Share on Facebook

12 choses à savoir avant d’adopter un chien de refuge

Suivez ces simples conseils pour assurer votre sécurité ainsi que celle de votre famille et du chien dont vous venez de sauver la vie.

1 / 12
Adopter un chien est un moment mémorable.Lined Photography/Shutterstock

Tout d’abord félicitations pour votre nouveau chien

Selon la SPCA, 3,2 millions d’Américains adoptent un animal dans un refuge chaque année. Au Québec, ce nombre est d’environ 700 000 (les deux tiers étant des chats). Si vous êtes une de ces personnes, vous savez ce que vous avez ressenti quand vos yeux ont croisé ceux d’un chien et que vous avez compris que ce serait « celui-là ». Que vous l’ayez trouvé dans un refuge, lors d’une campagne de sensibilisation dans un lieu public, ou que vous l’ayez adopté sur un site Web, comme Petfinder, le jour où vous le ramenez à la maison est un moment mémorable. Cependant, n’oubliez pas que le chien que vous venez de sauver n’a pas eu la vie facile. Voici plusieurs éléments à considérer pendant que votre animal de compagnie s’ajuste à sa nouvelle famille.

Découvrez 26 secrets que ne vous dévoilera pas votre animalerie.

2 / 12
Adopter un chien nécessite de lui laisser un temps pour s'adapter au changement.Anna-Hoychuk/Shutterstock

Votre chien a peur

Votre chiot est vraisemblablement terrifié et c’est normal. Il a vécu une mauvaise expérience : il a été abandonné, ou ramassé comme chien errant, ou séparé de sa mère et de ses frères. Les refuges sont importants et nécessaires, mais ce ne sont pas des lieux calmes. Votre nouveau chien a passé du temps dans une cage ou un enclos, qu’il a partagé peut-être avec deux ou trois autres. Il était entouré de cages et d’enclos remplis de chiens qui aboyaient et hurlaient. Un étranger (vous) l’a mis dans une auto (tout à fait terrifiante) et l’a conduit dans un nouvel endroit. Il doit maintenant s’ajuster; donnez-lui le temps de s’habituer à son nouvel habitat.

Assurez-vous de connaitre ces 7 raisons imprévisibles qui pourraient rendre votre chien anxieux.

3 / 12
Apprenez à connaitre votre nouveau chienShutterstock/FCSCAFEINE

Vous ne savez rien de la personnalité de votre chien

Votre nouveau chien a fait quelque chose qui vous a charmé sinon il ne se retrouverait pas chez vous. Mais les chiens de refuge, en particulier les plus âgés, peuvent être imprévisibles, même s’ils ont l’air d’avoir un très bon tempérament. Aussi, pensez sécurité. Ne laissez jamais vos enfants seuls avec un nouveau chien, même si vous êtes persuadé qu’il est exceptionnellement doux. Prenez le temps d’apprendre à le connaître. Il vaut mieux être trop prudent que pas assez jusqu’à ce qu’il se sente chez lui. Les chiens de refuge n’ont pas tous été maltraités, mais ils ont vécu des choses traumatisantes et peuvent être imprévisibles.

Apprenez ce que révèle votre chien sur votre personnalité.

4 / 12
Avant d'adopter un chien, sachez qu'il faudra l'entraîner.Dmitry-A/Shutterstock

Il faudra entraîner votre chien

Même si votre protégé a déjà eu un propriétaire, il aura pris quelques mauvaises habitudes pendant la transition. Ne pas être propre, mâcher les objets, sauter sur les gens, tirer sur la laisse sont des problèmes courants de comportement chez les chiens de refuge – en particulier chez les chiots qui n’ont jamais suivi de cours d’obéissance et avec lesquels on commencera par la propreté –, mais tout peut être corrigé. L’entraînement doit être cohérent pour établir les nouvelles habitudes et enseigner à votre protégé les limites et les règles de sa nouvelle « meute ». Évitez ces 5 erreurs courantes quand on dresse son chien.

5 / 12
Adopter un chien de signifie pas qu'il vous sera reconnaissant.runzelkorn/Shutterstock

Il ne sait pas que vous l’avez « sauvé »

Nous aimons prêter aux animaux des pensées et des sentiments humains : c’est ce qu’on appelle l’anthropomorphisme. Mais les animaux, y compris votre nouveau chien, n’ont pas les émotions que nous leur prêtons souvent. Ces 50 vérités que votre chien aimerait vous dire vous aideront à mieux le comprendre. Votre boule de fourrure sait qu’avant, c’était moche, et que maintenant, c’est bien. Il ne sait pas que vous l’avez sauvé de l’euthanasie. Il vous aime, c’est sûr, mais est incapable d’avoir de la reconnaissance et de l’appréciation. Il ne sait pas que vous ne le maltraiterez pas, s’il a déjà été maltraité. Il n’aura pas confiance en vous dès le départ. Vous l’avez adopté, mais il ne deviendra pas votre ami indéfectible sur-le-champ.

6 / 12
Votre nouveau chien pourrait ne pas s'entendre avec vos animeauxShutterstock/Chendongshan

Il peut courir après votre chat ou se battre avec votre autre chien

Il peut haïr vos autres animaux de compagnie ou vice versa. Il n’a peut-être jamais rencontré de chat et il va être agressif. Ou encore, si c’était un animal errant, il a dû compétitionner pour sa nourriture et il considère les autres chiens comme une menace. Ça prendra un peu de temps avant que tout le monde s’accommode de la promiscuité. Laissez les choses se faire au rythme de chacun au lieu de pousser votre protégé dans la même pièce qu’un autre animal, en pensant que tout va bien se passer.

Ne manquez pas ces 15 signes que votre chiens est en colère contre vous.

7 / 12
Adopter un chien dans un refuse : il pourrait être différent de vos autres chiens.Tymonko-Galyna/Shutterstock

Il sera différent de vos autres chiens

Même s’il est de la même race, il sera différent. Il peut avoir de mauvaises habitudes ou des tendances bizarres que vos vieux chiens n’avaient pas. Il peut ne pas aimer qu’on lui frotte le ventre ou avoir peur du bruit. Il n’y a pas deux chiens pareils, quelle que soit leur race. Aussi, ne vous attendez pas à ce que votre nouveau chien ressemble aux précédents.

8 / 12
Adopter un chien dans un refuse signifie que vous ne connaitrez jamais sa race.Yobab/Shutterstock

Vous risquez de ne pas connaître sa race

Certains chiens de refuge sont croisés de races tellement différentes que même le vétérinaire ne pourra vous dire à laquelle il appartient. Savoir de quelle race il est peut vous éclairer sur ses comportements dominants : berger ou chien de garde, par exemple. Vous aurez aussi une bonne idée de sa taille à l’âge adulte : les chiens de 30 kg (70 lb) ont été des chiots de 2 kg (5 lb). Tout cela pour dire que le croisement de races (comme chez certains bâtards) peut être tel que les spécificités ont disparu. Si vous recherchez une race précise, renseignez-vous. Certaines ne conviennent pas aux familles qui ont des enfants en bas âge ou qui ont d’autres animaux de compagnie de petite taille ou même d’autres chiens. Et puis, trouvez un refuge canin qui reçoit les animaux de cette race (par exemple, adoptaboxerrescue.com).

Trouvez la meilleure race de chien pour votre famille!

9 / 12
Un chien adopté peut être maladeShutterstock/Anna Hoychuk

Il peut avoir des problèmes de santé

Les refuges et les sociétés de protection des animaux font voir les chiens qui leur sont confiés par un vétérinaire, mais c’est un examen de routine : il n’y aura pas de tests sanguins ou d’allergie. Si vous découvrez un grave problème de santé, le refuge va généralement reprendre le chien, mais si vous gardez celui-ci, les traitements seront à vos frais. Même si votre animal de compagnie a l’air en bonne santé, faites-le voir par le vétérinaire dans la première semaine pour vous assurer que la boule de fourrure, surtout s’il s’agit d’un chiot, reçoive les vaccins requis.

10 / 12
Vous devrez faire stériliser votre nouveau chienShutterstock/Anna Hoychuk

Vous aurez peut-être à le faire stériliser

De nombreux refuges et sociétés de protection des animaux font automatiquement châtrer ou stériliser les chiens qui leur sont confiés. D’autres n’ont pas l’argent nécessaire, et on ne pratique pas la stérilisation sur un chiot parce qu’il est trop jeune. Demandez à votre vétérinaire de vous indiquer où faire stériliser votre animal à peu de frais.

Suivez nos conseils pour trouver le meilleur vétérinaire pour votre animal.

11 / 12
Adopter un chien nécessite d'avoir un permis.tsik/Shutterstock

Il vous faudra un permis pour chien

Le permis est obligatoire. Vérifiez ce détail important à l’hôtel de ville ou sur le site Web de votre municipalité rapidement après avoir ramené votre chiot à la maison.

12 / 12
Votre nouveau chien va vous adorerShutterstock/Pavel Ilyukhin

Votre nouveau chien va vous adorer

Après la période de transition et lorsque les règles et limites seront bien implantées, votre protégé deviendra certainement l’animal de compagnie le plus loyal et le plus aimant que vous avez jamais eu.

Ces 4 signes prouvent que votre chien vous aime.

Contenu original Reader's Digest