses ovocytes, mais en raison de la quantité de fluide, les médecins ne parviennent à en collecter qu’un. Elle le fait tout de même congeler. En novembre 2020, elle subit une chirurgie exploratoire, et les médecins découvrent de nouveau que son abdomen est rempli d’un fluide sanguinolent. Nirvanie présente également des zones de tissu teintées de brun sur le foie, le côlon et la paroi de l’estomac. L’équipe chirurgicale soupçonne un résultat erroné du test ayant écarté l’hypothèse du cancer ou encore une infection. Ils pratiquent une biopsie sur plusieurs des taches et sont surpris lorsque le laboratoire renvoie un résultat positif pour l’endométriose. Nirvanie est alors envoyée à l’une des équipes gynécologiques de l’hôpital Mount Sinai de Toronto.

Une maladie gynécologique courante

L’endométriose est caractérisée par la croissance à l’extérieur de l’utérus de tissu similaire à la muqueuse utérine. Elle touche environ 10% des Canadiennes et prend généralement au moins sept ans à être diagnostiquée, car on considère trop souvent ses symptômes comme de « simples » douleurs menstruelles. Les douleurs lors du cycle menstruel sont le symptôme le plus courant contrairement à l’ascite. Après la chirurgie exploratoire, le fluide dans l’abdomen de Nirvanie a continué de s’accumuler. « Je ne pouvais pas m’allonger car la pression m’empêchait de respirer correctement, raconte-t-elle. Je devais surélever mon corps en m’appuyant sur des oreillers pour pouvoir dormir. »

Peu de temps après cela, la Dre Meghan McGrattan, postdoctorante spécialisée en chirurgie gynécologique à l’hôpital Mount Sinai, retire près de trois litres de fluide de l’abdomen de Nirvanie. De toutes les patientes qu’elle a drainées au cours de sa carrière, elle n’a jamais vu d’ascite causée par une endométriose. Elle fait des recherches et découvre que de tels cas sont rares. Seules 127 patientes atteintes d’endométriose dans le monde présentent une telle accumulation de fluide.

«L’endométriose n’est pas une cause d’ascite bien comprise, mais nous continuons de chercher, explique la médecin. Si vous n’avez pas cette maladie à l’esprit quand vous cherchez, vous ne la trouverez pas.» La Dre McGrattan espère que cette découverte permettra à des femmes comme Nirvanie de ne pas souffrir des années avant d’obtenir un diagnostic.

Les médecins cherchent encore la cause exacte de l’endométriose et n’ont toujours pas trouvé de traitement définitif, mais il existe des médicaments pour soulager la douleur. Ces médicaments peuvent également augmenter la fertilité. « Nous expliquons à nos patientes qu’il s’agit d’une maladie chronique et que le traitement est là pour les aider à se sentir aussi bien que possible », précise la Dre McGrattan. En apprenant qu’elle souffrait d’endométriose et non de cancer, Nirvanie n’a éprouvé que du soulagement.
«J’aimerais pouvoir revenir en arrière et me dire qu’il n’est pas normal de souffrir autant, regrette-t-elle. J’aurais peut-être été plus insistante auprès des médecins.»

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir de l’information fiable sur la santé! Et suivez-nous sur Facebook et Instagram!

.Les aliments biologiques sont-ils meilleurs pour la Terre?

Que vous fassiez vos emplettes dans des supermarchés, des marchés de cultivateurs ou des magasins-entrepôts, vous trouverez un grand choix de produits biologiques et conventionnels. Ça correspond à la tendance générale qui nous incite à agir en fonction de notre impact environnemental pour vivre de façon plus écoresponsable. Les aliments biologiques occupent une grande place dans cette équation étant donné que la transformation des aliments a un effet néfaste sur les sols et l’eau. Les personnes qui sont conscientes de leur empreinte carbone peuvent même placer la barre encore plus haut, en achetant du poisson et des fruits de mer écologiques ou en cultivant des aliments à la maison. Si suffisamment de personnes changeaient leurs habitudes alimentaires, la planète en retirerait d’énormes bénéfices. Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur les aliments biologiques.

Voici comment bien s’alimenter de façon coresponsable.

Définition des aliments biologiques

Les aliments biologiques sont cultivés sans produits chimiques synthétiques comme les pesticides et les fertilisants et n’ont pas été génétiquement modifiés. Même si les aliments bio représentent actuellement moins de 10% des ventes d’aliments aux États-Unis, les statistiques montrent que leur consommation augmente, et les experts s’attendent à ce que cette hausse se poursuive.

Pour être certifié bio, un aliment doit être cultivé et transformé selon le National Organic Program (organisme qui contrôle l’alimentation issue de l’agriculture biologique), lequel est supervisé par le Département de l’agriculture des États-Unis (USDA). Voici un aperçu des faits saillants du programme:

Le USDA réglemente toutes les récoltes, le bétail et les produits agricoles biologiques à l’aide de méthodes approuvées qui encouragent et attachent un grand prix à la gestion efficace des ressources, à l’équilibre écologique et à la biodiversité.

Tout produit affichant le sceau biologique du USDA est certifié bio et son contenu est biologique à au moins 95 %. Les fertilisants synthétiques, les boues d’épuration, les radiations et les manipulations génétiques sont proscrits.

Chaque année, des agents du USDA effectuent sur place plus de 30 000 inspections afin de vérifier le respect des standards bio.

Différence entre aliments naturels et biologiques

Si le USDA exige que les aliments étiquetés « naturels » soient très peu transformés et exempts de tout ingrédient artificiel, les aliments naturels ne sont toutefois pas tenus aux mêmes standards que les aliments biologiques. C’est une différence que les consommateurs devraient comprendre lorsqu’ils évaluent leurs options vertes.

Différence entre aliments locaux et biologiques

Par aliments locaux, on veut généralement dire des aliments cultivés ou produits près de l’endroit où ils sont censés être vendus ou consommés; en d’autres termes, les aliments locaux voyagent très peu à partir de leur lieu d’origine. En vertu de la Loi de 2008 sur l’alimentation, la conservation et l’énergie adoptée par le Congrès américain, un aliment produit localement ou régionalement doit rester à moins de 640 kilomètres de son lieu d’origine. Mais la définition la plus courante d’un aliment local est un aliment cultivé dans son État/sa province ou à moins de 160 kilomètres. Les aliments locaux, qu’ils soient biologiques ou non, sont meilleurs pour l’environnement que ceux qui sont importés ou cultivés à l’autre bout du pays parce qu’ils voyagent moins pour se rendre jusqu’à votre assiette.

Les aliments ne sont pas la seule manière de devenir écoresponsable. Apprenez-en plus sur l’écotourisme, et 8 façons d’être un voyageur plus écoresponsable.

Glossaire des termes biologiques

Pour ajouter à la confusion entourant les aliments biologiques, il existe une variété de termes utilisés par les marchands d’aliments bio. Voici un aide-mémoire :

  • 100 % biologique. Tout comme l’appellation l’indique, ça signifie que le produit contient des ingrédients 100 % biologiques (à l’exception du sel et de l’eau qui sont considérés naturels).
  • Biologique. Pour qu’un aliment soit certifié biologique, il doit contenir un minimum de 95 % d’ingrédients biologiques.
  • Fabriqué à partir de ____ biologique. Pour obtenir cette certification, un produit doit être composé d’au moins 70 % d’ingrédients d’origine biologique.
  • Œufs de poules élevées en liberté. Tous les œufs biologiques viennent aussi de poules élevées en liberté, mais tous les œufs de poules élevées en liberté ne sont pas biologiques. Comme le terme le suggère, les poules pondeuses ne sont pas gardées en cage et sont donc capables de se promener en liberté avec un accès illimité à de la nourriture et de l’eau. Pour que les œufs soient certifiés biologiques en plus de provenir de poules en liberté, les poules doivent manger de la nourriture ne contenant pas de fertilisants synthétiques, de boues d’épuration et de la plupart des pesticides.

Avantages des aliments biologiques

Les aliments biologiques sont-ils meilleurs pour la Terre?

Ils sont cultivés en utilisant moins de pesticides

Bien que les fruits et les légumes ne soient pas entièrement exempts de pesticides, ceux autorisés à être utilisés sont produits ou tirés de sources naturelles et sont beaucoup moins toxiques que les produits chimiques utilisés dans les produits conventionnels. « Consommer des produits biologiques réduit votre exposition aux résidus de pesticides ainsi qu’aux bactéries résistantes aux antibiotiques », de dire Linda Fears, une coach en nutrition certifiée de la Cornell University et fondatrice de la compagnie de mieux-être goodfoodrx.

Ils sont potentiellement meilleurs pour la santé

S’il n’existe pas de preuves solides comme le roc des avantages potentiels des aliments biologiques pour la santé, certaines suggèrent qu’ils sont meilleurs pour vous. Par exemple, selon une revue de 343 études publiée dans le British Journal of Nutrition, les fruits et les légumes bio contiendraient 20 à 40 % plus d’antioxydants que les fruits et légumes conventionnels.

Et d’après une étude sur les aliments biologiques et la santé publiée par l’Institut national de santé publique en Pologne, il a été démontré que les aliments bio présentaient des niveaux plus bas de métaux toxiques et des niveaux plus élevés de vitamine C et de polyphénols (des composés végétaux offrant divers bénéfices pour la santé), qui servent notamment de protection contre les maladies du cœur, le diabète de type 2 et certains cancers.

Une autre étude publiée dans le British Journal of Cancer a par ailleurs révélé que consommer des aliments biologiques n’avait pas, d’un côté ou de l’autre, d’effet sur le risque de cancer chez les femmes. Des recherches supplémentaires devront être réalisées pour confirmer les effets potentiels des aliments bio sur la santé.

Certains aspects des aliments biologiques sont meilleurs pour l’environnement

L’agriculture et l’élevage biologiques entraînent moins de pollution, permettent de conserver l’eau et produisent une terre de meilleure qualité, tout en réduisant l’érosion des sols. En outre, les eaux de ruissellement provenant de fermes non biologiques contiennent des pesticides, du fertilisant et des déchets d’origine animale qui ne sont pas utilisés dans l’agriculture biologique. Ces contaminants menacent de polluer les rivières, les lacs et autres cours d’eau.

Désavantages des aliments biologiques

Ils sont plus coûteux

Le coût des aliments biologiques est une considération pratique qu’on ne peut ignorer, particulièrement à un moment où votre portefeuille ressent déjà les effets négatifs de l’inflation à l’épicerie. Raison principale expliquant pourquoi les aliments bio sont plus coûteux : les coûts plus élevés associés aux pratiques agricoles qui respectent toutes les règles du USDA.

Ils utilisent un plus grand nombre de terres

Selon une étude internationale réalisée par la Chalmers University of Technology en Suède, le fait qu’un beaucoup plus grand territoire soit requis pour cultiver des aliments biologiques plutôt que conventionnels devrait être un facteur déterminant dans toute analyse coûts-avantages globale responsable des deux méthodes de production. En d’autres termes, plus il y a de terres utilisées pour respecter les critères spécifiques exigés par l’agriculture biologique, plus il y aura de la déforestation. Ces arbres sacrifiés auraient pourtant pu capturer les émissions de dioxyde de carbone et aider ainsi à ralentir les changements climatiques.

Biologique n’égale pas nécessairement bon pour la santé

Les experts en nutrition s’entendent généralement pour dire que les aliments biologiques possèdent de nombreux atouts dignes d’être recommandés. Sally Kuzemchak, diététiste au Healthy Family Project et créatrice de Real Mom Nutrition, souligne toutefois cet important point : un biscuit biologique reste un biscuit. Explication? Un aliment biologique ne veut pas dire que vous pouvez en manger autant que vous voulez; il contient quand même des calories et du sucre, du gras et d’autres aspects de la valeur nutritive de l’aliment qu’il faut considérer.

Produits que vous devriez toujours essayer d’acheter sous forme biologique

Nourriture biologique Infographie

Chaque année, l’Environmental Working Group (EWG), un groupe militant américain à but non lucratif, publie sa liste de «12 aliments polluants». C’est-à-dire des produits contenant le plus de pesticides sur la base de tests effectués par le Département de l’agriculture des États-Unis (USDA) et l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA). Si vous devez choisir parmi les aliments que vous devriez acheter bio, les 12 que voici se retrouvaient en tête de la liste de 2022:

  • Fraises
  • Épinards
  • Chou frisé
  • Nectarines
  • Pommes
  • Raisins
  • Poivrons et piments forts
  • Cerises
  • Pêches
  • Poires
  • Céleri
  • Tomates

Produits que vous pouvez acheter non biologique

L’EWG élabore également sa liste de «15 aliments écologiques», des produits  contenant la moins grande quantité de pesticides sur la base des informations fournies par le USDA et la FDA. En 2022, on retrouve notamment dans cette liste :

  • Avocats
  • Maïs sucré
  • Ananas
  • Oignons
  • Papaye
  • Pois sucrés congelés
  • Asperges
  • Melon miel
  • Kiwis
  • Chou
  • Champignons
  • Cantaloup
  • Mangues
  • Melon d’eau
  • Patates sucrées

De toute évidence, la consommation d’aliments biologiques peut être compliquée. Les avantages nutritionnels, les considérations climatiques potentielles et les coûts plus élevés sont tous des facteurs en jeu. Mais, il n’y a jamais eu de meilleur moment pour en apprendre plus sur un style de vie écoresponsable global. Si vous voulez réduire votre empreinte écologique, tout – de la façon dont vous recyclez à comment vous gérez les déchets alimentaires – peut avoir un impact.

Même les vêtements que vous achetez peuvent faire partie d’une stratégie globale pour être plus écoresponsable. Cela étant dit, apprendre tout ce que vous pouvez sur la viabilité environnementale et considérer soigneusement des solutions de rechange sont des tremplins vers une vie plus verte et une planète en meilleure santé.

Inscrivez-vous à l’infolettre de Sélection du Reader’s Digest. Et suivez-nous sur Facebook et Instagram!

Première expérience en télétravail.

La pandémie a complètement bouleversé notre rapport au travail (et au télétravail!)

Employés et employeurs apprennent à s’adapter à de nouvelles réalités post pandémiques tout en ayant de nouvelles attentes en matière de flexibilité du lieu de travail.

En conséquence, Bureau en Gros s’est associé à Angus Reid pour questionner les employés de bureau et les décideurs principaux d’entreprises au Canada. Ces derniers souhaitaient mieux comprendre le nouveau paysage du secteur du travail à distance, hybride et au bureau post pandémie. Il s’agit de la première étude à tenir compte à la fois des employés et des employeurs.

Sans surprise, les conclusions de cette étude démontrent que la pandémie a complètement changé la vision des Québécois sur leur façon de travailler.

Le Rapport sur les tendances de l’avenir au travail note que les travailleurs à distance sont de loin les plus satisfaits de leur mode actuel de travail. Et ceux qui doivent se déplacer pour aller au bureau sont les moins satisfaits. Par contre, les employeurs n’en sont pas entièrement conscients: ils sous-estiment la satisfaction des travailleurs à distance et surestiment celle des travailleurs au bureau.

Télétravail, mode hybride ou retour au bureau

Au Québec, les employés travaillent davantage en mode hybride (41%) que le restant des Canadiens (31%). Les Québécois seraient aussi moins enclins à considérer un travail qui n’offre pas de flexibilité quant au lieu de travail ou au niveau de l’horaire.

La productivité étant une préoccupation: 50% des employés à distance/hybrides craignent d’être distraits et de perdre leur productivité en se rendant au bureau, ce que les employeurs sous-estiment beaucoup.

Les Québécois ont également une configuration de bureau à domicile mieux adaptée que le reste des Canadiens. 59% des travailleurs à distance ou hybrides du Québec ont un bureau à domicile réservé entièrement au travail contre 42% dans le reste du Canada. Si cela peut teinter les résultats, le quart des employés en télétravail ou en mode hybride post pandémie déclarent néanmoins que leur espace de travail est tout simplement inadéquat ou médiocre.

Pour consulter la méthodologie du sondage ainsi que les résultats complets, consultez le Rapport sur les tendances de l’avenir au travail.

Inscrivez-vous à l’infolettre de Sélection du Reader’s Digest. Et suivez-nous sur Facebook et Instagram!

Portrait de Rachel Dodds, consultante en tourisme durable

Devant les effets négatifs du tourisme – sur l’environnement et les populations visitées –, faut-il cesser de voyager?

Je ne crois pas que la solution soit de cesser de voyager. Le voyage est une merveilleuse façon d’être moins ignorant sur le monde qui nous entoure. Il suscite de l’empathie pour différentes cultures et stimule les économies locales. Non, il faut plutôt se demander comment mieux voyager. Aller du Canada à Amsterdam pour un week-end puis, deux semaines plus tard, s’envoler pour Paris illustre un des principaux problèmes du tourisme moderne. Il y a là un contrecoup environnemental auquel il faut réfléchir.

L’écotourisme est aussi une bonne solution. Voici 8 façons d’être un voyageur écoresponsable.

Quel est l’impact du transport aérien?

Considérable. L’avion est responsable de 12 % des émissions mondiales de carbone et d’un peu plus de 3 % des émissions au Canada. Éviter un vol équivaut à une année sans voiture. Si vous devez prendre l’avion, privilégiez le vol direct. En effet, la majorité des émissions se produisent au décollage et à l’atterrissage.

Toutefois, une autre question s’impose: quel moyen de transport est le plus nocif pour l’environnement, l’avion ou la voiture?

Que faut-il prendre en considération avant d’acheter un billet?

Certains abandonnent toute forme de décence quand ils sont ailleurs. On appelle ça l’hédonisme des vacances. Ils consomment davantage, boivent plus, urinent en public, traitent le personnel avec mépris. Un touriste a récemment lancé son scooter électri­que dans le célèbre escalier de la place d’Espagne, à Rome, occasionnant des mil­liers de dollars de dommages. Ce genre de comportement crée des tensions entre la population locale et les touristes. Des lois ont été promulguées à Barcelone pour réduire le tourisme de masse. On a même vu dans le célèbre parc Güell un graffiti qui disait : « Pourquoi l’appeler la saison des touristes si on ne peut même pas les abattre ? »

Comment en est-on arrivés là?

Le voyage a toujours existé. Dans l’ensemble, l’être humain est attiré par l’ailleurs. Mais l’apparition des avions à réaction dans les années 1950 a changé la donne. À l’époque, 25 millions de touristes voyageaient à l’étranger chaque année ; aujourd’hui, ils sont près de 1,4 milliard. Et puis en même temps que le voyage devenait moins coûteux et plus accessible, on a assisté à l’émergence de la classe moyenne dans les pays auparavant en développement comme la Chine, l’Inde et la Russie. Cela s’est traduit par une augmentation du nombre de voyageurs. Sans compter que la destination n’a plus d’importance.

C’est-à-dire?

Nous ne cherchons plus l’authenticité ou la singularité. Nous voulons manger, boire, faire la fête et poster la photo d’un monument célèbre sur Instagram. Prenez les annonces des destinations tropicales – dans bien des cas, on ne voit même pas la plage.

Où est passée l’idée romantique de s’éloigner des sentiers battus?

Le voyage d’aventure, il est vrai, n’a pas complètement disparu. L’Islande a lancé une campagne invitant les touristes à découvrir le pays à travers les yeux de ses habitants – cela permet d’éviter les pièges habituels et de mieux sentir la société, son mode de vie. Mais ça n’intéresse qu’une petite portion des voyageurs. La plupart n’ont que deux semaines de congé par an et veulent se poser sur une plage avec un pina colada. S’ils savaient que les employés gagnent moins d’un dollar par jour et vivent à trois heures de bus de leur travail parce que le tourisme a détruit le logement local, en auraient-ils toujours envie ?

Quels conseils donnez-vous pour voyager de manière plus éthique?

De nombreux sites internet recensent les centres de villégiature qui paient convenablement leurs employés ou établissent une liste des meilleurs restaurants ou boutiques régionaux. Nous votons avec le portefeuille, ne l’oubliez pas. Si personne ne va nager avec des dauphins en captivité, ces centres ne pourront survivre. Si 100 person­nes exigent du directeur de croisière des visites guidées qui stimulent l’économie locale, la compagnie devra modifier ses pratiques destructrices.

Rachel Dodds enseigne à la Ted Rogers School of Hospitality and Tourism Management.

Inscrivez-vous à l’infolettre de Sélection du Reader’s Digest. Et suivez-nous sur Facebook et Instagram!