Share on Facebook

20 mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher

Dans la cuisine, chaque petit geste compte pour améliorer sa qualité de vie. Ne laissez pas ces mauvaises habitudes alimentaires (courantes) ruiner vos économies.

1 / 21

20 mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.Maxx-Studio/Shutterstock

Repas maison, économies à foison

Plus de la moitié des Nord-Américains déclarent préparer leurs repas plus souvent qu’avant la COVID19, d’après des données recueillies par Nielsen. Bien qu’il s’agisse d’une excellente initiative pour la santé, son impact sur le budget peut varier selon les économies réalisées dans votre cuisine. Un peu partout, la note d’épicerie a augmenté et les ventes ont diminué.

Mais il existe plusieurs façons de gaspiller de l’argent avec la nourriture en marge de la commande d’épicerie. Avant même le confinement, les Américains auraient dilapidé près de 161 milliards $ par an, selon le ministère de l’agriculture américain. «Sans budget préétabli, il est facile, en consultant votre relevé bancaire, de vous demander comment vous avez pu dépenser des centaines de dollars en commandes d’épicerie en une seule semaine», dit Justin Bailey, co-fondateur de Vimvest, une application de planification financière. Voyez les habitudes qui drainent votre compte en banque et apprenez à endiguer le flux. Voici 11 règles d’or à mémoriser avant d’avoir 40 ans si vous voulez faire des économies.

2 / 21

Devenir accro à GoodFood fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.pikselstock/Shutterstock

Devenir accro à GoodFood

Il est entendu qu’il faut encourager les restaurants locaux, mais commander ses repas implique de nombreux frais. Voici une information qui peut vous redonner le goût de faire la cuisine: selon une étude de Forbes faite en 2018, une commande pourrait coûter cinq fois plus cher que le même repas préparé chez soi (sans compter le pourboire!).

Les boîtes repas qui contiennent tous les éléments à cuisiner vous sont livrées pour près du triple du coût des ingrédients. En prenant des moyens faciles pour préparer vos repas hebdomadaires, vous pourriez épargner du temps et de l’argent.

Ces choses sont des mauvaises habitudes et voici quel est le meilleur moyen de les rompre!

3 / 21

Acheter des aliments prêts à consommer fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA BEDBATHANDBEYOND.COM

Acheter des aliments prêts à consommer

«J’ai appris qu’économiser avec l’épicerie ne dépendait pas de ce qu’on achetait, mais bien de la présentation choisie, souligne Justin Bailey. Au lieu de prendre ce qui est déjà tranché et emballé sous scellé, privilégiez les légumes entiers. Ce type d’achats coûte souvent moins cher, et vous fournit une plus grande quantité de l’aliment désiré.» Hachez et réfrigérez assez le dimanche soir pour toute la semaine, et conservez le tout dans des contenants transparents prêts à l’emploi.

Méfiez-vous de ces habitudes du soir qui vous font prendre du poids!

4 / 21

Conserver inadéquatement les produits frais fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA BEDBATHANDBEYOND.COM

Conserver inadéquatement les produits frais

«La plupart des gens ne savent pas comment conserver leurs aliments, qui se gâtent très vite», explique Alma Schneider, fondatrice du blogue et de la compagnie Take Back the Kitchen.

«L’humidité est votre ennemi numéro un.» Elle conseille d’emballer les légumes fragiles – laitue, fines herbes – dans du papier absorbant dans un sac d’emballage réutilisable. Vous pouvez aussi utiliser les articles qui allongent la durée de conservation des produits frais dans le bac à légumes, comme Oxo Good Grips GreenSaver Produce Keepers, et sécher les fines herbes pour qu’elles durent plus longtemps. Sachez comment conserver ces 11 aliments très périssables.

5 / 21

Choisir des denrées à usage unique fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA AMAZON.COM

Choisir des denrées à usage unique

À ce propos, ne jetez pas vos sacs de plastique après un seul usage, conseille Alma Schneider. Rincez-les et recyclez-les. Elle réemploie même les sachets des boîtes de céréales pour ranger des ingrédients dans sa cuisine. Quant au papier essuie-tout, remplacez-le par des chiffons en tissu ou en microfibres, écologiques et économiques. De plus, opter pour des produits réutilisables permet de réduire sa production de déchets.

6 / 21

Ne pas utiliser son congélateur fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA WILLIAMS-SONOMA.COM

Ne pas utiliser son congélateur

Un congélateur bien rempli est inestimable pour un chef frugal. Il sert à ranger les achats en gros, conserver les produits frais ainsi que ceux presque périmés. «Presque tout peut se congeler avec la bonne préparation, puis se dégeler et s’utiliser au moment voulu», précise Alma Schneider. On ignore souvent que le pain, le restant de sauce spaghetti, la soupe ou les fruits pour les smoothies font partie des aliments qui se congèlent. Vous pouvez débuter avec l’ensemble de 7 pièces Zwilling Fresh & Save, de Williams-Sonoma. En plus des contenants scellés à double vitrage, une pompe et des sacs de plastique dans lesquels vous ferez le vide permettent de garder les aliments plus longtemps tout en les protégeant des brûlures du froid.

7 / 21

Acheter les ingrédients pour un seul repas fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA AMAZON.COM

Acheter les ingrédients pour un seul repas

«L’une des règles de base pour économiser avec l’épicerie est d’acheter en gros, selon Justin Bailey. De grandes quantités requièrent moins d’emballage et donc moins de frais.» On peut faire des réserves avec les non périssables et ce qui se congèle, comme la viande. Un réseau solidaire de producteurs maraîchers et de consommateurs, et l’accès aux pièces de viande sont aussi offerts en gros, ajoute Alma Schneider. Identifiez tout et congelez. Apprenez à congeler les fruits et les légumes de la bonne façon.

8 / 21

Ne pas recycler les restes fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA WILLIAMS-SONOMA.COM

Ne pas recycler les restes

Une enquête américaine révèle que deux personnes sur cinq détestent les restes. On ne sait pas pourquoi, car c’est loin d’être justifié. En plus de profiter du pain de viande et des pommes de terre de la veille au dîner du lendemain, les ingrédients comme un demi-pot de salsa ou du quinoa cuit peuvent composer de délicieux nouveaux repas (salades ou bols de grains), plutôt que de les jeter.

«Des utilisations novatrices des restes peuvent donner des plats originaux et économiques», souligne Justin Bailey. Les couvercles en silicone extensible de Lékué s’adaptent à tous les contenants, et préservent la fraîcheur jusqu’au moment de servir, en plus de se laver au lave-vaisselle et d’être réutilisables, contrairement à la pellicule plastique.

9 / 21

Gaspiller l’eau fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA AMAZON.COM

Gaspiller l’eau

On croit à tort que laver la vaisselle à la main est économique, alors que l’efficacité des lave-vaisselle homologués Energy Star permet de réduire les factures d’électricité d’environ 111$ par année.

Alors, ne vous en privez pas! Économisez en remplissant correctement et au maximum le lave-vaisselle, et en sautant le cycle de séchage à air chaud, pour laisser la vaisselle sécher à l’air libre.

Vous pouvez également éviter le prélavage avec un bon détergent. Suivez ces conseils et astuces pour économiser en 2021.

10 / 21

Manger trop de viande fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, osonmez2

Manger trop de viande

Les régimes végétariens ne sont pas seulement meilleurs pour la santé et la planète, mais ils vous font économiser. Des chercheurs ont comparé les coûts d’un menu fait de viande, établi selon les recommandations de MyPlate (programme du ministère de l’Agriculture aux États-Unis), à un menu à base de plantes. Il en est ressorti qu’un régime végétarien pouvait vous faire épargner plus de 745$ par année. Vous n’avez pas à renoncer à la viande, mais à en diminuer la quantité, ou choisir des recettes qui en prennent moins pour faire des économies. Les recettes végé du célèbre chef José Andrés pourraient vous ouvrir de nouveaux horizons.

11 / 21

Jeter en raison du «meilleur avant» fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA ETSY.COM

Jeter en raison du «meilleur avant»

On veut tous éviter un empoisonnement alimentaire, mais les dates sur les étiquettes des aliments n’annoncent pas qu’ils ne sont plus bons à consommer (à l’exception du lait maternisé pour les bébés où l’on respectera la date de péremption). Selon Santé Canada, la mention «Meilleur avant» ne renseigne pas sur la salubrité de l’aliment, mais sur sa fraîcheur et sa durée de conservation potentielle. Un aliment qui paraît sain, sent bon et a été bien conservé est en général propre à la consommation. Pour tout renseignement touchant votre sécurité alimentaire, contactez votre centre local antipoison. Appelez le Centre antipoison du Québec, qui vous guidera: 1 800 463 5060.

Congelez un produit que vous ne pourrez manger à temps et identifiez-le par sa date de congélation. Attention par contre de ne jamais consommer ces aliments après la date de péremption!

12 / 21

Acheter des produits hors-saison fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA AMAZON.COM

Acheter des produits hors-saison

Les bleuets de janvier peuvent paraître tentants, mais le prix va aller de pair avec la rareté. L’achat de produits frais de saison permet non seulement d’économiser, mais aussi de profiter du goût naturel de ce qui a poussé loin d’une serre et d’un long transport. Vous pouvez conserver les produits frais de l’été en les marinant ou en les mettant en conserve, pour la saison froide.

13 / 21

Ne pas planifier fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.wavebreakmedia/Dragon Images

Ne pas planifier

«Ce qui caractérise les gens qui gaspillent la nourriture est leur manque de planification», ajoute Alma Schneider. Un simple plan-repas d’une semaine peut prévenir la perte de produits frais et permettre d’utiliser les restants d’un repas pour en créer un autre. Le plan peut aussi vous empêcher de faire des achats impulsifs au supermarché. «Si vous ne savez pas ce que vous voulez pour souper et n’avez pas les ingrédients sous la main, le risque de trop dépenser avec des achats de dernière minute devient majeur, ce qui est loin de répondre à une bonne stratégique d’épargne», dit Justin Bailey. Il vaut mieux changer ces mauvaises habitudes alimentaires en cuisine.

14 / 21

Sortir prendre un café fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA AMAZON.COM

Sortir prendre un café

Les chaînes de café courantes vendent leur tasse entre 3$ et 5$. Si vous comparez aux 25 tasses que vous infusez à partir d’une boîte de 300g de café Melitta, qui vous coûte 5,50$, vous saisissez l’ampleur de vos économies. Même les grains plus chers (Partners Coffee Roasters’ Bedford Blend à 17,75 $ pour 340g) reviennent à seulement 1,10$ par tasse. Certaines marques offrent des abonnements qui s’accompagnent souvent d’avantages, comme la livraison gratuite, et des points bonis qui s’échangent contre des réductions sur vos prochaines commandes.

15 / 21

Laisser les couteaux s’émousser fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA AMAZON.COM

Laisser les couteaux s’émousser

Les couteaux sont les outils par excellence du chef, mais il semble qu’on néglige trop souvent leur entretien et qu’on les remplace beaucoup trop vite. «Pensez à un entretien préventif, comme un changement d’huile pour l’auto», conseille Matt Matsushima, directeur des opérations de Shun Cutlery. Des couteaux aiguisés régulièrement à l’affiloir, après les avoir utilisés cinq ou six fois, restent affûtés plus longtemps. «Plus vous espacerez les aiguisages et plus il sera difficile de retrouver le tranchant d’origine, au point où il vous faudra peut-être faire appel à un affileur professionnel», prévient-il. Cela peut être onéreux et compliqué, et vous pousser même à vouloir tout remplacer. Ne commettez pas ces erreurs en cuisine.

Les laver et les sécher à la main (plutôt qu’à l’air libre) préserve aussi le fil des couteaux, tout comme leur bon entreposage. «Ranger des couteaux sans étui dans un tiroir n’est pas que dangereux, mais peut aussi abîmer le tranchant de la lame», précise-t-il. Selon un autre fabricant de coutellerie, Schmidt Brothers, des tests ont démontré que les blocs magnétiques et les barres murales préservaient la lame deux fois plus longtemps que les blocs traditionnels. Les fils des couteaux s’émoussent progressivement à force d’être placés et retirés du bloc traditionnel, en réaction au frottement de la lame sur le bois.

16 / 21

Ne pas bien entreposer les grains fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA BEDBATHANDBEYOND.COM

Ne pas bien entreposer les grains

Peu de gens savent que les grains entiers se gardent plus longtemps lorsqu’ils sont bien entreposés, et parfois réfrigérés ou congelés, expliquent les producteurs d’aliments à grains entiers Bob’s Red Mill. Le lin, par exemple, contient des huiles qui peuvent rancir; il vaut donc mieux le réfrigérer. Le pain, cependant, ne réagit pas bien à l’humidité élevée du réfrigérateur, et devrait être conservé sur le comptoir de la cuisine. (Voici 20 autres aliments qu’il ne faut pas mettre au frigo.) Et à moins d’avis contraire, il vaut toujours mieux conserver les produits dans des contenants hermétiques, plutôt que dans leur emballage d’origine, pour prolonger leur fraîcheur. La grande exception: les fromages fins, à conserver dans le papier dans lequel vous les avez achetés.

17 / 21

Ne pas acheter d’épices fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA AMAZON.COM

Ne pas acheter d’épices

Les épices apportent un goût unique ainsi que des bienfaits pour la santé à vos plats, même si certaines semblent hors de prix. Pour économiser, achetez celles que vous utilisez le plus en vrac, et congelez-les. Hachez-les finement et déposez-les dans un bac à glaçons, nappez d’un peu d’huile d’olive et congelez, avant de les transvaser dans un sac refermable. Mettez-en au goût dans les soupes et les sauces. Les épiceries ethniques offrent souvent des épices moins chères que les grandes surfaces, ce qui peut être pratique. Ou vous pouvez cultiver vos propres herbes pour faire des économies comparables. Le potager d’intérieur Véritable convient aux gens qui n’ont pas le pouce vert, ou peu de lumière, puisqu’il comporte une lampe spéciale et un système d’irrigation automatique. C’est un moyen formidable d’avoir un jardin d’aromates.

18 / 21

Négliger la batterie de cuisine fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA MACYS.COM

Négliger la batterie de cuisine

L’antiadhésif est une invention sensationnelle, mais il peut s’user rapidement si l’on se sert de mauvais ustensiles de cuisine (l’acier peut l’égratigner), de vaporisateurs (qui créent des résidus résistants) ou si on le fait tremper avant son refroidissement. La fonte est l’option la plus durable, car elle est virtuellement indestructible, même si on la traite durement. Aussi longtemps que vous en prendrez soin, elle demeurera antiadhésive et pourra même aller au four.

Faites attention à ces erreurs culinaires qui ruinent tous les bienfaits de vos aliments.

19 / 21

Acheter des boissons embouteillées fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.Kazitafahnizeer, VIA BESTBUY.COM

Acheter des boissons embouteillées

Selon une étude de 2016 du département de l’agriculture des É.-U., les Américains dépenseraient plus sur les boissons gazeuses que sur tout autre produit de leur épicerie. Et depuis, les autres boissons, et en particulier l’eau gazeuse, auraient augmenté. Mais évitez de dépenser une fortune pour ces boissons en les préparant vous-même pour une fraction du prix. Des systèmes de gazéification maison sont plus abordables, et après le coût initial, ils produiront des boissons pour moins de 1$ le litre. SodaStream en offre dans toutes les saveurs, et son kit de démarrage s’adapte à presque toutes les bouteilles.

20 / 21

Ne pas faire l’entretien courant fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA AMAZON.COM

Ne pas faire l’entretien courant

Les gens oublient que les appareils essentiels dans la cuisine doivent être entretenus, comme une auto. Cela peut prolonger leur existence et vous épargner des réparations coûteuses ou, pire, d’avoir à les remplacer. Assurez-vous de bien suivre les instructions du manuel et de bien nettoyer les serpentins du réfrigérateur et le lave-vaisselle. Le nettoyant pour lave-vaisselle Lemi Shine élimine les accumulations de calcaire, de rouille et de graisse.

21 / 21

Laisser rancir la nourriture fait partie des mauvaises habitudes alimentaires qui coûtent cher.GETTY IMAGES, VIA MACYS.COM

Laisser rancir la nourriture

Les sacs de croustilles, les boîtes de céréales, les collations et les aliments de base peuvent rancir rapidement si vous (ou un autre membre de votre famille) les laissez ouverts. Il existe cependant une solution simple, même sans les mettre dans des contenants hermétiques. Une simple pince peut conserver la fraîcheur des sacs et des boîtes déjà ouverts, et empêcher de jeter des aliments qui sont encore très bons. Éviter de commettre ces erreurs en cuisine c’est aussi éviter le gaspillage alimentaire!

Reader's Digest
Contenu original Reader's Digest