Share on Facebook

10 destinations incontournables en train de disparaître

Saviez-vous que plusieurs des endroits que vous rêvez un jour de visiter sont en train de disparaître? Jetez un œil sur quelques-unes des destinations les plus étonnantes et les plus belles au monde avant qu’elles ne s’évanouissent.

1 / 10
Venise, une destination incontournable, est en train de couler.

Venise

Ce n’est pas une blague! Venise est en train de couler. Une étude publiée au début de 2013, dans le journal of the American Geophysical Union, a révélé que la pittoresque ville italienne s’enfonce d’un à deux millimètres chaque année, une hauteur beaucoup plus importante que ce qui avait été signalé précédemment. Ajoutant aux malheurs de la Ville sur l’eau, le niveau de son lagon augmente aussi, ce qui ajoute d’un à deux millimètres de plus à l’immersion annuelle de Venise. En disparaissant ainsi de quatre millimètres chaque année, l’étude a calculé que d’ici 2032 la romantique Venise pourrait glisser de 80 mm (3,2 pouces) sous la surface.

Lors d’un voyage en Italie, sortez des grandes villes et appréciez les villages italiens.

2 / 10
L'arctique, une destination incontournable, risque de disparaitre.

L’Arctique


Huit pays – le Canada, les États-Unis, la Russie, le Groenland, l’Islande, la Norvège, la Finlande et la Suède revendiquent tous une partie de l’immense étendue de l’Arctique. C’est l’habitat des ours polaires, des phoques, des renards arctiques, des loups arctiques, des ours bruns, des dauphins, du saumon du Pacifique, des morses et de différentes espèces de baleines, le Fonds mondial pour la nature (WWF) affirme que la région est sous une menace écologique en raison de l’exploitation minière (cuivre, or et charbon), de la pollution due aux forages pétrolier et gazier, de la pêche illégale, du trafic maritime excessif et des changements climatiques.

Envie d’évasion? Inspirez-vous de ces 50 lieux à explorer avant de mourir.

3 / 10
Madagascar, , une destination incontournable, risque de disparaitre.

Madagascar


La nation ilienne au large de la côte est de l’Afrique est en grave danger en raison de la déforestation et du commerce illégal de la faune. Selon le WWF, la rapide déforestation évince la population animale exclusive de Madagascar. Nulle part ailleurs sur la planète on ne peut trouver 92 % des mammifères, 95 % des reptiles et 89 % de la flore de Madagascar. Le trafic illégal des espèces sauvages contribue aussi à mettre Madagascar en péril, puisque des espèces rares telles que le propithèque soyeux (famille des lémuriens), la tortue à soc, les geckos et les serpents sont vendus à l’échelle internationale.

Découvrez d’autres espèces animales en visitant ces 10 destinations géniales pour observer la vie sauvage.

4 / 10
Tombouctou, une destination incontournable, risque d'être anéantie.

Tombouctou


Fondée aux abords de l’imposant désert du Sahara, la ville légendaire de Tombouctou avec ses objets anciens, ses cimetières et ses monuments est sérieusement menacée de destruction par une guerre récente entre militants islamistes et forces maliennes. Ajoutée en 2012 à la liste du patrimoine mondial en danger de l’UNESCO, Tombouctou et son héritage de destination mystique riche de significations spirituelles, culturelles et historiques est sur le point d’être anéantie. Des sanctuaires irremplaçables, des mausolées et des manuscrits ont été profanés lors d’attaques massives.

Amateurs de lieux étranges et merveilleux, voici 25 monuments des plus mystérieux au monde.

5 / 10
L'Amazonie, une destination incontournable, est en train de disparaitre.

L’Amazonie


Saviez-vous que l’Amazonie représente à elle seule environ 40 % de l’Amérique du Sud? Ses 4,1 milliards d’hectares de forêt tropicale dense offrent une aire de jeux pour les jaguars, les singes-araignées noirs, les paresseux, les aras, les dauphins de l’Amazone et plus de 3000 différentes espèces de poissons d’eau douce. Selon la Fédération mondiale de la faune, l’important déboisement contribue à créer des champs de cultures et des pâturages pour le bétail. Cette expansion agricole excessive, les infrastructures (barrages et routes) et l’élimination illégale des ressources naturelles déciment la faune.

Lancez-vous: faites comme cet homme qui a bravé sa peur bleue des serpents en Amazonie.

6 / 10
Les Everglades, une destination incontournable, risque de disparaitre.Thinkstock

Les Everglades, en Floride

Le plus grand milieu sauvage subtropical aux États-Unis, le célèbre Parc national des Everglades comprend 1,5 million d’hectares de zones humides et de forêts. Il procure un habitat isolé à plus de 14 espèces en voie de disparition. Le parc compte plus de 200 sites archéologiques, au moins 275 espèces de poissons et 60 espèces connues de reptiles, d’insectes et d’amphibiens. En dépit du fait que 20 % des Everglades initiaux sont protégés en vertu d’une ordonnance de conservation, la région est toujours sous la menace de la prolifération urbaine, du détournement de l’eau et de l’arrivée de plantes, poissons, insectes et reptiles non indigènes.

Profitez-en pour visiter ces meilleurs endroits pour voir les animaux de la Floride.

7 / 10
Le triangle de corail, une destination incontournable, est en train de disparaitre.Thinkstock

Le Triangle de corail

Les eaux entourant la Malaisie, les îles Salomon, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, l’Indonésie et les Philippines abritent une vaste faune, comprenant des tortues marines, 2000 variétés de poissons de récifs et près de 600 différentes espèces de coraux. Cet écosystème délicat abrite également une abondance de thon, ce qui attise une pêche frénétique qui met en péril la survie de ce paradis sous-marin. La FMF note que les méthodes de pêche négligentes, incluant des filets maillants, de la dynamite et l’empoisonnement au cyanure, épuisent dangereusement les populations de poissons et de tortues tout en détruisant les récifs coralliens.

8 / 10
L'Himalaya oriantal, une destination incontournable, risque de disparaitre.Thinkstock

L’Himalaya oriental

Selon la FMF, cette majestueuse région de crêtes de montagne, de prairies alpines et de forêts de conifères abrite 163 espèces d’animaux menacés d’extinction. Avec une population humaine qui s’accroît à un rythme effarant, l’Himalaya oriental s’efface sous la pression de la déforestation et du dégagement pour les pâturages du bétail. En conséquence, l’habitat naturel des animaux de la région est sous une menace croissante. La FMF travaille actuellement avec les gouvernements de l’Inde, du Népal et du Bhoutan pour assurer la conservation des animaux, des plantes et des écosystèmes inestimables qui rendent l’Himalaya si spécial.

Le saviez-vous? Ces 16 espèces menacées ont échappé à l’extinction.

9 / 10
La barrière de corail du Bélize, une destination incontournable, est menacée.Thinkstock

La barrière de corail du Bélize

S’étendant sur 300 km, la barrière de corail du Bélize est le plus grand récif de l’hémisphère nord. Belle lagune au large des côtes, le récif est rempli d’une abondance de richesses naturelles, y compris plus de 450 îlots de sable et de mangroves, des récifs coralliens en forme d’anneau (atolls). Plus de 500 types de poissons, cinq espèces de tortues, des lamantins antillais, des requins-baleines et des pélicans y vivent. Inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril de l’UNESCO depuis 2009, la barrière de corail du Bélize est menacée par la surpêche de homards, les changements climatiques, les entreprises touristiques mal planifiées et les pesticides provenant du ruissellement agricole.

10 / 10
Le bassin du Congo, une destination incontournable, est sérieusement menacée.Thinkstock

Le bassin du Congo

En tête des listes prioritaires des destinations en péril de l’UNESCO et de la FMF, le bassin du Congo abrite de nombreuses espèces sauvages menacées d’extinction, dont les gorilles des montagnes, les chimpanzés et les éléphants d’Afrique. S’étendant à travers l’Afrique centrale et orientale, le bassin contient 10 000 espèces de plantes tropicales, plus de 400 différents types de mammifères et 1000 espèces d’oiseaux. En raison de l’abondance de diamants, de bois et de pétrole dans cette région et des méthodes utilisées pour récolter ces ressources naturelles, la faune du bassin du Congo est sérieusement menacée. Le commerce faunique illégal met aussi en péril de nombreuses espèces.

Malheureusement, quelques espèces (comme ces éléphants) sont proches de l’extinction.