Share on Facebook

13 types de collègues qui dérangent – Ne soyez pas l’un d’eux !

Pensez à celui ou celle qui laisse la moitié d’un sandwich au thon dans le frigo du bureau, mal emballé, dont l’odeur se propage à tout le reste. Ne soyez pas cette personne. Ne soyez pas non plus les autres types de collègue que personne n’aime au bureau.

1 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue qui raconte trop sa vie.GaudiLab/Shutterstock

Le collègue qui raconte trop sa vie au travail

Au travail, il n’est pas toujours facile de se faire apprécier de ses collègues, voici quelques conseils qui vous aideront à ne pas être la bête noire du bureau.

Les autres ont-ils vraiment besoin de savoir où en est votre cycle menstruel? Que vous faites un jeûne à la soupe au chou? Sachez que trop parler est une erreur facile à faire. Or vos collègues de travail n’ont pas besoin de tout savoir sur vous ou n’en ont pas envie. Ce n’est pas seulement ennuyeux, c’est offensant et ça dépasse les limites acceptables entre personnes. Tant qu’à faire, cessez de poser des questions intimes à vos collègues.

En confiant les détails de votre vie intime, vous pourriez le regretter. Consultez ces 8 raisons de ne pas faire confiance à un collègue.

2 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue qui potine sur les autres.Joana Lopes/Shutterstock

Ceux qui potinent sur les autres, pendant les heures de travail

Le bureau n’est pas une téléréalité : les commérages sont destructeurs et manquent d’éthique. Cela peut sembler amusant au départ et vous donner l’impression de vous rapprocher de vos collègues. Mais il s’installe une dynamique toxique au travail : le harcèlement, explique Heather Monahan, spécialiste de la responsabilisation des femmes en affaires. Les commérages ciblent une personne – qui en souffre, qu’elle en soit consciente ou non. Et puis, ceux qui participent aux discussions de couloir doivent comprendre qu’ils pourraient à leur tour être l’objet de commérages. Un bon conseil : ne potinez pas sur vos collègues ni entre vous. Si un jour vous êtes la cible de ragots, prenez note par écrit des brimades dont vous avez souffert. Ce journal vous sera utile si vous décidez de déposer une plainte au service des ressources humaines.

Le harcèlement n’est pas la seule cause d’une mauvaise ambiance au bureau. Certains signaux sont plus difficiles à percevoir. Lisez ces 12 signes révélateurs d’un climat de travail toxique.

3 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue qui parle trop fort au téléphone.Pressmaster/Shutterstock

La collègue qui parle trop fort au téléphone

Il vous arrive d’élever le ton quand vous parlez au téléphone à votre chéri, à vos enfants ou à vos amis, peut-être même quand vous parlez à votre médecin. Vos collègues ont-ils besoin d’entendre ces conversations? En agissant ainsi, c’est comme si vous vous racontiez trop. Vous parlez haut sur les questions de travail? Mais ça distrait vos collègues. Et si vous conversez sur haut-parleur, vos voisins doivent avoir de l’urticaire. Même les conversations à haute voix entre collègues sont dérangeantes. Soyez respectueux et allez parler dans une salle de réunion pour ne pas déranger.

En haussant le ton, vous risquez d’attirer l’attention, c’est certain! Mais peut-être par de la bonne façon… Mettez plutôt en place ces 10 moyens de vous faire remarquer par vos patrons.

4 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue qui embaume tout le bureau avec son lunch.MonkeyBusinessImages/Shutterstock

La personne dont le lunch embaume tout le bureau

Vous ne vous ferez pas d’amis en laissant les restes de votre repas chinois dans l’évier, surtout si ces aliments ont une forte odeur. C’est correct d’apporter votre lunch au travail ou d’en commander un et à manger au bureau, s’il ne sent pas trop fort. Autrement, ça peut être vraiment désagréable pour les autres. Si des collègues apportent constamment des mets odorants, parlez-en au chef du département plutôt que directement à vos collègues, surtout quand il s’agit de cuisine exotique. Ces épices à odeur piquante sont excellentes pour la santé. Mangez ce type de cuisine chez vous plutôt qu’au bureau.

Optez plutôt pour l’une de ces salades repas, excellentes pour la santé et sans odeur!

5 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue qui sent mauvais.Maridav/Shutterstock

Le collègue qui sent mauvais

Parlons des choses terre à terre. Ce n’est pas tant la nourriture qui pue. Saviez-vous que vous aviez une odeur corporelle? Beaucoup de gens ne le savent pas : et pourtant nous avons une empreinte odorante. Laura Handrick, analyste en RH chez FitSmallBusiness note qu’il y a des différences de genre selon la façon dont les femmes et les hommes perçoivent l’odeur des autres. « Les hommes se plaignent de l’odeur corporelle, alors que les femmes protestent contre les parfums et les eaux de Cologne, au nom de leurs allergies. » Les femmes seraient donc plus « polies ». En réalité, au bureau, il faut tendre à avoir une odeur neutre. Pas de bougie parfumée ni d’encens, s’il vous plaît! Et ne lâchez pas un dernier rond de fumée dans cet environnement quand vous êtes sortis prendre une cigarette.

Certaines parties de votre corps sentent naturellement plus fortes que d’autres. Commencez par appliquer nos 7 conseils pour prévenir les odeurs de pieds.

6 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue qui s'habille de manière inappropriée.BlueSkyImage/Shutterstock

La personne qui s’habille de manière inappropriée

Nous avons fait bonne impression, puisqu’on nous a embauchés. Dans les bureaux, ce sont les femmes qui se plaignent que leurs congénères sont habillées trop « sexy », avec des vêtements trop serrés et une encolure très échancrée. Mme Handrick commente avec humour : « Nous n’entendons pas ces plaintes des hommes ». Mais il ne s’agit pas seulement de se vêtir de façon provocante. Il faut porter des vêtements propres, repassés et appropriés pour le bureau. On ne s’habille pas pour nous, mais pour nos collègues. Suivez le code d’habillement en place. Ça peut être un défi!

Assurez-vous de suivre ces règles de base pour vous habiller l’été au travail.

7 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue qui se coupe les ongles au travail.NarongJongsirikul/Shutterstock

Ceux qui se coupent les ongles au travail

Clip. Clip. Clip. C’est ce qu’entendent ceux qui sont assis autour de vous. On ne se coupe pas les ongles en public. Ce n’est ni attrayant ni respectueux pour vos collèges. C’est du simple bon sens. D’ailleurs, ne vous coupez jamais les ongles en public. Mettez un frein à ces autres pratiques de propreté à ne jamais faire en public.

Ce type de personnes agace votre boss au moins autant que vous. Découvrez 25 secrets que votre patron garde pour lui.

8 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue qui ne ferme jamais le son de son téléphone.mimagephotography/Shutterstock

La personne qui ne ferme jamais le son de son téléphone

Votre téléphone est un problème si vous ne le mettez pas sur mode silencieux au travail. Parfois, on le laisse sur notre bureau pendant qu’on va à une réunion. Il se met à sonner et, souvent, à répétition. C’est ennuyeux pour les autres et ça crée de la distraction. Et ça vous dérange aussi, si c’est le vôtre, quand vous êtes à l’ordinateur. Mettez-le en mode silencieux.

Avez-vous peur d’être séparé de votre téléphone cellulaire? Vérifiez dès maintenant si vous souffrez de « nomophobie ».

9 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue qui vole la bouffe des autres.OzgurGuvenc/Shutterstock

Celui qui vole la bouffe des autres

Dans ce cas, la règle d’étiquette est simple : si vous ne l’avez pas mis au frigo, n’y touchez pas. Quelqu’un vous a pris vos aliments ? Essayez de ne pas faire de scène. Si cela se produit régulièrement, prévenez une personne des RH.

10 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue impossible à joindre.g stockstudio/Shutterstock

Le fantôme… que l’on ne peut jamais rejoindre

Pensez en termes de disponibilité. C’est dur et vraiment ennuyeux pour les collègues de ne pas arriver à se voir et à se parler. C’est même frustrant. Soyez donc disponible. Partagez votre emploi du temps avec vos collègues. Si vous vous absentez, laissez une note indiquant l’heure de votre retour ou la façon de vous joindre. Consultez ces meilleures applications d’organisation sur le marché. Essayez-les, elles vous aideront à cesser d’être un fantôme pour les autres.

Si vous vous absentez régulièrement et que vos journées au bureau vous semblent ennuyeuses, consultez ces 15 preuves que votre emploi ne vous convient plus.

11 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue qui envoie des courriels à toute heure.LDprod/Shutterstock

Le collègue qui envoie des courriels à toute heure

C’est enrageant d’être réveillé à 2 h du matin le week-end par un courriel d’un collègue de travail. « Salut, je suis au bureau et… ». NON, cessez immédiatement de le lire. Ça peut attendre, c’est sûr. Espérons que vous n’êtes pas cette personne qui écrit ou texte à des heures indues. On n’envoie pas de courriels au milieu de la nuit ; on n’en envoie pas non plus aux collègues qui sont en vacances.

12 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue paresseux.Stokkete/Shutterstock

Le collègue paresseux

La paresse n’a pas sa place au travail. C’est une des plaintes les plus courantes, dit Todd Davis, de FranklinCovey. Les employés n’aiment pas que ceux qui travaillent moins fort profitent d’eux. Si vous êtes la personne qui subit cette attitude, en parler à votre collègue peut avoir du bon, pour Heather Monahan. « En demandant à cette personne pourquoi elle ne finit pas ses tâches, vous pouvez découvrir qu’elle ne veut tout simplement pas les faire ou qu’elle n’arrive pas à les exécuter. » Vous pouvez alors en discuter en face à face, ou en parler à votre supérieur, qui ignore peut-être ce qui se passe. Si le patron laisse faire, mettez à jour votre CV.

Ne manquez pas nos 13 conseils pour arrêter de procrastiner et finir vos tâches dans les temps.

13 / 13
Au travail, ne soyez pas le collègue qui gère mal les conflits.ESBBasic/Shutterstock

Les collègues qui gèrent mal les conflits

Vous n’êtes aucun des caractères discutés, mais les autres vous exaspèrent. « N’envoyez jamais un courriel à tous pour vous plaindre d’un collègue. » Souvent, on peut parler à la personne dont le comportement nous agace. D’autres fois, c’est trop délicat. Demandez alors conseil à votre supérieur. Et au lieu de vous plaindre, essayez des façons plus productives de gérer les ennuis de la vie.

Adoptez nos astuces pour cultiver de bonnes relations au travail.