Share on Facebook

6 habitudes à abandonner pour se sentir mieux

Certains de vos comportements vous nuisent et vous empêchent de progresser. Pour vous sentir mieux, dites « au revoir » à ces 6 habitudes.

1 / 6
Multiplier les cafésCristy / Shutterstock

Multiplier les cafés

Une consommation excessive de café peut avoir des effets sur votre santé et aussi sur votre moral. Parmi les contrecoups, vous pourriez, entre autres, ressentir davantage d’anxiété ce qui peut vous amener à douter, à vous remettre en question, à être difficilement concentré, à moins bien dormir, etc. Il serait avantageux de troquer votre tasse de café par du thé ou de l’eau. Votre corps en ressortira de nombreux bienfaits.

Lire aussi : Passer du café au thé : 11 effets sur votre organisme

2 / 6
Utiliser un vocabulaire négatifHit1912 / Shutterstock

Utiliser un vocabulaire négatif

Le choix des mots que vous utilisez a un impact sur votre esprit et votre humeur. Si vous dites des phrases négatives, vous restez dans une ambiance sombre et plutôt pessimiste. Par exemple, on vous demande de faire une présentation devant une vingtaine de personnes. Vous pouvez dire « Je ne serai jamais capable. » ou « Je vais essayer.» Vous vous sentirez plus motivé et optimiste si vous dites la deuxième. Essayez d’abord de prendre conscience de votre mauvaise habitude et arrêtez-vous si vous vous entendez dire une phrase négative. Ensuite, corrigez le tir et changez vos pensées. Vous vous sentirez que mieux!

Lire aussi : 7 bienfaits (et risques) qui guettent les optimistes

3 / 6
Trop penserra2studio / Shutterstock

Trop penser

Attention à ne pas surcharger votre esprit. Plus votre charge mentale est grande, plus vous vous sentez stressé et paralysé par tout ce que vous avez à faire (ou à penser!). Il n’est pas facile de faire ralentir le hamster qui court dans notre tête, mais il existe de meilleures habitudes pour prendre soin de vous. Vous devez déposer (ou évacuer!) ce trop-plein de pensées en faisant du sport, en écrivant, en créant, en vous défoulant, etc.

Lire aussi : 30 habitudes pour augmenter notre espérance de vie facilement

4 / 6
Essayer de plaire à tout le monde... sauf à toigoir / Shutterstock

Essayer de plaire à tout le monde… sauf à toi

Penser aux autres est important. Être empathique est une belle qualité. Mais vous ne devez pas vous oublier. Vous êtes important aussi. En fait, si vous ne prenez pas soin de vous, vous ne pourrez pas faire la même chose avec les autres. Et puis, vous n’avez pas à vous métamorphoser pour plaire à tout le monde. Vous devez trouver votre bonheur par vous-même!

Lire aussi : Niveau de stress maladif : 12 signes que vous êtes trop stressé

5 / 6
Vivre dans le passé ou dans le futursun ok / Shutterstock

Vivre dans le passé ou dans le futur

Vivre le moment présent est… assez rare! Vous êtes souvent tiraillé entre le passé et l’avenir. Savoir mettre le pied dans le présent est un exercice à apprendre. Vous vous libérez de ce que vous avez fait ou vécu et vous cessez, aussi, de prévoir, de vouloir contrôler l’avenir et de tout planifier. Essayez la méditation  pour travailler votre capacité à revenir au moment présent. D’autres activités – comme le coloriage — peuvent aussi vous aider.

Lire aussi : Réseaux sociaux : 8 façons de dominer le syndrome FOMO

6 / 6
Avoir trop de peursOgilvy / Shutterstock

Avoir trop de peurs

Toutes vos peurs vous empêchent d’évoluer. Vous ne devriez pas craindre de vous tromper; vos erreurs vous permettent de réajuster vos objectifs (et la manière dont vous les atteindrez!). La peur des échecs et du changement freine vos envies et vos élans. Délaissez les peurs et ouvrez-vous à la nouveauté. Osez! Ouvrez des portes au lieu de cultiver les peurs en vous.

Lire aussi : Progresser, c’est aussi combattre ses peurs et avoir confiance

 

Vous aimerez aussi :

24 idées de génie pour vivre sainement sans vous ruiner

Hygge : 15 idées issues de cet art de vivre

Bien-être : découvrez le lagom

La raison majeure de ne jamais dormir avec son cellulaire

13 types de collègues qui dérangent – Ne soyez pas l’un d’eux !