Share on Facebook

10 signes que vos douleurs musculaires sont inquiétantes

Vos douleurs musculaires sont-elles reliées à l’effort que vous avez effectué en soulevant des poids? Ou peut-être que c’est votre oreiller qui est inconfortable. Mais ça pourrait aussi être quelque chose de plus sérieux. Voici les signes que vos douleurs musculaires pourraient indiquer quelque chose de grave.

1 / 12
Une névralgie intercostale peut être la cause de votre douleur entre les omoplates.F8 STUDIO/SHUTTERSTOCK

Qu’est-ce qui déclenche les douleurs musculaires?

Vous savez qu’un weekend de tennis entraîne un lundi courbaturé, et qu’un entraînement exigeant va se faire sentir quand vous descendrez des marches (aïe, les quadriceps!) Quand vous exercez des activités qui dépassent votre niveau d’endurance habituel, «l’organisme sécrète de l’acide lactique, un sous-produit du métabolisme musculaire, qui cause la douleur», explique le Dr George Kannankeril, spécialiste en médecine physique et réadaptation du NorthShore University HealthSystem de Chicago. L’acide lactique s’élimine en général en une heure, mais les courbatures du lendemain peuvent durer un jour ou deux.

Découvrez quelle est l’origine de votre mal de dos et apprenez à soulager la douleur.

2 / 12
Les douleurs musculaires devraient disparaître.BLAZEJ LYJAK/SHUTTERSTOCK

La douleur devrait disparaître

Il est normal d’avoir des muscles endoloris après avoir fait un effort particulier (flexions de biceps la veille, par exemple), et que la douleur se dissipe progressivement. Elle devrait disparaître dans les jours qui suivent, ou, dans les deux semaines au plus tard, dit le Dr Kannankeril.

Vous serez surpris de découvrir ce que vos spasmes musculaires révèlent sur votre santé!

3 / 12
Des douleurs musculaires persistantes sont inquiétantes.G-STOCKSTUDIO/SHUTTERSTOCK

Quand doit-on commencer à s’inquiéter?

Votre douleur musculaire persiste depuis plus de deux semaines? C’est une douleur aiguë plutôt qu’un inconfort ou des courbatures? Nuit-elle à votre capacité à exécuter vos activités quotidiennes habituelles? Tous ces symptômes devraient vous mettre sur vos gardes. Si cela se produit, consultez votre médecin, conseille le Dr Kannankeril.

Cette nuit, adoptez la position adéquate pour soulager vos douleurs lombaires.

4 / 12
Des douleurs musculaires peuvent être signe de fibromyalgie.9NONG/SHUTTERSTOCK

Il pourrait s’agir de fibromyalgie

La fibromyalgie est un syndrome rhumatismal qui cause de la douleur et de la sensibilité dans tout le corps, ainsi que de la fatigue et des troubles du sommeil, selon l’American College of Rheumatology (ACR). Vous pouvez avoir vécu une situation émotivement stressante avant l’apparition de la douleur, explique le Dr Kannankeril. «La douleur caractéristique de la fibromyalgie se situe notamment sur les côtés du corps et juste au-dessus et au-dessous de la taille», précise-t-il.

5 / 12
Des douleurs musculaires peuvent être signe d’arthrite.OJOEL/SHUTTERSTOCK

Il pourrait s’agir d’arthrite

On associe l’arthrite aux articulations, mais elle touche également les muscles. La fonction de base du muscle est de se contracter et se relâcher. «En présence de douleur locale, il va se contracter automatiquement de façon préventive», explique le Dr Kannankeril. Une épaule atteinte d’arthrite, par exemple, pourrait subir des spasmes musculaires douloureux. Les médecins aimeraient que vous sachiez ceci au sujet de l’arthrite.

6 / 12
Des douleurs musculaires peuvent être signe d’une infection.9NONG/SHUTTERSTOCK

Il pourrait s’agir d’une infection

Vous avez essayé les remèdes maison contre les douleurs musculaires, mais sans succès. De plus, la zone douloureuse est rouge ou irritée, et vous faites de la fièvre. Votre médecin soupçonne la présence d’une infection, spécialement lorsque ces douleurs ne reposent sur aucune cause précise (comme un entraînement pour un marathon).

7 / 12
Des douleurs musculaires peuvent être signe de la maladie de Lyme.ALEKSEI RUZHIN/SHUTTERSTOCK

Il pourrait s’agir de la maladie de Lyme

La morsure d’une tique à pattes noires peut transmettre la bactérie Borrelia burgdorferi, qui provoque souvent l’éruption caractéristique de la maladie de Lyme, en forme de cible. Mais il n’y a pas toujours de lésion cutanée, ce qui rend les autres symptômes précurseurs essentiels: fièvre pseudo-grippale, fatigue, raideur du cou et courbatures. En présence de l’un de ces signes, ou en cas de contact avec des tiques en randonnées ou en camping, faites-en part à votre médecin.

8 / 12
Des douleurs musculaires peuvent être signe d’une rhabdomyolyse.DMITRY-SHEREMETA/SHUTTERSTOCK

Il pourrait s’agir d’une rhabdomyolyse

Des entraînements extrêmes, comme le CrossFit, sont très tendance, mais en abuser présente un danger réel: la rhabdomyolyse, une maladie qui dégrade le tissu musculaire et libère une protéine dans le sang, la myoglobine, qui peut entraîner des lésions rénales aiguës. Si les raideurs et les douleurs musculaires s’accompagnent de faiblesse, de sensibilité et d’une urine foncée, contactez immédiatement votre médecin, ou cherchez de l’aide d’urgence.

9 / 12
Des douleurs musculaires peuvent être signe d’un état inflammatoire.9NONG/SHUTTERSTOCK

Il pourrait s’agir d’un état inflammatoire

Si vous avez plus de 65 ans, votre médecin pourrait diagnostique un état inflammatoire des muscles, comme la pseudo-polyarthrite rhizomélique (PPR), souligne le Dr Kannankeril. La PPR s’accompagne de douleurs et de raideurs en haut des bras, dans le cou, en bas du dos et dans les cuisses, précise l’ACR. Les symptômes peuvent apparaître du jour au lendemain et vous empêcher de vous vêtir seul, ou d’entrer dans votre voiture ou d’en sortir. Sa cause est inconnue et son diagnostic compliqué. Les corticostéroïdes peuvent soulager cette raideur paralysante.

L’inflammation chronique peut être à l’origine de maladies, sachez comment vaincre la douleur.

10 / 12
Des douleurs musculaires peuvent être signe de la grippe.MIYASHITA HIROMICHI/SHUTTERSTOCK

Il pourrait s’agir de la grippe

Avec la grippe, une fièvre soudaine peut apparaître, et vous pouvez avoir les muscles endoloris, des frissons et des sueurs, des maux de tête, de la fatigue, de la congestion et la gorge irritée. Des protéines inflammatoires, nommées cytokines, dégradent les protéines musculaires, ce qui provoque la douleur. Si vous êtes à risque de complications grippales (plus de 65 ans ou enceinte), consultez votre médecin dans les 48 heures. Un antiviral pourrait vous soulager et raccourcir de deux jours la maladie.

Soyez attentif: les symptômes de grippe et douleurs musculaires peuvent aussi être signe de lupus.

11 / 12
Des douleurs musculaires peuvent être signe d’effets secondaires. MELINDA FAWVER/SHUTTERSTOCK

Il pourrait s’agir d’effets secondaires

Les médicaments qui devraient vous soigner pourraient malheureusement être aussi la cause de votre mal. Le médecin va commencer par éliminer les autres causes. Si le coupable est un médicament, d’après vos antécédents médicaux ou des tests, il pourrait vous prescrire un autre médicament de même classe, ou une molécule totalement différente, explique le Dr Kannankeril.

Le saviez-vous? Les statines peuvent provoquer des douleurs musculaires.

12 / 12
Ce qu’il faut dire au médecin à propos de vos douleurs musculaires.STOCKFOUR/SHUTTERSTOCK

Ce qu’il faut dire au médecin

Une douleur musculaire (ou myalgie) pourrait n’être que la pointe de l’iceberg. «L’étonnant avec la douleur musculaire est qu’elle peut se manifester en même temps qu’une autre maladie douloureuse», précise le Dr Kannankeril. En bref, parlez de tous vos symptômes actuels à votre médecin et du début de vos maux et douleurs: fièvre, fatigue, céphalées, sueurs nocturnes, insomnie, constipation ou diarrhée. «Parlez-lui de tout symptôme qui vous semble sortir de l’ordinaire», conseille-t-il.

Reader's Digest
Contenu original Reader's Digest