La caféine et ses effets néfastes: un danger pour la santé?

La caféine, de loin la « drogue » la plus consommée et la moins nuisible, est un stimulant présent dans le café, le thé, le chocolat et les boissons gazeuses de type cola.

La caféine, de loin la « drogue » la plus consommée et la moins nuisibleShutterstock

Caféine et ses effets indésirables potentiels sur la santé

Prendre de la caféine en fin de journée expose 
à l’insomnie. En prendre trop peut entraîner 
un syndrome : le caféisme marqué par l’insomnie, l’anxiété, l’irritabilité, des battements cardiaques plus rapides et un débit urinaire excessif. Mais ces symptômes s’atténuent dès que la consommation diminue. Sinon, elle est plutôt inoffensive ; pour être vraiment dangereuse, voire mortelle, il faudrait qu’un adulte absorbe un très grand nombre de tasses de café dans un laps de temps très court.

Comme la caféine, surtout celle du café, augmente la sécrétion des sucs gastriques acides, les personnes souffrant d’ulcère doivent éviter d’en prendre après le repas, même s’il s’agit de décaféiné. Le thé, lui, est souvent mieux toléré.

La caféine peut temporairement augmenter la tension artérielle et accélérer le rythme du cœur. Les cardiaques ne devraient boire du café ou du thé qu’avec modération. En règle générale,
 les cardiologues recommandent de ne pas dépasser 400 à 450 mg de caféine (soit 4 à 5 tasses de café) par jour. Les personnes âgées souffrant d’hypertension devraient se limiter à 1 tasse par jour.

L’innocuité de la caféine pour les femmes enceintes est controversée. Selon certains chercheurs, prendre 1 à 2 tasses de café par jour peut très légèrement augmenter les risques de faire une fausse couche ou d’avoir un bébé de faible poids à la naissance, mais toutes les études n’aboutissent pas à ces résultats. En revanche, il semble établi qu’une forte consommation de caféine durant la grossesse peut accroître les risques de fausse couche, d’accouchement avant terme et de bébé hypotrophique à la naissance. Certains spécialistes conseillent aux femmes enceintes de s’abstenir de caféine durant la grossesse ou, du moins, de se limiter à 150 mg (soit 1 à 2 tasses de café) par jour. Comme la caféine passe dans le lait maternel, les mères qui allaitent devraient éviter d’en prendre.

La caféine nuisant à l’absorption du calcium, les risques d’ostéoporose augmentent, surtout chez les femmes âgées ; celles qui boivent beaucoup de café devraient consommer plus de lait, de laitages et d’aliments riches en calcium ou
prendre des suppléments.

Certaines personnes préfèrent boire du café décaféiné, mais se demandent si la décaféination n’introduirait pas des substances nocives dans le café. Le procédé peut réduire la saveur du café, mais il est sans danger pour celui qui le boit. On fait tremper les grains de café vert dans
 l’eau avant d’éliminer la caféine par des méthodes physiques (vapeur d’eau ou gaz carbonique sous forte pression) ; l’extraction de la caféine par solvants n’est quasiment plus pratiquée aujourd’hui.

Caféine : son action sur le corps

On en introduit la caféine dans les analgésiques, les remèdes contre le rhume et les médicaments favorisant l’attention.

Quelques minutes après son 
ingestion, elle passe de l’intestin grêle dans le sang, puis parvient aux différents organes. Elle accélère le rythme cardiaque, stimule le système nerveux central, augmente le débit urinaire et 
la production de suc gastrique, détend les muscles lisses, comme ceux des vaisseaux sanguins
et des voies respiratoires. 
Consommée modérément, la caféine est généralement 
inoffensive, mais un sevrage soudain peut entraîner des migraines, de l’irritabilité et divers symptômes dont la gravité varie selon les individus. Chez certaines personnes, la caféine peut déclencher une migraine alors que, chez d’autres, elle peut l’enrayer en dilatant les vaisseaux sanguins dont 
la constriction engendre la douleur pulsatile bien connue des migraineux. Les personnes atteintes d’une maladie des valvules cardiaques doivent éviter d’en consommer, car elle peut provoquer des palpitations et diverses arythmies cardiaques.

Avantages et inconvénients de la caféine sur la santé

Avantages

  • Accroît temporairement la vivacité d’esprit et la concentration;
  • Peut améliorer les performances athlétiques tout en augmentant temporairement l’endurance ;
  • Peut inhiber une crise d’asthme légère en détendant les muscles bronchiaux.

Inconvénients

  • Engendre une accoutumance et peut donner lieu à des effets de sevrage;
  • Peut causer de l’insomnie;
  • Prise en excès, peut provoquer tremblements, 
palpitations et anxiété ;
  • Augmente le débit urinaire par son effet diurétique 
;
  • Diminue l’absorption du calcium tout
en augmentant son excrétion dans l’urine et les selles;
  • Peut faire monter la tension artérielle .

Caféine: un optimiseur de performances?

La caféine favorise le travail intellectuel par son effet stimulant, qui augmente la vivacité d’esprit et la concentration. Pour certains, le café du matin est une mise en train irremplaçable, de même que la pause café ou thé leur permet de retrouver tonus et dynamisme.

Les athlètes savent depuis longtemps que prendre une boisson à la caféine une heure avant la compétition peut améliorer leurs performances, surtout dans les sports d’endurance comme la course de fond. Des études le confirment : 250 mg de caféine – l’équivalent de 2 à 3 tasses de café fort – augmentent l’endurance, probablement en permettant à l’organisme d’utiliser plus de lipides. Mais de telles doses peuvent aussi avoir des effets négatifs : même si la caféine ne figure plus parmi les produits dopants dont l’usage était contrôlé, c’est à l’athlète de connaître son seuil de tolérance pour éviter les excès.

Vous aimerez aussi:

Boissons gazeuses et sodas : leurs effets néfastes sur notre santé
Les bienfaits du thé pour la santé : 6 variétés à savourer
Les bienfaits incroyables du café

Vidéos les plus populaires