Les 25 monuments les plus mystérieux au monde

Pour ajouter un peu de piquant à vos vacances ou si vous recherchez l’étrange et le merveilleux, allez voir l’un de ces 25 monuments qui intriguent les voyageurs depuis des siècles. De l’Égypte au Japon, ils ouvrent une fenêtre sur l’histoire parfois étrange des anciennes civilisations.

1 / 25
1. Stonehenge, R.-U.

Stonehenge, R.-U.

Entouré de quelques centaines de tumulus et très éloigné du lieu de provenance de ses pierres mégalithiques, Stonehenge est considéré par plusieurs passionnés du voyage comme étant l'incarnation des monuments mystérieux. Cependant, il n'est pas apparu soudainement, mais résulte plutôt de siècles de dur labeur. La terre et la rigole autour du monument datent de 3100 avant notre ère, tandis que l'érection des pierres aurait eu lieu entre 2500 et 2200 avant notre ère, quoique tous ne s'entendent pas sur ces dates. Les théories abondent quant aux raisons qui ont poussé à le construire, mais il est probable qu'il a eu de nombreux usages au fil des siècles. Adoration des astres, rituels spirituels ou culte des ancêtres, toutes ces explications ont leurs défenseurs et certains pensent même que c'était un lieu de guérison, étant donné l'état dans lequel se trouvaient les corps qu'on y a déterrés.

2 / 25
Les statues de l'ile de Pâques

Île de Pâques

Quoi de plus étrange qu'une tête en pierre de 80 tonnes posée sur une île dénuée d'arbres se trouvant en plein milieu de l'océan Pacifique et baignée par des courants qui en rendent l'accès particulièrement difficile? Et pourtant, l'île de Pâques, ou Rapa Nui, existe bel et bien, et on sait que ses premiers habitants venaient de Polynésie. Ces statues de pierre, ou moaï, ont été sculptées dans de la roche issue des carrières de l'endroit, transportées à leur emplacement actuel et disposées de manière à ce qu'elles soient tournées vers l'intérieur de l'île. Elles sont censées représenter les ancêtres tribaux; durant les conflits entre les tribus, elles étaient renversées face contre terre. On les a probablement déplacées à l'aide de rondins de bois, mais à l'époque où les Européens ont découvert l'île, il n'y avait plus d'arbres. La pénurie de cette ressource a d'ailleurs possiblement joué un rôle dans les conflits. De nombreuses statues ont été redressées et le Rapa Nui National Park est désormais un site protégé par l'Unesco.

3 / 25
3. Géoglyphes de Nazca, Pérou

Géoglyphes de Nazca, Pérou

Facilement identifiables depuis les airs, les géoglyphes de Nazca sont invisibles au sol. Ces grandes figures tracées sur le sol du désert du sud du Pérou sont inscrites sur la liste des sites du Patrimoine mondial de l'Unesco. Il y en a des centaines aux styles variés, certaines se résumant à de simples formes géométriques, d'autres finement dessinées et représentant des animaux tels que singe, requin et lézard. Les plus grandes s'étendent sur 200 mètres. On les a créées en ôtant des cailloux rouges qui recouvraient le sol, faisant ainsi apparaître le calcaire blanc. On s'est longtemps demandé comment il était possible de créer de si grandes figures en étant au sol, mais la découverte des restes de ce qui semble être des pieux de bois employés pour marquer leur emplacement a permis de lever le voile sur ce mystère. Cependant, on ne sait toujours pas à quel objectif elles répondaient. Les spéculations vont bon train. Pour les tenants de la théorie ufologique (notamment Erich von Däniken), elles constitueraient des indications destinées aux extra-terrestres à la recherche d'un terrain d'atterrissage. Pour d'autres, elles reproduiraient les alignements planétaires et pour d'autres encore, elles auraient servi de points de repère aux Nazcas pour retrouver les puits qu'ils avaient creusés en vue de l'irrigation.

4 / 25
4. Les grandes pyramides d'Égypte

Les grandes pyramides d'Égypte

Les anciens Égyptiens n'ont certainement jamais imaginé que leurs structures de pierre à moitié enterrées sous le sable du désert donneraient naissance à une telle profusion de films d'Hollywood et de romans à quatre sous dans lesquels les malédictions, les chasseurs de trésor et les momies joueraient un rôle majeur. Bien que les dates de leur construction et les méthodes auxquelles les bâtisseurs ont eu recours soient de plus en plus claires, de nombreuses questions entourant ce lieu considéré parmi les destinations de voyage les plus populaires restent sans réponse. Les explorations récentes de leurs couloirs étroits à l'aide de caméras montées sur des véhicules robotisés pourraient jeter un peu plus de lumière sur ce que les Égyptiens avaient en tête lors de leur érection.

5 / 25
5. Le Stonehenge du Michigan, É.-U.

Le Stonehenge du Michigan, É.-U.

Sur la paroi d'un rocher d'un mètre, dans les eaux du lac Michigan, Mark Holley, un archéologue sous-marin, a découvert ce qui serait, à ses yeux et à ceux de ses collègues, une sculpture préhistorique. Située dans le fond de la East Grand Traverse Bay, la soi-disant sculpture représente un mastodonte, une lance fichée dans le flanc. Si la thèse est confirmée, ce serait la première sculpture du genre à être découverte dans le Nouveau Monde. Si elle est infirmée, allez voir du côté de Beaver Island, tout près: là, un autre site non authentifié semble représenter un cercle calendaire comme celui de Stonehenge, mais en beaucoup plus petit. Si les roches sont petites, la théorie voulant qu'elles soient disposées suivant la course du soleil, de la lune et des étoiles à des fins agricoles ne manque pas de défenseurs, loin de là.

6 / 25
6. Palenque, Mexique

Palenque, Mexique

Au Mexique, les temples et pyramides datant de l'époque des Mayas témoignent d'une extraordinaire maîtrise des techniques de construction. Ce peuple possédait également un alphabet très développé et des connaissances astronomiques poussées. En fait, son calendrier est tellement précis qu'on peut s'y référer encore aujourd'hui pour prédire les éclipses, ce qui amène naturellement les gens à spéculer sur la fin prochaine de la période calendaire du compte long, qui tombe en 2012. Serait-ce la fin du monde? Probablement pas. La fin de ce peuple puissant est beaucoup plus fascinante et mystérieuse. Ses villes s'étaient écroulées avant même l'arrivée des conquistadores européens. Situé dans l'état du Chiapas dans le sud du Mexique, Palenque n'est que l'un des nombreux sites archéologiques qu'il a laissés derrière lui.

7 / 25
7. Machu Picchu, Pérou

Machu Picchu, Pérou

Il faut beaucoup monter pour atteindre Machu Picchu, qui se trouve à 2430 mètres au-dessus du niveau de la mer. Cette cité photogénique accrochée aux nuages des Andes a été construite par les Incas au 15e siècle en l'honneur de Pachacuti, l'un de leurs empereurs. Elle est restée dissimulée, même aux yeux des envahisseurs espagnols, jusqu'en 1911, année où on l'a «découverte». Pour vous y rendre, vous pouvez prendre le train à Cusco jusqu'à la route en lacets qui y mène ou effectuer tout le parcours à pied depuis l'entrée du sentier inca, une randonnée fabuleuse qui vous demandera tout de même plusieurs jours.

8 / 25
8. Hagar Qim, Malte

Hagar Qim, Malte

Le nom de ce site néolithique signifie «pierres dressées», ce qui ne surprendra personne. Érigé entre 3500 et 2900 avant notre ère, Hagar Qim est situé sur la côte sud-ouest de Malte d'où il surplombe la Méditerranée. Le plus gros rocher mesure 7 mètres par 3 et pèse 20 tonnes. Une partie de l'édifice est alignée sur les points où le soleil se lève et se couche lors du solstice d'été, ce qui a donné naissance à une théorie voulant que cette structure et d'autres puissent être plus âgées qu'on le croit. Ces temples laissent perplexe, car il existe peu d'autres preuves indiquant qu'une civilisation assez évoluée pour les construire ait vécu sur l'archipel. Comment les bâtisseurs s'y sont-ils rendus et par quelle prouesse architecturale ont-ils réussi à agencer des mégalithes de 20 tonnes?

9 / 25
9. Carnac, France

Carnac, France

Située sur les rives du golfe de Morbihan en Bretagne, Carnac est célèbre pour ses plages, mais aussi pour ses quelque 3000 pierres dressées qui datent du néolithique. Les archéologues ne savent pas pourquoi elles ont été érigées, mais quoi qu'il en soit, elles frappent indéniablement l'imagination. Les quatre groupes de menhirs du site sont disposés en rangées et s'étendent sur 4 km. Les pierres les plus hautes se trouvent à l'ouest, la taille des autres diminuant à mesure qu'on se dirige vers l'est. Il s'agit de la plus grande collection de menhirs au monde.

10 / 25
10. Gobekli Tepe, Turquie

Gobekli Tepe, Turquie

Aménagé il y a plus de 11 000 ans, ce site archéologique situé dans le sud-est de la Turquie date de 6000 ans avant Stonehenge. Tout y est énorme: les piliers, dont certains sont ornés de gravures représentant des animaux, peuvent atteindre 5 mètres de haut et peser 10 tonnes; certaines des enceintes de pierre ont un diamètre de 20 mètres. Les analyses géomagnétiques indiquent que 16 enceintes mégalithiques seraient encore enfouies dans le sol. Selon les archéologues, il faudra encore au moins 50 ans de travaux d'excavation pour mettre au jour les monuments et les autres artéfacts que le site recèle. Ce qu'on sait avec certitude, c'est que ce site néolithique précède les débuts de l'agriculture de 500 ans et l'invention de l'écriture de 6000 ans. Quand on songe que les archéologues ont d'abord cru qu'il s'agissait d'un ancien cimetière ne présentant guère d'intérêt historique!

11 / 25
Monuments mystérieux: les Georgia GuidestonesSean Pavone/Shutterstock

Georgia Guidestones, Géorgie, États-Unis

Sur une plaine de la Géorgie, aux États-Unis, se trouvent les Georgia Guidestones, l'une des plus bizarres et mystérieuses constructions de l'homme. Cette structure est constituée de 6 dalles de granit hautes de presque 5 mètres et pesant environ 20 tonnes chacune. Des instructions destinées aux survivants d'une possible « apocalypse » sont inscrites en 8 langues, dont le swahili, l'hindi et même en hiéroglyphes égyptiens. Le monument est orienté de façon à suivre la migration du soleil (d'est en ouest), selon le temps de l'année. Le commanditaire des Georgia Guidestones demeure à ce jour anonyme et inconnu, suscitant ainsi de nombreuses théories du complot et autres questionnements.

12 / 25
Monuments mystérieux: Sacsayhuamán au Pérou.

Sacsayhuamán, Pérou

Comment les Incas ont-ils bien pu déplacer les pierres massives qui bâtissent la forteresse Sacsayhuamán, au Pérou ? Certains scientifiques se le demandent toujours. Cette immense forteresse inca, située à deux kilomètres de la ville de Cuzco, impressionne les touristes et les chercheurs qui la visitent tous les jours. Les plus grosses dalles de la construction, qui pèsent plus de 120 tonnes, furent extraites d'une carrière située à plus de trois kilomètres du site. Aussi, le bâtiment a la forme d'une tête de puma, un animal sacré dans la tradition inca. Les pierres constituant la forteresse sont aussi extrêmement bien arrangées et toujours solides. Plusieurs milliers d'années après la construction, la qualité d'ingénierie de la forteresse est telle qu'on ne peut passer une feuille de papier entre deux pierres, ces dernières s'agençant encore parfaitement les unes aux autres, comme un casse-tête minéral. Même après plusieurs tremblements de terre, fréquents dans la région, la forteresse inca de Sacsayhuamán tient toujours en place, parfaitement debout, comme à sa création.

13 / 25
Monuments mystérieux: Yonaguni, la ville engloutie.Shutterstock

Structure sous-marine de Yonaguni, Japon

La structure sous-marine de Yonaguni, au Japon, est aussi intéressante que mystérieuse. Ce temple vieux de plus de 5000 ans gît au fond de la mer, à plus de 25 mètres de profondeur. La structure, d'immenses plates-formes rassemblées en forme de pyramide géante, mesure plus de 75 mètres de long. Elle est située à l'extrémité sud de l'île de Yonaguni, au Japon, d'où son nom. Elle a été découverte en 1985 par Kihachiro Aratake, organisateur de plongée touristique, qui faisait alors du repérage pour une éventuelle plongée. Certains scientifiques disent qu'il s'agirait ici d'une preuve de l'existence d'une civilisation préhistorique dans cette région. D'autres chercheurs croient qu'il s'agit plutôt d'une structure rocheuse qui s'est formée naturellement, malgré sa forme surprenante qui s'apparente à des escaliers ou à une pyramide.

14 / 25
Monuments mystérieux: Chand Baori, en Inde.Shutterstock

Chand Baori, Inde

Chand Baori est un puits à degrés, appelé Baori. Situé dans l'état du Rajasthan, en Inde, ce puits d'une profondeur de 30 mètres, est probablement l'un des plus beaux exemples de motifs architecturaux de cette époque. Il fut construit au 10e siècle, dans le but de servir de réserve d'eau lors des sécheresses chroniques dans la région. Le puits possède 3500 marches arrangées en 13 niveaux en forme de « V ». Il est très difficile d'imaginer comment la réalisation d'une telle structure a pu être rendue possible, considérant le peu de technologie offerte à l'époque de sa construction.

15 / 25
Monuments mystérieux: les grottes d'Ajanta.Shutterstock

Les grottes d'Ajantâ, Inde

Le village d'Ajantâ est situé dans l'état du Maharashtra, en Inde. On peut y trouver un groupe de 30 grottes artificielles bouddhistes, creusées à flanc de montagne, à même la roche. Aussi mystérieuses qu'intrigantes, les plus vieilles des grottes datent du 2e siècle av. J.-C.. Les grottes avaient deux fonctions principales, certaines servaient de refuge aux moines lors de la saison des pluies, alors que les autres servaient surtout de salle de prière et de réunion. Bien que le tourisme de masse ait partiellement détruit la plupart des grottes, certaines sont restées quasi intactes, témoignant toujours de l'incroyable travail nécessaire à la construction de ce joyau caché.

16 / 25
Monuments mystérieux: Baalbek, ancien temple romain.Baishev/Shutterstock

Baalbek, Liban

Le plus gros temple romain jamais construit n'est pas situé en Grèce ou à Rome, mais bien à Baalbek, au Liban. Le site, figurant sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, est composé de ruines de l'époque gréco-romaine. Malgré la destruction quasi totale du temple par l'empereur byzantin Theodosius, il est toujours possible d'observer 6 des 54 colonnes toujours debout. Le mystère, ici, réside dans le choix du lieu de construction : pourquoi les Romains ont-ils choisi le site de Baalbek pour y construire cet immense temple ? Malgré les guerres et les conflits récents ayant eu lieu dans la région, l'héritage romain de ce monument a su résister pour être toujours debout et observable.

17 / 25
Monuments mystérieux: Newgrange en Irlande.Shutterstock

Newgrange, Irlande

Newgrange est considéré comme le plus vieux et le plus célèbre site préhistorique d'Irlande. Le site est un tumulus, sorte de tombeau, de 85 mètres de diamètre contenant un long passage couvert menant à une chambre funéraire. Construit approximativement en 3100 av. J.-C., soit environ 600 ans avant la grande pyramide de Gizeh, on utilisa pour la construction uniquement de la terre, du bois, de l'argile et de la pierre. Le mystère entourant ce monument a trait à la précision d'exécution et d'ingénierie de sa construction. En effet, la structure est demeurée complètement imperméable, malgré toutes les années. Aussi, chaque année, le jour du solstice d'hiver, la lumière pénètre directement dans la chambre centrale à 9 h 17 et reste pendant environ 15 minutes.

18 / 25
Monuments mystérieux: Cercle de Goseck en Allemagne.Shutterstock

Cercle de Goseck, Allemagne

Une des constructions les plus mystérieuses d'Allemagne est très certainement le Cercle de Goseck, situé en Saxe-Anhalt. Il s'agit d'un monument composé de terre, de gravier et de palissades de bois. Les 3 cercles concentriques seraient ainsi construits pour être utilisés comme observatoire solaire. Dans les 3 cercles concentriques, on peut voir 3 ouvertures. Lors des solstices d'hiver et d'été, il est possible d'apercevoir les rayons du soleil passer dans les ouvertures au lever et au coucher du soleil. Selon certains scientifiques, il s'agirait de bien plus qu'un observatoire solaire. Cette construction serait sacrée, car l'observatoire serait construit pour observer non seulement le soleil, mais aussi le mouvement des astres, des cycles lunaires et pour suivre le déroulement du temps. L'observatoire aurait aussi été un lieu de culte et de prière.

19 / 25
Monuments mystérieux: la colline des croix en Lituanie.Shutterstock

Colline des Croix, Lituanie

La Colline des Croix est un lieu de pèlerinage catholique. Située dans la ville de Siauliai, en Lituanie, cette plaine rassemble des milliers de croix et de crucifix, chacune symbolisant la prière d'un pèlerin. Malgré l'acharnement des Soviétiques à vouloir raser et faire disparaître ce lieu de culte, les Lituaniens ont toujours su faire renaître l'apparence flamboyante de l'endroit. Devenue un symbole de l'art populaire Lituanien, la colline et ses quelque 150 000 croix trônant toujours à son sommet, accueille un nombre important de visiteurs, pèlerins ou non, chaque année.

20 / 25
Monuments mystérieux: le château de corail en Floride.Shutterstock

Le Château de Corail, Floride, États-Unis

Le Château de Corail est une structure architecturale constituée de blocs de corail. Situé dans la ville de Homestead, en Floride, cet énergumène architectural du Sud doit son existence au Letton Edward Leedskalnin. Construite en hommage à un grand amour perdu, cette impressionnante structure contient plusieurs blocs de corail pesant chacun plusieurs tonnes. La construction fut commencée en 1923 pour s'échelonner sur une période de presque 30 ans. Le mystère entourant le Château de Corail est d'ordre physique. Comment un homme ordinaire et de stature moyenne comme Edward Leedskalnin a-t-il réussi à déplacer et transporter ces immenses blocs de corail pour ensuite en construire un château ? Les scientifiques se posent encore la question aujourd'hui. On dit même qu'Albert Einstein n'aurait pas réussi à imaginer comment le vaillant Edward a pu s'y prendre.

21 / 25
Monuments mystérieux: Socotra au Yémen.Shutterstock

Socotra, Yémen

L'île de Socotra, localisée au large des côtes du Yémen, est surtout considérée comme mystérieuse pour sa flore exceptionnelle et unique. En effet, en plus du très long isolement géologique dont l'île fut victime, la chaleur extrême ainsi que les sécheresses contribueraient également à la flore complètement fascinante de l'île de Socotra. Les botanistes s'entendent pour dire qu'environ un tiers des 800 et quelques plantes de Socotra ne se trouvent nulle part ailleurs. Une des espèces d'arbres les plus connues de cette île, mais aussi une des plus impressionnantes, est le Dragonnier de Socotra.

22 / 25
Monuments mystérieux: la cité amérindienne Cahokia.Shutterstock

Cité amérindienne Cahokia, États-Unis

L'ancienne cité amérindienne de Cahokia est située en Illinois, aux États-Unis. Au 12e siècle, elle était l'une des cités amérindiennes les plus populeuses d'Amérique du Nord, abritant entre 15 000 à 30 000 habitants. La cité est constituée de 80 buttes de terres, toujours visibles aujourd'hui, dont certaines pouvant atteindre la hauteur de 30 mètres. On pense que ces buttes servaient entre autres à établir des campements, à surveiller les environs et à structurer la vie à Cahokia. La raison pour laquelle Cahokia fut abandonnée avant même l'arrivée des Européens demeure toutefois un mystère difficile à expliquer. Quelle tribu ou quel regroupement vivait ici ? Pourquoi ont-ils déserté la région ? Nul ne sait précisément ce qui est arrivé et c'est ce qui fait partie du charme de cette attraction.

23 / 25
Monument mystérieux: le pilier de fer à Delhi.Shutterstock

Le pilier de fer, Delhi, Inde

Le Pilier de fer est un vestige archéologique situé à Delhi, en Inde. Sa particularité est d'ordre métallurgique, car il est composé presque uniquement de fer pur à 99,72%. Jusqu'à tout récemment, les scientifiques ne comprenaient pas pourquoi le pillier ne rouillait pas. Une analyse menée en 2002 par une équipe scientifique de Kanpur révéla que le pilier était recouvert d'une mince couche d'hydrogénophosphate de fer cristallin. Autrement dit, le pilier avait un enduit qui le protégeait des intempéries, il ne pouvait donc pas rouiller. Ce pilier est un exploit considérable pour l'époque de sa construction.

24 / 25
Monuments mystérieux: l’île Hashima au Japon.Shutterstock

Île d'Hashima, Japon

Hashima est une île du Japon située dans la préfecture de Nagasaki. Suite à la découverte, en 1887, d'un important gisement de houille, un combustible fossile, l'Île fut envahie par de nombreux Japonais voulant travailler dans la mine de houille. Lorsque le gisement fut épuisé, les habitants d'Hashima quittèrent l'île, laissant ainsi toutes les infrastructures en place. Hashima est aujourd'hui une ville fantôme, lugubre, mais fascinante, une fenêtre témoignant d'une vie passée.

25 / 25
Monuments mystérieux: la forêt d’Aokigahara au Japon.Shutterstock

Aokigahara, Japon

Aokigahara est une forêt de 35 km carrés près du mont Fuji, au Japon. Le mystère entourant ce lieu mythique est très macabre : la forêt accueille un nombre imposant de pendaisons et de suicides chaque année. En fait, on estime qu'environ 1 % des suicides au Japon se déroulerait dans cette forêt lugubre.

 

Vous aimerez aussi:
Tour du monde en 21 remèdes farfelus contre la gueule de bois
20 superstitions étranges à travers le monde
Les 10 voyages les plus dangereux au monde