Share on Facebook

25 aliments qui dynamisent le cerveau

Avec ces 25 aliments bons pour le cerveau, voilà de la matière à réflexion… littéralement!

1 / 25
Céleri: bienfaits et vertus d'un légume goûteux et santé!Secha/Shutterstock

Céleri

Il est temps de réviser votre opinion sur le céleri qui « manquerait » de goût. Car ce qui lui manque en saveur est largement compensé par son effet énergisant sur vos méninges! C’est une source de lutéoline, un composé végétal qui diminue l’inflammation du cerveau et prévient son vieillissement. Une étude de 2010 a démontré que la lutéoline ralentissait le déclin cognitif chez les souris âgées. Vous n’avez pas besoin de vous gaver de céleri pour profiter de ses bienfaits : mettez-en juste un petit peu sur la salade de thon ou un peu plus dans votre prochaine soupe.

Découvrez tous les bienfaits du céleri, un légume faible en calories.

2 / 25
Les meilleures collations santé et légères.Shutterstock

Chocolat noir

Ceci devrait enchanter les amateurs de chocolat noir : plusieurs études ont confirmé ses pouvoirs stimulants sur le cerveau! On note l’amélioration des fonctions cognitives, la réduction du risque de démence, une facilité supérieure à résoudre des problèmes complexes et bien d’autres bienfaits santé du chocolat noir. Une recherche de 2013 démontre que les flavonols du chocolat pénètrent et se concentrent dans les zones cérébrales impliquées dans l’apprentissage et la mémoire, particulièrement l’hippocampe. Selon une autre étude de 2011, une simple dose de chocolat noir riche en flavanols peut améliorer les résultats de tests cognitifs et de mémoire chez des adultes en bonne santé. On reconnaît même le rôle du chocolat dans l’atténuation des symptômes de dépression et d’anxiété, sans compter qu’il augmente le calme et le contentement, car les flavanols et les méthylxanthines qu’il contient améliorent l’humeur.

Le saviez-vous? Le chocolat noir est aussi un coupe faim efficace.

3 / 25
Parmi les meilleurs aliments pour contrer le diabète, les noix de grenoble.Shutterstock

Noix de Grenoble

Toutes les noix sont bonnes pour la santé du cerveau, mais les noix de Grenoble arrivent en tête. Leur forte concentration en DHA, un acide gras oméga-3 (un quart de tasse fournit la dose quotidienne recommandée de DHA), a permis de les associer à la santé cérébrale des nouveau-nés ainsi qu’à une performance cognitive supérieure chez les adultes. Ils agissent également dans la prévention du déclin cognitif lié au vieillissement. Une étude de 2012 a démontré que la consommation de noix de Grenoble améliore le raisonnement inductif des jeunes adultes.

Inspirez-vous de cette recette de granola maison à l’érable et noix de grenoble.

4 / 25
Si vous souffrez de diarhée, optez pour les carottes.Shutterstock

Carottes

Les molécules appelées radicaux libres qui circulent dans le sang endommagent les cellules cérébrales, ce qui peut provoquer des pertes de mémoire en vieillissant. Cependant, les antioxydants neutralisent ces molécules en se combinant à elles. L’importante quantité d’antioxydants dans les carottes offre des bienfaits surprenants pour la santé. Selon une étude de 2000, les carottes protègent également d’autres types de déficits cognitifs grâce à leur capacité de réduire le stress oxydatif qui pourrait altérer la transmission de l’influx nerveux dans le cerveau.

Qu’en pensez-vous: notre peau risque-t-elle de devenir orange si nous mangeons trop de carottes?

5 / 25
Aliments pour maigrir et favorisant la perte de poids: sardine et morue.Shutterstock

Poissons gras

Le cerveau a besoin d’oméga-3. La meilleure source naturelle en est les poissons gras : saumon, maquereau, truite, hareng, sardine. Le poisson gras contient des formes actives des acides éicosapentaénoïque (EPA) et docosahexaénoïque (DHA) qui s’assimilent facilement. Des taux sains d’EPA et de DHA faciliteraient la gestion du stress et augmenteraient le niveau de sérotonine, le neurotransmetteur « du bonheur ». Des études américaines récentes ont fait état d’un lien possible entre des taux élevés d’oméga-3 et la prévention de l’Alzheimer.

Attention de bien choisir votre poisson! Voici 8 poissons que vous devriez éviter de manger.

6 / 25
Superaliment: la tomate source de Vitamine AID-ART/SHUTTERSTOCK

Tomate

La tomate est un autre aliment exceptionnel pour le cerveau à consommer au quotidien. Vous n’aimez pas les variétés mollasses du supermarché? Faites pousser vos tomates bios! Ce fruit contient du lycopène, un antioxydant puissant qui protège le cerveau des méfaits des radicaux libres qui accompagnent la démence. Les tomates renferment toute une gamme de composés bons pour la santé et le fonctionnement du cerveau. Selon une recherche de 2013, la choline, un nutriment de la vitamine B, posséderait la capacité d’améliorer la mémoire à court terme, de favoriser l’apprentissage et de réguler le sommeil. Enfin, l’acide alpha-lipoïque des tomates protégerait les tissus cérébraux et retarderait l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

7 / 25
Achats grande quantité : les oeufsShutterstock/siambizkit

Œufs

Un des meilleurs choix pour votre budget est l’œuf. De plus, il est totalement polyvalent. Inspirez-vous de ces 55 façons délicieuses de préparer les œufs. Selon des chercheurs finlandais, les œufs renforcent les capacités cérébrales grâce à la choline. Ils ont fait le suivi alimentaire de 2 500 participants sur une période de 22 ans et constaté que ceux qui avaient mangé au moins un œuf par jour n’étaient pas plus sujets à la démence ou à l’Alzheimer que les autres. Ce serait plutôt le contraire : ils ont mieux réussi leurs tests cognitifs que ceux qui mangeaient moins d’œufs.

N’hésitez-pas à tenter cette succulente recette d’oeufs à la florentine.

8 / 25
Les graines de citrouille une bonne source de ferISTOCK/TYCOON751

Graines de citrouille

Toutes les graines sont bonnes pour le cerveau, mais les graines de citrouille font partie des meilleures. Ces petits trésors regorgent d’acides gras oméga-3 qui améliorent la santé mentale, préservent la mémoire et favorisent le développement cérébral. Ils contiennent également beaucoup de magnésium qui a un effet calmant, et du zinc qui
augmente la capacité cérébrale en accentuant la concentration et la mémoire. Une poignée de graines de citrouille équivaut à la moitié de la consommation recommandée de zinc (8 à 11 mg par jour). Une étude de 2011 révèle que le zinc joue un rôle clé dans les connexions neuronales liées à la mémoire et à la cognition.

9 / 25
Le brocoli est meilleure pour la santé lorsqu'accompagné par de la moutardeShutterstock

Brocoli

Les légumes crucifères comme le brocoli contiennent des sulforaphanes qui stimulent la régénération et la réparation des tissus nerveux cérébraux. Une étude chinoise récente a démontré que les sulforaphanes améliorent les troubles pathologiques typiques de maladies neurodégénératives courantes : inflammation, déséquilibre de l’homéostasie calcique, stress oxydatif et nécrose neuronale. Et la vitamine K du brocoli sert à renforcer les fonctions cognitives et même à combattre la maladie d’Alzheimer. Dans une étude de 2008, on a évalué l’alimentation de patients qui présentaient un stade précoce d’Alzheimer. Ceux-ci consommaient nettement moins de vitamine K que le groupe témoin, ce qui ouvre la voie à une étude plus poussée de l’impact de cette vitamine sur la santé cérébrale.

Il vous en faut plus pour vous convaincre? Voici 3 bonnes raisons de cuisiner le brocoli.

10 / 25
La sauge, un excellent aliment pour le sexe.Sunny Forest/Shutterstock

Sauge

Il n’est plus question d’histoires de bonnes femmes : la sauge aiguise vraiment l’esprit! C’est ce qui ressort d’essais cliniques de 2003. On a démontré que les adultes en santé qui avaient consommé de l’huile de sauge avaient beaucoup mieux réussi leurs tests de mémoire. Les chercheurs ont réparti les 45 sujets en deux groupes. Ils ont donné au premier un placebo, et au deuxième de l’huile essentielle de sauge à petites doses de 50 à 150 microlitres. Les participants ont ensuite passé un test de mémoire. Ceux qui avaient pris la plus petite quantité d’huile de sauge ont malgré tout réussi à démontrer une augmentation de leur capacité mémorielle.

11 / 25
ISTOCK/ROSTISLAV_SEDLACEK

Vin

Votre verre de vin du soir ne fait pas que vous détendre, il sert également à stimuler vos méninges. (Trouvez un vin pour chacun de vos besoins en santé.) Selon le Dr Gordon Shepherd, chercheur en neurologie à Yale, boire du vin mobilise plus de zones du cerveau que toute autre activité. Ce serait à cause du goût : en faisant rouler le vin dans notre bouche, nous sollicitons les muscles de la langue et les papilles gustatives, ce qui requiert plus d’efforts pour le cerveau que l’écoute musicale ou la résolution d’une équation.

Vous pensez qu’un verre de vin rouge par jour est bon pour la santé? Découvrez la vérité sur ces 13 croyances controversées.

12 / 25
Les bienfaits et vertus du curcuma.Shutterstock

Curcuma

Certains scientifiques ont qualifié le curcuma de miraculeux en raison de ses innombrables bienfaits pour la santé, notamment dans les troubles digestifs comme les brûlures d’estomac et le ballonnement. D’après une étude de 2014, le curcuma contribue à la régénération du cerveau et au traitement de troubles neurologiques. Une autre étude parue la même année démontre qu’il peut prévenir et même atténuer les conséquences d’une exposition au fluorure toxique. Pour mettre du curcuma dans votre assiette, il suffit de l’avoir fait chauffer dans une demi-cuillérée à café d’huile.

13 / 25
L’huile de noix de coco diminue de beaucoup l’apparence de la kératose pilaireShutterstock/Africa Studio

Huile de noix de coco

On peut utiliser l’huile de noix de coco sur les cheveux, la peau, les dents et dans les produits d’entretien ménager. Mais elle serait également utile au cerveau en raison de sa forte concentration en triglycérides à chaîne moyenne (MCT). Le cerveau a besoin de glucose, or l’huile de noix de coco permet de transformer les MCT en cétones qui vont directement au cerveau sans que le glucose ait besoin d’être métabolisé. Le neurologue David Perlmutter, auteur de Ces glucides qui menacent votre cerveau, place l’huile de noix de coco au même niveau que l’avocat et le bœuf nourri au champ dans son « trio anti-Alzheimer ». Son analyse se base sur les résultats d’une recherche de 2014 démontrant que l’huile de noix de coco diminue les plaques amyloïdes dans la maladie d’Alzheimer. Dans une autre étude, la mémoire d’adultes affichant un léger retard cognitif était meilleure 90 minutes après avoir consommé une dose d’huile de MCT.

L’huile de coco a beaucoup d’utilisations possibles. Voici 13 façons insolites d’utiliser l’huile de coco.

14 / 25
Les légumes de la mer comme le nori, l’algue qui enveloppe les sushis, sont une excellente source de vitamine B12, essentielle à la santé cérébrale. Foodio/Shutterstock

Légumes de la mer

Quand vous mangez des sushis, vous alimentez du même coup votre cerveau et votre estomac.  Les légumes de la mer comme le nori, l’algue qui enveloppe les sushis, sont une excellente source de vitamine B12, essentielle à la santé cérébrale. Ils sont l’un des rares aliments à contenir de l’iode. Celui-ci est d’ailleurs si rare que les Nord-Américains en mettaient dans leur sel durant les années 20 pour prévenir une carence nutritionnelle généralisée. On a pu alors assister à une remontée notable du QI (quotient intellectuel). Le nori contient également de la taurine, un acide aminé qui stimule la libération du GABA (acide gamma-aminobutyrique), un neurotransmetteur appelé parfois « valium naturel » pour ses effets calmants et réconfortants.

15 / 25
Shutterstock

Chou frisé (kale)

Le chou frisé est si populaire qu’il a même son jour officiel (le 3 octobre). C’est l’un des légumes les plus nutritifs qui soient, car il est saturé d’antioxydants : bêta-carotène, flavonoïdes et polyphénols. Une tasse de chou frisé contient autant de vitamine C – un antidépresseur naturel – qu’une orange. C’est également une bonne source de vitamine B, qui préviendrait la perte de mémoire et garderait le cerveau jeune et en santé. Il préviendrait même l’Alzheimer. Une étude de 2013 a démontré que l’acide folique et les vitamines B6 et B12 contribuent à réduire l’atrophie du cerveau et à améliorer les fonctions cérébrales, ainsi qu’à tempérer significativement le rétrécissement cérébral de la zone la plus sujette à la maladie d’Alzheimer.

Le kale fait partie de ces 20 fruits et légumes riches en antioxydants que vous devriez manger.

16 / 25
Aliment beauté : betterave pour un fard à joues maisonShutterstock

Betteraves

Les betteraves contiennent des nitrates alimentaires qui servent à dilater les vaisseaux sanguins : le flux sanguin et l’apport d’oxygène au cerveau augmentent. Une étude récente a démontré que des adultes vieillissants et hypertendus amélioraient leurs performances mentales en consommant du jus de betterave. Plus précisément, le fait de boire un jus de betteraves avant un exercice produirait une connectivité cérébrale comparable à celle d’un jeune adulte. Ces données viennent d’une étude de 2010 qui a fait pour la première fois un lien entre la consommation de betteraves et le débit sanguin cérébral.

17 / 25
Reniflez l'huile d'olive pour maigrir.Shutterstock

Huile d’olive

Le régime méditerranéen est souvent cité en exemple pour ses bienfaits sur la santé et les fonctions cérébrales. Des études récentes ont précisé le lien qui existe entre la consommation d’huile d’olive extra-vierge – partie intégrante de ce régime – et la protection de la mémoire et des capacités d’apprentissage. L’huile d’olive ralentit également dans le cerveau la formation de plaques amyloïdes et d’enchevêtrements neurofibrillaires – des marqueurs classiques de l’Alzheimer. Une recherche précédente menée en 2013 a découvert que les polyphénols des olives augmentent les taux de protéines essentielles dans le facteur de croissance du tissu nerveux (NGF) et le facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF). Ces deux facteurs sont essentiels à la croissance et à la conservation des cellules cérébrales.

Vous avez l’habitude de l’utiliser de manière classique? Voici 5 façons originales d’utiliser l’huile d’olive autrement.

18 / 25
Shutterstock

Bouillon d’os

On constate un engouement pour le bouillon à base d’os, à juste titre. Au lieu d’acheter du bouillon commercial fait de peau animale, préparez un bouillon d’os maison qui regorge de collagène (représentant 30 % de nos protéines). Lorsqu’on le chauffe, le collagène se transforme en gélatine, qui contient des acides aminés – proline, glycine, arginine et glutamine. Ceux-ci débordent d’antioxydants, favorisent la digestion et régénèrent le métabolisme. La gélatine protège les parois intestinales en contrôlant les sécrétions d’acides gastriques et en renforçant la muqueuse de l’estomac. D’après le nutritionniste Josh Axe, les intestins et le cerveau sont reliés, de sorte que des intestins sains peuvent améliorer la santé du cerveau.

19 / 25
Beaucoup de fer dans les haricots noirsISTOCK/BHOFACK2

Légumineuses

Les haricots constituent une source exceptionnelle de glucides et de protéines qui contribuent au bon fonctionnement du cerveau tout au long de la journée. Ils contiennent également des acides gras oméga-3 qui favorisent la croissance et l’efficacité du cerveau. (Les féveroles et les Pinto sont ceux qui en ont le plus.) Les haricots assurent au cerveau un apport constant de glucose, qui maintient son énergie. Les pois chiches représentent l’une des meilleures sources alimentaires de magnésium, qui contribue au fonctionnement des récepteurs cérébraux et dilate les vaisseaux sanguins pour mieux irriguer le cerveau.

Découvrez aussi 6 bienfaits des haricots sur la santé.

20 / 25
Shutterstock/Imfoto

Thé

On entend souvent dire que le thé stimule le métabolisme et prévient le cancer. Certains scientifiques lui accordent aussi un rôle bénéfique pour le cerveau et l’humeur.  Le thé contient de la caféine, un stimulant direct du cerveau. Il produit également un acide aminé calmant, la L-théanine, qui relaxe sans causer de somnolence. Selon une étude de 2008, la combinaison unique de caféine et de L-théanine (sous forme d’extraits) soulage la fatigue mentale tout en améliorant le temps de réaction et la mémoire de travail. Des indices préliminaires indiquent que le thé pourrait diminuer les risques de démence. Dans une étude de 2004, on a démontré les effets de la catéchine du thé vert sur des souris dans la prévention de désordres cognitifs, l’amélioration de la mémoire et la protection contre des perturbations cérébrales chez les sujets à risque.

21 / 25
boeuf-source-de-proteinesShutterstock

Bœuf

Une étude de 2004 a démontré que les femmes qui avaient un taux élevé de fer complétaient mieux et plus rapidement des tâches mentales que celles qui étaient carencées. Le fer est vital, car il se retrouve au cœur des globules rouges qui distribuent l’oxygène dans l’organisme et le cerveau. Le bœuf contient aussi de la vitamine B qui produit les neurotransmetteurs et renouvelle les cellules nerveuses. Si vous êtes végétariens, mangez des aliments riches en fer : son de blé, cacao, épinards, persil, radis, pois, poireaux, graines de sésame, pistaches, noix de coco sèche, noix de cajou, muesli, gruau et riz brun.

C’est également une source de protéines. Assurez-vous de reconnaître les 7 signes indiquant que vous ne mangez pas assez de protéines.

22 / 25
Secrets pour un ventre plat: du yerba maté.Shutterstock

Maté

Le maté est aussi connu en Amérique du Sud que le café l’est en Amérique du Nord. Cette boisson chaude, obtenue par l’infusion de feuilles de yerba mate, est réputée pour ses effets stimulants à court terme sur le cerveau. Le fabricant de maté Guayaki affirme qu’il contient 24 différentes sortes de vitamines et de minéraux, 15 acides aminés et beaucoup d’antioxydants. Le maté renferme en plus de la caféine et deux composés dérivés, la théobromine et la théophylline, qui ont un léger effet stimulant comparable à celui du thé vert. Certains croient même que le yerba mate pourrait faire perdre du poids.

23 / 25
Prendre un bain à l'avoine, pour soulager un coup de soleilShutterstock/Nataliia Melnychuk

Avoine entière

Pour un déjeuner stimulant, l’avoine entière est un choix sûr par sa teneur élevée en glucides générateurs de glucose – le carburant principal du cerveau. L’avoine l’emporte sur les autres glucides par son faible indice glycémique qui empêche tout pic de glucose dans le sang. Les glucides de l’avoine de grains entiers se dégradent lentement dans l’organisme, ce qui fait que le cerveau en bénéficie pendant des heures! L’avoine contient aussi des vitamines B et E, du sélénium et du manganèse.

Apprenez-en plus sur les bienfaits de l’avoine pour la santé cardiovasculaire.

24 / 25
Les lentilles regorgent de folate, une vitamine B qui stimule le cerveau.SMarina/Shutterstock

Lentilles

Ajoutez des lentilles à toutes vos soupes et salades et votre cerveau vous en sera reconnaissant! Elles regorgent de folate, une vitamine B qui stimule le cerveau et réduit les niveaux d’acides aminés qui ralentissent le fonctionnement de celui-ci avec l’âge. Les lentilles contiennent également de la thiamine et de la vitamine B6 pour l’énergie et la concentration, du fer, essentiel au fonctionnement cognitif des femmes en période de procréation, et du zinc pour la mémoire.

Vous cherchez des recettes de lentilles? Essayez cette soupe aux lentilles et aux carottes.

25 / 25
Les graines de lin sont une excellente source d’acide alpha-linoléique.Ildi Papp/Shutterstock

Graines de lin moulues

Les graines de lin sont une excellente source d’acide alpha-linoléique (AAL); elles sont parfaites pour les végétariens et les végétaliens qui ont besoin de bons gras. Le défi consiste à savoir comment les intégrer. Selon le site WebMD, l’AAL que l’on trouve aussi dans les huiles de soya, de canola et de noix améliore le fonctionnement du cortex cérébral moteur qui traite l’information sensorielle, comme le toucher et le goût. Saupoudrez une cuillérée à soupe de graines de lin sur vos salades, vos céréales ou un smoothie pour obtenir votre dose quotidienne.

Vous pouvez aussi tester l’une de ces 8 recettes de smoothies pour un déjeuner santé facile et rapide.

Contenu original Reader's Digest