Share on Facebook

12 mythes sur la maladie d’Alzheimer que vous devriez connaître

Les mythes et les fausses croyances qui circulent sur les symptômes, la progression et les conséquences de la maladie d’Alzheimer sont courants. Une fois ceux-ci déboulonnés, vous serez en mesure de mieux affronter la réalité de la maladie et de mieux aider les personnes qui en sont atteintes.

1 / 13
Comprendre la maladie d’Alzheimer.LightField Studios/Shutterstock

Comprendre la maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est un trouble cérébral progressif qui provoque généralement une perte de mémoire et des problèmes liés à la réflexion et au comportement. Beaucoup de gens pensent que ces problèmes font partie d’un vieillissement naturel et ne touchent que les personnes âgées. Mais ce n’est pas le cas. L’Alzheimer et les maladies apparentées ne font pas partie du vieillissement normal, selon la Société Alzheimer du Canada. En fait, même si elle devient plus courante avec l’âge, environ 16 000 Canadiens de moins de 65 ans sont atteints d’une maladie cognitive. On parle alors de maladie d’Alzheimer à début précoce.

Plus de 500 000 Canadiens sont actuellement atteints d’une maladie cognitive, dont la maladie d’Alzheimer, selon le Rapport d’impact 2018-2019 de la Société Alzheimer du Canada. Pourtant, de nombreuses personnes ne connaissent pas les spécificités de la maladie, ni même comment réduire leur risque d’en souffrir.

Assurez-vous de savoir reconnaître les premiers signes de la maladie d’Alzheimer.

2 / 13
Mythe: la maladie d’Alzheimer et la démence sont deux choses distinctes.FOTOGRAFIXX / GETTY IMAGES

La maladie d’Alzheimer et la démence sont deux choses distinctes


Bien que certaines personnes n’utilisent pas ces termes de manière interchangeable, la maladie d’Alzheimer et la démence constituent essentiellement la même maladie. En fait, la maladie d’Alzheimer est un type de démence.

«Certaines personnes disent que leur proche souffre à la fois d’Alzheimer et de démence, alors qu’en réalité, la maladie d’Alzheimer fait partie de la démence», explique Phoebe James, directrice de l’engagement des résidents à la résidence pour personnes âgées Wentworth Senior Living. «Ce ne sont pas deux choses distinctes. Il existe plus de 100 formes différentes de démence, chaque type s’accompagne d’une variété de symptômes différents.»

Adoptez ces bonnes habitudes pour éloigner la maladie d’Alzheimer et garder votre cerveau en santé.

3 / 13
Mythe: vous ne pouvez pas prévenir ou traiter la maladie d’Alzheimer.FOTOLUMINATE LLC / SHUTTERSTOCK

Vous ne pouvez pas prévenir ou traiter la maladie d’Alzheimer


Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, il y a de petites habitudes à prendre afin de réduire le risque de souffrir de ces maladies cognitives. Aussi, il y a des changements possibles de mode de vie si vous en êtes atteint.

Nick Bott, directeur scientifique de Neurotrack, un test développé pour détecter les déficits cognitifs, explique que «l’un des mythes persistants entourant la maladie d’Alzheimer et les démences connexes est que personne ne peut rien faire pour réduire le risque de ces maladies, qu’elles sont inévitables. Notre cerveau affecte et est affecté par tous les autres systèmes de notre corps. Ceci est extrêmement important, car cela signifie que les changements de mode de vie autour de l’engagement cognitif et de l’engagement social ont des effets directs et indirects sur la santé de notre cerveau et peuvent améliorer considérablement notre longévité ainsi que notre santé physique et cérébrale.»

En effet, les accidents vasculaires cérébraux et autres maladies cardio-vasculaires sont mis en cause dans 50% des maladies cognitives, et leurs risques peuvent être réduits grâce à l’activité physique, une bonne alimentation, le contrôle de la pression artérielle et une vie sociale active.

Essayez l’une de ces 25 façons de réduire le risque de démence.

4 / 13
Mythe: toutes les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer deviennent violentes et irritables.DIEGO CERVO / SHUTTERSTOCK

Toutes les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer deviennent violentes et irritables


La maladie d’Alzheimer peut provoquer des changements de personnalité et des sautes d’humeur, mais ces changements ne sont pas toujours violents.

«En tant qu’entreprise de soins à domicile spécialisée dans les soins de la mémoire, nous avons tendance à travailler avec de nombreux clients dont l’état de la maladie est assez avancé. Généralement, nous voyons des clients qui sont simplement frustrés par leur propre perte de mémoire et leur confusion», explique Scott Knoll, propriétaire de By Your Side Home Care, une agence de soins à domicile pour personnes âgées. En raison de la perte de mémoire et de la difficulté de plus en plus grande à comprendre ce qui se passe autour, certaines personnes exprimeront leur frustration par leur comportement.

«La meilleure chose à faire pour aider un être cher à surmonter ses changements de personnalité dus à la maladie d’Alzheimer, c’est de rester calme et de l’écouter.»

5 / 13
Mythe: je n’ai pas à m’inquiéter de la maladie d’Alzheimer, car personne dans ma famille ne l’a.TONHOM1009 / SHUTTERSTOCK

Je n’ai pas à m’inquiéter de la maladie d’Alzheimer, car personne dans ma famille ne l’a


Vous pensez peut-être que la maladie d’Alzheimer n’a pas de composante génétique. «C’est faux à deux niveaux», explique la neuroscientifique Hermona Soreq, du Centre Edmund et Lily Safra pour la science du cerveau de l’Université hébraïque de Jérusalem.

«Premièrement, certaines personnes héritent de mutations uniques qui causent cette maladie, bien que celles-ci soient rares. Deuxièmement, d’autres la développent en raison de nombreux petits risques héréditaires, qui fonctionnent de pair avec un mode de vie malsain pour induire cette maladie.»

Cependant, vous pouvez également développer la maladie même si aucun autre membre de votre famille ne l’a. «Nous sommes tous à risque pour la maladie d’Alzheimer, déclare Kenneth S. Kosik, codirecteur de l’Institut de recherche en neuroscience de l’Université de Californie.

«Nous avons tous 50% de chances de développer la maladie d’Alzheimer après l’âge de 85 ans. La plupart des personnes diagnostiquées avec une maladie d’Alzheimer tardive ne sont pas testées comme porteuses de l’un des gènes d’Alzheimer connus.»

6 / 13
Mythe: il existe des suppléments qui peuvent aider à prévenir la maladie d’Alzheimer.FELIPE CAPARROS / SHUTTERSTOCK

Il existe des suppléments qui peuvent aider à prévenir la maladie d’Alzheimer


Il n’y a pas encore d’étude prouvant la capacité des vitamines, des suppléments nutritionnels ou des médicaments à prévenir le développement de la maladie d’Alzheimer, explique le Dr Kumar Dharmarajan, directeur scientifique de Clover Health.

«Cependant, un mode de vie sain comprenant une activité physique fréquente, une alimentation saine pour le cœur et un contrôle des maladies chroniques telles que l’hypertension artérielle ou le diabète pourrait aider à réduire la probabilité», dit-il.

«Bien qu’il n’y ait aucune preuve concluante liant directement ces changements de style de vie à la prévention de la maladie d’Alzheimer, il a été démontré dans certaines études qu’ils favorisent une meilleure santé cérébrale, ce qui pourrait finalement jouer un rôle clé dans la lutte contre la maladie», ajoute-t-il.

7 / 13
Mythe: la maladie d’Alzheimer fait partie du vieillissement normal.MRMOHOCK / SHUTTERSTOCK

La maladie d’Alzheimer fait partie du vieillissement normal


Ce n’est pas parce que vous vieillissez que vous soufrerez de la maladie d’Alzheimer. «Bien que des changements dans le cerveau se produisent dès la mi-vingtaine à cause du vieillissement, la maladie d’Alzheimer ne fait pas partie du vieillissement normal», explique la docteure Krystal L. Culler, directrice au Menorah Park Center 4 Brain Health, institut mondial de la santé cérébrale.

«La maladie d’Alzheimer est le type de démence le plus courant aux États-Unis et le vieillissement reste le plus grand facteur de risque connu de développer la maladie d’Alzheimer, particulièrement après 80 ans.»

Suivez ces conseils pour garder votre cerveau en santé.

8 / 13
Mythe: la maladie d’Alzheimer ne touche que les personnes âgées.OLIVER ROSSI / GETTY IMAGES

La maladie d’Alzheimer ne touche que les personnes âgées


La maladie d’Alzheimer ne touche pas seulement les personnes âgées. «Un mythe que j’entends souvent au sujet de la maladie d’Alzheimer est qu’elle affecte uniquement la population plus âgée», affirme Nesochi Okeke-Igbokwe, médecin et expert en santé et bien-être.

«Bien que nous entendions généralement parler de la maladie qui survient plus souvent chez les personnes âgées, il existe un petit sous-groupe de personnes touchées par la maladie d’Alzheimer à début précoce qui peuvent manifester des symptômes dès la trentaine et la quarantaine. Il est important de noter que la maladie d’Alzheimer à début précoce est moins courante et que la génétique peut parfois jouer un rôle dans l’augmentation du risque de souffrir de la maladie.»

9 / 13
Mythe: les médicaments contre la maladie d’Alzheimer arrêteront la progression de la maladie.LADYSHUTTERSTOCK / SHUTTERSTOCK

Les médicaments contre la maladie d’Alzheimer arrêteront la progression de la maladie


Les médicaments peuvent aider à soulager les symptômes, mais pas ralentir la progression de la maladie. «Malgré les progrès dans le domaine médical et une meilleure compréhension de la maladie d’Alzheimer, il n’existe actuellement aucun médicament ou supplément connu qui arrêtera la progression de l’Alzheimer», explique la Dr Culler.

Les médicaments approuvés par la Food and Drug Administration des États-Unis ou encore par Santé Canada sont donc présentement utilisés pour traiter les symptômes de la maladie d’Alzheimer.

10 / 13
Mythe: rendre visite à une personne atteinte d’Alzheimer est inutile.WAVEBREAKMEDIA / SHUTTERSTOCK

Rendre visite à une personne atteinte d’Alzheimer est inutile


Vous pourriez penser qu’il est inutile de rendre visite à quelqu’un qui ne se souviendra pas de vous, mais ce n’est pas le cas. «La maladie d’Alzheimer affecte les gens différemment et les relations sont profondes et complexes», explique Caleb Backe, expert en santé et bien-être pour Maple Holistics.

«C’est-à-dire, si quelqu’un ne se souvient pas consciemment de vous, cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de reconnaissance subconsciente ou émotionnelle. Il est essentiel de maintenir votre relation avec la personne à la fois pour elle et pour vous.»

11 / 13
Mythe: la mémoire de la musique est endommagée chez les patients atteints d’Alzheimer.EARLY SPRING/SHUTTERSTOCK

La mémoire de la musique est endommagée chez les patients atteints d’Alzheimer


Des tests de cartographie du cerveau ont révélé que les régions cérébrales responsables de la mémorisation de la musique sont les dernières à être endommagées chez les personnes atteintes de démence, explique Soreq. «Cela me rappelle un voisin que j’ai eu par le passé. Il était atteint de démence et ne pouvait pas prononcer une seule phrase. Par contre, puisqu’il avait été un célèbre chanteur d’opéra dans sa jeunesse, il réussissait à chanter des solos d’opéra complets et à merveille», confie-t-elle.

Apprenez-en plus sur les bienfaits incroyables de la musique.

12 / 13
Mythe: les personnes vivant avec la maladie d’Alzheimer ne font pas tout ce qu’elles peuvent.SIX_CHARACTERS/SHUTTERSTOCK

Les gens n’essaient pas


Certaines personnes blâment les gens atteints de la maladie de ne pas avoir travaillé assez dur pour la combattre, explique Christina Chartrand, vice-présidente de la formation chez Senior Helpers, qui offre des soins à domicile.

«Un mythe courant est que les personnes vivant avec la maladie d’Alzheimer ne font pas tout ce qu’elles peuvent, et que nous devons les encourager davantage. Le cerveau se meurt et les gens font de leur mieux! Nous devons changer notre façon de réagir face à la maladie.»

Assurez-vous de connaître les problèmes de santé mentale qui vous menacent, pour chaque décennie.

13 / 13
Mythe: la maladie d’Alzheimer ne peut être traitée qu’après un diagnostic.ATTHAPON RAKSTHAPUT/SHUTTERSTOCK

La maladie d’Alzheimer ne peut être traitée qu’après un diagnostic


Les médecins pensaient que vous ne pouviez rien faire contre la maladie d’Alzheimer jusqu’à l’apparition des symptômes. «Au cours des dernières années, il y a eu un changement de mentalité pour bon nombre de médecins qui étudient la démence. Nous sommes arrivés à la conclusion que le meilleur moment pour traiter la maladie d’Alzheimer est avant que les premiers symptômes n’apparaissent», explique le Dr Kosik.

«Ce changement a été provoqué par une nouvelle technologie qui nous permet de scruter à l’intérieur du cerveau humain… Nous savons maintenant que les plaques d’Alzheimer commencent à proliférer dix ou même vingt ans avant que les premiers symptômes d’Alzheimer ne deviennent visibles.»

La Société Alzheimer du Canada définit ces «plaques» comme des dépôts de la protéine bêta amyloïde ou A-bêta. Lorsque les molécules A-bêta s’agrègent dans le cerveau, elles forment des plaques qui bloquent le transfert de signaux entre les neurones, entraînant la mort des cellules.

Voici 10 causes de démence que l’on peut traiter avant qu’il ne soit trop tard!

Contenu original Reader's Digest