10 maladies graves reliées au manque de sommeil

Tout le monde peut passer une mauvaise nuit, mais un manque de sommeil persistant pourrait être le symptôme d’un état de santé préoccupant.

1 / 10
Le manque de sommeil augmente le risque de maladies cardiaques.ESB Professional / Shutterstock

Maladie cardiaque

Les maladies coronariennes interfèrent souvent avec le sommeil, comme d’autres problèmes cardiaques et pulmonaires, selon le Dr Jeffrey Durmer, directeur de FusionHealth.

En fait, près de 44% des cardiaques ont de la difficulté à dormir et manquent de sommeil, alors que seulement 10% de la population générale souffre de troubles du sommeil, a établi le Collège américain de cardiologie. Le Dr Jeffrey Durmer l’explique ainsi : « Pendant la journée, les liquides corporels font enfler naturellement vos jambes. Quand vous vous couchez le soir, ils se redistribuent dans le corps. Mais si votre cœur ne fonctionne pas bien, ces liquides peuvent stagner dans votre cœur et vos poumons. Vous mettre en position assise devrait vous aider à mieux les redistribuer. »

Autres symptômes de maladie cardiaque : oppression ou douleur thoracique, essoufflement, battements du cœur rapides ou irréguliers. Les maladies du cœur sont la deuxième cause de décès au Canada et la première aux États-Unis. Si vous croyez avoir des problèmes cardiaques, consultez le médecin sans tarder.

Empruntez quelques habitudes de cardiologues pour protéger votre coeur.

2 / 10
Le manque de sommeil augmente le risque de problèmes thyroïdiens.siam.pukkato/Shutterstock

Problèmes thyroïdiens

L’hyperactivité de la glande thyroïde – hyperthyroïdie – entraîne une accélération de plusieurs fonctions métaboliques : les gens atteints se sentent agités et avec un trop-plein d’énergie. La nuit, ils peuvent avoir de la difficulté à se détendre et à se laisser aller au sommeil, selon la Fondation américaine du sommeil.

Les gens qui souffrent d’hyperthyroïdie se sentiront agités dans les débuts de la maladie; avec le temps, le corps se fatigue. Ils finissent par être exténués à cause du manque de sommeil. Autres symptômes de l’hyperthyroïdie : tremblements des mains, fatigue musculaire, selles fréquentes et perte de poids. On en fera le diagnostic avec un simple test sanguin qui mesure les taux des hormones thyroïdiennes.

Restez à l'affut de ces signes silencieux d'un problème de thyroïde.

3 / 10
Le manque de sommeil augmente le risque de souffrir d'arthrite.docent/Shutterstock

Arthrite

Jusqu’à 80% des personnes qui souffrent d’arthrite ont des difficultés de sommeil, selon la Société de l’arthrite. Ce n’est pas seulement la douleur qui les empêche de s’endormir; en effet, l’arthrite provoque de l’inflammation et de l’anxiété qui crée un cercle vicieux, explique le Dr Daniel Smith, chirurgien orthopédique au Mount Sinaï à New York. « L’arthrite est la perte de cartilage, et c’est aussi la réponse du corps à cette déperdition par l’inflammation. L’augmentation de l’inflammation s’accompagne de la perte du sommeil, les études le prouvent. L’insomnie augmente l’inflammation et la douleur, et l’inflammation cause une diminution de la qualité du sommeil. C’est un cercle vicieux. »

Mettez en place ces astuces pour vous endormir plus facilement.

Selon la Société canadienne de l’arthrite, il existe plus de 100 types différents d’arthrite avec des manifestations et des symptômes tels que : douleurs articulaires, enflure, raideur, fatigue ou éruptions qui apparaissent et disparaissent. Le diagnostic n’est pas facile à établir. Commencez donc par en parler à votre médecin de famille. Vous pourrez aller en consultation ensuite chez un rhumatologue ou un orthopédiste qui établiront le diagnostic et le traitement.

4 / 10
Le manque de sommeil augmente le risque d'allergies.Rawpixel.com/Shutterstock

Allergies

Les allergènes de l’air causent de l’inflammation dans vos voies nasales et déclenchent la production d’histamines, des substances qui vous donneront de la congestion et des sécrétions post-nasales. Ces symptômes, qui sont déjà désagréables le jour, peuvent entraver votre sommeil. Une étude fait état de plus de 40% de difficultés à s’endormir en présence de tels symptômes d’allergie. Plusieurs médicaments en vente libre sont vraiment utiles. Vous n’êtes pas certains qu’il s’agisse d’allergies? En voici d’autres signes : toux, éternuements, larmoiement, démangeaisons dans la gorge et les voies nasales.

Vous souffrez d'allergies? Posez ces 4 gestes pour mieux dormir.

5 / 10
Le manque de sommeil augmente le risque de reflux gastro-oesophagiens.Bignai/Shutterstock

Reflux gastro-œsophagien

Le RGO ou reflux gastro-œsophagien est une des causes principales d’insomnie chez les personnes de 45 à 64 ans, selon la Fondation américaine du sommeil. Dans le RGO, l’acide remonte de l’estomac dans l’œsophage, ce qui provoque des brûlements, de la toux et des étouffements quand vous êtes étendu.

Autres symptômes du reflux gastro-œsophagien : inflammation des gencives, maux de gorge, éructations et mauvaise haleine. C’est le médecin de famille ou un gastro-entérologue qui en fera le diagnostic. Le traitement consiste à changer certaines habitudes de vie et à prendre des médicaments. Adoptez dès aujourd'hui ces changements dans votre mode de vie si vous ressentez ces symptômes.

6 / 10
Le manque de sommeil augmente le risque de souffrir d'apnée du sommeil.Rawpixel.com/Shutterstock

Apnée du sommeil

Des ronflements chroniques puissants, qui s’accompagnent souvent d’étouffements et de halètements, sont un bon signe d’apnée obstructive du sommeil (AOS). C’est ce qu’affirme Michael Breus, Ph. D., auteur de Faites votre révolution chronobiologique et de Vivez au bon rythme. Quand vous vous endormez, les muscles de votre gorge se détendent naturellement. Avec l’AOS, ils se détendent trop, ce qui fait que les voies respiratoires se referment : la personne est obligée de se réveiller brièvement pour retrouver son souffle.

Les autres symptômes de l’AOS comptent : céphalées du matin, sueurs nocturnes, sécheresse de la bouche, mal de gorge au réveil. Les gens qui souffrent d’apnée du sommeil peuvent avoir des difficultés à se concentrer durant le jour. Ne manquez pas ces signes méconnus de l'apnée du sommeil. C’est important de ne pas ignorer cette maladie, dit Michael Breus. Elle donne de la fatigue et de la somnolence diurne, et elle peut aussi entraîner de l’hypertension et augmenter le risque de troubles du rythme cardiaque et d’autres maladies cardiovasculaires.

Pour en faire le diagnostic, le médecin peut vous prescrire un test à faire à la maison ou vous envoyer en consultation chez un spécialiste du sommeil.

7 / 10
Le manque de sommeil augmente le risque de souffrir du syndrome des jambes sans repos.R_Szatkowski/Shutterstock

Syndrome des jambes sans repos

Les jambes qui picotent et brûlent, accompagnées de sensations de lourdeur la nuit, peuvent être le signe du syndrome des jambes sans repos (SJSR). Ce trouble du sommeil touche 10% de la population nord-américaine, selon la Fondation américaine du sommeil. Certains patients ont l’impression que quelque chose rampe autour de leurs jambes ou que de l’eau coule profondément dans leurs muscles des membres inférieurs.

Les gens qui souffrent du SJSR éprouvent le besoin presque irrésistible de bouger leurs jambes pour soulager les tensions. Les symptômes s’aggravent à la fin de la journée, et lorsque le corps est au repos, ce qui explique pourquoi ce syndrome empêche la personne de s’endormir.

Si votre sommeil en souffre et que vous voulez savoir pourquoi, consultez le médecin. Celui-ci pourra vous demander de tenir un journal de vos symptômes et de votre sommeil, ou de passer un test du sommeil pour établir le diagnostic. Il pourra vous recommander des changements à votre style de vie et vous prescrire des médicaments.

Vous ignoriez l'existence de ce syndrome? Retrouvez plus de troubles du sommeil à connaître.

8 / 10
Le manque de sommeil augmente les fluctuations hormonales.Anna Lo/Shutterstock

Fluctuations hormonales

Si l’âge moyen de la ménopause chez les femmes est de 50 ans, les fluctuations hormonales peuvent commencer des années avant et gâcher vos nuits. La production de progestérone, l’hormone qui favorise le sommeil, diminue autour de la ménopause. Vous ne parvenez pas à vous endormir, explique Joyce Walsleben, Ph. D. en nursing, auteure d’un guide sur le sommeil des femmes (A Woman’s Guide to Sleep). Les bouffées de chaleur aussi peuvent perturber votre sommeil. Elles sont dues à des poussées d’adrénaline, qui vous réveillent, augmentent la température de votre corps et vous font suer.
Joyce Walsleben vous recommande de consulter votre médecin de famille ou un gynécologue, si vos symptômes vous empêchent de vous endormir ou vous réveillent régulièrement. Autres symptômes courants de la périménopause : menstruations irrégulières et changements d’humeur.

Essayez ces étirements inspirés du yoga pour vous endormir plus facilement.

9 / 10
Le manque de sommeil augmente le risque de maladie de Parkinson.toysf400/Shutterstock

Maladie de Parkinson

Les maladies neurodégénératives telles que la démence, l’Alzheimer et le Parkinson s’accompagnent souvent de troubles du sommeil. Les personnes atteintes du Parkinson s’endorment normalement, mais tendent à se réveiller pendant la nuit ; et ils ont ensuite de la difficulté à retrouver le sommeil, selon le centre de recherche sur la maladie de Parkinson de l’université de Californie à San Francisco. Leur sommeil peut également être dérangé par des cauchemars, le syndrome des jambes sans repos et la nycturie (besoin fréquent d’uriner la nuit), selon Parkinson Canada.

Le Parkinson est une maladie du système nerveux central qui touche principalement les personnes âgées. Elle provoque des tremblements, des problèmes d’équilibre et des difficultés à parler, à marcher ou à manger. Renseignez-vous sur l'évolution de cette maladie et les traitements existants.

10 / 10
Le manque de sommeil augmente le risque de dépression.9nong/Shutterstock

Dépression

Les trois quarts des personnes qui souffrent de dépression font aussi de l’insomnie, explique Michael Breus. Le rapport entre le sommeil et la dépression est complexe, et il va probablement dans les deux sens. Non seulement le manque de sommeil joue un rôle dans la dépression, mais des modifications dans le cerveau des gens déprimés interfèrent directement avec le sommeil. C’est pourquoi le traitement de la dépression doit s’accompagner de repos.

On trouve en ligne plusieurs tests pour évaluer si on est dépressif. Dans tous les cas, voyez votre médecin si vous avez des symptômes de dépression tels que : perte d’intérêt, manque de motivation, sentiments de désespoir, courbatures généralisées, changements d’appétit. En cas de diagnostique positif, essayez ces traitements avant d'envisager les antidépresseurs.

Contenu original Reader's Digest