Plats cuisinés et aliments préparés: un choix néfaste ou santé?

S’ils sont particulièrement utiles pour ceux qui n’ont pas le temps de faire la cuisine, les aliments préparés sont parfois riches en graisses, sel et calories. Nous faisons le point sur les plats et aliments préparés.

Les aliments préparés et les plats cuisinés, un choix santé ou néfaste?Shutterstock/Joshua Resnick

Plats cuisinés et aliments préparés: bon ou mauvais pour la santé?

La technologie a considérablement augmenté 
la qualité et les gammes des aliments prêts à servir. Mets sous vide ou surgelés, précuits et prêts à passer au micro-ondes, purée et céréales instantanées, soupes toutes prêtes, mélanges pour sauces et desserts en sachets : autant d’aliments sur lesquels on peut compter pour gagner du temps, sans parler des rayons frais et des produits traiteurs qu’on trouve partout.

Certains condamnent la popularité croissante des aliments prêts à servir, très chargés en graisses et en calories, et leur imputent l’excès de poids dont souffre une fraction croissante de la population. Cela dit, il suffit de pratiquer la variété, l’équilibre et la modération pour pouvoir en manger sans mettre notre santé et notre ligne en péril.

De l’aspect pratique des aliments préparés au quotidien

Qui ne fait pas appel, aujourd’hui, à des aliments déjà préparés, c’est-à-dire prêts ou presque prêts à servir : céréales du matin, mets surgelés ou en conserve, repas préemballés, prêts à réchauffer? Certes, beaucoup n’ont pas la valeur nutritionnelle des plats faits à la maison.

Les soupes instantanées, par exemple, renferment peu de légumes déshydratés, mais beaucoup de sel, d’aromates, d’émulsifiants et d’agents de remplissage et de conservation : les soupes maison ou même en boîte sont plus nutritives et contiennent moins d’additifs. Souvent aussi, les aliments déjà préparés sont plus sucrés, plus salés et plus gras que ceux faits à la maison. Par ailleurs, la transformation peut faire disparaître certains minéraux et vitamines.

Légumes et fruits cueillis en saison et surgelés sur-le-champ ont plus de vitamines que ceux cueillis avant leur maturité, expédiés au loin et qui restent en attente sur les étals ou dans les rayons.
Des industriels de l’alimentation ont été amenés à améliorer la qualité nutritionnelle de leurs produits en leur ajoutant de bons ingrédients (comme de la vitamine A au lait écrémé) ou en réduisant leur teneur en graisses, en sucre et en sel.

Attention aux termes « léger »:  le consommateur avisé pourra faire de meilleurs choix santé en s’attardant aux valeurs nutritionnelles indiquées sur les aliments et produits préparés.

Plats cuisinés et aliments préparés: le prix de la commodité

Les aliments prêts à servir coûtent plus cher que la valeur totale de leurs ingrédients. Pour certaines personnes, cette dépense vaut bien le temps et les efforts qu’elles s’épargnent. Néanmoins, on peut s’inquiéter de la valeur nutritionnelle des repas surgelés, biscuits pour petit déjeuner et autres aliments commodes à utiliser. Pour rassurer le consommateur, des fabricants ont créé de nouveaux produits dont certains sont peu caloriques et pauvres en sodium, tandis que d’autres conviennent aux personnes ayant des contraintes de régime, comme celles qui souffrent de diabète ou d’allergies alimentaires. Bref, il faut lire les étiquettes et la liste des ingrédients. Enfin, les aliments diététiques sont plus chers que les autres.

En associant des aliments précuisinés à des aliments frais, on épargne temps et argent tout en augmentant la valeur nutritionnelle et la saveur des plats. Par exemple, on peut composer un excellent menu en servant une salade verte et des légumes frais faciles à préparer (brocolis, par exemple) avec du poisson cuisiné surgelé.

Attention aux plats cuisinés et aliments préparés chez les enfants et les adolescents

Pour diversifier le menu des bébés, les parents ont souvent recours à des aliments préparés : il est plus rapide et aussi sûr de servir des céréales instantanées ou des purées de fruits, de légumes ou de viandes en petits pots que de les préparer. La qualité de certains aliments-minute dont raffolent les adolescents laisse toutefois à désirer. Barres et biscuits ou chips sont riches en graisses, en sucres, en sel et en agents de conservation ; les céréales instantanées apportent beaucoup de sucre, d’arômes et de colorants artificiels, même si elles font consommer du lait.

Privilégiez toujours les aliments ayant subi le moins de transformations possible. Privilégiez les fruits et légumes frais aux collations sucrées ; le poulet rôti est meilleur que les hot-dogs ou les croquettes de poulet, le yogourt, plus intéressant que la crème glacée et autres desserts glacés, les céréales d’avoine naturelles ou de type muesli, préférables aux céréales sucrées pour enfants.

Autant que possible, préparez vous-mêmes vos aliments!

Un nombre croissant de personnes préfèrent confectionner elles-mêmes leurs repas-minute. Au lieu d’apprêter les restes, par exemple, on peut les emballer par portions dans un sac en plastique et les congeler. En temps voulu, il n’y aura qu’à les réchauffer au micro-ondes. C’est une bonne façon de surveiller ses apports de graisses, de sel et d’autres ingrédients. Si vous faites de la soupe, doublez les quantités et congelez-en la moitié pour plus tard.

N’oubliez pas d’inscrire la date sur l’emballage, car la durée de conservation des aliments congelés n’est pas illimitée!

Vous aimerez aussi:

Régime végétalien: 13 réactions inusitées du corps humain
Les pâtes et leur valeur nutritive: bonnes ou mauvaises pour la santé?
 Céréales au petit déjeuner: bonnes ou mauvaises pour la santé?

Popular Videos