15 réactions bizarres de votre corps en hiver

Avoir la peau sèche et craquelée pendant les mois froids est assez fréquent, mais connaissez-vous la cécité des neiges et les rides d’hiver?

1 / 15
Corps en hiver : votre langue fait des heures sup.Jason Salmon/Shutterstock

Votre langue fait des heures sup

On développe le réflexe de se lécher excessivement les lèvres lorsque les vents secs et les températures glaciales nous donnent l’impression qu’elles sont sèches. Mais ce léchage n’humecte pas les lèvres, pas plus qu’il ne les assouplit. D’abord parce que la salive sèche rapidement et vous oblige à continuer à lécher.

Ensuite parce qu’elle contient des enzymes qui ne s’évaporent pas et qui restent sur la peau, et ces types d’enzymes sont tout simplement trop durs pour vos lèvres délicates. « J’ai déjà vu des enfants qui se léchaient tellement les lèvres sans appliquer de baume hydratant qu’elles s’étaient infectées, dit le dentiste Aaron Mannella. Mettez un baume hydratant pour les lèvres dans toutes les poches de votre manteau et appliquez-le au besoin. »

Retrouvez des lèvres pulpeuses avec ces 5 moyens naturels de les hydrater.

2 / 15
Corps en hiver : vos dents vous font mal.Rocketclips, Inc./Shutterstock

Vos dents vous font mal

Si vous avez les dents sensibles, vous avez déjà ressenti cette vive douleur d’une boisson froide qui touche un point sensible. Mais cette sensibilité peut aussi être déclenchée par l’air froid de l’hiver, surtout si vous avez des dents fêlées, des obturations vieillissantes et usées, des couronnes ou des ponts, des dents déchaussées ou des problèmes de gencive – maladie parodontale.

« Même si l’air froid n’aggrave pas ces affections aux dents ou aux gencives, il les rendra plus perceptibles et inconfortables », prévient le Dr Mannella. Prenez rendez-vous chez votre dentiste pour en déterminer la cause du malaise et chercher une solution.

Pour le bien-être de vos dents, ne mettez JAMAIS ces 13 choses dans votre bouche.

3 / 15
Corps en hiver : votre glycémie est élevée.Syda Productions/Shutterstock

Glycémie élevée

« Les diabétiques devraient être particulièrement prudents lorsqu’ils sont confrontés à des conditions climatiques extrêmes », déclare l’endocrinologue Dennis Gage. Les conditions météorologiques extrêmes – chaleur intense ou températures glaciales – incitent votre corps à libérer des hormones de stress comme le cortisol qui peuvent contribuer à la résistance à l’insuline.

« Les diabétiques, en particulier, devraient s’adapter lentement aux conditions climatiques froides et chaudes, éviter de rester trop longtemps dans des températures extrêmes et vérifier leur glycémie plus fréquemment pour s’assurer du bon contrôle du diabète », poursuit le Dr Gage.

Durant l'hiver, favorisez ces 40 aliments pour mieux gérer le diabète.

4 / 15
Corps en hiver : vous produisez un meilleur gras.Andrey_Popov/Shutterstock

Vous produisez un meilleur gras

Nous avons tous beaucoup de graisse blanche – vous savez, cette graisse grumeleuse qui est juste là, qui a une vilaine apparence et vous fait vous sentir mal. Mais il y a un autre type de graisse – la graisse brune –, qui est beaucoup plus active. Elle brûle les calories et aide votre corps à se réchauffer quand il fait froid.

Selon le Dr Robert Segal, cofondateur de LabFinder.com, notre taux de gras brun peut augmenter en hiver, probablement grâce à une fonction intégrée qui nous garde au chaud. On peut augmenter le taux de gras brun en faisant de l’exercice à des températures plus froides, dit le Dr Segal. On pense aussi que maintenir votre taux de mélatonine à un niveau élevé en dormant bien et en évitant l’exposition nocturne à la lumière bleue fait augmenter le gras brun.

Un autre truc, dit-il, c’est de manger des pommes avec la peau : l’acide ursolique contenue dans leur peau augmenterait la graisse brune, selon les recherches.

Découvrez comment la graisse brune vous aide à brûler plus de calories.

5 / 15
Corps en hiver : vous pourriez brûler davantage de calories.Africa Studio/Shutterstock

Vous pourriez brûler davantage de calories

Vous avez entendu dire que vous brûlez des calories en faisant de l’exercice dans le froid? C’est vrai! Votre corps doit en effet travailler plus fort pour maintenir sa température. Et lorsqu’il travaille plus fort, vous récoltez les bienfaits d’un métabolisme plus actif.

Mais ne vous enthousiasmez pas trop : « À moins de transpirer très fort en vous entraînant, votre tour de taille ne changera pas beaucoup, avertit le Dr Segal. En fin de compte, ce n’est pas le froid qui vous fait brûler plus de calories, mais l’effort supplémentaire que vous produisez. »

Remplacez vos exercices habituels par l'un de ces 15 entraînements super efficaces pour brûler plus de calories.

6 / 15
Corps en hiver : vous vous déshydratez.Pan Xunbin/shutterstock

Vous vous déshydratez

Tout le monde sait qu’il faut boire beaucoup de liquide en été, mais c’est tout aussi important, voire plus important, pendant les mois secs de l’hiver. Pourtant, les gens ne réussissent pas toujours à s’hydrater comme ils le font pendant les mois chauds et humides, constate le Dr Segal, probablement parce qu’ils n’ont tout simplement pas « soif ».

« Pendant les mois d’hiver, les cas de déshydratation augmentent parce que la réponse de l’organisme à la soif est diminuée. La sueur s’évapore aussi plus rapidement pendant les mois les plus froids, ce qui nous fait croire que nous ne sommes pas déshydratés ou assoiffés », explique-t-il.

En buvant plus d'eau, vous constaterez ces 10 effets immédiats sur votre corps.

7 / 15
Corps en hiver : nous sommes davantage sujets aux migraines.Rawpixel.com/Shutterstock

Nous sommes davantage sujets aux migraines

Si vous passez l’hiver vautré sur votre divan, vous ne prendrez pas assez de soleil pour que votre corps produise de la vitamine D. Or, l’insuffisance de vitamine D peut être un déclencheur de migraines chez les personnes qui y sont sujettes.

Selon le Dr Segal, la sécheresse de l’air en hiver, en causant la déshydratation, peut également augmenter le risque de migraines. Méfiez-vous aussi du changement radical de température lorsque vous sortez ou que vous rentrez au chaud alors qu’il fait froid dehors.

Réduisez votre risque de migraines en adoptant ces 32 habitudes.

8 / 15
Corps en hiver : vos muscles sont plus raides.Skeronov/Shutterstock

Vos muscles sont plus raides

Vous vous souvenez comme il vous était facile de plonger dans la piscine et de nager ou de jouer une partie de volley-ball de plage l’été dernier? L’une des raisons pour lesquelles votre corps peut s’adapter rapidement à l’activité physique en été est que vos muscles sont littéralement plus chauds. En hiver, ils sont froids et rigides; pour cette raison, vous forcez davantage pour accomplir des tâches qui sont si simples en été.

« Si vous essayez d’être actif sans vous être réchauffé convenablement et que vous vous étirez un muscle, il vous faudra plus de temps pour guérir en raison du ralentissement de la circulation sanguine par temps froid, dit le chiropraticien Daniel Pozarnsky. Et si en plus vous surcompensez en utilisant le muscle endommagé, vous augmentez le risque d’autres blessures. »

Évitez de prendre des risques : voici comment faire du sport sans se blesser.

9 / 15
Corps en hiver : votre arthrite s’affole.MILA Zed/Shutterstock

Votre arthrite s’affole

Le froid et l’aggravation des douleurs arthritiques vont de pair… mais ce ne sont pas vraiment les températures hivernales qui en sont la cause. « Croyez-le ou non, la raison pour laquelle les patients arthritiques souffrent davantage en hiver n’est pas due au froid, mais au changement de la pression barométrique, explique le Dr Pozarnsky. La fréquence des systèmes orageux et des dépressions tend à augmenter durant l’hiver. Lorsque ces tempêtes passent, elles modifient la pression atmosphérique, ce qui peut affecter certains patients atteints d’arthrite. »

Des gants chauds ne soulageront pas la douleur à ce moment-là, mais une augmentation graduelle de l’amplitude des mouvements et de l’endurance pourrait vous aider, ajoute-t-il.

Retrouvez plus de conseils et d'informations pour mieux vivre avec l'arthrite.

10 / 15
Corps en hiver : jouer les spectateurs dehors peut être dangereux.ikonacolor/Shutterstock

Jouer les spectateurs dehors peut être dangereux

Regarder le match de football ou de soccer de votre enfant par temps froid peut être douloureux – en fait, s’asseoir par temps froid et sauter à l’occasion de votre siège n’est pas une combinaison gagnante. « Lorsqu’il fait froid, les muscles perdent de la chaleur plus rapidement, ce qui les raidit dans tout le corps, explique le Dr Pozarnsky.

Cela limite leur mobilité, leur amplitude de mouvement et augmente les risques de se pincer un nerf. » Prenez des pauses pour vous lever et marcher, cela aidera vos muscles à rester détendus et chauds.

Jetez un oeil aux 7 réactions du corps humain face au froid.

11 / 15
Corps en hiver : vous avez davantage de rides d’hiver.komkrit Preechachanwate/Shutterstock

Vous avez davantage de rides d’hiver

L’hiver n’est pas complètement responsable de l’augmentation des rides sur votre visage, mais selon le Dr Michael Tantillo, fondateur d’un centre de chirurgie esthétique, vous pouvez blâmer les facteurs environnementaux et le changement du style de vie associés à la saison hivernale. « Il y a différents problèmes : la baisse de l’humidité, le ralentissement de la circulation sanguine, le ralentissement du renouvellement cellulaire, l’exposition aux vents secs, l’exposition accrue au soleil due à la réflexion des rayons UV sur la neige et la glace, les changements dans les habitudes alimentaires et la diminution du niveau d’activité. »

Pensez seulement au changement de température lorsque vous passez de votre bureau bien chaud à l’habitacle glacial de votre voiture. « Cela diminue le renouvellement cellulaire et la circulation sanguine de la peau, ce qui lui fait perdre de son éclat », explique le Dr Tantillo. Combinez tous ces scénarios et qu’obtenez-vous ? Rides, imperfections et peau sèche.

Méfiez-vous de ces 6 choses du quotidien qui causent les rides.

12 / 15
Corps en hiver : vous êtes frappé de cécité des neiges.Andrey_Popov/Shutterstock

Vous êtes frappé de cécité des neiges

Le soleil d’hiver et le soleil d’été sont à égalité en termes de rayons UV nocifs. Mais les gens oublient souvent que le soleil qui se reflète sur la neige peut être très dur pour les yeux. « En plus d’augmenter le risque de cancer et de contribuer à la progression de la cataracte, cette lumière peut causer une affection douloureuse appelée photokératite ou ‘cécité des neiges’», explique Marta McKeague, ophtalmologiste à Long Island.

Que vous conduisiez ou que vous réalisez un bonhomme de neige, n’oubliez pas de porter des lunettes de soleil anti-UV.

La cataracte est une maladie progressive. Sachez reconnaitre ses premiers symptômes pour la traiter au plus vite.

13 / 15
Corps en hiver : la surface de vos yeux s’assèche.Olena Zaskochenko/Shutterstock

La surface de vos yeux s’assèche

La surface de votre œil est normalement recouverte d’une fine couche de liquide lacrymal. Cela nous apporte vision claire et confort en plus de nous aider à nous protéger contre les infections. Mais cette couche est très sensible aux facteurs environnementaux – air sec, vent, etc.

À l’intérieur de la maison, le chauffage assèche l’air et peut endommager cette couche protectrice; à l’extérieur, c’est l’exposition au vent qui entraîne une sécheresse douloureuse des yeux. Selon la Dre McKeague, vous pouvez protéger cette couche et préserver le confort de vos yeux en utilisant un humidificateur, des larmes artificielles et en portant des lunettes de soleil anti-UV lorsque vous êtes dehors.

Malgré l'irritation, évitez de vous frotter les yeux. Lisez les 7 conséquences sérieuses que ce geste peut avoir.

14 / 15
Corps en hiver : votre asthme risque d’empirer.Richman Photo/Shutterstock

Votre asthme risque d’empirer

Les virus comme le rhume ou la grippe sont plus courants en hiver et peuvent aggraver l’asthme parce que l’air froid et sec du dehors agit comme un irritant. À la maison, « les acariens et autres allergènes intérieurs comme les moisissures et les squames animales sont un déclencheur important de l’asthme », rappelle l’allergologue Purvi Parikh.

Renseignez-vous sur cette maladie entourée de stigmatisation.

15 / 15
Corps en hiver : votre nez pourrait vous rendre malade.Geinz Angelina/Shutterstock

Votre nez pourrait vous rendre malade

Vous ne croyez pas que vous pouvez tomber malade si vous ne vous habillez pas chaudement en hiver ? Vous avez tort : une recherche menée à l’université de Yale suggère que le froid accélère la réplication du virus du rhume.

La recherche indique également que vous êtes plus susceptible de tomber malade lorsqu’il fait plus froid que lorsqu’il fait plus chaud.

Pour éviter d'attraper un rhume cet hiver, mettez en place quelques-uns de ces 50 trucs dès maintenant.

Contenu original Reader's Digest