Share on Facebook

Conseils d’experts pour bien choisir ses lunettes de soleil

Même si c’est un accessoire de mode, les lunettes de soleil sont indispensables en cas de forte luminosité. Elles permettent de protéger vos yeux des rayons des UV et d’éviter des lésions sur la cornée – qui pourraient occasionner des larmoiements, des rougeurs ou des sensations de démangeaison et de brûlure. Ainsi, les lunettes de soleil ne doivent pas être choisies uniquement en fonction de la morphologie de votre visage, mais principalement de la météo et de l’activité à pratiquer.

1 / 12
Une vie heureuse après 50 ans.Olesya Kuznetsova/Shutterstock

Choisissez des lunettes aux normes

Choisir un bon indice anti ultraviolets (UV) c’est un bon début, mais d’autres critères viennent s’ajouter pour une protection adéquate des yeux et pour être confortable, peu importe l’activité que vous pratiquez.

La protection UV de vos lunettes n’est pas liée à la teinte de vos verres, mais au matériau qui les compose. La teinte vous protège de la luminosité et offre du confort lors d’éblouissements. Une paire de lunettes avec des verres foncés, mais sans protection UV, aura seulement pour effet de dilater la pupille, ce qui exposera l’œil à davantage de rayons ultraviolets.

Vérifiez que ces lunettes de soleil qui vous sont tombées dans l’œil — sans vouloir faire de mauvais jeu de mots! — sont accompagnées d’une notice d’information détaillée donnant les caractéristiques, les performances et les instructions d’entretien du produit. C’est sur cette notice que vous trouverez la mention du pouvoir filtrant de vos verres (la classe de protection) et le degré de protection UV.

Pour la santé de vos yeux, suivez les conseils de votre optométriste!

2 / 12
Les dangers du soleil.Shutterstock

Quel indice de protection choisir?


À chaque paire de lunettes de soleil correspond un indice qui permet de déterminer le taux de protection des verres et de les choisir en fonction de l’intensité lumineuse à laquelle vous êtes exposé. Il existe cinq niveaux de protection allant de 0 à 4, selon le pourcentage croissant de lumière filtrée.

La catégorie 0 est réservée au confort et à l’esthétisme et ne protège pas des rayons UV. Ces lunettes permettent de reposer les yeux de la luminosité ambiante uniquement.

La catégorie 1 filtre de 20 à 55% de la luminosité solaire avec ses verres légèrement teintés. Adaptés par temps gris, ils ne sont pas non plus utiles sur la plage ou à la montagne, mais pratiques pour une utilisation quotidienne avec une luminosité atténuée. La catégorie 1 est associée au symbole d’un nuage cachant en partie le soleil.

La catégorie 2 est efficace pour un ensoleillement «moyen» et donc adaptée à la mi-saison (notamment pour la campagne). La catégorie 2 est associée à un soleil sans nuages, comportant 8 rayons.

Seules les catégories 3 ou 4 sont adaptées aux cas de forte ou exceptionnelle luminosité solaire (mer, montagne). La catégorie 3 sera adaptée pour des situations de forte luminosité solaire et idéale pour un été ensoleillé ou encore une journée de ski. Cette catégorie est associée au symbole d’un soleil intense comptant 16 rayons.

Enfin, la catégorie 4 est réservée aux cas de luminosité solaire extrême et exceptionnelle. C’est la catégorie idéale pour les sportifs, les alpinistes ou les randonneurs de haute montagne confrontés aux puissantes réverbérations du soleil à long terme. Elle est associée à un soleil qui domine deux pics montagneux et deux lignes de vagues.

Une protection de niveau 4 est souvent munie d’un filtre infrarouge pour la haute montagne, la pleine mer, ou le soleil des tropiques. Il est à noter qu’en montagnes les rayons sont moins filtrés par l’atmosphère et la quantité d’UV augmente d’environ 4% tous les 300 mètres. Cette catégorie n’est cependant pas adaptée à la conduite automobile.

Si vous conduisez, vous pouvez utiliser des verres polarisants ou polarisés, qui évitent les reflets. En effet, ses lunettes coupent des rayons ultraviolets dans différents angles et offrent un élément de confort supplémentaire en bloquant l’éblouissement provoqué par la réverbération du soleil sur les surfaces planes comme l’eau, la neige ou le sol. Il suffit de s’assurer que la teinte et la grandeur de la monture sont adéquates, et que la protection UV est inscrite sur l’étiquette.

N’hésitez pas à acheter plusieurs paires de lunettes avec différents indices, afin de porter la paire qui conviendra à l’usage dont vous souhaitez en faire au moment où vous en avez besoin.

Renseignez-vous sur ces façons de protéger vos yeux qui pourraient vous sauver la vue!

3 / 12
Protéger sa peau du soleil lorsque vous êtes en voiture. ISTOCK/LZF

Quelle catégorie de lunettes choisir?


Santé Canada classe les lunettes de soleil en trois catégories distinctes. Les lunettes dites esthétiques, les lunettes tout usage et les lunettes à usage particulier.

La première catégorie englobe les lunettes aux lentilles légèrement teintées, qui bloquent jusqu’à 60% de la lumière visible et des rayons UVA et filtrent entre 87% et 95% des rayons UVB.

Les lunettes tout usage sont appropriées pour la conduite au soleil, car elles bloquent entre 60 et 92% des rayons UVA et de la lumière visible. Les lentilles, faites de plastique ou de verre, réduisent de 95% à 99% les rayons UVB.

Enfin, les lunettes à usage particulier sont particulièrement recommandées pour une longue exposition au soleil et dans un contexte particulier, la pêche par exemple. Elles conviennent parfaitement pour des sorties près des plans d’eau ou lors de sorties hivernales, car elles bloquent 97% de la lumière visible et 98 % des rayons UVA. De plus, elles filtrent 99 % des rayons UVB.

Par contre, il est important de savoir qu’il n’y a pas de législation entourant les lunettes solaires marquées anti-UV. «Rien n’est donc prouvé», avertie la docteure Francine Mathieu-Millaire, médecin ophtalmologiste à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

«Bien que le verre de la lunette bloque environ 70% des rayons UV — qu’il soit traité anti UV ou pas —, il est toujours préférable de viser une protection maximale, sans quoi les paupières et les contours de l’œil seront affectés par le soleil et ses rayons.»

La puissance d’onde des rayons UV variant entre 400 et 500, les lunettes de soleil offrants une protection maximale sont identifiées UV400 et protègent contre 99,9% des UVA et UVB.

Protégez aussi votre peau! Consommez ces aliments pour prévenir les coups de soleil.

4 / 12
Bannir les boissons gazeuses est bon pour la santé des os.KAMIL MACNIAK/SHUTTERSTOCK

Quel type de verres filtrants choisir?


Il existe trois types de verres de lunettes: minéraux, organiques et polycarbonates.

Les minéraux ne rayent pas, mais ils cassent. Ils offrent un vrai confort optique et une résistance aux rayures. En revanche, ils sont assez lourds et peu résistants aux chocs.

Les organiques (OU CR39) sont incassables, mais se rayent facilement. Plus légers et résistants aux chocs, ils se rayent plus facilement. Ils filtrent généralement de 98 à 100% des rayons UV. Associés à un traitement antireflet, ils sont le plus adaptés pour un usage urbain classique.

Les polycarbonates ont les mêmes propriétés que les organiques, mais il s’agit d’un verre plus fin. Ce sont les plus minces et les plus résistants, tout en étant aussi très légers. Enfin, ils offrent également, de manière générale, 100% de protection UV. C’est donc le verre le plus adapté pour des lunettes solaires de sport.

À noter que les lentilles «miroirs» réfléchissent la lumière, mais le revêtement métallique est facile à égratigner. Le verre atténue par contre la réverbération et l’éblouissement, tout comme les verres polarisés.

La plupart des lunettes de soleil offrent des lentilles de plastique. Vous devrez alors sélectionner celles qui sont enduites d’un revêtement qui protège des égratignures. De plus, certaines lentilles de plastique offrent un niveau de distorsion plus élevé.

À cet effet, la docteure Mathieu-Millaire donne un conseil pour vérifier le niveau de distorsion de vos verres. Tenez-les dans une main et faites-les tourner, tout en essayant de lire un texte que vous tenez dans la seconde main. Si les lettres se déforment en tournant les verres, les lunettes sont de basse qualité — et à éviter.

5 / 12
À chaque couleur de lunettes de soleil son effet.Getty Images

À chaque couleur son effet


Ce n’est pas parce que le verre de nos lunettes est plus foncé qu’il filtre davantage les rayons UVA et UVB. Idéalement, vos lunettes de soleil devraient vous protéger contre les rayons bleus, les plus nocifs, qui risquent de vous éblouir lors de séjours prolongés sur l’eau ou la neige.

La docteure Mathieu-Millaire recommande les verres de teinte noire, brune ou verte, d’une intensité moyenne à foncée, qui sauront vous protéger de la lumière et des ultraviolets.

Il est aussi intéressant de savoir que les verres teintés ont des effets différents selon la couleur choisie. Les verres jaunes accentuent les contrastes et sont donc idéals pour conduire dans le brouillard ou quand le ciel s’assombrit en début de soirée.

Le rose, le rouge ou le bleu sont des couleurs de fantaisie qui n’apportent qu’une touche d’exotisme à votre vision. Elles ne doivent pas être considérées comme des protections sérieuses au soleil, car elles ne protègent pas de la lumière bleu-violet nocive. De plus, elles modifient la perception du rouge et du bleu et les contrastes sont très limités.

Méfiez-vous de ces produits qui deviennent dangereux avec le soleil.

6 / 12
Portez des lunettes de soleil est bon pour votre visionDean Drobot/Shutterstock

Quelle forme de monture choisir?


Les lunettes de soleil sont un accessoire de mode, mais il ne faut pas pour autant les choisir uniquement en fonction de critères esthétiques. Elles doivent aussi correspondre à la forme de votre visage, afin de vous offrir la meilleure protection.

Ne les prenez ni trop grandes, ni trop petites et veillez à ce qu’elles épousent les contours de votre visage et couvrent l’entièreté du contour de vos yeux. De manière générale, plus vos lunettes seront enveloppantes, plus elles protègeront vos yeux et vos paupières.

Pour les enfants comme pour les adultes, la monture doit envelopper le visage et couvrir intégralement les yeux, y compris sur les côtés (monture galbée), pour éviter que les rayons UV ne passent par le côté ou par le dessus des lunettes solaires.

Voici 9 choses que votre optométriste ne vous dira pas!

7 / 12
Protéger les enfants du soleil.Shutterstock

Pour les enfants


Les yeux des enfants et des jeunes adultes sont plus perméables aux rayons UVA et UVB. Ces derniers peuvent endommager la rétine et créer des troubles de vision, quelques années plus tard.

Ce n’est qu’après l’âge de 25 ans que les rayons UVA sont bloqués par le cristallin. Avant 1 an, la rétine reçoit 90% des UVA et plus de 50% des UVB. Avant 12 ans, 60% des UVA et 25% des UVB. S’ils peuvent aussi atteindre le cristallin chez l’adulte, ils peuvent toucher la rétine chez les enfants.

Heureusement, en réponse aux agressions lumineuses, les cellules des yeux se renouvellent en permanence. Par contre, comme pour la peau, ce capital finit par s’épuiser et c’est là que de graves maladies peuvent apparaître.

8 / 12
Lunettes de soleil et verres photochromiques.Christopher Moswitzer/Shutterstock

Les verres photochromiques


Les verres correcteurs à teinte variable (ou verres photochromiques) réagissent en fonction de la luminosité: dès l’apparition des rayons ultraviolets, les verres se foncent, puis, à leur disparition, ils s’éclaircissent.

Il faut savoir toutefois que le verre photochromique n’est pas très efficace en cas de forte luminosité, car il ne dépasse rarement la catégorie 3 des degrés de protection. Bien que cette technologie se soit nettement améliorée au cours des dernières années, certains verres ont encore du mal à foncer lors de grande chaleur estivale. Il est même probable que vos lunettes ne foncent pas en conduisant à cause du pare-brise — qui ne laisse passer qu’un faible pourcentage d’UV — ne vous empêchant donc pas d’être éblouie par le soleil.

La docteure Mathieu-Millaire rappelle que si vous êtes éblouie en portant vos verres photochromiques, c’est qu’ils ne sont pas suffisamment adaptés ou encore qu’ils commencent à se faire vieux. En effet, la durée d’efficacité de ce type de verres est estimée à 3 ans.

Encore une fois, il ne faut pas perdre de vue que les verres photochromiques ne garantissent aucunement pas le degré de protection UV, insiste la docteure Mathieu-Millaire.

Vous pouvez bien sûr cumuler deux verres: le photochromique et le polarisé. Les verres correcteurs polarisés bloquent efficacement les reflets et sont recommandés lorsque vous êtes exposé à une forte luminosité, près de l’eau ou de la neige. Le verre correcteur polarisant supprime l’éblouissement et améliore la perception des contrastes, des couleurs, et des reliefs (très agréable pour la conduite, par exemple). Il peut aussi se colorer dans différentes teintes.

Essayez ces remèdes maison en cas de coup de soleil.

9 / 12
Lunettes de soleil: les clips solaires pour lunettes de vue sont très pratiques.tathanhtuan-pixabay

Les clips solaires


Les clips solaires pour lunettes de vue sont très pratiques, car elles se fixent par une pince ou un aimant sur la lunette et peuvent se relever facilement sans qu’il soit nécessaire de les détacher. Les clips solaires sont généralement équipés d’un traitement polarisant et existent dans des teintes variées. Encore une fois, il est préférable de choisir des teintes vertes, brunes ou grises.

L’ophtalmologiste Mathieu-Millaire rappelle que bien que les clips solaires puissent offrir une teinte et une protection adéquate de l’œil, les contours de l’œil et les paupières seront quant à eux exposés aux rayons nocifs du soleil.

Plus dispendieuses, les surlunettes, en superposition de vos lunettes de vue, offrent les mêmes avantages que les clips solaires.

Essentiellement destinés aux lunettes de sport, les inserts optiques sont des verres correcteurs amovibles et fixés derrière les verres solaires. Ils sont particulièrement appréciés des sportifs qui portent habituellement des verres de contact. À noter que la correction ne doit pas être trop importante et qu’il est primordial de vérifier le matériel des verres afin de juger de la protection offerte.

10 / 12
Lunettes de soleil et lentilles cornéennes.benik.at/Shutterstock

Lentilles cornéennes


Bien que la majorité des lentilles cornéennes possèdent un filtre UV, elles ne sont pas optimales en cas de forte luminosité. À l’occasion d’expositions intenses, il est conseillé d’avoir recours aux lunettes de soleil pour protéger les contours de l’œil.

Apprenez-en plus sur les causes méconnues et les solutions contre les yeux secs.

11 / 12
L'examen de la vue doit être fait par un optométriste. Kzenon/Shutterstock

Chez l’opticien?


Les verres solaires vous aident à compléter la filtration naturelle assurée par votre cristallin et votre cornée. De même, vos lunettes solaires constituent de précieuses alliées face aux agressions mécaniques que sont le vent, les poussières, les pollens et insectes. Le meilleur moyen de vous garantir une protection oculaire maximale est, vous l’aurez compris, de vous procurer des lunettes fumées adéquates.

L’ophtalmologiste Mathieu-Millaire souligne qu’il n’est pas nécessaire d’acheter ses lunettes chez l’opticien et qu’un prix élevé ne garantit en rien la qualité des verres. «Il faut toujours prioriser la bonne taille de monture afin de protéger le contour de l’œil des rayons UV, la bonne teinte de verres afin d’éviter la distorsion ou le manque de contrastes et, enfin, une protection maximale de 400UV afin d’éviter les brûlures maculaires et les inflammations de la cornée», insiste-t-elle.

12 / 12
Photos hilarantes: voir la vie en rose.OLENA YAKOBCHUK/SHUTTERSTOCK

Quels sont les risques?


Si vos yeux ne sont pas protégés correctement, vous risquez de souffrir d’une ophtalmie, c’est-à-dire une brûlure de la cornée. Ses principaux symptômes sont des yeux rouges et larmoyants et des picotements dans les yeux. Cette affection peut devenir chronique et elle peut même endommager la cornée de manière irréversible.

Une mauvaise protection solaire peut également entraîner un risque de souffrir de conjonctivites à répétition, d’œdèmes ou encore de développer une cataracte précoce.

Les risques de kératites — inflammation de la cornée — sont aussi élevés, notamment la photokératite causée par l’exposition non protégée des yeux aux rayons UV. Cette brûlure superficielle de l’œil guérit souvent d’elle-même en 48h, mais peut entraîner une dégénérescence oculaire à long terme.

Les rayons infrarouges sont également très dangereux en ce qui a trait aux brûlures de la cornée. Il est possible de perdre la vue en seulement quelques heures. L’ophtalmologiste donne à cet effet l’exemple d’une loupe sur une feuille de papier au soleil: «La feuille prendra en feu à cause des rayons infrarouges et c’est exactement ce qui arrivera à vos yeux.»

Enfin, la peau des paupières étant extrêmement fine, la docteure recommande de prioriser les lunettes de soleil à la crème solaire. «Le soleil reflète sur vos paupières supérieures. Le seul moyen efficace de se protéger des coups de soleil et du cancer de la peau est donc de porter des lunettes de soleil.»

L’ophtalmologiste Mathieu-Millaire rappelle qu’il est aussi important d’avoir le bon réflexe de porter des lunettes de soleil et un chapeau à grand rebord lorsque vous vous appliquez de la crème solaire, puisqu’après tout, 90% des rayons UV traversent les nuages.

N’hésitez pas à essayer ces trucs pour améliorer votre vision.