Share on Facebook

Brouillard cérébral: quand on n’a plus les idées claires

Avez-vous déjà éprouvé la sensation désagréable de plus avoir les idées claires? Ou d’être incapable de vous souvenir de concepts pourtant faciles à retenir? Le brouillard cérébral – brain fog, en anglais – est un état mental qui ne doit pas être ignoré. Afin de lever le voile sur cette réalité, voici quelques conditions médicales susceptibles d’entraîner cet état de confusion et des options thérapeutiques pour le calmer.

1 / 5
Qu’est-ce que le brouillard cérébral?ldutko/Shutterstock

Qu’est-ce que le brouillard cérébral?

Comme son nom l’indique, le brouillard cérébral provoque une sensation trouble dans le cerveau. Une sorte de voile qui nous empêche de voir clair, de penser rapidement, de façon précise, et de nous concentrer efficacement.

Le brouillard cérébral est ni plus ni moins la sensation d’avoir le cerveau «embrumé» ou «dans la ouate». Il ne s’agit pas à proprement dit d’une pathologie, mais plutôt de la perception subjective d’une personne de ne pas pouvoir penser aussi clairement qu’à l’habitude. Vous en conclurez que vous êtes confus, que vous perdez la mémoire, ou encore que vous vous sentez abattu. Cependant, régulièrement accompagné de maux de tête, de troubles de concentration et de fatigue, le brouillard cérébral peut rapidement devenir invalidant. Or, il est parfois associé à différents problèmes de santé dissimulés.

Retrouvez 15 moyens d’améliorer votre concentration.

2 / 5
Quels sont les signes et les symptômes du brouillard cérébral?mooremedia/Shutterstock

Quels sont les signes et les symptômes?


Le brouillard cérébral peut grandement affecter votre rendement professionnel ou scolaire, ainsi que la qualité de vos interactions sociales. Il peut, dans certains cas, accroître le risque d’accidents provoquant par la bande une baisse de l’estime de soi et l’isolement de la personne affectée. Cette dernière aura souvent l’impression d’assister à sa vie, plutôt que d’y participer!

Comme le brouillard mental n’est pas une maladie pouvant faire l’objet d’un diagnostic, mais plutôt une expérience subjective résultant d’une cause sous-jacente, les symptômes sont variables:

  • Incapacité de se concentrer ou de penser clairement, confusion;
  • Sensation d’avoir le cerveau dans la brume, difficultés à se concentrer;
  • Trous de mémoire, perte de vigilance ou réflexes plus lents;
  • Difficulté à accomplir les tâches de routine, désorientation;
  • Troubles avec ses aptitudes langagières (s’exprimer avec des mots, se rappeler des mots ou nommer des objets);
  • Déprime légère, perte de motivation, comportement irritable.

Méfiez-vous de ces symptômes qui pourraient signaler une maladie grave.

3 / 5
Quels sont les causes et les facteurs de risques du brouillard cérébral?WAYHOME studio/Shutterstock

Quels sont les causes et les facteurs de risques?


Il faut s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un problème d’ordre neurologique comme la démence. Une multitude de facteurs peuvent être à l’origine d’un état de brouillard mental, tels les troubles de la glande thyroïde ou encore l’hypoglycémie.

Certaines intolérances alimentaires et carences nutritionnelles peuvent également être les coupables. Un phénomène courant après l’usage prolongé d’antiacides est une carence en vitamine B12, qui peut entraîner des troubles mentaux et neurologiques. Ce qui est peut-être plus inquiétant, c’est que près du tiers des adultes seraient dépourvus de vitamine B12 dans leur alimentation. Un taux de glucides trop faible, des allergies alimentaires et même la déshydratation peuvent provoquer cet état de confusion mentale. À cet effet, essayez de boire au moins quatre grands verres d’eau par jour.

La carence en magnésium, plus fréquente que vous ne le pensez, est également à pointer du doigt. En effet, les trois-quarts des Nord-Américains ne sont pas suffisamment approvisionnés en magnésium.

Les acides gras tels que les Oméga-3 sont essentiels pour la mémoire, la santé et le fonctionnement du cerveau. Le DHA (acide docosahexaénoïque) est l’oméga-3 le plus bénéfique pour le cerveau, car il s’agit d’un composant structurel important des cellules cérébrales, surtout celles du cortex cérébral, associé à la mémoire, au langage, à la créativité, au jugement, et à l’attention.

Loin de s’arrêter là, certaines infections comme la maladie de Lyme et même le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité peuvent entraîner cet état de confusion cérébrale.

L’Anxiety Center explique que le brouillard cérébral serait en réalité une réponse à un niveau de stress ou d’anxiété trop élevé. Notre esprit serait accaparé par ces pensées nocives et aurait donc du mal à fonctionner normalement, comme s’il s’était mis en veille temporairement. Le centre cite par ailleurs des études ayant démontré que le cerveau s’épuise plus rapidement que le reste du corps.

Cet état mental pourrait également provenir d’une inflammation dans l’organisme, pouvant rendre votre barrière hémato-encéphalique protectrice plus perméable, entraînant à son tour l’inflammation du cerveau.

Les traitements oncologiques également provoquent chez de nombreux patients atteints d’un cancer une chimio encéphalite, décrite comme un brouillard cérébral ou un dysfonctionnement cognitif, pendant et après les traitements.

La sclérose en plaques pour sa part affecte le système nerveux central et provoque des changements dans la manière dont le cerveau communique avec l’organisme. La moitié des patients souffrent donc de brouillard cérébral.

Les traitements hormonaux, la dysfonction immunitaire et la prédisposition génétique sont également des facteurs de risque. Sans oublier la fibromyalgie, le diabète, l’hépatite C, et bien d’autres.

Adoptez ces bonnes habitudes pour avoir un cerveau en santé.

4 / 5
La vitamine B-12Shutterstock

Quels sont les traitements et les solutions envisageables?


En tout premier lieu, consultez un professionnel de la santé qui effectuera une analyse sanguine. Vous pourriez peut-être passer des examens de la thyroïde, faire mesurer vos niveaux de vitamines B12 et D, ou encore faire analyser la production de stéroïdes par vos glandes surrénales. Évitez de vous autodiagnostiquer et de vous autoprescrire des suppléments en vente libre sans connaître la véritable cause du problème!
C’est bien connu, certains antioxydants aident à protéger les cellules du cerveau contre les dommages causés par le vieillissement et le stress oxydatif. La recherche démontre aussi que manger des légumes est associé au maintien de la puissance du cerveau lorsque les gens vieillissent. Enfin, favorisez trois repas par jour et mangez à votre faim, tout en modérant votre consommation d’alcool est un idéal à viser.
Retrouver un sommeil réparateur est également essentiel lorsque vous souffrez de brouillard cérébral. Couchez-vous tôt et limitez le temps passé sur les écrans avant de vous endormir afin de ne pas être perturbée par la lumière bleue. Misez sur des nuits de durée constante qui vous permettront de récupérer plus facilement. Effectivement, la nuit, les cellules du cerveau se développent afin de le régénérer. En général, 8 heures de sommeil rend votre cerveau sera frais et dispo pour une journée sans nuages… dans votre tête.

Enfin, sachez que la marche ou la course à pied améliorent la circulation sanguine dans le cerveau et les cellules du corps, libérant des endorphines et favorisant un état de bien-être tout en diminuant la fatigue.

Profiter du soleil et de l’air pur permet aussi de donner de l’énergie au système immunitaire et donc de réduire l’inflammation. C’est aussi une manière de faire une pause des principaux facteurs du stress, lui-même à l’origine de beaucoup de cas de brouillard cérébral. Éviter le sucre, la caféine et la nicotine, écouter de la musique et faire de la méditation une pratique quotidienne, sont des habitudes qui sont non seulement bénéfiques pour le brouillard cérébral, mais aussi pour la santé en général!

Faites attention à ces signes silencieux de carence en vitamine B12.

5 / 5
Pour manger sans gluten, équilibrez votre alimentation.Kiian Oksana/Shutterstock

Pourquoi est-il nécessaire de modifier son alimentation?


Le cerveau se nourrit de glucides pour se stimuler, mais la chute de glucose peut être très rapide et entraîner un état de carence précipité. Cela conduit à des changements d’humeur, de l’irritabilité, de la fatigue, de la confusion et une détérioration de notre jugement. En d’autres termes, à un brouillard cérébral!

Éviter les aliments avec du gluten aiderait également à dissiper les distractions et à améliorer la concentration. La science veut que le blé fasse empirer les troubles mentaux comme la schizophrénie, l’autisme et le TDAH.

Les graisses saines et saturées sont excellentes pour le cerveau! Des aliments comme les noix, les avocats, l’huile de coco, l’huile d’olive vierge (non raffinée), le saumon, les œufs et la viande sont très bons pour améliorer la fonction cérébrale.

Ajouter de l’iode à votre alimentation est aussi une bonne façon d’entretenir votre glande thyroïde et d’éviter un problème d’hypothyroïdie. Les algues marines seront votre allié!

En conclusion, ce qui est à retenir dans tout ça, c’est que le brouillard cérébral a de nombreuses causes, allant des intolérances alimentaires aux carences en nutriments, en passant par les troubles du sommeil et le stress. Si toutes ces causes peuvent être exclues, la présence de toxines dans votre environnement pourrait être l’élément déclencheur. Un changement de régime alimentaire, un sommeil réparateur et de l’exercice physique à l’extérieur dissiperont naturellement votre brouillard cérébral.

Consommez ces aliments pour améliorer votre concentration!