Share on Facebook

Vous et votre corps

Votre corps est une machine magnifique. Lisez la suite pour en savoir plus sur ce qui fonctionne en dessous.

1 / 3
cerveau

Une fabuleuse mécanique

Des autoroutes de sang. Un garde du corps de forte carrure comme système immunitaire. Des os sans cesse en reconstruction. Vous n’imaginez pas à quel point votre constitution est ingénieuse. Découvrez les exploits extraordinaires que votre corps accomplit chaque jour.

Le grand tour du corps

Bien que mes derniers cours d’anatomie remontent à près de 20 ans, le fonctionnement du corps humain continue de m’émerveiller. Pour comprendre ce que j’entends par là, voici un guide personnel de mes petits miracles préférés et de ce que votre corps effectue tranquillement chaque jour.

Vous avez environ 20 000 pensées

Imaginez 100 milliards de neurones (ou cellules cérébrales) qui « tirent des charges » (communiquent entre eux) de 5 à 50 fois par seconde (en moyenne). Les impulsions voyagent à une vitesse pouvant atteindre 435 km/h. C’est cette vitesse qui vous permet, par exemple, de voir un objet et d’immédiatement identifier que 1) c’est un chat 2) il est orange 3) il vous rappelle Garfield et 4) Garfield était votre bande dessinée préférée.

Vous ne surchauffez pas et ne gelez pas

Votre thermostat interne, situé dans l’hypothalamus, est une merveille d’ingénierie. Un simple changement d’un demi-degré Celsius déclenche dans votre corps des modifications vitales. Lorsque votre température devient trop élevée, les vaisseaux sanguins de la peau se dilatent pour évacuer de la chaleur. Lorsqu’elle chute, ils se contractent et vos glandes sudoripares cessent toute activité. Dès que votre température corporelle atteint 36 °C, vous commencez à frissonner pour produire de la chaleur.

Votre cœur bat au rythme de 60 à 100 pulsations par minute. Imaginez faire des pompes à ce rythme-là ! C’est environ 100 000 fois par jour – et jusqu’à trois milliards de battements en moyenne dans la vie d’une personne. Autre prouesse du cœur : sa capacité à s’adapter au style de vie. Lors d’un exercice physique soutenu, par exemple, plus de 70 % du rendement du cœur alimente les muscles en action, contre 20 % seulement au repos. Vous possédez environ 161 000 km de vaisseaux sanguins divers mis bout à bout, et votre cœur pompe environ 7 600 litres de sang dans ce réseau chaque jour.

Vous prenez 25 000 respirations – sans même y penser. Si vous deviez choisir en toute conscience de respirer aussi souvent, vous n’arriveriez à rien faire d’autre. Pas même à dormir. Remerciez donc votre tronc cérébral d’avoir automatisé la respiration. Vous vous demandez pourquoi vous devez inhaler et expirer si souvent ? Eh bien, les humains ont un métabolisme très élevé ; au repos, vous avez besoin de 210 à 300 ml d’oxygène par minute. Et vos poumons sont parfaitement conçus pour gérer ces énormes quantités. Ils contiennent environ 300 millions de microscopiques sacs d’air appelés alvéoles, qui offrent à peu près la superficie d’un demi-court de tennis pour alimenter le corps en oxygène et rejeter du dioxyde de carbone.

Les muscles qui permettent à vos yeux de faire la mise au point bougent environ 100 000 fois. C’est l’équivalent sportif d’une randonnée de 80 km. 

Photos: Steve Vacariello, Illustrations: Bryan Christie

2 / 3
les yeux

Vous clignez aussi des yeux près de 15 fois par minute, soit environ 15 000 fois lorsque vous êtes éveillé

C’est un réflexe qui permet de protéger vos yeux et d’éliminer les saletés. Encore mieux : votre cerveau demeure à l’affût pendant que vous clignez des yeux – il complète les informations manquantes sans même que vous vous rendiez compte que vos yeux étaient fermés.

Vous produisez environ six tasses de salive

Oui, c’est beaucoup de crachats, mais la salive est l’un des fluides corporels les plus sous-estimés. Sans elle, vous ne seriez pas capable de goûter ou d’avaler de la nourriture. Ni de prononcer des mots. La salive est également un puissant antibactérien : ses enzymes nettoient votre bouche et préviennent la carie dentaire ainsi que les infections. Pas étonnant que les animaux lèchent leurs plaies.

Vous produisez jusqu’à trois millions de globules rouges par seconde

C’est presque 260 milliards par jour. Ils jouent l’un des rôles les plus importants du sang : apporter le précieux oxygène à toutes les cellules de votre organisme. Une seule goutte de sang contient des millions de globules, qui tirent leur teinte écarlate de la protéine d’hémoglobine.

Vous vous êtes coupé, mais sans vous être vidé de votre sang et sans avoir eu d’infection systémique

La prochaine fois que vous aurez une éraflure, pensez à ces effets en cascade : après un petit saignement, qui aide à nettoyer la plaie, votre corps bloque le flux de sang en formant un caillot. Si des bactéries pénètrent par la fissure dans la peau, les globules blancs viendront rapidement les détruire. Les mastocytes de votre système immunitaire libèrent de l’histamine, un acide aminé qui augmente l’afflux sanguin dans la zone atteinte (ce qui la fait aussi gonfler et rougir). Cela conduit les autres cellules à combattre les bactéries. C’est une combinaison magique qui participe à vous sauver la vie chaque fois que vous vous coupez.

 

La paroi de votre estomac se régénère d’elle-même à 25 %

Votre ventre héberge un puissant fluide : l’acide hydrochlorique, qui aide à dissoudre la nourriture de la même manière que la lessive élimine les taches. Il est si puissant (assez pour dissoudre du zinc) que la paroi de votre estomac s’autorégénère tous les quatre ou cinq jours pour que cet acide ne la détruise pas.

Vous avez eu des dizaines d’occasions de mourir étouffé – et cela ne s’est pas produit

L’arrière de votre bouche déploie des trésors d’ingéniosité pour vous protéger chaque fois que vous mangez ou buvez. Lorsque vous vous apprêtez à avaler, le voile du palais vient recouvrir votre cavité nasale (pour ne pas que vous recrachiez des spaghettis par le nez) et l’épiglotte couvre votre trachée (pour ne pas que de la nourriture aille dans vos poumons). Pour apprécier l’art d’avaler, observez un bébé à qui l’on donne à manger de la purée. Il va pousser la nourriture hors de sa bouche avec la langue parce qu’il apprend encore à perfectionner son réflexe de déglutition, sans lequel il pourrait mourir.

Photos: Steve Vacariello, Illustrations: Bryan Christie

3 / 3
corps

Vos reins nettoient et recyclent presque 190 l de sang

C’est environ trois fois le contenu d’un réservoir d’essence d’une voiture de taille moyenne. Pour vraiment mesurer l’incroyable fonctionnement des reins, qui forment le système de filtration le plus perfectionné jamais créé, observez plutôt quelqu’un subir une dialyse à cause d’une défaillance rénale. Les gens en dialyse ont besoin d’un appareil de la taille d’un petit frigo pour filtrer leur sang, ajuster les taux d’électrolytes et éliminer les déchets, alors que votre corps accomplit cette tâche sans chichis en utilisant deux petits organes, dont chacun mesure à peu près la taille d’une souris d’ordinateur. Vos reins participent également à maintenir un bon niveau d’hydratation. Lorsque vous buvez des litres d’eau, ils excrètent plus et votre urine prend une teinte plus claire ou jaune pâle. Quand vous êtes déshydraté, ils retiennent autant de fluide que possible, votre urine devient donc plus concentrée et paraît plus foncée (comme du jus de pomme).

Vous régénérez environ 0,03 % de votre squelette

Vos os – durs comme de l’acier, mais légers comme de l’aluminium – ne sont pas qu’une structure inerte d’un blanc crayeux ; ce sont des tissus vivants parcourus de vaisseaux sanguins et de nerfs. Ils se réparent et se reconstruisent sans cesse – environ 10 % d’un squelette adulte est remplacé chaque année. Les os d’une personne immobilisée pendant quelques semaines à cause d’une jambe cassée vont littéralement rétrécir durant cette période, mais ils reprendront leur volume dès qu’elle recommencera à porter son poids et à faire de l’exercice.

 

Vos pieds produisent jusqu’à 450 ml de sueur

Pas étonnant que vos chaussures et chaussettes ne sentent pas la rose. Cela semble beaucoup, mais vous serez un peu plus indulgent avec vos pieds quand vous prendrez conscience de tout le travail qu’ils accomplissent. Si une personne en bonne santé fait entre 8 000 et 10 000 pas par jour, cela équivaut à faire au cours d’une vie de 70 ans quatre fois le tour de la Terre.

Votre peau se débarrasse d’environ 50 millions de cellules mortes

C’est entre 30 000 et 40 000 par minute (pensez simplement à combien de peau vous avez perdu depuis le début de la lecture de cet article). Vous savez peut-être que la peau est le plus grand organe du corps, et comme il remplit un si grand nombre de fonctions essentielles, il est pour ainsi dire toujours en construction. Un simple centimètre carré de peau héberge 650 glandes sudoripares, 6 m de vaisseaux sanguins, 60 000 cellules pigmentaires et plus de 1 000 terminaisons nerveuses.

Vous avez peut-être déjà combattu le cancer

Votre corps possède des milliers de milliards de cellules. Si une mutation se produit dans l’ADN (le matériel génétique) de l’une d’elles, cela peut donner des cellules cancéreuses qui se multiplieront de manière incontrôlée et pourront s’agréger les unes aux autres en formant des tumeurs. Si vous considérez le nombre de cellules qui se divisent chaque minute – et chaque fois qu’une cellule se scinde, elle doit copier 30 000 gènes – c’est un miracle que nous n’ayons pas de cancer tout le temps. La raison pour laquelle ce n’est pas le cas : l’incroyable capacité du corps à repérer les dérèglements. Lorsqu’une cellule entre en mitose, des enzymes de vérification réparent toute erreur dans l’ADN. Si les vérificateurs ne fonctionnent pas, la cellule elle-même peut détecter qu’elle est « cassée » et se suicider. « Je suis en train de devenir cancéreuse, donc je me tue pour sauver le corps. »

 

Photos: Steve Vacariello, Illustrations: Bryan Christie