Share on Facebook

8 produits réutilisables pour réduire sa production de déchets

Sacs de conservation alimentaire, pailles réutilisables, pellicules alimentaires réutilisables, boules de séchage… Le mouvement zéro déchet gagne en popularité depuis quelques années. Voici quelques conseils pour devenir un consommateur écoresponsable qui réduit sa production de déchets. Ces produits réutilisables faciliteront votre transition vers un mode de vie plus écologique — et économique!

1 / 8
Les produits réutilisables pour réduire sa production de déchets.Ellyy/Shutterstock

Le zéro déchet, c’est quoi?

La première définition du «zéro déchet» est née en novembre 2004 du Planning Group of the Zero Waste International Alliance (ZWIA). Révisée en décembre 2018 afin de s’aligner aux principes mondiaux du zéro déchet, elle va comme suit: «La conservation de toutes les ressources grâce à une production, une consommation, une réutilisation et une récupération responsable des produits, des emballages et des matériaux, sans combustion et sans rejet dans le sol, l’eau ou l’air qui menacent l’environnement ou la santé humaine.»

Le zéro déchet est un mouvement qui s’inspire du principe des 5R (Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Composter – de l’anglais Rot). L’Association québécoise Zéro Déchet ajoute même un 6e R pour Réparer! Allant plus loin que la simple réduction des déchets à la source, le principe des 5R questionne sur les modes de consommation et sur le cycle de vie des produits.

Depuis quelques années, la démarche individuelle qu’est le zéro déchet prend une dimension collective. Un nombre grandissant d’épiceries zéro déchet ont ouvert leurs portes partout dans la province.

Informez-vous sur ces épiceries québécoises zéro déchet où acheter en vrac!

2 / 8
Les couches lavables font partie des produits réutilisables pour réduire sa production de déchets.Elvira Koneva/Shutterstock

Couche lavable

Du point de vue écologique, les couches lavables offrent plusieurs avantages. Tout d’abord, elles diminuent considérablement la quantité de déchets produits. L’Éco-quartier Peter-McGill de Montréal estime que le Québec envoie environ 600 millions de couches jetables dans ses dépotoirs chaque année. Sachant qu’un enfant utilisera entre 5 000 à 7 000 couches lavables jusqu’à sa propreté, il produira près d’une tonne de déchets à lui seul uniquement avec ses couches.

La couche lavable peut être utilisée environ 230 fois, sans parler de la réduction de déchets liée à leur emballage minimal. De plus, la couche lavable permet de réduire la quantité d’eau nécessaire à sa production et à son entretien. La production des couches jetables utilise une quantité incroyable d’eau, que le nettoyage des couches lavables n’égalisera pas.

Il existe plusieurs sortes de couches lavables. Toutefois, toutes sont composées de plusieurs tissus qui servent à retenir et à absorber efficacement les besoins du bébé. Les couches lavables ne contiennent donc pas de produits chimiques et ne sont pas nocives pour la santé, contrairement à certaines couches à usage unique. Une étude scientifique française réalisée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a révélé que, parmi la soixantaine de substances chimiques présentes dans les couches jetables, certaines présentent des risques pour la sécurité sanitaire des bébés. Notamment au niveau du système endocrinien.

Parmi tous ses bienfaits, la couche lavable est aussi économique à l’achat et à l’usage. Le prix des couches lavables peut varier entre 10 et 40$ l’unité, selon son lieu de production.

Lisez l’entrevue de Mélissa de La Fontaine, auteure du livre «Tendre vers le zéro déchet».

3 / 8
Le papier de toilette fait partie des produits réutilisables pour réduire sa production de déchets.4MoustiqueS/Etsy
Plusieurs compagnies comme 4MoustiqueS offrent un choix varié de papier de toilette réutilisable.

Papier de toilette réutilisable

Dans la même optique que les couches lavables pour bébé, le papier de toilette réutilisable est muni d’une double épaisseur de flanelle et se lave à la machine. Il est offert en feuilles ou en rouleau pour moins de 30$.

Vous pouvez également utiliser un tissu doux et élastique que vous avez à la maison et qui ne sert plus, et le couper en pièces de tailles similaires. À cet effet, la ratine est efficace puisqu’elle est absorbante et ne s’effiloche pas après avoir été coupée.

Il suffira de laver votre papier hygiénique dans la machine à laver, à l’eau chaude. Contrairement aux couches lavables, le papier hygiénique lavable ne nécessite pas un cycle à lui seul, mais mieux vaut l’incorporer à une brassée de serviettes.

Devenir écoresponsable, ça commence à la maison!

4 / 8
L'essuie-tout réutilisable et compostable fait partie des produits réutilisables pour réduire sa production de déchets.www.kliin.co
Plusieurs compagnies comme Kliin offrent un choix varié d’essuie-tout réutilisables.

Essuie-tout réutilisable et compostable

Que ce soit pour nettoyer un dégât dans la cuisine ou pour faire la vaisselle, les essuie-tout réutilisables n’ont pas fini de vous impressionner. Leur composition leur permet d’être lavés à la machine jusqu’à 300 fois sans perdre leurs propriétés absorbantes. La solution parfaite aux essuie-tout de papier traditionnels, puisqu’ils absorbent tous les dégâts liquides et retiennent jusqu’à 15 fois leur poids en eau.

Fait à 100% de fibres naturelles, ils font notamment briller les vitres sans effort. Selon le format et la marque choisis, ces essuie-tout se vendent entre 5 et 20$ le paquet de trois feuilles.

La valeur environnementale de ces essuie-tout ne s’arrête pas à leur utilisation et à leur fabrication! Après qu’ils aient rendu l’âme, vous n’avez qu’à les déposer dans le bac brun. En seulement 28 jours, ils seront décomposés, transformés en engrais et prêts à être utilisés dans votre jardin!

5 / 8
Les mouchoirs lavables font partie des produits réutilisables pour réduire sa production de déchets.SpelaG91/Shutterstock

Mouchoir lavable

Du côté des mouchoirs, il est préférable de les concevoir soi-même, en coupant des carrés de retailles de tissus qui traînent à la maison. La flanelle est une bonne option puisqu’elle est plus douce pour le nez. Quant au lavage, les sécrétions nasales étant hydrosolubles, il suffit d’incorporer les mouchoirs dans une brassée à l’eau chaude.

N’est-ce pas l’occasion de ressortir le vieux mouchoir brodé de vos parents ou de vos grands-parents?

Vous serez surpris d’apprendre que l’utilisation de mouchoirs jetables est l’une des habitudes inventées par la Première Guerre mondiale!

6 / 8
Les serviettes hygiéniques lavables et les culottes menstruelles font partie des produits réutilisables pour réduire sa production de déchets.Igisheva Maria/Shutterstock

Serviette hygiénique lavable et culotte menstruelle

Au cours de sa vie, une femme aura ses menstruations chaque mois pendant environ 35 ans. De la sorte, elle produira en moyenne 137 000 grammes de déchets rien qu’en produits d’hygiène féminine.

Une serviette hygiénique lavable est faite des mêmes matériaux qu’une couche lavable: chanvre, coton, bambou… Le mélange chanvre et coton biologique permet la respiration de la peau et le maintien d’une température stable – à l’abri des odeurs! Le chanvre est très absorbant et cette matière est également bactéricide et fongicide. Elles ont également un revêtement de polyuréthane pour l’imperméabilité et se fixent grâce à des ailes munies de boutons-pression.

Pour le lavage, faites tremper vos serviettes dans un bac d’eau. Vous pouvez aussi simplement les déposer, rincées, dans un sac prévu à cet effet. Les serviettes se lavent aux deux ou trois jours, à la machine. Si possible, faire sécher au soleil, car ce dernier a des propriétés aseptisantes et blanchissantes.

Aussi, pensez acheter un peu plus de serviettes que la quantité que vous utilisez dans vos journées les plus abondantes. La durée de vie d’une serviette lavable est d’environ six ans et le prix d’un ensemble de départ est en moyenne 80$ selon les marques.

Pour sa part, la culotte menstruelle est similaire à un maillot de bain et absorbe l’équivalent de deux tampons réguliers. Il est donc possible de l’utiliser avec un tampon jetable, comme protection supplémentaire lors de flux plus abondants. La culotte menstruelle est définitivement une option à considérer pour rassurer les jeunes filles qui commencent leurs règles.

Bonne nouvelle, une quinzaine de municipalités du Québec ont mis en place un système de subvention d’achat de produits hygiéniques réutilisables. Ne tardez pas à vérifier si votre municipalité fait partie du lot!

7 / 8
Les tampons démaquillants peuvent faire partie des produits réutilisables pour réduire sa production de déchets.SpelaG91/Shutterstock

Tampon démaquillant réutilisable

Pour ce qui est des tampons démaquillants, le principe reste le même: des milliards de ces petits bouts de coton sont jetés annuellement. Il suffit de prélaver les tampons à l’eau tiède et de les mettre dans une brassée de serviettes. Les tampons démaquillants viennent de toute manière généralement avec un petit sac en filet pour faciliter leur nettoyage. Ces cotons sont aussi faits avec différents tissus doux et absorbants, souvent fabriqués en fibre de bambou.

Consultez ces recettes pour faire vous-même vos produits de beauté pour le visage!

8 / 8
Les coton-tiges réutilisables font partie des produits réutilisables pour réduire sa production de déchets.Nina Karetska/Shutterstock

Coton-tige réutilisable

À la différence des cotons-tiges traditionnels, le coton-tige en bambou empêche la formation de bouchon. Une à deux utilisations hebdomadaires suffisent à retirer le cérumen visible à l’entrée de l’oreille. Manipulé par un adulte, il est aussi sécuritaire pour les enfants.

Faites toutefois attention aux produits faits de bambou: leurs vertus écologiques sont maintenant sérieusement remises en question.

Jetez un coup d’œil à ces gestes qu’il faut poser pour être plus écoresponsable!