Share on Facebook

Les meilleurs exercices pour votre cerveau

Aucun doute: une bonne séance au banc de musculation contribuera grandement à votre forme physique. Mais saviez-vous que l’exercice fait aussi des merveilles sur vos facultés mentales? Apprenez-en plus sur les meilleurs exercices pour votre cerveau.

1 / 4
Exercice pour le cerveau: voici la meilleure sélection.Shutterstock

Il ne fait aucun doute qu’une promenade énergique ou une séance de pilates sont excellentes pour votre santé. Il est prouvé que l’exercice régulier réduit le risque de maladie cardiaque, d’attaque cérébrale et de diabète, en plus de ralentir le stress et la dépression. Cela aide aussi à vous donner meilleure apparence puisque l’exercice contribue à la régulation du poids, à la tonification des muscles et à l’amélioration de la posture. Et si cela ne suffit pas à vous motiver, voilà un autre argument en faveur du sport : l’exercice entraîne des changements dans le cerveau qui protègent les facultés intellectuelles et la mémoire lorsque nous vieillissons.

Le conditionnement physique est nouveau pour vous? Pas de panique! «Il n’est jamais trop tard pour commencer à s’entraîner et pour améliorer la santé de votre cerveau», assure Dre Teresa Liu-Ambrose, professeure agrégée à l’Université de Colombie-Britannique et spécialiste de l’activité physique et des neurosciences cognitives. «Les experts ont longtemps cru que le cerveau était, d’une certaine manière statique, mais nous savons maintenant que ce n’est pas vrai, observe Dre Liu-Ambrose. Nous avons découvert que notre cerveau a la capacité de croître et de se réparer lui-même.»

L’activité physique, quelle qu’elle soit, est bénéfique, mais la recherche nous apprend que certains types d’exercice sont particulièrement efficaces parce qu’ils ciblent notre muscle cérébral en priorité.

Durant vos entrainement, assurez-vous de boire la bonne quantité d’eau pour hydrater votre corps et votre cerveau.

2 / 4
Exercice pour le cerveau: la marche à pied.istock/kieferpix

Marcher

Nous avons tous tendance à perdre de la masse musculaire en vieillissant. Même notre masse cérébrale décroît! Mais, si l’on en croit une étude publiée dans Les frontières du vieillissement en neuroscience, l’entraînement cardiovasculaire comme la marche, la course ou la nage augmente carrément le volume du cerveau. Cela signifie que davantage de neurones se forment et se maintiennent dans des zones critiques de notre cerveau telles que l’hippocampe, qui est fondamental dans le processus de l’apprentissage et de la mémoire. Pour obtenir des résultats, essayez de marcher au moins 10 000 pas par jour, et pratiquez une activité cardio au moins trois fois par semaine.

Voici comment une heure d’activité physique hebdomadaire peut prévenir la dépression.

3 / 4
Exercice pour le cerveau: la danse.Shutterstock

Danser

Un cours de danse sociale, de salsa ou de ballet pour adulte peut réduire votre risque de souffrir un jour de démence. «Les différents mouvements et les schémas moteurs indispensables à l’apprentissage de la danse obligent votre cerveau à travailler dur pour assimiler cette charge cognitive», explique Dre Liu-Ambrose. Dans une étude parue dans Sport et exercice, les participants âgés ayant pris part à une séance de 40 minutes de danse aérobique affichaient de meilleures fonctions cognitives lorsque de nouveaux mouvements ou de nouvelles séquences de danse étaient présentés dans le cours. Non seulement notre cerveau reconnaît les mouvements que nous faisons sur le moment, mais il est capable d’anticiper les mouvements suivants.

Apprenez-en plus sur les bienfaits de la danse sur la santé. 

4 / 4
Exercice pour le cerveau: soulever des poids.Shutterstock

Poids et haltères

La recherche de Dre Liu-Ambrose sur l’entraînement aux poids des personnes âgées (entre 65 et 75 ans) a montré une amélioration de la substance blanche cérébrale – qui agit comme une «superautoroute» permettant aux signaux de voyager d’un point à l’autre du cerveau. Mais cela ne veut pas dire que les personnes âgées sont les seules à en bénéficier : on observe des tissus morts dans la substance blanche sur des scanneurs réalisés sur des personnes ayant tout juste 40 ans, ce qui accroît le risque de souffrir de démence plus tard.

L’entraînement aux poids devient un outil puissant quand on parle de prévention, et il profite à des gens auxquels on a déjà diagnostiqué un déficit cognitif d’origine vasculaire (qui vient au deuxième rang parmi les types de démence les plus fréquents), lequel déficit peut accélérer la progression de la maladie d’Alzheimer. «Nous avons tendance à percevoir la maladie comme étant là, ou non. Une fois que vous recevez votre diagnostic, la maladie ne va que progresser », confie Dre Liu-Ambrose. Il a cependant été prouvé que les effets de l’exercice étaient assez puissants pour ralentir cette progression.» Dans une étude, ceux qui levaient des poids deux fois par semaine avaient amélioré leur mémoire et leur puissance musculaire en plus de réduire l’atrophie de leur substance blanche.

Sachez que vous pouvez réduire vos risques de chutes de 24% grâce à un programme d’entraînement.