Share on Facebook

13 métiers qui augmentent vos risques de développer un cancer

Votre boulot vous rend-il malade? S’il apparaît dans la liste ci-dessous, la réponse est peut-être oui. Voici les métiers qui augmentent les risques de développer un cancer… et comment vous protéger.

1 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes agent de bord.RUBEN M RAMOS/Shutterstock

Agent de bord

Il semblerait que le ciel ne soit pas très clément pour les agents de bord. Selon une étude publiée dans la revue Environmental Health, se serait surtout parce que le personnel de cabine est davantage exposé aux rayonnements ionisants à haute altitude. Ce qui augmente leur risque de développer un cancer, notamment le cancer du sein, du col de l’utérus, de la thyroïde, de l’œsophage, du côlon, de l’estomac, du foie et du pancréas.

Quelques statistiques effrayantes: le taux de cancer du sein chez les agents de bord féminins est 50 % plus élevé que chez les femmes qui ne travaillent pas dans ce domaine, tandis que le taux de cancer de la peau non-mélanome est quatre fois plus élevé.

Apprenez à détecter ces 10 symptômes de cancer du sein.

2 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes pilote de ligne.LightField Studios/Shutterstock

Pilote de ligne

Voici une phrase qui va vous étonner : les cockpits sont aussi dangereux pour la peau que les lits de bronzage. Selon la revue JAMA Dermatology, les pilotes et les autres membres de l’équipage ont un taux de mélanome deux fois plus élevé que la moyenne. Le fait de passer une heure dans un poste de pilotage exposerait les pilotes à autant de rayons UVA que s’ils passaient 20 minutes dans un lit de bronzage.

Les dangers du rayonnement UV peuvent augmenter lorsqu’on vole au-dessus d’une épaisse couche de nuages ou de paysages enneigés. Les chercheurs ont recommandé l’installation de pare-brise offrant une meilleure protection contre les rayons UV, mais les pilotes devraient tout de même rester vigilants en se mettant de l’écran solaire et en subissant des tests pour le cancer de la peau.

Voici ce que les dermatologues veulent vous dire au sujet du cancer de la peau.

3 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes soudeur.kikujungboy/Shutterstock

Soudeur

Chauffer les métaux à des températures très élevées peut être très dangereux pour les 111 millions de soudeurs qui officient dans le monde. Selon les scientifiques du Centre international de recherche sur le cancer, les fumées de soudure ainsi que l’exposition aux radiations et à l’amiante en sont responsables. Ces toxines peuvent provoquer le cancer du poumon ou du rein et le mélanome de l’œil, ainsi que d’autres problèmes de santé.

«Les gens nourrissent beaucoup de crainte au sujet des risques de cancer liés à l’exposition en milieu de travail, mais il existe un large éventail de problèmes qui ne surviennent que bien des années après le début de l’exposition», observe le Dr Paul Blanc, qui enseigne la médecine du travail à l’Université de Californie-San Francisco et qui a écrit How Everyday Products Make People Sick (Comment les produits de tous les jours vous rendent-ils les gens malades?). «On parle, par exemple, de dommages aux poumons causant des lésions et de dommages à d’autres organes internes, y compris le foie et les reins.»

N’hésitez pas à consulter (et à consommer!) la liste des aliments anticancer.

4 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes employé de bureau.stockfour/Shutterstock

Employé de bureau

Oui, vous avez bien lu : le fait de rester assis trop longtemps devant un bureau peut augmenter votre risque de cancer du côlon et de l’endomètre (utérus). Selon des chercheurs allemands, ceux qui passent le plus de temps assis ont un risque 24 % plus élevé de cancer du côlon et un risque 32 % plus élevé de cancer de l’endomètre. Plus choquant encore : pour chaque tranche de deux heures supplémentaires que vous passez assis, votre risque augmente d’environ 10 %.

Selon les chercheurs, le temps passé occasionnellement au gymnase n’atténue pas ces effets. Alors, que pouvez-vous faire? Levez-vous et bougez beaucoup plus souvent au cours de la journée, surtout après les repas. Bouger régulièrement, ne serait-ce qu’un peu, peut vous mener loin.

Adoptez ces 12 gestes santé à faire au travail pour vous maintenir en forme.

5 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes manucure.Gorynvd/Shutterstock

Manucure

Vos ongles parfaitement polis constituent peut-être un grave danger pour la santé de la technicienne qui les vernit. Enfin, pour être plus exact, ce n’est pas seulement votre manucure qui la met en danger, mais les dizaines d’autres qu’elle exécute chaque jour.

Ces travailleuses absorbent les produits chimiques toxiques par la peau et inhalent les vapeurs et la poussière contaminée présente dans le salon, ce qui augmente le risque de développer un cancer et une foule de problèmes respiratoires et de fécondité. L’Occupational Safety and Health Administration, l’organisme américain qui s’occupe de santé au travail, recommande que les salons de manucure soient bien ventilés et que les travailleuses portent des chemises à manches longues, des gants et même des masques; elles devraient aussi se laver régulièrement les mains.

Pour appuyer ces mesures de sécurité, assurez-vous que le salon que vous fréquentez protège ses techniciennes.

Renseignez-vous sur ces choses qu’e lon croit cancérigènes, mais qui ne le sont pas!

6 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes fermier.Fotokostic/Shutterstock

Fermier

Les pesticides, dont la présence sur nos aliments nous inquiète tellement, sont un problème bien plus sérieux pour les travailleurs agricoles. Selon l’Agricultural Health Study (AHS), un projet de recherche mené depuis plusieurs décennies par divers groupes gouvernementaux, les agriculteurs et les membres de leur famille ont, pour certains cancers, des taux plus élevés que la normale. Il s’agit notamment de la leucémie, du lymphome non hodgkinien, du myélome multiple, du sarcome des tissus mous et des cancers de l’estomac, du cerveau, de la prostate et de la peau.

Les pesticides peuvent être une cause importante, mais le AHS met également en cause «les gaz d’échappement des moteurs, les solvants, la poussière, les virus animaux, les engrais, les carburants et les microbes».

Avec ce type de problèmes, dit le Dr Blanc, «les dommages peuvent commencer assez rapidement après la première exposition ou après un certain nombre d’années d’exposition, mais dans les deux cas, ce n’est souvent que bien des années plus tard que la maladie clinique se déclare».

7 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes pompier.mat277/Shutterstock

Pompier

Comme si les flammes, l’inhalation de fumée et les effondrements de bâtiments ne suffisaient pas, les pompiers sont également exposés à un risque important de cancer. Cette maladie est même chez eux la principale cause de décès. Pourquoi? En brûlant, le plastique, certains matériaux de construction et d’autres substances libèrent des toxines que les pompiers inhalent ou absorbent par la peau.

Depuis 2016, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail du Québec reconnaît que les pompiers ont un risque de développer un cancer plus élevé que la moyenne. Ils sont aussi plus vulnérables au cancer du testicule et au mésothéliome, qui est causé par l’exposition à l’amiante.

Faites attention à ces 8 symptômes du cancer des testicules.

8 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes travailleur de nuit.Africa Studio/Shutterstock

Travailleur de nuit


Les radiations et les produits chimiques toxiques ne sont pas les seuls à pouvoir causer le cancer. Croyez-le ou non, mais perturber votre rythme circadien naturel en travaillant toute la nuit sous une lumière vive peut aussi augmenter votre risque de cancer.

Selon une étude du MIT : «Les cellules ont besoin de lumière naturelle, laquelle officie comme un bouton de réinitialisation de notre horloge interne. Sans elle, nos cellules perdent leur rythme normal.» Une protéine favorisant le cancer, le c-myc, commence alors à s’accumuler dans les cellules, ce qui stimule la croissance et le développement de la tumeur.

Les scientifiques travaillent sur des médicaments qui pourraient cibler les gènes sensibles à la lumière afin de mieux protéger les travailleurs de nuit. Informez-vous sur tous les risques et les bienfaits pour la santé du travail de nuit.

9 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes mineur.Vyacheslav Svetlichnyy/Shutterstock

Mineur

L’exploitation minière est une activité dangereuse, les différents types de travaux miniers augmentant le risque de cancers. La poussière de charbon peut par exemple augmenter le risque de cancer du poumon et de l’estomac chez certains mineurs tandis que d’autres sont plus susceptibles d’entrer en contact avec de l’amiante, de l’uranium et du radon, qui eux aussi causent le cancer. Autre gros problème : l’échappement du diesel des équipements de forage qui peut s’accumuler dans les puits. Une étude a révélé que les travailleurs souterrains régulièrement exposés aux gaz d’échappement étaient cinq fois plus susceptibles de développer un cancer du poumon que les gens qui travaillent à l’air libre. Si vous estimez que votre profession vous met en danger, vous pouvez faire quelque chose. «Les gens ont le droit de savoir avec quels matériaux ils travaillent et de connaître les risques qu’ils courent en exigeant l’accès aux fiches techniques des matériaux», dit le Dr Blanc, qui précise l’assistance d’un comité de sécurité et de santé au travail ou un syndicat peut être fort utile.

10 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes couvreur.Bannafarsai_Stock/Shutterstock

Couvreur

Les travailleurs qui utilisent de l’asphalte chaud sur les toits et les routes augmentent leur risque de cancer, mais les chercheurs ne savent pas exactement pourquoi. La confusion est due au fait que ces travailleurs boivent et fument plus que la moyenne, et qu’ils sont aussi beaucoup plus exposés au soleil.

Cependant, des chercheurs du Centre du cancer de l’Université du Colorado ont peut-être trouvé un lien cancérogène direct. Ils ont découvert que les couvreurs et autres professionnels qui utilisent du goudron chaud ont des niveaux élevés d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans le sang après leur quart de travail; les HAP endommagent l’ADN et augmentent potentiellement le risque de cancer. Les travailleurs qui ne portaient pas de gants de protection ou qui avaient subi des brûlures avaient les niveaux les plus élevés.

Ne jamais ignorer ces 13 symptômes de cancer chez les hommes.

11 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes coiffeur.santypan/Shutterstock

Coiffeuse-coiffeur

Se faire faire une teinture ou une permanente à l’occasion ne comporte pas beaucoup de risques pour la majorité des gens, mais c’est une tout autre histoire pour les travailleurs qui exécutent ces traitements capillaires sur une base régulière. Les amines aromatiques contenues dans certaines teintures capillaires peuvent augmenter le risque de cancer de la vessie chez les coiffeuses et coiffeurs.

Même si ces produits chimiques sont censés avoir été éliminés des teintures capillaires dans les années 1970, une étude récente en a révélé la présence dans le sang des coiffeurs. Pour minimiser les risques, les travailleurs de salon devraient porter des gants lorsqu’ils utilisent des produits chimiques et travailler dans des endroits bien ventilés.

12 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes technicien de laboratoire.Lordn/Shutterstock

Technicien de laboratoire

Parfois, une profession devient dangereuse parce qu’elle associe certains facteurs de risque – ce qui est le cas de certaines travailleuses de laboratoire.

Une étude publiée dans la revue Cancer Research a révélé que les femmes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein doublent leur risque de le développer si elles travaillent dans un laboratoire clinique; si elles travaillaient avec des solvants organiques comme le benzène avant d’avoir leur premier enfant, leur risque bondit de 40 %.

Les chercheurs ont également constaté que les travailleurs d’usine et les gens qui font le ménage courent davantage de risques.

13 / 13
Les risques de développer un cancer sont plus élevés si vous êtes astronaute.Vadim Sadovski/Shutterstock

Astronaute

Une fois que les astronautes quittent l’atmosphère protectrice de la Terre et son champ magnétique, ils sont exposés à une quantité importante et dangereuse de rayonnement ionisant dans l’espace. Cela ressemble à ce que vivent les pilotes de ligne et les agents de bord, mais selon la NASA, les niveaux sont beaucoup plus élevés – l’équivalent de 150 à 6000 radiographies pulmonaires.

Les astronautes sont donc exposés à un risque accru de cancer, de maladie des rayonnements, de maladies osseuses dégénératives et d’affections qui ciblent le système nerveux central.

Les scientifiques de l’Université du Nevada-Las Vegas sonnent l’alarme au sujet d’éventuels voyages vers Mars qui impliqueraient de passer un an et demi dans l’espace lointain (aller-retour). Notre technologie actuelle ne pourrait pas grand-chose pour protéger les astronautes – ou les touristes – des rayonnements cosmiques galactiques et des mutations cellulaires qui en résultent.

Apprenez la vérité au sujet des mythes sur le cancer qui ont la vie dure.

Contenu original Reader's Digest