Share on Facebook

20 expressions pour parler de la météo d’hiver

L’hiver vous en fait voir de toutes les couleurs! En attendant que la saison froide et blanche se transforme en printemps, découvrez ces 20 expressions pour parler de la météo hivernale.

1 / 20
Quand on utilise l'expression «une bordée de neige» pour parler de la météo en hiver.EDDTORO / SHUTTERSTOCK

Une bordée de neige

Si quelqu’un vous annonce qu’on attend une «bordée de neige», attendez-vous à faire vos exercices cardio une pelle à la main. Cette expression veut dire que l’on prévoit une forte accumulation de neige. Préparez-vous!

Assurez-vous de suivre ces conseils de médecins pour pelleter la neige sans vous blesser.

2 / 20
Quand on utilise l'expression «ne voir ni ciel ni terre» pour parler de la météo en hiver.VLADIMIR REY / SHUTTERSTOCK

Ne voir ni ciel ni terre

Ne prenez pas le volant si on vous informe qu’on ne voit ni ciel ni terre. Un blizzard ou une tempête mélangeant la neige à de forts vents entrave probablement la circulation.

La visibilité n’est pas bonne et les conditions routières risquent d’être mauvaises.

Vous serez surpris d’apprendre ces vérités insolites sur la neige!

3 / 20
Expression météo : Faire un temps de chienDainis Derics / Shutterstock

Faire un temps de chien

Selon L’[email protected], au début du XXe siècle, les chiens n’étaient pas aussi appréciés que maintenant. On les considérait comme méprisables, méchants et sales.

Donc, si on transpose l’expression à une température, on en déduit que c’est du très mauvais temps. Certaines personnes disent aussi l’expression «un temps de cochon».

N’hésitez pas à consulter ces trucs qui vous aideront à mieux comprendre les prévisions météo.

4 / 20
Quand on utilise l'expression «il tombe des peaux de lièvre» pour parler de la météo en hiver.ADAM GRYKO / SHUTTERSTOCK

Il tombe des peaux de lièvre

Pas de panique! Évidemment, il ne s’agit pas de réelles peaux de lièvre qui tombent du ciel. L’expression signifie que la neige tombe par «galette», comme des petits amoncèlements de neige ressemblant un peu à des boules de ouates…

5 / 20
Quand on utilise l'expression «un froid sibérien» pour parler de la météo en hiver.SVETLANA LUKIENKO / SHUTTERSTOCK

Un froid sibérien

Envisagez de rester bien au chaud dans votre maison quand on prédit un froid sibérien. Les températures descendront loin sous zéro, c’est assuré! Et vous pourriez confondre votre pays avec la Sibérie, une partie de la Russie où il fait grand froid.

La Sibérie fait partie des endroits les plus enneigés au monde.

6 / 20
Quand on utilise l'expression «un brouillard à couper au couteau» pour parler de la météo en hiver.MONTYPETER / SHUTTERSTOCK

Un brouillard à couper au couteau

Encore une fois, la visibilité est pratiquement nulle quand vous entendez que le brouillard est à couper au couteau (tellement dense, qu’on pourrait le découper…) Vous ne verrez pas bien plus loin que le bout de votre nez! On peut s’attendre à ce qu’un voile épais recouvre les rues et les routes. Soyez prudents!

Ne commettez plus ces erreurs de conduite hivernale qui pourraient vous mettre en danger!

7 / 20
Quand on utilise l'expression «de la poudrerie» pour parler de la météo en hiver.Mike Vande Ven Jr/Shutterstock

De la poudrerie

Dans le dictionnaire Larousse, la première définition d’une poudrerie est «fabrique de poudre, d’explosifs». Bien sûr, si vous entendez ce mot lors d’un bulletin météorologique, on parle plutôt d’une fine couche de neige légère, facilement soulevée par le vent.

8 / 20
Quand on utilise l'expression «un froid de canard» pour parler de la météo en hiver.TIVANOVA / SHUTTERSTOCK

Un froid de canard

Évidemment, aucun canard ne peut nous parler de la météo, mais l’expression – qui veut dire un froid intense – serait peut-être liée à la température qui sévit lors de la chasse. Ou encore parce que le froid est si saisissant qu’il parviendrait à geler les pattes de ces oiseaux.

Vivez-vous dans l’un des endroits les plus froids du Canada?

9 / 20
Quand on utilise l'expression «une fleurette de neige» pour parler de la météo en hiver.POINTIMAGES / SHUTTERSTOCK

Une fleurette de neige

N’ayez crainte si quelqu’un vous annonce qu’il est tombé une fleurette de neige. Ce n’est qu’une petite quantité de neige plutôt inoffensive. Certains utilisent aussi l’expression une «floconnade».

Partez à la découverte de l’une de ces destinations excitantes au Canada pour profiter de la saison froide.

10 / 20
Quand on utilise l'expression «il fait frette!» pour parler de la météo en hiver.Antti Pulkkinen/Shutterstock

«Il fait frette!»

Il est possible de comprendre l’intensité du froid selon le terme utilisé. La gradation irait comme ceci: frisquet, frais, froid et… «frette»! Bien que ce mot n’existe dans aucun dictionnaire, couvrez-vous si l’on déclare qu’il fait «frette», car le froid risque d’être mordant et intense.

11 / 20
Quand on utilise l'expression «un vent à écorner les bœufs» pour parler de la météo en hiver.justoomm/Shutterstock

Un vent à écorner les bœufs

En décortiquant l’expression, on pourrait croire qu’il vente si fort que les bœufs en perdent leurs cornes. Mais l’expression tient son origine du fait que les agriculteurs profitaient des grands vents pour couper les cornes des boeufs, car le vent activait le processus de cicatrisation. Si vous avez à mettre le nez dehors, soyez avisé et redoublez de prudence.

Avez-vous connu l’une – ou plusieurs – de ces 20 tempêtes les plus mémorables au Canada?

12 / 20
Quand on utilise l'expression «geler à pierre fendre» pour parler de la météo en hiver.TORYCHEMISTRY / SHUTTERSTOCK

Geler à pierre fendre

L’image est saisissante. Il fait si froid dehors que l’eau infiltrée dans les roches pourrait parvenir à les faire craquer. L’expression devrait être suffisante pour vous faire porter un double foulard, une tuque et votre capuchon!

13 / 20
Quand on utilise l'expression «de la «sloche»» pour parler de la météo en hiver.ALYAALYA / SHUTTERSTOCK

De la «sloche»

La «sloche» (ou «slush») n’est pas celle que l’on vend dans les dépanneurs. Météorologiquement parlant, on parle d’une neige humide, lourde et fondante. Elle apparaît sur les rues et les trottoirs quand la neige fond ou encore quand de la pluie suit une précipitation de neige. Elle est souvent sale et brunâtre, car on y retrouve du sable, des abrasifs et des saletés diverses.

On peut aussi parler de «gadoue» comme le suggère l’Office québécois de la langue française. On pourrait aussi dire «névasse», mais ce terme n’est vraiment pas beaucoup utilisé.

Suivez nos conseils pour mieux vous adapter au froid cet hiver.

14 / 20
Quand on utilise l'expression «de la neige collante» pour parler de la météo en hiver.SMIT / SHUTTERSTOCK

De la neige collante

On entend aussi dire «de la neige à bonhomme» ce qui veut dire que la neige est parfaite pour construire des forts, des sculptures et des bonshommes de neige. Cette neige parfaitement mouillée «colle» et facilite la fabrication d’œuvres toutes blanches.

Testez ces astuces pour réussir votre bonhomme de neige à la perfection.

15 / 20
Quand on utilise l'expression «une tempête de corneille» pour parler de la météo en hiver.FOTOKOSTIC / SHUTTERSTOCK

Une tempête de corneille

Inutile de paniquer, les corneilles ne tombent pas des nuages. On appelle «tempête des corneilles» celle qui survient durant le temps des sucres et qui est constituée de neige habituellement mouillée et lourde. Peut-être est-ce un signe du retour prochain du printemps… qui sait?

Les corneilles sont des oiseaux auxquels on fait souvent référence dans divers dictons météorologiques. Par exemple, si on voit des corneilles perchées haut dans les arbres, ce serait signe qu’un mauvais temps plane.

16 / 20
Quand on utilise l'expression «de la neige brillante» pour parler de la météo en hiver.ch123/Shutterstock

De la neige brillante

Dans certaines régions du Québec, on scrute l’aspect de la neige pour prévoir la météo des prochains jours. Par exemple, si la neige est brillante et que ses flocons miroitent sous le soleil, ce serait signe qu’il va neiger encore bientôt.

Voici comment votre corps réagit (bizarrement!) en hiver.

17 / 20
Quand on utilise l'expression «attacher sa tuque avec de la broche» pour parler de la météo en hiver.CRAZY NOOK / SHUTTERSTOCK

Attacher sa tuque avec de la broche

Ne prenez pas cette expression au mot, mais soyez avertis. Le mauvais temps vous surprendra et les vents seront si puissants que vous devrez être bien préparé pour affronter ces intempéries.

18 / 20
Quand on utilise l'expression «la neige est coulante» pour parler de la météo en hiver.ALEX EGOROV / SHUTTERSTOCK

La neige est coulante

La neige coulante est gorgée d’eau. Dans le ciel, elle se présente sous forme de flocons, mais une fois au sol, elle se transforme en eau. Elle tombe lorsque les températures oscillent autour du point de congélation, ce qui explique qu’elle devient sur un amas de gadoue qui rend les chaussées glissantes.

Évitez les chutes! Essayez ces astuces pour enlever la glace en hiver.

19 / 20
Quand on utilise l'expression «le temps est cru» pour parler de la météo en hiver.LESZEK GLASNER / SHUTTERSTOCK

Le temps est cru

Non, le temps ne raconte pas de blagues salaces. Cette expression signifie qu’il fait à la fois froid et humide. Ne sortez pas sans vous couvrir convenablement. Privilégiez un habillement en «pelures» pour vous préserver votre chaleur.

20 / 20
Quand on utilise l'expression «une tempête de grange» pour parler de la météo en hiver.KAT72 / SHUTTERSTOCK

Une tempête de grange

Si vous n’aimez pas particulièrement la saison froide, vous attendrez la tempête de grange avec impatience. Cette expression beauceronne signifie que c’est probablement la dernière tempête de l’hiver.

Laissez-vous tenter par un barbecue d’hiver en suivant ces conseils.