Vaccins: 10 dangereux mythes sur la vaccination

Refuser de se faire vacciner en raison de croyances qui ne passent pas l’épreuve des faits peut mettre votre santé et celles de vos proches en danger. Des experts de la communauté médicale donnent l’heure juste sur les mythes et idées reçues entourant la vaccination.

1 / 10
La réalité sur la vaccination: les effets secondaires sont rares.ISTOCK/NORTHLIGHTIMAGES

Mythe sur la vaccination: les vaccins auraient de «terribles» effets secondaires

Vérité sur la vaccination: Les vaccins sont soumis à des tests rigoureux avant d'être commercialisés. Même s'il existe une possibilité que vous subissiez de légers effets secondaires (un hématome, un jour ou deux à renifler…), les effets secondaires graves sont rarissimes, assure la Dre Jennifer Lighter Fisher, MD, épidémiologiste à l'hôpital pédiatrique du Langone Medical Center de l'université de New York. «Les vaccins sont testés sur un plus grand nombre d'enfants et pendant plus longtemps que tout autre médicament approuvé par la FDA», explique-t-elle.  Un nouvel antirotavirus a par exemple été testé dans le cadre d'essais cliniques sur plus de 70000 enfants avant d'être approuvé et commercialisé. Tout ce qui existe sur le marché a fait la preuve de son innocuité à long terme.

2 / 10
Même si certaines maladies sont plus rares, il est important de se faire vacciner si les autorités sanitaires le recommandent.ISTOCK/THE_GUITAR_MANN

Mythe: certaines maladies sont si rares qu'il n'y a aucune raison de se faire vacciner

Vérité: Des maladies telles que la rougeole et la polio sont rares en Amérique du Nord, mais elles existent dans d'autres parties du monde. «Il suffit d'un seul voyageur non immunisé pour ramener la maladie au pays», s'inquiète la Dre Eileen Yamada, qui travaille au service national de santé publique du ministère de la Santé de la Californie. «Si les taux d'immunisation chutent, les rares cas que nous avons aux États-Unis pourraient rapidement exploser, mettant ainsi tous nos enfants en danger.» En plus, certaines personnes, comme les cancéreux ou les nouveau-nés, ne peuvent pas être vaccinées, aussi est-il important que vous le soyez afin de vous protéger, mais aussi de protéger tous les membres de votre communauté, ajoute la Dre Fisher.

3 / 10
Même si la grippe a plusieurs souches, il est préférable de se faire vacciner.ISTOCK/MICROGEN

Mythe: à quoi bon se faire vacciner contre la grippe puisque le virus a tellement de souches

Vérité: Même si vous êtes contaminé par une souche différente de celle pour laquelle vous avez été vacciné, vous serez bien moins malade que si vous n'aviez pas été vacciné du tout. «Comme un grand nombre de souches circulent tous les ans, l'efficacité du vaccin contre la grippe tient souvent à une bonne corrélation entre les souches du vaccin et le virus qui court dans telle ou telle communauté cette année-là, dit la Dre Fisher. Et de toute manière, mieux vaut se faire vacciner parce que, si vous attrapez le virus, ses effets seront alors bien moins sévères.»

4 / 10
Les enfants peuvent (et doivent!) se faire vacciner. ISTOCK/KOKOUU

Mythe sur la vaccination: le système immunitaire des enfants ne peut supporter plus d'un vaccin à la fois

Vérité: Recevoir plusieurs vaccins à la fois ne causera aucun problème de santé à long terme, pas plus que cela ne dévastera le système immunitaire de l'enfant. «Les enfants sont exposés à des centaines de virus et de bactéries lors de leurs activités normales qui consistent simplement à manger et à jouer, dit la Dre Yamada. Les vaccins ne sont en rien un fardeau pour leur système immunitaire, même pour les bébés.» De récentes études suggèrent même que l'injection simultanée de plusieurs vaccins renforcerait davantage le système immunitaire que des injections séparées les unes après les autres. Sans doute parce que cela active différentes sections du système immunitaire qui se mettent alors à travailler de concert, explique la Dre Fisher. Voyez comment renforcer votre système immunitaire.

5 / 10
Vaccination : les vaccins rendent maladeISTOCK/SOUTH_AGENCY

Mythe: le vaccin a plus de chances de vous rendre malade que l'environnement

Vérité: Les vaccins sont issus de microbes morts ou affaiblis, ou encore de certaines de leurs protéines, incapables de causer la moindre maladie grave. Pour aider l'organisme à reconnaître et à combattre les maladies éventuelles, le système immunitaire réagira au vaccin de la même façon qu'il réagirait face à la vraie maladie, note la Dre Yamada, mais vous souffrirez dans le pire des cas de symptômes légers tels qu'une brève fièvre. Les vaccins sont donc très loin d'être aussi dangereux qu'une infection que vous auriez contractée dans l'environnement. Même si vous vous sentez un peu malade, vos reniflements ne sont probablement pas totalement imputables au vaccin, continue la Dre Fisher. «Souvent, les gens se font vacciner contre la grippe au moment de l'année où les virus respiratoires commencent à circuler parmi la population, dit-elle. Alors s'ils reçoivent leur vaccin contre la grippe avant d'attraper tel ou tel virus respiratoire, ils supposent que c'est à cause du vaccin  – mais ils ont plus probablement contracté un autre virus.»

6 / 10
Vaccination : les vaccins peuvent causer l'autismeISTOCK/LINDA EPSTEIN

Mythe: les vaccins peuvent causer l'autisme

Vérité: «C'est absolument ridicule», s'exclame la Dre Fisher. Cette rumeur est colportée depuis la publication en 1998 d'une petite étude scientifique erronée portant sur à peine douze enfants et qui ne comportait pas de groupe témoin qui aurait permis de confirmer les causes de leurs symptômes. Une enquête du British Medical Journal a découvert que le chercheur principal avait modifié l'histoire médicale des enfants. Dix des treize chercheurs ayant participé à cette enquête s'étaient finalement rétractés et de nombreuses études portant sur le même sujet n'ont par la suite jamais pu établir de lien entre vaccination et autisme.

7 / 10
Vaccination : une bonne hygiène rend le vaccin inutileISTOCK/PEOPLEIMAGES

Mythe: notre meilleure hygiène explique le recul des maladies, pas les vaccins

Vérité: Même dans les dernières décennies, les cas de maladies ont chuté après l'introduction de la vaccination, selon le département de la Santé américain. Peu importe l'énergie que vous consacrez à vous laver les mains, vous ne faites jamais qu'en chasser les microbes auxquels vous avez été exposés, mais en aucun cas vous ne renforcez votre système immunitaire. «Bien qu'une bonne hygiène soit importante pour aider à prévenir la propagation des maladies, les microbes vecteurs de maladies continueront de rendre les gens malades aussi longtemps qu'ils existeront», conclut la Dre Yamada.

8 / 10
Vaccination: ne pas se faire vacciner quand on a le rhumeISTOCK/ANDRESR

Mythe: j'ai un rhume, alors mieux vaut ne pas me faire vacciner maintenant

Vérité: Les vaccins n'aggraveront pas une maladie bénigne. «Le système immunitaire est bien plus puissant que les gens ne le pensent», soutient la Dre Fisher. Même les enfants qui font un peu de fièvre, qui toussent, dont le nez coule, qui ont une otite ou une légère diarrhée peuvent se faire vacciner sans le moindre risque d'aggraver leurs symptômes, selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (CDC). Il en va tout autrement cependant si l'enfant souffre d'un problème de santé chronique ou d'une maladie grave. Dans ce cas, mieux vaut en discuter avec son médecin avant de le faire vacciner.

9 / 10
La vaccination ne garantie pas la santéSTOCK/SOUTH

Mythe: un vaccin vous garantit que vous ne serez pas malade

Vérité: Les vaccins ne sont pas efficaces à 100 %… mais presque. Les vaccins pour enfants que les autorités sanitaires recommandent protègent plus de 95 % des enfants vaccinés. Pour les 1 à 5 % des enfants qui ne développent pas d'immunité, une seconde injection fera bondir le niveau de protection à près de 100 %. Si jamais vous avez la moindre inquiétude, comme une épidémie de varicelle à l'école, un médecin peut tester la réponse des anticorps de votre enfant afin de déterminer si le vaccin est actif.

10 / 10
Vaccination : présence de mercure dans les vaccinsISTOCK/SVENGINE

Mythe: les vaccins contiennent du mercure, un produit très dangereux

Vérité: Certains vaccins contiennent un agent de conservation appelé thimérosal, qui contient de l'ethylmercure. Or, il n'a jamais été prouvé qu'il constituait un danger utilisé à très faible dose dans les vaccins. On le confond souvent avec le méthylmercure, une forme de mercure bien plus dangereux qui attaque le système nerveux, mais qu'on ne retrouve pas dans les vaccins. Le corps élimine l'ethylmercure bien plus vite que le méthylmercure, ce qui le rend moins susceptible de causer des dommages.

Vous aimerez aussi :

15 trucs pour mieux prévenir le cancer
Pourquoi vous êtes toujours fatigué: 7 raisons médicales
Apnée du sommeil: 9 signes et symptômes à surveiller

 

Tiré de RD.com: 10 Vaccine Myths You Can Safely Ignore