Bien manger pour prévenir les récidives d’herpès

Pour aider à prévenir les récidives d’herpès, renforcez votre système immunitaire en mangeant de façon équilibrée!

Le yogourt aiderait à prévenir une récidive de l'herpèsShutterstock/mama_mia

Bien manger, pour prévenir les récidives d’herpès

Pour aider à prévenir les récidives d’herpès, renforcez votre système immunitaire en mangeant de façon équilibrée et en privilégiant : céréales complètes, fruits et légumes et, surtout, protéines.

Ne fumez pas ; pas d’excès d’alcool ni de caféine. Faites de l’exercice physique et prenez du repos pour atténuer le stress. Évitez les expositions prolongées au soleil et appliquez toujours une protection solaire. Ne prenez pas de la vitamine C à fortes doses, car elle pourrait favoriser les récidives.

Le yogourt pour prévenir l’herpès  ?

On a remarqué que, dans quelques cas, la bactérie Lactobacillus acidophilus, présente dans certains yogourts à base de ferments actifs, pourrait prévenir la récurrence des boutons de fièvre. Pour une dose thérapeutique, on suggère les suppléments de ferments lactiques.

Les symptômes de l’herpès

Infection très contagieuse, l’herpès est causé par des souches du virus Herpes simplex ; il s’accompagne de vésicules qui démangent. L’herpès de type 1, ou herpès labial, cause les boutons de fièvre autour de la bouche. Il peut, dans certains cas, infecter les yeux, causant la cécité ou, pis, atteindre le cerveau dans le cas de la très grave encéphalopathie herpétique. L’herpès de type 2, ou herpès génital, se transmet sexuellement ; les vésicules apparaissent dans la région anogénitale. Des pratiques orales avec une personne infectée peuvent cependant causer des vésicules sur la bouche et dans la gorge, difficiles à différencier de l’herpès de type 1.

Quelle que soit la localisation de l’herpès, les vésicules éclatent, suintent, forment des croûtes et guérissent en quelques jours ou semaines. Certaines personnes peuvent avoir un peu de fièvre, des ganglions et être fatiguées. Le virus reste dormant ; certains sujets n’ont jamais d’autre accès, d’autres ont des éruptions sporadiquement tout au long de leur vie.

Précautions : Une femme enceinte qui a fait de l’herpès doit en informer son obstétricien. Si l’infection est active, elle peut être transmise au bébé lors de l’accouchement et entraîner une cécité, un retard mental, voire la mort.On procédera à une césarienne pour en prévenir la transmission.

Par quoi sont causées les récidives ?

Les récidives peuvent être favorisées par la fatigue, les changements hormonaux, le stress physique ou émotif, la fièvre, l’exposition au soleil et d’autres facteurs environnementaux. Certains aliments et médicaments précipitent les récurrences chez les sujets vulnérables. Si vous avez des accès fréquents, analysez votre mode de vie et essayez d’identifier les causes déclenchantes.

Le virus de l’herpès, enfoui au fond des cellules, est inaccessible aux médicaments en dehors des poussées. Chaque éruption est donc l’occasion pour le médecin de prescrire un antiviral tel le valaciclovir en comprimés ou l’aciclovir, en comprimés et en pommade, pour raccourcir la crise et espacer les récidives. Il est inutile de se traiter entre les poussées.

Les suppléments alimentaires comme la L-lysine, un acide aminé, n’ont pas démontré de réelle efficacité. Aucun aliment n’a de réel effet protecteur, mais l’ail, la mélisse et le millepertuis peuvent apaiser les sensations de brûlure qui accompagnent les crises d’herpès.

 L’automédicamentation

Si vous avez des signes avant-coureurs d’un accès d’herpès labial, de l’aspirine et de la glace en empêchent parfois l’installation.À l’apparition des lésions, des compresses d’eau froide ou de lait peuvent soulager. Pour ne pas transmettre l’infection, n’embrassez pas les autres et n’utilisez pas leurs assiettes, verres et couverts.

Lors des accès d’herpès génital, des bains tièdes ou des compresses d’eau salée peuvent soulager l’inflammation. Gardez la partie infectée propre et sèche. Lavez-vous les mains après avoir touché les vésicules pour ne pas propager l’infection à d’autres parties de votre corps. L’herpès de type 2 est très contagieux ; les personnes infectées ne devraient avoir aucun contact sexuel avec des sujets sains durant un accès. Prévenez tout partenaire que vous êtes porteur de l’herpès. Les préservatifs peuvent diminuer le risque de transmission sexuelle, mais ne l’éliminent pas.

Vous aimerez aussi:

8 problèmes de santé sexuelle dont les hommes milléniaux ne parlent pas (à tort !)

13 choses que vous devez savoir sur le sexe durant votre quarantaine

Sexe et amour: 13 confessions d’une conseillère conjugale

Test Pap 101: Tout ce qu’il faut savoir (et n’avez jamais osé demander!)

Popular Videos