Share on Facebook

36 habitudes pour réduire votre risque d’Alzheimer

Les dizaines de choix que vous faites au cours d’une journée ordinaire – commander un curry plutôt que des samossas, lire le journal plutôt que regarder le journal télévisé – peuvent vraiment déterminer si vous allez développer la maladie d’Alzheimer dans les années à venir et à quelle vitesse la maladie va évoluer.

1 / 37
Alzheimer : découvrez les principaux facteurs de risque.Dean Drobot/Shutterstock

Les principaux facteurs de risque

Saviez-vous que manger de la viande grillée augmente peut-être votre risque de souffrir un jour de démence? Ou que courir sur un tapis roulant peut aider à garder votre cerveau en forme? Les dizaines de choix que vous faites au cours d’une journée ordinaire peuvent vraiment déterminer si vous allez développer la maladie d’Alzheimer dans les années à venir et à quelle vitesse elle va évoluer. Il n’existe pour le moment pas de médicaments ou de procédures capables de guérir ou même de traiter efficacement cette maladie. Mais vous pouvez déjouer ce mal terrifiant en luttant contre certains de ses principaux facteurs de risque: diabète, hypertension, hypercholestérolémie, stress, isolement social et insomnie. Réduisez votre risque de contracter la maladie d’Alzheimer grâce à ces conseils simples du Dr Kenneth Kosik et d’Alisa Bowman.

2 / 37
Pour réduire le risque d'Alzheimer, buvez votre café le matin uniquement.Kokliang/Shutterstock

Appréciez votre café du matin

La caféine consommée trop tard dans la journée peut perturber votre sommeil et, en fin de compte, nuire à votre cerveau. Mais le café consommé le matin et peut-être en début d’après-midi, selon votre sensibilité personnelle à la caféine, peut réduire le risque d’Alzheimer. Le café contient en effet un composé chimique, l’eicosanoyl-5-hydroxytryptamide (EHT) qui, selon des études effectuées sur des rats, protège contre la maladie d’Alzheimer. La caféine elle-même peut aussi être protectrice: les souris développent moins d’enchevêtrements de protéine tau dans le cerveau lorsqu’on a mis de la caféine dans leur eau potable. Chez les humains, les chercheurs de Johns Hopkins ont démontré que 200 milligrammes de caféine – la quantité dans une tasse de café fort – peuvent nous aider à consolider nos souvenirs et à mémoriser plus facilement de nouvelles informations.

Apprenez-en plus sur les effets méconnus du café.

3 / 37
Alzheimer : jouez pour la bonne cause.Viacheslav-Nikolaenko / Shutterstock

Jouez pour une bonne cause

Foldit, un jeu multijoueur conçu par des informaticiens de l’Université de Washington, permet à des non-scientifiques de jouer avec d’autres joueurs pour essayer de résoudre des problèmes difficiles concernant le repliement des protéines. Ce jeu pourrait un jour nous aider à comprendre comment les protéines tau se plient anormalement dans le cerveau. Un autre jeu, Nanocrafter, vous permet de tout construire, des circuits informatiques aux machines à l’échelle nanométrique, en utilisant des morceaux d’ADN. D’autres jeux interactifs, allant du bridge aux dames chinoises en passant par le Pictionary et les charades, nous amènent à exercer des intelligences sociales et intellectuelles. En plus d’utiliser nos cerveaux pour élaborer des stratégies et, parfois, pour faire des calculs, de tels jeux nous obligent à réfléchir à ce que d’autres joueurs sont susceptibles de faire et de penser.

4 / 37
Pour prévenir la maladie d’Alzheimer, parlez à des étrangers.shutterstock

Parlez aux étrangers

Lorsque nous sommes assis à côté d’un étranger dans un bus, un avion ou un train, la plupart d’entre nous n’engagent généralement pas la conversation. Pourtant, des recherches menées par la Booth School of Business de l’université de Chicago ont révélé que bon nombre d’entre nous surestiment la difficulté de communiquer avec des étrangers et sous-estiment les avantages d’un tel contact. Avant de participer à l’étude, les participants pensaient que le fait d’entrer en relation avec des étrangers affecterait leur bien-être. Mais quand ils sont allés de l’avant et ont entamé une conversation avec la personne assise à côté d’eux, c’est le contraire qui s’est produit. Ils se sentaient mieux que quand ils étaient assis tout seuls.

Découvrez comment la communication stimule la mémoire.

5 / 37
Pour se protéger de la maladie d'Alzheimer, promener votre chien en groupe.Africa Studio/Shutterstock

Promenez votre chien en groupe

Nos animaux font vraiment partie de notre réseau social. Ils dorment dans nos lits, sont présents dans nos photos de famille et prennent souvent beaucoup de place dans nos récits de vacances. Ils sont aussi dans bien des cas sensibles à nos problèmes. Certaines enquêtes montrent que nos animaux de compagnie nous écoutent mieux que nos conjoints. Promenez votre animal de compagnie avec vos voisins et vous vous sentirez moins seul, ce qui vous protégera d’une certaine manière de la maladie d’Alzheimer.

6 / 37
Pour réduire le risque d’Alzheimer, mangez des fruits et légumes colorés.leonori/Shutterstock

Mangez des fruits et légumes de couleurs vives

Les pigments qui donnent des couleurs vives à de nombreux fruits et légumes sont des sources particulièrement puissantes d’antioxydants. Manger plus de légumes a été associé à un ralentissement du déclin cognitif chez 3718 personnes âgées de 65 ans et plus qui ont participé au Chicago Health and Aging Project. Tous les participants à l’étude ont obtenu une note plus faible aux tests cognitifs à la fin de l’étude qu’au début, mais cette perte de capacités était 40 % plus lente chez ceux qui consommaient plus de quatre portions quotidiennes de légumes que chez ceux qui en consommaient moins d’une portion quotidienne.

Consommez particulièrement ces 20 fruits et légumes riches en antioxydants.

7 / 37
Un lien entre Alzheimer et les massages pourraient exister.ISTOCK/MINERVA STUDIO

Faites-vous masser

Une revue des recherches de l’Université de Miami et de l’Université Duke a conclu que le massage aide à abaisser les niveaux de cortisol, l’hormone du stress, tout en stimulant les niveaux de substances chimiques du cerveau que l’on croit être associées aux émotions positives.

Retrouvez d’autres avantages surprenants du massage.

8 / 37
Alzheimer : réduisez le risque en faisant tremper vos pommes de terre avant de les cuire.Shutterstock/Artem Shadrin

Faites tremper les pommes de terre avant de les cuire

Les pommes de terre contiennent un acide aminé appelé asparagine qui, exposé à une chaleur élevée, se transforme en acrylamide, une neurotoxine. L’acrylamide se lie aux extrémités de nos axones, ce qui rend la communication entre les cellules cérébrales plus difficile. L’eau protège les asparagines, de sorte que faire tremper les pommes de terre pendant 15 à 30 minutes avant de les cuire peut empêcher qu’elles ne se transforment en acrylamide. Égoutter les pommes de terre et les sécher avant la cuisson.

Assurez-vous également de déguster la pomme de terre de façon saine.

9 / 37
Alzheimer : le rire est un bon moyen de prévenir la maladie.Volodymyr Tverdokhlib/Shutterst

Joignez un «club du rire»

Ce n’est pas une blague. On trouve partout des clubs de rires. Ils sont dirigés par des animateurs qui sont formés aux bienfaits curatifs du rire. Ces ateliers peuvent vous aider à communiquer avec les autres au fur et à mesure que vous riez. Un bon fou rire produit une réaction chimique qui élève l’humeur, réduit la douleur, le stress et la tension artérielle et renforce l’immunité. La thérapie par l’humour peut être aussi efficace que certains médicaments sur ordonnance pour réduire l’agitation chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence. Dans les foyers de soins, les patients qui recevaient la visite de clowns pendant deux heures une fois par semaine étaient beaucoup moins agressifs et agités. Même deux semaines après le passage des clowns dans la maison de retraite, les patients restaient moins agités.

Ne manquez pas les bienfaits du rire sur votre santé.

10 / 37
Pour prévenir la maladie d’Alzheimer, faites des siestes.George Rudy/Shutterstock

Faites des siestes

Des chercheurs du laboratoire de chronobiologie humaine du Weill Cornell Medical College, à White Plains, New York, ont étudié comment 22 hommes et femmes réagissaient à différentes formes de sieste. Ils ont conclu que la sieste, quelle que soit sa longueur, améliorait les performances cognitives durant la journée.

Lisez aussi ces 18 bonnes raisons de faire la sieste.

11 / 37
Pour se protéger de la maladie d'Alzheimer, faites-vous du thé.5 second Studio/Shutterstock

Faites-vous du thé

Le thé noir et le thé vert sont bourrés d’un antioxydant, la catéchine, qui peut prévenir les dommages de l’oxydation dans tout le corps, y compris le cerveau. Le thé vert est également une riche source d’épigallocatéchine-3-gallate (EGCG), qui réduit la plaque bêta-amyloïde et les enchevêtrements de protéine tau chez la souris. Il a également été démontré que le thé fait baisser la tension artérielle et le taux de cholestérol. Par contre, les thés en bouteille disponibles dans le commerce ne contiennent que peu ou pas de ces substances protectrices.

Le thé n’est pas qu’une boisson santé : voici 5 trucs insolites à faire avec du thé.

12 / 37
Alzheimer : des entrainements intenses sont utiles pour se protéger de la maladie.Ivanko80/Shutterstock

Optez pour des entraînements courts et vigoureux

Plutôt que de vous entraîner 30 minutes, songez à diviser vos séances en périodes plus courtes de 7 à 10 minutes, répétées plusieurs fois par jour. Ce type d’entraînement serait idéal pour les personnes atteintes de diabète, un facteur de risque pour la maladie d’Alzheimer, surtout si elles pratiquent ces exercices courts et intenses environ une demi-heure avant chaque repas. On a demandé aux participants d’une étude sur l’insulinorésistance (un précurseur du diabète) de faire six minutes d’exercice vigoureux (marcher en montée sur un tapis roulant ou faire une séance énergique de gymnastique suédoise), puis six minutes de récupération active (marche lente, par exemple) environ une demi-heure avant le petit déjeuner, le dîner et le souper. D’autres participants à l’étude ont marché 30 minutes avant le souper. Ceux qui avaient suivi les intervalles vigoureux de six minutes affichaient un meilleur taux de glycémie après les repas que ceux qui faisaient leur séance modérée une fois par jour.

Découvrez les meilleurs exercices pour votre cerveau.

13 / 37
Pour prévenir la maladie d’Alzheimer, ayez des interactions dans vos endroits habituels.ISTOCK/YINYANG

Devenez un client régulier

Vous apprendrez ainsi à connaître le guichetier à la banque, le caissier au supermarché ou encore la postière. Autant que possible, entrez dans ces établissements et réglez vos affaires en personne plutôt que d’utiliser les guichets et autres dispositifs électroniques. Ces moments d’interaction en face à face vous donneront en plus l’occasion de bouger brièvement, ce qui est aussi excellent pour votre cerveau.

14 / 37
Pour réduire le risque d’Alzheimer, faites votre maïs soufflé maison.Africa Studio/Shutterstock

Faites votre propre maïs soufflé

Cuit au micro-ondes, le maïs soufflé présente de nombreux risques potentiels pour la santé. D’une part, la plupart des sacs de maïs soufflé au micro-ondes contiennent de l’acide perfluorooctanoïque (APFO), un produit chimique qui augmenterait le risque de cancer. De nombreuses variétés de maïs au micro-ondes au goût de beurre contiennent aussi de l’huile de soya partiellement hydrogénée ou des gras trans. La recherche a établi un lien entre une consommation élevée de gras trans et la maladie d’Alzheimer et les maladies cardiaques – les preuves sont si solides que Santé Canada a interdit ces gras. Enfin, dans certaines marques de maïs soufflé, l’aromatisant au beurre est à base de diacétyle, un produit chimique associé aux maladies pulmonaires. Autrement dit, mieux vaut faire votre propre popcorn. Placez les grains de maïs dans un sac à lunch en papier brun uni. Repliez le bord plusieurs fois. Faites ensuite cuire au micro-ondes pendant deux à trois minutes, jusqu’à ce que l’éclatement des grains commence à diminuer. Et voilà : un maïs soufflé au micro-ondes sans gras trans ni produits chimiques.

Essayez ces 9 meilleures recettes de popcorn santé pour remplacer le beurre.

15 / 37
Alzheimer : la danse est un bon moyen de se protéger de la maladie.wavebreakmedia/Shutterstock

Dansez jusqu’au petit matin

Si on attribuait un trophée de la mise en forme cérébrale à divers types d’activités physiques, la danse le remporterait année après année. C’est parce qu’elle combine plein de bonnes choses pour la santé cérébrale en une seule activité. Si vous dansez avec un groupe ou un partenaire, vous faites preuve d’intelligence sociale. Si vous apprenez de nouveaux pas, vous améliorez également votre forme intellectuelle. La danse, par nature, est amusante, ce qui aide à réduire le stress. Les danseurs et danseuses de bal ont obtenu des résultats plus élevés aux tests cognitifs que ceux qui ne dansent pas, et ceux qui font des concours ont obtenu des scores encore plus élevés lors de tests cognitifs – y compris de meilleurs temps de réaction.

16 / 37
Alzheimer : l'artisanat est une activité qui aide à prévenir la maladie.g-stockstudio/Shutterstock

Faites de l’artisanat

Dans le cadre d’une étude menée par des chercheurs de la clinique Mayo auprès de 256 octogénaires, les activités artisanales – travail du bois, poterie, céramique, rembourrage, etc. – ont réduit de 55 % la probabilité d’un déficit cognitif léger. Dans une plus petite étude réalisée en Allemagne, des personnes âgées de 60 et 70 ans qui ont suivi des cours d’art pendant 14 semaines ont amélioré leurs résultats aux tests psychologiques – leur capacité à faire face au stress s’était par exemple accrue. De plus, l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle a révélé que leurs cerveaux avaient établi de nouvelles connexions dans des régions qui ont tendance à en perdre avec l’âge.

17 / 37
Pour prévenir la maladie d’Alzheimer, ajoutez de la cannelle à vos plats.Shutterstock

Ajoutez de la cannelle

Un seul milligramme (1/4 de c. à café) de cette épice deux fois par jour pourrait réduire la glycémie à jeun de 30 % chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Une donnée non négligeable quand on sait que le diabète de type 2 peut augmenter votre risque de développer la maladie d’Alzheimer. On a également constaté que l’épice réduisait le cholestérol sanguin et l’inflammation, ce qui peut réduire davantage le risque de développer la maladie d’Alzheimer. La cannelle peut aussi vous aider à mettre un peu de douceur dans les aliments sans sucre. Saupoudrez-en vos flocons d’avoine, vos fruits, vos crêpes et votre café. Essayez également d’en ajouter à des plats tels que le chili.

La cannelle a d’autres bienfaits que vous ne connaissez peut-être pas. 

18 / 37
Pour se protéger de la maladie d'Alzheimer, visualisez des chutes d'eau.sharptoyou/Shutterstock

Imaginez des chutes d’eau

Les recherches nous apprennent que compter les moutons ne nous aide pas à nous assoupir plus rapidement que si nous restions couchés à laisser notre esprit vagabonder. Cette stratégie, par contre, a l’air plus efficace : visualisez une scène relaxante, comme une cascade. Lorsqu’Allison Harvey et Suzanna Payne de l’Université d’Oxford, en Angleterre, ont demandé à 50 insomniaques d’essayer différentes techniques de distraction pendant plusieurs nuits, c’est la visualisation des chutes d’eau qui est arrivée en tête. Les participants à l’étude qui ont imaginé des chutes d’eau se sont endormis 20 minutes plus rapidement que d’autres qui comptaient les moutons ou qui n’ont rien fait de particulier.

19 / 37
Pour réduire le risque d’Alzheimer, jouez aux quillesnd3000/Shutterstock

Allez jouer aux quilles

Dans le cadre d’une étude, des patients souffrant de démence et placés en en CHSLD ont participé à des sessions de thérapie quotidiennes d’une durée de deux heures, lesquelles comprenaient des séances de quilles ou de croquet, ainsi que du jardinage, des jeux cérébraux et de l’artisanat. Après 12 mois, les patients qui participaient à cette étude étaient encore capables d’accomplir les tâches de la vie quotidienne, comme manger ou utiliser la salle de bains, sans aide. Ceux qui n’avaient pas participé aux séances étaient moins capables d’exécuter ces tâches sans aide.

20 / 37
Alzheimer : le jardinage est une bonne activité pour lutter contre la maladie.Halfpoint/Shutterstock

Faites du jardinage

Arracher les mauvaises herbes et ramasser les feuilles augmente le rythme cardiaque et renforce les muscles des mains, des bras, des épaules, du dos et des jambes. Être à l’extérieur et entouré de belles fleurs peut détendre l’esprit. Enfin, le jardinage exige des capacités intellectuelles afin de planter les bonnes graines aux bons endroits et au bon moment de l’année, de tailler les plantes quand elles en ont besoin, et de combattre les parasites et autres nuisances.

Suivez tous nos conseils de jardinage et trucs pour le potager.

21 / 37
Pour prévenir la maladie d’Alzheimer, inscrivez votre chien ou votre chat à un entraînement d’agilité.JiriCastka/Shutterstock

Inscrivez votre chien ou votre chat à un entraînement d’agilité

Entraîner votre chien ou votre chat à l’agilité vous offre à tous deux une forme d’exercice intellectuellement stimulante. Il s’agit de guider votre animal à travers une série d’obstacles, allant des passerelles aux haies en passant par les tunnels. Cela vous fait faire de l’exercice à tous les deux en plus de vous faire réfléchir rapidement en criant des ordres et en utilisant votre langage corporel pour communiquer avec votre animal.

22 / 37
Pour se protéger de la maladie d'Alzheimer, mangez des kiwis en collation.Oksana Mizina/Shutterstock

Mangez des kiwis en collation

Une étude a constaté que consommer deux kiwis par heure avant de se coucher améliorait le sommeil. On ne sait pas très bien pourquoi, mais on pense que c’est parce qu’ils sont riches en sérotonine.

23 / 37
Pour prévenir la maladie d’Alzheimer, levez-vous toutes les demi-heures.Tyler Olson/Shutterstock

Levez-vous toutes les demi-heures

Lorsque les chercheurs ont demandé à des travailleurs de bureau obèses ou en surpoids d’utiliser un poste de travail debout 30 minutes par heure, la réponse glycémique des travailleurs après le repas s’est améliorée, réduisant ainsi leur risque de développer la maladie d’Alzheimer. Réglez une minuterie qui se déclenche aux demi-heures, levez-vous et étirez-vous, faites de la gymnastique suédoise légère ou faites une courte marche d’une minute ou deux avant de vous rasseoir. Tenez-vous debout lorsque vous parlez au téléphone, en attendant le bus ou l’avion, et pendant que vous discutez dans des réunions.

Retrouvez 8 raisons de vous lever de votre chaise.

24 / 37
Alzheimer : invitez des amis à souper pour réduire le risque.DGLimages/Shutterstock

Lancez des invitations à souper

Décider qui inviter, quoi servir et qui asseoir à côté de qui force votre cerveau à envisager des situations sociales complexes. Est-ce que Denise s’entend bien avec George? Certains de vos invités ont-ils des allergies alimentaires? Cuisiner les plats et s’assurer qu’ils sont tous prêts au moment de l’arrivée des invités exige une excellente planification – qui est une habileté intellectuelle de haut niveau. Pour chaque recette, vous suivez les instructions étape par étape. Si vous doublez les portions, il y a aussi des calculs mathématiques à accomplir, et il y a beaucoup de mesures et d’estimations à faire.

Consultez ces 20 faits étonnants sur l’amitié.

25 / 37
Alzheimer : apprenez à méditer pour réduire le risque.maxpetrov/Shutterstock

Apprenez à méditer

Des chercheurs de l’Université Nationale de Singapour ont découvert que les adeptes de la méditation Vajrayana – un style tibétain qui implique de se connecter avec des êtres de lumière et de les visualiser – étaient capables de plus d’attention et d’une meilleure exécution des tâches cognitives juste après leurs séances de méditation – peut-être parce que la méditation avait stimulé le flux sanguin vers leur cerveau. Essayez. Asseyez-vous confortablement les yeux fermés. Concentrez-vous sur votre respiration. Soyez attentif à ce que vous ressentez quand l’air pénètre dans votre nez et en ressort. N’essayez pas d’en contrôler ou d’en changer le débit. Laissez-le entrer et sortir naturellement. Si quelque chose vous distrait, comme une douleur dans le dos ou la pensée d’une tâche urgente à faire, contentez-vous de retourner à votre respiration. Permettez aux distractions de traverser votre esprit comme des nuages traversent le ciel. Chaque fois que vous vous surprenez à suivre une pensée, redirigez simplement votre esprit là où vous voulez qu’il aille. Chaque fois que vous reprenez votre souffle, concentrez-vous davantage pour amener votre esprit dans le moment présent. En plus de suivre votre respiration, essayez de focaliser votre conscience sur un mot (paix, par exemple) ou sur un endroit de votre corps (comme votre cœur). Vous pouvez aussi vous concentrer sur une idée, comme la gratitude, la compassion ou l’amour.

26 / 37
Pour se protéger de la maladie d'Alzheimer, mangez des fruits en dessert.Gayvoronskaya_Yana/Shutterstock

Mangez des fruits pour dessert

Les fruits sont naturellement sucrés. Saupoudrez des framboises d’un peu de cannelle pour un dessert tout simple, peu calorique, et très stimulant pour le cerveau. Ou réduisez en purée des baies, de la pastèque et d’autres fruits, et congelez-les.

Adoptez ces 10 astuces pour manger des fruits plus souvent.

27 / 37
Alzheimer : relaxez avec le yoga nidra.fizkes/Shutterstock

Relaxez avec le yoga nidra

Parfois appelé «sommeil conscient», le yoga nidra est un exercice de visualisation guidé qui détend profondément le corps. Dans une étude, les étudiants qui ont pratiqué le yoga nidra pendant huit semaines vivaient moins de stress, d’inquiétude et de dépression. D’autres recherches montrent que le yoga nidra aiderait aussi à contrôler la glycémie. Il s’agit d’une découverte importante, car le diabète accroît le risque de contracter la maladie d’Alzheimer. Trouvez un cours, ou regardez des sessions libres sur Internet.

28 / 37
Alzheimer : alternez votre respiration d’une narine à l’autre.Shutterstock

Alternez votre respiration d’une narine à l’autre

Cela vous aidera à prendre des respirations plus profondes et, en plus, à avoir une respiration de méditation. Fermez la narine droite avec le pouce ou l’index. Inspirez lentement et longuement par la gauche, puis changez de position pour que votre doigt ferme la narine gauche et expire par la droite. Inspirez ensuite par la droite et continuez ainsi d’alterner la droite et la gauche. Non seulement cet exercice et d’autres exercices de respiration profonde réduiront votre stress et votre tension, mais il offre cet avantage secondaire de renforcer votre attention.

Apprenez à gérer votre stress et votre anxiété avec nos 50 meilleurs.

29 / 37
Pour réduire le risque d’Alzheimer, tenez la main de quelqu'un.Lolostock/Shutterstock

Tenez la main de quelqu’un

En stimulant le nerf vague, la chaleur d’un contact peut calmer la tension et déclencher la libération d’ocytocine. Pour les besoins d’une étude, le psychologue Richard Davidson de l’Université du Wisconsin et Jim Coan, de l’Université de Virginie, ont dit à 16 femmes mariées qu’elles étaient sur le point de recevoir une décharge électrique. Dans l’attente du choc, elles devaient soit tenir la main de leur partenaire, soit celle d’un étranger, soit rester seules. Les chercheurs ont étudié ce qui se passait dans le cerveau de ces femmes grâce à des appareils d’imagerie médicale. Ils ont ainsi pu observer que les femmes restaient plus détendues quand elles tenaient les mains de leur partenaire que lorsqu’elles tenaient celles d’un étranger. Mais c’est lorsqu’elles étaient seules dans l’attente du choc que leur réaction au stress était la plus forte.

Découvrez comment l’odeur de l’amour peut réduire le stress.

30 / 37
Pour prévenir la maladie d’Alzheimer, douchez-vous le soir.Suti Stock Photo / Shutterstock

Douchez-vous le soir

Notre température corporelle fluctue tout au long de la journée et de la nuit, variant d’un degré de plus ou de moins que 37,2°C. Elle commence généralement à chuter au cours de la soirée, atteignant son point le plus bas pendant le sommeil. Cette chute de température est l’un des mécanismes qui nous font nous sentir somnolents. Vous pouvez améliorer la somnolence induite par le refroidissement du corps en prenant une douche ou un bain chauds le soir. La douche vous réchauffe d’un degré ou deux. Mais l’effet de réchauffement disparaît et, à mesure que votre corps se rafraîchit, la somnolence s’installe. Dans une étude, les femmes qui avaient pris un long bain chaud au milieu de l’après-midi et jusqu’en début de soirée se sentaient plus somnolentes au coucher et dormaient ensuite plus profondément. Prenez une douche ou un bain d’au moins 90 minutes avant le coucher pour profiter au maximum de l’effet du refroidissement. En plus d’aider à produire l’engourdissement, ceci peut être une excellente manière de relâcher et faire baisser le stress.

Évitez ces 8 erreurs fatales que vous commettez sous la douche.

31 / 37
Pour se protéger de la maladie d'Alzheimer, priez.ISTOCK/YIPENGGE

Priez

La prière et certains autres rituels religieux peuvent vous débarrasser des soucis qui vous obsèdent. De plus, vous retrouver avec des personnes partageant vos idées vous aide à vous sentir moins seul. Une étude réalisée par des chercheurs israéliens et américains a établi que des femmes musulmanes qui priaient quotidiennement présentaient un risque réduit de troubles cognitifs légers par rapport aux femmes qui ne priaient pas. Une autre étude, menée par des chercheurs de l’université d’État de l’Arizona et de l’université de l’Utah, a révélé que les personnes qui se considéraient comme profondément religieuses ou spirituelles, priaient régulièrement et assistaient à des services religieux avaient une concentration de cortisol et une pression artérielle inférieures à celles qui étaient moins religieuses.

32 / 37
Alzheimer : faites pousser du romarin pour prévenir la maladie.Dream79 / Shutterstock

Faites pousser du romarin

Cette herbe contient des composés antioxydants et anti-inflammatoires qui protégeraient la santé du cerveau. Dans une petite étude, 28 personnes âgées qui ont pris une boisson aux tomates additionnée de 750 milligrammes de romarin séché se sont mieux comportées lors d’un test de mémoire administré six heures plus tard que les personnes âgées qui n’avaient pas mangé de romarin. Ces études sont trop modestes pour être vraiment significatives, mais elles ouvrent la porte à des études de plus grande envergure. Même le simple fait de sentir cette herbe fine peut être bénéfique. Les participants à l’étude qui s’asseyaient dans une pièce imprégnée du parfum du romarin ont pu résoudre une série de problèmes mathématiques plus rapidement que lorsque ce parfum était absent. On pense que le romarin peut stimuler les fonctions cérébrales en empêchant la dégradation d’un neurotransmetteur clé dans le cerveau. Conservez un plant de romarin en pot dans votre cuisine et parfumez-en tous vos plats, des soupes aux légumes rôtis. Réduisez du romarin en purée avec de l’huile d’olive pour en faire un pesto. Vous pouvez également embrocher des crevettes sur des tiges du romarin pour les faire griller.

Profitez des vertus de ces 6 fines herbes qui soulagent.

33 / 37
Pour se protéger de la maladie d'Alzheimer, ne faites qu'une chose à la fois.ND3000/SHUTTERSTOCK

Ne faites qu’une chose à la fois

Nous croyons généralement être plutôt doués pour le multitâche, mais nous nous mentons à nous-mêmes. Passer d’une tâche à l’autre – par exemple, vérifier les courriels plusieurs fois au fur et à mesure que vous avancez dans un projet de travail – vous fait perdre du temps et affecte votre efficacité et votre productivité. Chaque fois que vous interrompez ce que vous êtes en train de faire, vous devez ensuite reprendre mentalement la tâche à effectuer. Ce redémarrage mental peut prendre de quelques secondes à plusieurs minutes. Et le multitâche ne fait pas qu’anéantir notre efficacité, il nous cause aussi un stress excessif.

34 / 37
Alzheimer : faites du bénévolat pour réduire le risque.Syda Productions/Shutterstock

Faites du bénévolat

Les gens qui consacrent du temps à aider les autres – en les conduisant chez le médecin, en faisant des courses pour eux, en leur offrant de garder leurs enfants et de faire d’autres tâches – développent leur aptitude à surmonter des événements très stressants de la vie et à y survivre. D’autres recherches ont établi que les personnes qui font du bénévolat se sentent plus utiles et mieux dans leur peau. Elles ont aussi tendance à avoir moins de difficulté à dormir, moins d’anxiété et se sentent moins seules. Il est possible qu’aider nos semblables fasse grimper notre taux d’ocytocine et autres substances chimiques du cerveau, qui semblent nous protéger contre les problèmes de santé causés par le stress.

35 / 37
Alzheimer : jouez de la musique retarde le déclin cognitif.crazystocker/Shutterstock

Apprenez à jouer d’un instrument

Apprendre et jouer d’un instrument nous oblige à affûter différents processus cognitifs tels que l’attention, la mémoire, les habiletés motrices, auditives et visuelles. Il n’est pas étonnant que des études aient démontré que le fait de jouer d’un instrument de musique retarde le début du déclin cognitif. Lorsque les chercheurs de l’Université Emory ont testé la santé cognitive de 70 personnes âgées, ils ont constaté que les participants à l’étude ayant au moins 10 ans d’expérience musicale obtenaient de meilleurs résultats dans les tests de mémorisation non verbale, de dénomination et de nombreux autres processus cognitifs que les personnes âgées ayant moins ou pas du tout d’expérience musicale. En plus d’aider à garder votre cerveau en forme, les cours de musique peuvent aussi maintenir votre motricité fine, surtout si vous apprenez à jouer d’un instrument qui nécessite des mouvements complexes des doigts. Lorsque des chercheurs ont offert des cours de piano à des adultes plus âgés, les participants à l’étude ont amélioré leurs capacités cognitives – notamment l’attention, la concentration et la planification – en six mois seulement, comparativement aux participants qui n’avaient pas suivi de cours.

Essayez ces 11 façons de devenir plus intelligent sur vos temps libres.

36 / 37
Alzheimer : préférez le saumon sauvage à celui d'élevage.Shutterstock | PHB.cz (Richard Semik)

Mangez du saumon sauvage plutôt que d’élevage

Dans une étude menée auprès de 815 personnes, les gens qui mangeaient du saumon et d’autres poissons au moins une fois par semaine ont réduit de 60 % leur risque de maladie d’Alzheimer par rapport aux personnes qui n’en mangeaient que rarement ou jamais. Par contre, le saumon d’élevage contenait huit fois plus de BPC – un polluant industriel, un cancérogène et une neurotoxine – que le saumon sauvage.

Dégustez nos 33 meilleures recettes savoureuses à base de saumon.

37 / 37
Pour prévenir la maladie d’Alzheimer, respirez de la lavande.279photo Studio/Shutterstock

Respirez de la lavande pendant le sommeil

La recherche montre que le parfum de la lavande est un sédatif doux qui peut ralentir le rythme cardiaque, baisser la tension artérielle et détendre le corps. Dans une étude, les gens qui sentaient la lavande avant de se coucher dormaient plus profondément et se sentaient plus en forme le matin. Saupoudrez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande pure sur un mouchoir en papier et mettez-le sous votre oreiller.

Assurez-vous de connaitre les 7 premiers signes de la maladie d’Alzheimer.

Contenu original Outsmarting Alzheimer's