Share on Facebook

10 maladies chroniques parmi les plus invalidantes

Une maladie chronique est une affection de longue durée qui évolue lentement. Toutefois, leurs effets au quotidien peuvent prendre diverses formes. Tour d’horizon des 10 maladies chroniques parmi les plus invalidantes.

1 / 10
Maladie chronique invalidante : le diabète.sirtravelalot/Shutterstock

Diabète

Quand un diagnostic de diabète est établi, les personnes qui en sont atteintes croient que leur vie complète en sera affectée. Même si environ 3,4 millions de Canadiens sont diabétiques, beaucoup de mythes perdurent. Surveiller son taux de glycémie et faire attention à tout ce qu’elles mangent, trois fois par jour, c’est parfois difficile à accepter. Toutefois, les recherches progressent. Des chercheurs de Montréal ont même découvert une enzyme qui jouerait un rôle capital dans le traitement de la maladie. Aussi, pour mieux vivre avec le diabète et ne pas sentir que celui-ci prend toute la place dans leur vie, beaucoup optent pour apporter des changements dans leur alimentation en trouvant des alternatives plus saines, mais pas plus compliquées à faire.

Constituez un livre de recettes pour diabétiques pour ne pas varier vos menus (consultez nos recettes de desserts faibles en glucides) et surtout remettez l’exercice au programme. Le sport permet de garder le cap sur votre santé.

Sachez identifier les premiers symptômes de diabète et de prédiabète.

2 / 10
Maladie chronique invalidante : l'arthrite.ISTOCK/JAN OTTO

Arthrite

Si vous souffrez d’arthrite, le fait de savoir que vous n’êtes pas seuls (en effet, plus de 4,2 millions de Canadiens en souffrent aussi) ne vous consolera pas, mais du moins, vous pouvez aussi bénéficier des conseils des autres pour arriver à mieux vivre avec votre condition. L’arthrite peut prendre diverses formes (la goutte, le lupus, la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrose, etc.), mais toujours elle touche les articulations et les tissus conjonctifs tout autour. La raideur et les douleurs sont votre lot quotidien, mais saviez-vous que des remèdes maison peuvent apaiser certains symptômes? Vous pouvez aussi vous tourner vers la massothérapie ou même la physiothérapie pour soulager la douleur.

Apprenez à mieux vivre avec l’arthrite en lisant ces 8 choses à savoir sur cette maladie.

3 / 10
Maladie chronique invalidante : la sclérose en plaques.ISTOCK/MONKEYBUSINESSIMAGES

Sclérose en plaques

Difficile de cerner tous les effets de la sclérose en plaques. Comme vos neurones – et donc leur capacité à transmettre différents messages à différentes parties de votre corps – sont affectés, de nombreux symptômes sont observables tout dépendant quelle zone du système nerveux est atteinte : perte de vision, déséquilibre, problèmes de concentration ou de mémoire, faiblesse dans un membre, picotements, etc. Il y a plusieurs stades de la maladie ce qui demande à ceux qui en souffrent de devoir continuellement s’adapter à l’évolution de leur maladie. Ce qui n’est pas toujours évident. Toutefois, en plus de la médication et des traitements innovateurs qui apparaissent, une bonne alimentation peut avoir un certain impact. Aussi, l’acupuncture pourrait être une option intéressante pour favoriser le mieux-être physique et psychologie des patients.

Les symptômes de la sclérose en plaques diffèrent d’une personne à une autre. Toutefois, si vous présentez plusieurs de ces signes, consultez votre médecin.

4 / 10
Maladie chronique invalidante : la maladie de Parkinson.Shutterstock

La maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson progresse lentement, mais de façon souvent insidieuse. Cette maladie dégénérative affecte énormément la coordination des membres des personnes qui en sont atteintes en leur complexifiant leurs mouvements. Un des premiers symptômes de la dégénération est l’apparition des tremblements. Plusieurs autres changements peuvent survenir et affecter le quotidien des patients (saviez-vous qu’il y aurait environ 100 000 personnes aux prises avec cette maladie au Canada?) : difficulté à effectuer les tâches quotidiennes, rigidité des membres, difficulté à marcher, lenteur des mouvements, etc. Mais certains symptômes ne sont pas reliés au système moteur. Par exemple, certains s’aperçoivent aussi qu’un écoulement excessif de salive se produit. Le guide des symptômes non moteurs reliés à la maladie de Parkinson propose de mâcher de la gomme pour envoyer au cerveau un rappel d’avaler et diminuer ainsi la salive dans la bouche. D’autres solutions sont proposées pour tout un ensemble de symptômes comme l’enflure des jambes, les problèmes de sommeil, l’hypotension orthostatique, la dépression, etc.

Renseignez-vous sur les stades d’évolution de la maladie et les traitements possibles.

5 / 10
Maladie chronique invalidante : l'épilepsie.FGC/Shutterstock

Épilepsie

Parmi les maladies chroniques du système nerveux, l’épilepsie serait la plus fréquente. En effet, 50 millions de personnes à travers le monde en seraient atteintes. Au Canada, ce serait 139 200 personnes. Une étude de Statistique Canada établit qu’entre 65 et 85 % des épileptiques finissent par être en rémission de longue durée. Les limitations dues à cette condition neurologique caractérisée principalement par des crises de convulsions diffèrent pour chacun. La photosensibilité – une hypersensibilité visuelle — peut incommoder certains épileptiques. Pour ces derniers, il faut éviter certains stimuli visuels, prévenir le stress (et éviter les stress inutiles) et la fatigue et modifier certaines habitudes (ne pas conduire de nuit, par exemple).

Du diagnostic au traitement, voici 6 choses que vous ignorez sur l’épilepsie.

6 / 10
Maladie chronique invalidante : l'asthme.shutterstock

Asthme

Reconnaître l’asthme? Une respiration sifflante, une oppression thoracique, une toux, un essoufflement persistant et sévère, etc. Des facteurs environnementaux autant que des antécédents familiaux de même que les allergies influencent la condition des asthmatiques. Saviez-vous que certains suppléments nutritionnels pouvaient porter secours pour soulager les malaises reliés à cette maladie respiratoire chronique? Il serait aussi possible de mieux éduquer les personnes asthmatiques pour qu’elles connaissent les bons gestes à poser et arriver à mieux gérer leur condition. Parmi les trucs simples pour arriver à mieux respirer, il serait préférable d’éviter de fumer (et aussi la fumée), d’avoir des animaux, mais de poursuivre le sport et l’exercice physique.

Ces remèdes naturels peuvent aider à guérir l’asthme.

7 / 10
Maladie chronique invalidante : les AVC.Dmytro Zinkevych/Shutterstock

AVC

Les AVC – accident vasculaire cérébral – sont parmi les premières causes d’invalidité. Résultat d’un caillot qui bloque la circulation du sang vers le cerveau, l’AVC crée des dommages différents selon les zones atteintes. Pour récupérer après un AVC – comme personne ne réagit de la même façon aux différentes séquelles – il faut savoir être patient. Il y a d’abord une phase plutôt rapide qui survient dans les trois mois suivant l’AVC puis une phase plus lente qui se prolonge jusqu’à 18 mois. Plus le temps passe, toutefois, plus les améliorations sont rares. Les patients doivent donc apprendre vivre avec leur nouvelle condition teintée d’une toute nouvelle réalité : paralysie partielle, trouble du langage, perte de mémoire, problème de vision, etc. Leur autonomie et leur qualité de vie en sont diminuées. Une des façons de se rétablir après un AVC serait de se (re) mettre à bouger. Cette bonne habitude pourrait même prévenir les facteurs de risque d’un second AVC. Il suffit de trouver une activité qui convienne à votre nouvelle condition.

Connaitre ces signes d’un AVC pourrait vous sauver la vie.

8 / 10
Maladie chronique invalidante : la maladie de Crohn.Shutterstock

Maladie de Crohn

Parmi les maladies chroniques du système digestif, vous retrouvez la maladie de Crohn qui est, en fait, une inflammation chronique dans la partie terminale de l’intestin grêle (iléon) et le côlon. C’est une affection qui sévit par poussées et qui cause de puissantes douleurs abdominales, du sang dans les selles, des diarrhées, une perte de poids, etc. Une bonne hygiène de vie permet d’améliorer votre condition, contrôler la maladie et diminuer l’apparition des crises. Le stress comme la cigarette est à éviter. Aussi, une attention toute particulière doit être portée à l’alimentation vu son impact direct sur votre système digestif déjà fort sensible. Vous pouvez consulter ces 4 approches nutritionnelles pour prendre soin de vous si vous souffrez de la maladie de Crohn.

Bonne nouvelle : un nouveau traitement a récemment été approuvé par Santé Canada pour traiter ce type d’inflammation.

9 / 10
Maladie chronique invalidante : la fibromyalgie.ESB Professional/Shutterstock

Fibromyalgie

Si la fibromyalgie est une maladie connue, ses causes restent encore assez méconnues. On dit qu’à cause d’un dérèglement des mécanismes de la douleur, les personnes souffrant de fibromyalgie vivent des douleurs musculaires intenses et une fatigue chronique, parfois intense. Parfois, quand on parle de la fibromyalgie, on parle de « double souffrance ». D’autant plus que c’est une maladie incomprise. Toutefois, pour apprendre à vivre avec cette condition invalidante, vous pouvez vous tourner vers la physiothérapie qui permet, entre autres, d’améliorer l’endurance aux activités quotidiennes, de recommencer l’exercice physique et de calmer les tensions. Il existe plusieurs associations de la fibromyalgie à travers le Québec et certaines organisent des cafés-rencontres vous donnant la possibilité d’échanger avec d’autres personnes touchées par la fibromyalgie : une bonne façon de trouver du soutien et de cheminer positivement à travers votre maladie.

Consultez notre guide de la fibromyalgie décryptée.

10 / 10
Maladie chronique invalidante : les maladies mentales.ISTOCK/FERTNIG

Maladie mentale

Eh oui, les maladies mentales font partie du lot des maladies chroniques répertoriées par Santé Canada. Certaines sont plus incapacitantes que d’autres. Plusieurs facteurs – autant génétiques, biologiques, psychologiques et même environnementaux – peuvent avoir un effet sur les troubles mentaux. Mais une fois le diagnostic établi, il ne suffit pas de traiter avec une médication la maladie. Il vous faut revoir toute votre hygiène de vie (alimentation, loisir, équilibre travail-famille, sommeil, etc.), remettre l’exercice physique au cœur de vos priorités. Aussi, vous devriez peut-être participer à des groupes d’échange, consulter un psychologue, entamer une thérapie ou même vous tourner vers l’art. En effet, l’art-thérapie peut vous aider à reprendre un certain contrôle positif sur votre vie.

Votre thérapie fonctionne-t-elle? Ces 9 signes ne trompent pas.