Share on Facebook

20 choses à considérer avant d’adopter un chien de refuge

Adopter un chien de refuge fera le bonheur de toute la famille si vous suivez ces conseils de sécurité simples, mais essentiels.

1 / 20

Comment adopter et accueillir un chien de refuge?LINED PHOTOGRAPHY/SHUTTERSTOCK

Accueillir un chien de refuge

Adopter un chien signifie ajouter un nouveau membre à la famille. C’est une grande responsabilité. Toute la famille doit être d’accord et comprendre ce que ça implique en matière de temps, d’argent et de soins.

Si vous pensez que votre famille n’est peut-être pas prête, vous pouvez déjà envisager d’accueillir un animal. «Devenir un foyer d’accueil temporaire est un excellent moyen d’en apprendre davantage sur la vie au quotidien avec un animal de compagnie, de comprendre comment vous fonctionnez avec le nouveau venu dans la maison et de voir si vous êtes prêt à accueillir un chien de façon permanente. C’est un peu comme un test de conduite», explique Joan Harris, directrice de l’éducation et du comportement canins chez PAWS Chicago. «Certaines familles aiment tellement l’expérience qu’elles choisissent finalement de continuer à recevoir des animaux de façon temporaire, plutôt que d’en adopter un définitivement.»

Mais si vous êtes prêt pour l’adoption, voici les éléments que vous devrez prendre en considération tout au long du processus d’adaptation de l’animal avec sa nouvelle famille. Peu importe son âge! On vous donne au moins 14 bonnes raisons d’adopter un chien plus âgé.

2 / 20
Il faut mettre de côté les préjugés avant d'adopter un chien de refuge.LUNJA/SHUTTERSTOCK

Il faut mettre de côté les préjugés sur les chiens de refuge

Il est vrai que certains chiens de refuge ont vécu des situations traumatisantes ou nécessitent des soins médicaux ou comportementaux supplémentaires. Mais ils proviennent souvent d’un endroit chaleureux et sécuritaire et sont confiés à un refuge pour diverses raisons.

Que ce soit un chat, un chien ou un lapin, voici ce qu’il faut savoir avant d’adopter un animal de compagnie.

3 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi accepter qu'il puisse avoir peur.ANNA-HOYCHUK/SHUTTERSTOCK

Il peut avoir peur

Votre nouveau chiot a traversé une épreuve: il peut avoir été abandonné par son ancien propriétaire, recueilli comme chien errant et/ou séparé de sa mère et de ses compagnons de portée pour la première fois. Les refuges, bien qu’importants et nécessaires, ne sont pas exactement des endroits calmes et tranquilles. Votre nouveau chien était probablement dans un couloir ou une cage, peut-être avec un ou deux autres chiens dans le même couloir que lui, entouré de chiens qui aboient dans d’autres cages.

Ensuite, un étranger (vous) l’a mis dans une voiture et l’a emmené dans un autre endroit, complètement nouveau. Il s’agit d’un ajustement, il est donc important de donner au chien le temps nécessaire pour s’habituer à ses nouvelles installations. Soyez également attentif à ces signes que votre chien est en colère contre vous.

4 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi apprendre à le connaître.ANNA-HOYCHUK/SHUTTERSTOCK

Il faudra apprendre à le connaître

De toute évidence, votre nouveau chien a fait quelque chose pour vous séduire, sinon il ne serait pas là. Mais les chiens de refuge – surtout les chiens plus âgés – peuvent être imprévisibles. Même s’ils passent le test de tempérament avec brio, mieux vaut rester prudent.

Ne laissez jamais vos enfants seuls avec un nouveau chien, même si celui-ci semble vraiment doux et gentil. Mieux vaut prendre le temps de le connaître et rester prudent jusqu’à ce qu’il soit à l’aise dans son nouveau foyer. Tous les chiens de refuge n’ont pas été maltraités, mais ils ont quand même subi des traumatismes et peuvent être imprévisibles.

5 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi avoir une maison à l'épreuve des animaux.SOPHIA MOLCHKO/SHUTTERSTOCK

La maison doit être à l’épreuve des animaux

Tout comme une maison doit être sécuritaire pour les nouveau-nés et les enfants en bas âge, votre maison doit également être exempte d’objets susceptibles de nuire à votre nouvel animal: petits objets ou jouets faciles à avaler, fils électriques desserrés, médicaments et produits nettoyants, ainsi que plantes d’intérieur toxiques pour les animaux. Vous devez également tenir votre nouvel animal éloigné de ces aliments qui peuvent être toxiques pour les chiens.

6 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi savoir qu'il aura besoin de cours d’obéissance.DMITRY-A/SHUTTERSTOCK

Il aura besoin de cours d’obéissance

Même si votre chien de refuge a eu un propriétaire avant vous, il peut avoir pris de mauvaises habitudes pendant la période d’adoption. Uriner, mâcher des objets, sauter et tirer sur la laisse sont des problèmes de comportement très courants chez les chiens de refuge (surtout chez les chiots qui n’ont jamais reçu de formation d’obéissance ou de propreté). Mais ce sont des comportements qui peuvent être corrigés: un entraînement cohérent est important pour établir de nouvelles habitudes et apprendre à votre chien à respecter les règlements de sa nouvelle «meute».

7 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi savoir qu'il ignore qu’il a été «sauvé».RUNZELKORN/SHUTTERSTOCK

Il ignore qu’il a été «sauvé»

Nous aimons imaginer que les animaux ont des pensées et des sentiments humains. Mais votre chien de refuge – comme tous les autres chiens – n’est pas en mesure de ressentir la vaste gamme d’émotions que vous lui attribuez. Il sait qu’il était dans un endroit désagréable et que maintenant il ne l’est plus. Il ne sait pas que vous l’avez sauvé. Il vous aime bien, certes, mais il n’est pas capable d’éprouver de la gratitude. Et s’il a déjà été maltraité auparavant, il ne peut pas savoir que ça n’arrivera plus. Il ne vous fera peut-être pas confiance au début: ce n’est pas parce que vous l’avez adopté qu’il deviendra automatiquement votre meilleur ami.

Lisez l’histoire de Rooney, ce chien qui a été sauvé, mais qui s’est éteint peu de temps après dans un foyer aimant. Quoi qu’il en soit, aucun chien ne devrait mourir seul.

8 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi savoir qu'il aura besoin d’une période d’adaptation.MADEBYINDIGO/SHUTTERSTOCK

Il aura besoin d’une période d’adaptation

Un chien ne peut pas se sentir immédiatement à l’aise dans son nouveau foyer, mais selon Liz Claflin, directrice des opérations des centres de dressage pour chiens Zoom Room, on peut prévoir différentes étapes que le chien traversera. Il s’agit de la période d’adaptation 3-3-3.

«Il faut environ trois jours à un nouveau chien pour simplement se remettre du choc du déménagement. Il lui faudra ensuite trois semaines pour s’habituer à sa nouvelle maison et à toutes les personnes qui font partie de sa vie, à sa nouvelle routine, aux nouvelles règles à suivre et à ses nouvelles limites. Enfin, il faut environ trois mois pour qu’un chien s’installe complètement et véritablement dans sa nouvelle vie», explique M. Claflin. «À ce stade, il se sera totalement intégré au foyer, aura un programme fixe qu’il suivra et sera un membre de la famille à part entière.» Voici les meilleures races de chiens pour la famille.

9 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi savoir qu'il peut courir après le chat ou se battre avec un autre chien.MASSIMO-CATTANEO/SHUTTERSTOCK

Il peut courir après le chat ou se battre avec un autre chien

Et si votre nouveau chien détestait les autres animaux de la maisonnée? Ou si les autres animaux n’acceptaient pas le nouveau chien? Il se peut qu’il n’ait jamais été en contact avec un chat et qu’il soit agressif. Ou, s’il s’agit d’un chien errant, il n’a peut-être connu que des chiens qui se disputaient les ressources et il les considère comme une menace. Tout le monde aura probablement besoin de temps pour s’adapter.

Laissez les animaux aller à leur propre rythme et ne vous contentez pas de mettre votre nouveau chien dans la même pièce que votre ancien chien en pensant que tout ira bien.

10 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi savoir qu'il ne souhaite pas rencontrer tout le monde en même temps.ALENA OZEROVA/SHUTTERSTOCK

Il ne souhaite pas rencontrer tout le monde en même temps

Vous serez tenté d’inviter votre famille et vos amis à rencontrer votre nouveau chien dès son arrivée à la maison, mais ne cédez pas à la tentation. Vous ne feriez que l’effrayer. «Il est important que votre chien ou votre chiot passe quelques jours tranquilles à apprendre à vous connaître et à connaître les personnes qui vivent dans la maison», explique Mme Claflin. Assurez-vous également que les enfants de la maisonnée respectent la bulle du chien et sachent comment l’approcher. Cela implique d’éviter de le prendre dans ses bras tant qu’il ne sera pas complètement à l’aise avec sa nouvelle famille.

On vous dévoile les conseils que les animaleries ne vous donneront pas!

11 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi savoir qu'il sera complètement différent des autres chiens.TYMONKO-GALYNA/SHUTTERSTOCK

Il sera complètement différent des autres chiens

Même s’il est de la même race et a exactement la même apparence, il sera complètement différent des chiens que vous avez eus auparavant. Il peut avoir de mauvaises habitudes ou des tendances bizarres que vos autres chiens n’ont jamais eues. Il se peut qu’il n’aime pas qu’on lui frotte le ventre ou qu’il craigne les bruits forts. Il n’y a pas deux chiens pareils, quelle que soit la race: mieux vaut éviter les comparaisons.

12 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi savoir qu'il n’aura pas de race précise.THASPOL-SANGSEE/SHUTTERSTOCK

Il n’aura pas de race précise

Certains chiens de refuge sont mixtes: leur arbre généalogique présente de nombreuses races. Connaître la race de son chien peut être utile pour savoir à quel type de comportement s’attendre (chien de troupeau ou chien de garde, par exemple) ou quelle sera sa taille à l’âge adulte (même les chiens de 70 livres sont au départ de petits chiots de 5 livres), de nombreuses races mixtes sont tellement mélangées que les tendances spécifiques à la race ont été diluées.

Si vous recherchez des races spécifiques, il est toutefois important d’effectuer des recherches. Certaines races de chiens ne conviennent pas aux familles avec de jeunes enfants, d’autres avec de petits animaux ou même d’autres chiens.

13 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi accepter qu'il puisse avoir des problèmes de santé.LUCKY968/SHUTTERSTOCK

Il peut avoir des problèmes de santé

Les organismes de refuge pour chien font de leur mieux pour que chaque animal reçu soit examiné par un vétérinaire, mais ces contrôles n’impliquent pas de tests sanguins, seulement un examen physique de routine. Si un problème de santé grave est découvert, l’organisme pourrait reprendre le chien, mais si vous le gardez, le traitement sera à vos frais. Quel que soit l’état de santé de votre nouvel animal, une visite chez le vétérinaire est indispensable pour s’assurer qu’il est à jour dans ses vaccins.

14 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi savoir qu'il faudra peut-être le faire stériliser.PADU_FOTO/SHUTTERSTOCK

Il faudra peut-être le faire stériliser

La plupart des refuges pour animaux pratiquent systématiquement la stérilisation de tous les chiens qu’ils reçoivent. D’autres n’ont pas les ressources nécessaires ou, si vous adoptez un chiot, il est peut-être trop jeune pour subir l’opération. Si c’est le cas, demandez à votre vétérinaire s’il existe des programmes de stérilisation à faible coût dans la région. (Découvrez également ces 50 choses que votre vétérinaire ne vous dira pas.)

15 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi savoir qu'il doit être enregistré.KORKAI-HD/SHUTTERSTOCK

Enregistrer son nouveau chien

Au Québec, vous avez l’obligation d’enregistrer votre chien auprès de votre municipalité et celui-ci doit porter la médaille que l’on vous aura donnée au moment de l’enregistrement.

16 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi penser à lui faire injecter une micropuce sous la peau.TSIK/SHUTTERSTOCK

Envisager la micropuce

Pour éviter que votre nouveau chien se perde et finisse à nouveau dans un refuge, vous pouvez lui faire injecter une micropuce sous la peau. «Il s’agit d’une toute petite capsule, environ de la taille d’un grain de riz, qui contient une puce informatique contenant un numéro d’identification unique», nous explique-t-on sur le site de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec.

Parce que sa santé est primordiale, assurez-vous de trouver un vétérinaire fiable pour votre animal de compagnie.

17 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi faire en sorte qu'il se sente bien chez lui.YOBAB/SHUTTERSTOCK

Le chien doit se sentir bien chez lui…

Même si vous savez que votre maison sera beaucoup plus confortable qu’un refuge, pour votre chiot c’est un environnement inconnu. Il peut avoir du mal à se détendre. Pour l’aider à se sentir plus à l’aise, offrez-lui un espace: ça peut être une cage ou une chambre entière, suffisamment proche – mais pas trop – de la pièce principale de la maison.

18 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi s'assurer de sa sécurité.ANDREY_POPOV/SHUTTERSTOCK

…et pendant les déplacements

Il est également important de le familiariser avec votre voiture, afin de le préparer aux visites chez le vétérinaire et aux longs trajets. L’experte en animaux domestiques Dana Humphrey, alias The Pet Lady, suggère d’investir dans une cage de transport confortable, qui peut également servir de lit. «Permettre à votre nouveau chien d’explorer sa cage de transport à la maison avant de l’utiliser dans la voiture est un excellent moyen de le familiariser avec son espace de repos et de voyage», explique-t-elle.

19 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi prévoir des friandises pour l’encourager.BOYPHARE/SHUTTERSTOCK

Prévoir des friandises pour l’encourager

Bien sûr, l’alimentation d’un chiot ne doit pas être uniquement composée de friandises. Elles peuvent toutefois l’aider à développer des compétences sociales importantes avec d’autres humains et d’autres chiens. «Une bonne socialisation consiste à créer des associations « positives » avec de nouvelles personnes, de nouveaux lieux et de nouvelles choses», explique M. Harris. «Apportez des friandises lorsque vous planifiez faire vivre de nouvelles expériences ou situations à votre chien. Ne forcez jamais les interactions. Si votre chien résiste ou est craintif, il est toujours préférable de se désengager.»

Faites-lui plaisir en lui préparant l’une de ces délicieuses recettes de friandises pour chiens.

20 / 20

Adopter un chien de refuge c'est aussi savoir qu'il sera adorable et aimant.HELEN-SUSHITSKAYA/SHUTTERSTOCK

Il sera adorable et aimant

Une fois la période de transition terminée, quand tout le monde s’est habitué les uns aux autres et que les règles et les limites sont établies, vous découvrirez un animal de compagnie des plus loyaux et affectueux.

Inscrivez-vous à l’infolettre de Sélection du Reader’s Digest!

Reader's Digest
Contenu original Reader's Digest