Share on Facebook

Les plus grands mystères non résolus au Canada

Disparitions effroyables, cambriolages de haut vol, apparitions paranormales et énigmes déconcertantes. Voici les plus grands mystères non résolus du Canada.

1 / 15

La disparition d’un magnat du théâtre est l'un des plus grands mystères du Canada.Tavis Coburn

La disparition d’un magnat du théâtre

Le 1er décembre 1919, Ambrose Small, propriétaire de nombreux théâtres, vend son empire à une compagnie montréalaise 1,7 million de dollars. La vente n’est pas suspecte: devant la popularité croissante du cinéma, l’homme d’affaires a voulu se défaire d’un bien avant qu’il ne soit trop tard. Le lendemain, en compagnie de sa femme Theresa, il dépose l’argent à la banque. Chacun va de son côté, et Ambrose Small promet d’être à la maison pour 18h. On ne le reverra jamais. L’homme ayant la réputation d’être un noceur, Theresa attend deux semaines avant de signaler sa disparition.

Les hypothétiques tueurs semblent sortir d’un jeu de meurtre et mystère: l’épouse Theresa, habituée de la bonne société de Toronto; les sœurs cupides d’Ambrose Small, qui dépendent de lui financièrement; son secrétaire particulier, avec qui il était en conflit; et au moins une maîtresse. On envisage aussi un coup du milieu, Ambrose étant un incorrigible joueur.

Si les suspects ne manquent pas, l’enquête est au mieux maladroite. «Les services de police étaient différents à l’époque, explique Katie Daubs, qui a consacré un livre au cas. Les agents se contentaient de patrouiller dans les rues et les crimes étaient résolus à condition qu’ils aient été commis devant eux.»

Des détectives privés se mettent sur l’affaire. Ainsi que des voyantes et des cryptographes. Les théories se multiplient et les tabloïds font leur beurre de toutes les fausses pistes (notamment d’une soi-disant confession de Theresa sur son lit de mort, inventée de toutes pièces). Ni Ambrose Small ni le moindre coupable ne sont jamais retrouvés et, en 1960, la police de Toronto classe officiellement l’affaire.

Malheureusement, ces 10 tueurs en série ont défrayé la chronique au Canada.

2 / 15

Le puits au trésor vide est l'un des plus grands mystères du Canada.TDubov/Shutterstock

Le puits au trésor vide

En 1795, trois adolescents découvrent une étrange dépression sur la rive sud d’une île de la Nouvelle-Écosse. L’endroit serait prisé des pirates et les garçons commencent à creuser dans l’espoir d’exhumer un trésor. Ils dégagent plutôt des couches successives de bois de charpente. À défaut de déterrer un butin, le trio découvre une pierre d’ardoise gravée de signes énigmatiques – qui, selon eux, promettent la richesse.

Ainsi commence la saga du trésor de Oak Island qui captive d’innombrables explorateurs et autres passionnés de fouilles – parmi lesquels John Wayne et Franklin D. Roosevelt – depuis 225 ans, et qui en a conduit certains à la faillite. Les chutes, les explosions et autres accidents ont coûté la vie à six hommes qui voulaient décrocher le gros lot.

Les explorateurs ont dépensé des millions en fouilles et n’ont jamais trouvé la moindre piécette.

Il est probable que vous ignorez l’une des choses étonnantes au sujet du Canada!

3 / 15

L’assassinat d’un pacifiste est l'un des plus grands mystères du Canada.ArtMari/Shutterstock

L’assassinat d’un pacifiste

Il est un peu passé 1h du matin, le 28 octobre 1924, quand une boule de feu illumine le ciel au-dessus de la ligne ferroviaire de Kettle Valley, en Colombie-Britannique. Un wagon de train vient d’exploser, tuant neuf personnes, dont la cible supposée de cet assassinat, Peter Verigin, leader spirituel des Doukhobors, une secte religieuse d’origine russe.

Défenseurs d’un pacifisme strict et d’idéaux communistes, les membres de la secte suscitaient des rancœurs depuis leur immigration au Canada au tournant du siècle.

L’exemption de conscription pour raisons religieuses accordée aux Doukhobors pendant la Première Guerre mondiale avait soulevé un tollé.

Au moment de sa mort, Peter Verigin pouvait compter sur une longue liste d’ennemis. Parmi les suspects, un groupe de Doukhobors dissidents, le gouvernement fédéral, le Ku Klux Klan et même son fils, Peter II, qui a repris par la suite la tête du mouvement de son père. Malgré une récompense de 2000$, aucune accusation n’a été portée. Jusqu’à ce jour, on se demande encore s’il s’agit vraiment d’un assassinat. Peter Verigin était un personnage controversé, mais des spécialistes pensent qu’une fuite de gaz ou de la dynamite rangée à la hâte dans la valise d’un mineur de la région pourrait expliquer l’énorme boum!

Vous serez surpris d’apprendre que ces crimes ne sont toujours pas élucidés.

4 / 15

L’année des ovnis est l'un des plus grands mystères du Canada.Tavis Coburn

L’année des ovnis

En 1967, le Canada aurait été visité par plusieurs ovnis – c’est du moins ce que prétendent des témoins. Les observations convaincantes ont alimenté de nombreux débats à la Chambre des communes et contraint les services de renseignements à mener des enquêtes. Un esprit rationnel jugera les rapports comme de purs produits de l’époque. Dans un contexte de guerre froide et d’enthousiasme pour le projet Apollo, les Canadiens ont plus que jamais les yeux braqués sur le ciel. «C’était une conjoncture idéale pour le signalement de phénomènes inhabituels, explique Chris Rutkowski, auteur de nombreux ouvrages sur les ovnis. Tout type d’intrusion – choses qui ne devraient pas voler dans l’espace aérien canadien – était forcément intéressant.»

Voici trois des rencontres les plus déconcertantes qui ont marqué cette fameuse année.

Falcon Lake, Manitoba En mai 1967, Stefan Michalak, un prospecteur amateur, se trouve dans une région sauvage à l’est de Winnipeg quand il voit, posé au milieu de la forêt, un appareil argenté en forme de soucoupe haut de 4 mètres et long d’environ 10 mètres. Il s’approche et entend un vrombissement de moteurs par une porte ouverte. Aussitôt qu’il pose la main sur l’objet, l’extrémité de ses gants s’enflamme, et un souffle d’air chaud comprimé met le feu à ses vêtements et lui inflige de graves brûlures. Il fait demi-tour et quitte précipitamment les lieux. Stefan Michalak est soigné pour ses blessures et, plus tard, connaît des épisodes récurrents d’évanouissement. À l’endroit où il dit avoir vu l’ovni, la GRC découvrira un cercle de cinq mètres de diamètre où le sol est radioactif et la végétation brûlée.

Kananaskis, Alberta Un jour de juillet, le journaliste et romancier Warren Smith était en randonnée avec deux amis quand il a vu un disque brillant s’élever, puis s’arrêter brusquement.

Il prend aussitôt deux photos et l’objet disparaît à l’horizon. Il envoie ses photos au ministère de la Défense nationale et, après les avoir étudiées, les renseignements canadiens et américains concluent qu’il s’agit bien d’un objet volant non identifié d’environ 15 mètres de diamètre et 3 mètres de haut. Les deux agences ajoutent dans leur rapport officiel: «Si cette histoire et ces photographies sont un canular, il est très bien monté.»

Shag Harbour, Nouvelle-Écosse Un soir d’octobre, dans ce petit village, au moins 11 témoins – dont des agents de la GRC, des marins et des pilotes d’avion qui volaient dans les parages – affirment avoir vu un gros objet volant doté de quatre lumières clignotantes rester suspendu un moment dans le ciel avant de s’écraser dans le port. Les autorités responsables de l’enquête trouvent une mousse sulfureuse jaune à la surface de l’eau. Aucune des innombrables expéditions de plongée, y compris la plus récente en 2018, n’a pu révéler l’existence d’une épave ni de quoi que ce soit d’inhabituel.

À l’heure actuelle, ces observations d’OVNIS restent inexpliquées.

5 / 15

Le naufragé silencieux est l'un des plus grands mystères du Canada.S-BELOV/Shutterstock

Le naufragé silencieux

En 1863, un jeune garçon découvre sur une plage de Sandy Cove, en Nouvelle-Écosse, un homme amputé des deux jambes. Quand on lui demande de décliner son identité, le mystérieux naufragé marmonne quelque chose qui ressemble à «Jerome». Le prénom lui reste, surtout en l’absence de tout autre échange ou d’indices sur sa langue natale.

Pendant près de 50 ans, allant d’une maison à l’autre, Jérome a vécu de l’allocation du gouvernement et de la bonté des gens. Il a fini par s’établir dans le village de Meteghan où il est dit que la famille qui l’hébergeait faisait payer quiconque voulait voir la mystérieuse légende locale.

Si Jerome connaissait ses origines, il ne les a jamais révélées. Les habitants des Maritimes ont différentes théories: il pourrait s’agir d’un marin chassé après une tentative de mutinerie; de l’héritier d’une fortune; d’un prisonnier des pirates; ou encore (vraisemblablement) de la victime d’un grave traumatisme crânien. Il est mort il y a plus de 100 ans, le même jour où le Titanic faisait naufrage. Un seul des deux événements a inspiré le cinéma. Titanic fait d’ailleurs partie des films cultes qui ont été tournés au Canada.

6 / 15

La passage par le puits de lumière est l'un des plus grands mystères du Canada.Tavis Coburn

Passage par le puits de lumière

Dans la nuit du 3 au 4 septembre 1972, à la faveur de l’obscurité, trois hommes se retrouvent devant le Musée des beaux-arts de Montréal. Ils enfilent une cagoule noire et s’apprêtent à commettre le vol le plus important de l’histoire du pays.

Un premier homme grimpe à un arbre et saute sur le toit du musée d’où il abaisse une échelle pour ses deux complices. Ils gagnent alors un puits de lumière en réparation – un panneau de verre avait été remplacé par une bâche de plastique – et y jettent une corde de 15 mètres qui leur permettra de s’introduire dans le musée.

Les voleurs ligotent et bâillonnent trois gardiens de nuit dans une salle de conférences avant de parcourir les salles à la recherche de leur butin: 18 tableaux, dont Paysage avec chaumières, une œuvre de Rembrandt qui vaut aujourd’hui 20 millions de dollars, et 39 objets précieux, notamment une montre en or du XVIIIe siècle.

Si les cambrioleurs ont tout raflé en 30 minutes, la recherche des œuvres dérobées se poursuit, elle, jusqu’à ce jour. Quelques mois après le vol, deux objets – un pendentif et un tableau de Brueghel – ont été rachetés contre rançon par la police, mais les autres restent introuvables, comme les voleurs. Aucun suspect n’a été désigné ni aucune accusation portée.

7 / 15

Le bateau fantôme des Grands Lacs est l'un des plus grands mystères du Canada.Tavis Coburn

Le bateau fantôme des Grands Lacs

L’explorateur français René-Robert Cavelier de La Salle peut se targuer de beaux exploits: il a réclamé la Louisiane au roi Louis XIV et il est l’un des premiers Européens à avoir traversé les fleuves Mississippi et Ohio. Son héritage le plus mystérieux reste toutefois Le Griffon, un voilier qui a sombré dans les Grands Lacs.

En 1679, Cavelier de La Salle mène Le Griffon depuis Niagara Falls vers une île proche de la ville actuelle de Green Bay, dans le Wisconsin, où il a l’habitude de commercer avec les autochtones. Pris d’un désir d’explorer la région, il met pied à terre et ordonne à l’équipage de regagner Niagara avec son chargement de fourrures. C’est la dernière fois que Cavelier de La Salle – ou quiconque – verra Le Griffon.

Les historiens ont quelques théories pour expliquer sa disparition: l’équipage a fui avec la marchandise; une tribu locale a abordé et brûlé Le Griffon; ou encore, le voilier a fait naufrage sur l’île de Manitoulin. Aucune de ces hypothèses n’a résisté à l’épreuve des faits, et les recherches se poursuivent.

Amateur de frissons, retrouvez d’autres histoires mystérieuses de vaisseaux fantômes.

8 / 15

Le village disparu est l'un des plus grands mystères du Canada.Mia Stendal/Shutterstock

Le village disparu

En 1930, un jour de novembre glacial, le trappeur Joe Labelle arrive dans un village au bord du lac Anjikuni, dans le Nunavut d’aujourd’hui. Joe sait que cette communauté animée semée de tentes et de huttes est l’endroit idéal pour faire un peu de traite de fourrures et passer la nuit. Sauf que, ce jour-là, le hameau est désert.
S’approchant avec précaution, Joe est alerté par d’étranges signes. Un repas a été abandonné en pleine préparation. Il trouve de la nourriture, des vêtements et des armes. Fait troublant, des chiens de traîneau sont morts de faim à côté de tombes ouvertes et vides.

Une enquête de la GRC conclut qu’environ 30 Inuits ont quitté les lieux 8 semaines avant l’arrivée de Joe Labelle. Les agents ignorent où ils sont allés et ce que le sort leur a réservé. Certaines théories penchent pour l’intervention d’un windigo – une créature monstrueuse surnaturelle anthropophage – qui rôderait dans les parages, alors que d’autres privilégient l’enlèvement par des extraterrestres. En attendant, les sceptiques croient plutôt à un canular et affirment que le premier article consacré à l’événement, paru dans un journal du Manitoba, est la première véritable «infox».

9 / 15

Le destin tragique de Kimberley Lockyer et de Dale Worthman est l'un des plus grands mystères du Canada.Tavis Coburn

Destin tragique

En août 1993, Kimberley Lockyer, 29 ans, et Dale Worthman, 30 ans, disparaissent. Leur voiture est toujours garée devant leur appartement à Portugal Cove-St. Philip’s, dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador.

Dans la cuisine, une tranche de pain attend dans le grille-pain et le frigo est plein. Ils ont laissé leurs portefeuilles, avec leurs papiers et de l’argent.

La police interroge les amis, la famille, les compagnies de taxis et les sociétés aériennes. En vain. Personne ne sait rien. Les pistes qui viennent du public ne conduisent nulle part. Les années passent et les autorités se désintéressent de l’affaire. Si Kimberley et Dale vivent encore, ils se sont volatilisés.

En juillet 2006, Joey Oliver, un ami de Dale, se présente à la police. Tenaillé par les remords, il prétend que 13 ans plus tôt, sur l’ordre de son complice Shannon Murrin, il a attiré le couple dans une forêt des environs de St. John’s. Joey raconte que Shannon voulait donner une leçon à Dale Worthman pour une dette de drogue, mais que la situation a mal tourné. Shannon a abattu Dale et Kimberley.

Suivant les indications de Joey Oliver, les autorités trouvent deux cadavres dans une tombe. Plus tard, Joey plaide coupable pour homicide involontaire et est condamné à 15 ans de prison, mais continue à soutenir qu’il n’est pas l’auteur du crime. Le ministère public est convaincu que ce n’est pas lui qui a pressé la détente, mais n’a rien pour prouver la culpabilité de Shannon Murrin. De son côté, Shannon nie toute implication dans la mort du couple et soutient qu’il faisait un coupable idéal – accusé puis acquitté d’un autre meurtre quelques années plus tôt. Joey Oliver aura voulu lui faire porter le crime. Mais finalement, qui a tué Dale Worthman et Kimberley Lockyer? À moins que l’un des deux hommes n’avoue, nous ne le saurons peut-être jamais.

Malgré de longues enquêtes, ces crimes demeurent impunis.

10 / 15

Les meurtres au manoir Redpath font partie des plus grands mystères du Canada.Basseboa/Shutterstock

Meurtres au manoir Redpath

En juin 1901, des coups de feu retentissent derrière les portes closes du manoir Redpath, à Montréal, où vit la célèbre famille des magnats du sucre. Quelques minutes plus tard, les corps ensanglantés d’Ada Maria, 59 ans, et de son fils Clifford, 26 ans, sont découverts par un autre fils, Peter. Le coroner et un médecin de la famille concluent que Clifford a tiré accidentellement sur sa mère pendant une crise d’épilepsie avant de retourner l’arme contre lui. Pour que cette version officielle soit plausible, il faudrait que Clifford ait été épileptique – mais rien ne vient étayer cette hypothèse. Plus d’un siècle après le drame, le mystère demeure. La police n’a jamais été appelée, et les deux corps ont été enterrés en moins de 48 heures. La rumeur a évoqué des suspects, dont Amy, la fille d’Ada Maria, qui allait hériter d’une bonne partie de la fortune familiale. Aujourd’hui, on soupçonne le coroner d’avoir rédigé son rapport de manière à protéger l’intimité de cette famille fortunée, au détriment de la vérité.

11 / 15

Le casse du camion de 2$ est l'un des plus grands mystères du Canada.KittyVector/Shutterstock

Le casse du camion de 2$

La pièce de deux dollars a commencé à circuler en février 1996 au Canada. Cinq mois plus tard, des voleurs ont réussi à s’emparer de 1,5 million de ces pièces neuves dans la cour de triage Turcot du CN, à Montréal. Le plus important vol de pièces de l’histoire canadienne s’est déroulé sans heurt (et en plein jour!) à bord d’un camion qui a filé par une sortie d’urgence. Le véhicule abandonné a été retrouvé plus tard, mais l’argent avait disparu. Les autorités n’ont pas voulu dire s’il y avait des complicités à l’intérieur. Plusieurs camions attendaient dans la cour ce jour-là, et comme les pièces n’étaient pas marquées, appréhender le ou les coupables semble un pari perdu. Le directeur de la police de Montréal a néanmoins lancé une alerte dans tout le pays pour toute tentative de s’acquitter d’un achat important avec une montagne de pièces de monnaie.

Voici pourquoi il est important de redonner à la police ses lettres de noblesse.

12 / 15

L’avion supersonique fantôme Avro Arrow est l'un des plus grands mystères du Canada.NextMarsMedia/Shutterstock

Avion fantôme

En 1959, prétextant son coût exorbitant, John Diefenbaker met fin au développement de l’avion supersonique Avro Arrow et ordonne la destruction des prototypes. En 2011, on découvre au Royaume-Uni un siège éjectable de l’Arrow, ce qui relance la rumeur: un avion a échappé à la destruction et quitté clandestinement le pays.

13 / 15

L'or du hors-la-loi est l'un des plus grands mystères du Canada.Alexander_P/Shutterstock

L’or du hors-la-loi

Selon une rumeur persistante, après le vol du train de la Wells Fargo en 1870, le hors-la-loi Jesse James se serait enfui en Ontario sous une fausse identité et aurait enterré son butin dans les collines du canton de Mulmur. En dépit d’innombrables recherches, le trésor n’a jamais été retrouvé.

C’est grâce au progrès que ces affaires criminelles ont finalement pu être résolues par la police scientifique.

14 / 15

La tragédie du grand peintre Tom Thomson est l'un des plus grands mystères du Canada.natalia_maroz/Shutterstock

Tragédie d’artiste

Le grand peintre Tom Thomson a été vu vivant pour la dernière fois le 8 juillet 1917, au moment où il partait pêcher. Retrouvé une semaine plus tard, son corps avait une blessure à la tête et du fil de pêche enroulé aux chevilles. Accident, suicide ou meurtre? Mystère.

15 / 15

Le meurtre de Thomas D’Arcy McGee est l'un des plus grands mystères du Canada.Depiano/Shutterstock

Le Deuil de la confédération

Thomas D’Arcy McGee, père de la Confédération, a été abattu le 7 avril 1868. Déclaré coupable, son présumé assassin, Patrick James Whelan, est pendu bien qu’il ait toujours clamé son innocence. Il affirmait savoir qui avait appuyé sur la gâchette, mais ne voulait pas passer pour un mouchard.

Cela peut paraître insolite, mais ces crimes ont bel et bien été résolus par des médiums!

Contenu original Selection du Reader’s Digest