L’hydrothérapie : pour purifier, tonifier et soulager votre corps

L’eau : source de vie et source de guérison. Les praticiens de l’hydrothérapie assurent que l’on peut purifier le corps et le soulager de diverses douleurs grâce à l’eau.

L'hydrothérapie et ses bienfaits sur votre santé sont reconnus depuis l'Antiquité. Shutterstock

L’hydrothérapie reconnue pour soulager les douleurs

Bains, douches, sauna… L’hydrothérapie est une méthode naturelle qui utilise l’eau sous différentes formes – liquide, vapeur, glace – et à diverses températures. Les propriétés thérapeutiques de l’eau sont en effet reconnues, depuis l’Antiquité, pour purifier, revitaliser et tonifier l’organisme, mais aussi pour soulager certaines douleurs.

Les bienfaits de l’hydrothérapie

L’eau exerce des effets sur la circulation sanguine. Ces effets varient en fonction de la température de l’eau. La peau contient en effet d’innombrables terminaisons nerveuses qui transmettent au cerveau les indications du chaud et du froid. Le cerveau joue alors un rôle de thermorégulateur afin de maintenir la température du corps à 37 °C.

L’application d’eau froide sur la peau entraîne un rétrécissement des vaisseaux capillaires. L’information est aussitôt reçue par le système nerveux, qui signale à l’organisme de compenser ce refroidissement en envoyant immédiatement du sang chaud en direction de la peau. Le calibre des vaisseaux augmente pour laisser passer le sang : c’est la vasodilatation.

À l’inverse, l’eau chaude entraîne une dilatation des pores et des canaux sanguins : aussi, davantage de sang y circule. Pour contrecarrer ce phénomène, le système nerveux lance des signaux à l’organisme afin qu’il diminue le calibre des vaisseaux. Moins de sang parvient à la surface de la peau : c’est la vasoconstriction. Cette capacité de l’eau à modifier le flux sanguin est la base de l’hydrothérapie.

L’hydrothérapeute adapte les soins à votre personnalité, à votre sensibilité, à votre état général et, si nécessaire, à la pathologie dont vous souffrez. Il utilise ainsi plusieurs techniques. Parmi les plus courantes figurent les bains, les douches, les enveloppements.

Hydrothérapie : les bienfaits des exercices effectués dans l’eau

Lorsqu’on est dans l’eau, grâce à l’annulation de la pesanteur, le travail musculaire est réduit et la contrainte exercée sur les articulations, minimale. Les exercices pratiqués favorisent ainsi la mobilité tout en soulageant la douleur.
Même sans effectuer de mouvement, l’immersion favorise un déconditionnement qui permet la relaxation. L’intérêt des exercices physiques en piscine est scientifiquement reconnu dans le domaine de la rééducation fonctionnelle (entorses, contusions…).
L’une des indications de la balnéothérapie : un travail musculaire et d’assouplissement tout en douceur adapté aux personnes âgées.

Ce que soigne l’hydrothérapie :

  • L’action de la température d’un bain ou d’une douche sur l’organisme a été confirmée par de nombreuses études scientifiques.
  •  Si vous souffrez d’affections rhumatismales (coxarthrose, lombalgies, rachialgies, cervicalgies), l’hydrothérapie peut calmer vos douleurs.
  • Elle s’avère également efficace pour soulager les courbatures et contractures musculaires, les problèmes circulatoires ou l’insuffisance veineuse (douches froides), ou pour soigner les séquelles de fractures.
  • Si vous êtes nerveux, surmené, sujet au stress, elle peut vous apaiser.

En hydrothérapie, les traitements par bain sont pratiqués avec de l’eau de source. Les massages par jet sont notamment indiqués pour combattre la cellulite.

Hydrothérapie : sauna et hammam

Sauna et hammam sont deux techniques qui utilisent la vapeur d’eau pour procurer une sensation de bien-être et de relaxation, pour aider à combattre l’anxiété et le stress, pour favoriser l’élimination des toxines et des cellules mortes. La chaleur peut également soulager l’arthrose.

À l’intérieur des cabines de sauna, l’air est plutôt sec (entre 3 et 20 % d’humidité) et chaud (entre 80 et 90 °C). Au hammam, l’air, nettement moins chaud, est saturé d’humidité.

Une séance de sauna dure environ une heure trente : vous prenez une douche chaude, vous vous épongez, puis vous pénétrez dans la cabine pour transpirer ; après chaque passage dans la cabine – trois au total -, vous vous rincez sous un jet d’eau tiède et vous vous allongez pour vous reposer. Le dernier repos peut être plus long, environ vingt minutes.

Au hammam, prévoyez également une heure trente, environ, incluant un nettoyage de la peau et un repos d’environ vingt minutes. Les séances se pratiquent avant le repas ou après la digestion, jamais avant d’aller dormir.

Attention, il existe de nombreuses contre-indications médicales : insuffisance veineuse (jambes lourdes, varices), phlébites, maladies cardiovasculaires, épilepsie, dépression, hypotension artérielle, calculs rénaux, maladies inflammatoires ou musculaires (polyarthrite), fièvre.

Dans un sauna, on doit régulièrement humecter les pierres du brasero, source de chaleur, pour humidifier l’atmosphère. Un hammam comporte souvent deux pièces. On commence la séance par la moins chaude pour accoutumer l’organisme.

Cure thermale ou thalassothérapie, c’est la même chose : FAUX.

Si vous faites une cure thermale, l’hydrothérapie utilise les propriétés médicinales des eaux de source; en thalassothérapie, elle utilise l’eau de mer. Mais, dans les deux cas, l’eau est la pièce maîtresse des soins proposés.

La Balnéothérapie

La balnéothérapie regroupe l’ensemble des traitements et des soins effectués par des bains. Elle est essentiellement proposée en centre de thalassothérapie ou en cure thermale, mais peut se pratiquer à la maison.

  • Le bain hydromassant est idéal pour activer la circulation veineuse. L’orientation des jets crée des courants d’eau qui suivent la circulation veineuse, et la répartition anatomique des buses pratique une réflexothérapie cutanée.
  • Le bain bouillonnant, appelé bain à bulles, est massant et apaisant. Il est indiqué si vous êtes sujet aux oedèmes et aux engorgements, notamment dans les zones touchées par la cellulite.
  • Les bains alternés peuvent vous soulager si vous souffrez de troubles circulatoires veineux et d’artérite des membres inférieurs. Selon la technique du pédiluve, vous vous trempez les pieds trois minutes dans un bain chaud, puis une minute dans un bain froid, trois fois de suite. Attention, ce soin est déconseillé aux personnes cardiaques.

À faire soi-même

  • Le bain froid (entre 0 et 26 °C) détend tout le corps. Ne plongez jamais dans un bain froid d’un seul coup, pour éviter les accidents liés au choc thermique. En immersion partielle, le bain de siège froid apaise les hémorroïdes.
  • Le bain tiède (entre 26 et 35 °C) est calmant.
  • Le bain chaud (entre 35 et 40 °C) est le plus relaxant. Prenez-le au moins trois heures avant le coucher car, pour bien dormir, votre température doit diminuer, ce qui n’est pas le cas après un bain chaud.
  • Attention, les bains chauds sont déconseillés si vous souffrez de troubles cardiovasculaires (angine de poitrine instable, infarctus du myocarde de moins de deux mois, insuffisance cardiaque, etc.) ou de phlébite aiguë.
  • Les bains chauds en immersion partielle n’ont pas de contre-indication. Pensez aux bains de pieds chauds en cas de refroidissement pour éviter de vous enrhumer.
  • Si vous avez des varices, douchez-vous les genoux et les mollets à l’eau froide.
  • Si vous êtes sujet aux migraines, aspergez-vous la nuque à l’eau froide.
  • Des inhalations de vapeur peuvent vous aider à guérir rhumes ou sinusites, notamment si vous y ajoutez de l’essence d’eucalyptus.
  • Essayez aussi les enveloppements avec un linge humide : enveloppements chauds de la région abdominale en cas de menstruations douloureuses, enveloppements froids des mollets pour faire tomber la fièvre, enveloppements chauds de la poitrine en cas de bronchite.
  • Si vous souffrez d’une sciatique ou d’un lumbago, de crampes abdominales ou d’une bronchite chronique, vous pouvez pratiquer des enveloppements avec des fleurs de foin. Elles se présentent sous forme d’extraits, ou de sachets à chauffer à la vapeur avant de les appliquer sur la zone à traiter en les maintenant avec une serviette.

Vous aimerez aussi :
Les vertus curatives de l’eau
Quel filtre à eau devriez-vous choisir ?
L’eau : cet ingrédient essentiel 

Vidéos les plus populaires