Quiz : Souffrez-vous d’anxiété et d’auto-sabotage?

Complétez notre quiz pour découvrir si l’anxiété ou un comportement d’auto-sabotage fait de vous votre pire ennemie.

1 / 10
L'anxiété peut influencer votre vie.George Rudy/Shutterstock

Quelle phrase décrit le mieux votre approche de la vie?

A) Je suis prête.

B) Allons-y!

C) Je préfère rester à la maison.

D) Faire semblant et espérer que personne ne remarque.

Vous manquez de motivation pour accomplir ce que vous voulez faire? Essayez ces 15 moyens de la stimuler pour atteindre vos objectifs.

2 / 10
L'anxiété peut vous empêcher de faire le premier pas.Monkey Business Images/Shutterstock

Vous êtes à une fête et vous repérez quelqu'un que vous avez longtemps admiré de loin. Vous êtes plus susceptible de :

B) Marcher aussitôt vers cette personne et vous présenter : qu'avez-vous à perdre?

C) Rester collée à la seule personne que vous connaissez.

D) Vous présenter, échanger quelques mots agréables, puis dire quelque chose de maladroit.

A) Pratiquer dans votre tête ce que vous allez dire avant de vous approcher, tout en sachant qu'on ne sera vraisemblablement pas intéressé par vous.

Vous souhaitez lui parler mais craignez de ne pas savoir quoi dire? Utilisez ces 35 trucs pour entamer une conversation (et capter l’attention!).

3 / 10
L'anxiété peut vous empêcher de réaliser vos rêves.Photographee.eu/Shutterstock

La veille d'une entrevue pour l'emploi de vos rêves :

C) Vous inventez une excuse pour ne pas y aller ' les chances sont que vous n'aurez pas le travail de toute façon, alors pourquoi subir ce stress?

A) Vous faites des recherches sur l'entreprise, prévoyez les questions qu'on pourra vous poser et imaginez que vous allez faire une entrevue du tonnerre.

B) Vous dormez comme un bébé.

D) Vous restez debout toute la nuit devant la télé, de sorte que vous n'arrivez pas à vous réveiller le lendemain matin et que vous arrivez en retard à l'entrevue.

Préparez votre entrevue pour éviter ces 10 erreurs fatales.

4 / 10
L'anxiété peut être un frein dans votre travail.tsyhun/Shutterstock

Votre patron vous propose une grosse promotion, mais avec le titre et le salaire qui l'accompagnent, vous allez avoir de grandes responsabilités. «Si vous réussissez, cela pourrait vous ouvrir des possibilités encore plus grandes», vous dit-il. Votre réponse?

C) «Merci, mais non merci» : vous êtes heureuse de rester là où vous êtes.

D) Vous acceptez avec le sourire tout en vous demandant secrètement combien de temps il faudra avant que vos collègues se rendent compte que vous n'avez pas l'envergure et vous arrivez en retard à votre première réunion le premier jour.

B) «Dans combien de temps aurai-je mes nouvelles cartes de visite?»

A) Vous dites à votre patron que vous êtes flattée, puis vous passez les jours suivants à faire tout ce qui est humainement possible pour vous préparer pour ce nouvel emploi.

Prenez confiance en vous! Découvrez votre plus grande force au travail selon votre signe astrologique.

5 / 10
L'anxiété peut être un frein dans votre relation.Jacob Lund/Shutterstock

Vous n'avez jamais pensé que vous étiez drôle, mais votre nouvel amour trouve que vous êtes craquante. Quand il vous dit cela :

D) Vous paniquez : ce n'est qu'une question de temps avant qu'il découvre que vous n'êtes pas drôle du tout et qu'il vous laisse.

B) Vous vous demandez si vous vous êtes toujours trompée sur vous-même : hé, peut-être que vous êtes drôle après tout!

A) Vous blaguez «Donc, à partir de maintenant le déclin est inévitable!» et vous rentrez à la maison et passez la nuit à regarder une comédie romantique : l'humour peut-il s'apprendre?

C) Vous changez de sujet.

Suivez ces 7 règles d'or si vous souhaitez faire durer votre nouvelle relation amoureuse.

6 / 10
L'anxiété vous oblige à vous surpréparer.Drazen Zigic/Shutterstock

Résultats : vous êtes forte et prête à toute éventualité, mais parfois votre anxiété par rapport une situation vous oblige à vous surpréparer

Vos réponses sont pour la plupart: A
Êtes-vous du type à préparer tous les scénarios possibles d'échec et à concevoir des plans de secours? Si cela vous ressemble, vous êtes probablement ce que les psychologues appellent une «pessimiste défensive». Ceci est très différent d'une tendance à l'auto-sabotage et peut réellement aider certaines personnes à réussir. «Ceux qui font de l'auto-sabotage ont tendance à être pessimistes d'une manière contre-productive, car ils font tout pour ne pas essayer», dit Alice Boyes. Les pessimistes défensifs vont essayer des choses, mais leur nature «les invite à prendre des précautions appropriées.»

Le pessimisme défensif est un moyen pour certaines personnes de gérer leur anxiété en l'orientant vers une action efficace. «Elles ont des attentes faibles et se répètent mentalement les conséquences négatives possibles», dit Julie Norem, professeure de psychologie au College Wellesley (Massachusetts) et auteure du Pouvoir positif de la pensée négative. «En évaluant tout ce qui pourrait arriver, ces personnes se donnent un plan de prévention contre les effets négatifs,» dit-elle, ajoutant qu'en utilisant le pessimisme défensif comme stratégie, les gens contrôlent leur anxiété de sorte qu'elle travaille pour eux plutôt que contre eux.

Éliminez ces 20 attitudes négatives en 2019 pour voir la vie du bon côté.

7 / 10
L'anxiété vous permet de garder les pieds sur terre.Aleshyn_Andrei/Shutterstock

Résultats : vous assumez que les choses iront bien pour vous et c'est ce qui arrive habituellement

Vos réponses sont pour la plupart : B
Contrairement à la personne qui a tendance à l'auto-sabotage, l'optimiste ne croit pas d'abord que le résultat sera négatif. Les optimistes se caractérisent par le fait que leurs attentes et leurs émotions sont positives, et ces personnes ont tendance à persévérer.

Les optimistes devraient être prudentes, cependant, pour que leur optimisme ne les amène pas à faire de l'auto-sabotage en étant trop confiantes ou complaisantes. «Les optimistes ordinaires doivent se garder de ne pas tenir compte de possibilités négatives et de se retrouver au dépourvu,» dit Julie Norem. Elles doivent aussi s'assurer qu'elles ne maintiennent pas leur optimisme au détriment de leurs sentiments réels. «Les sentiments négatifs font qu'on se sent mal, mais cela ne signifie pas que c'est une mauvaise chose d'en avoir», dit-elle.

Retrouvez plus de bienfaits et de risques qui guettent les optimistes.

8 / 10
L'anxiété vous oblige a éviter certaines situations.Leszek Glasner/Shutterstock

Résultats : vous évitez parfois les situations inconfortables

Vos réponses sont pour la plupart : C

Éviter les situations est l'essence de l'anxiété mais surtout de l'auto-sabotage. «Les personnes s'attendent à être rejetées par d'autres et leur mode de pensée va vers le tout ou rien», dit Alice Boyes, qui a travaillé avec des patients présentant des tendances à l'évitement. «Quand elles ne sont pas sûres des actions ou gestes à poser, elles ne prennent aucune décision.»

Les tendances à l'évitement se manifestent de différentes manières. Par exemple, la personne peut convenir de faire une chose qu'elle se sent incapable de faire, et finalement trouver une excuse pour ne pas la faire. «Elle évite de traiter les situations avec honnêteté et franchise, et finalement elle est encore plus stressée», ajoute Alice Boyes.

Quand il s'agit des relations, les personnalités évitantes ne seront généralement pas disposées à parler de sujets «émotifs» ou éviteront les liens affectifs étroits.

Dans un contexte de travail, ce type de personne s'abstiendra de se mettre en avant pour les promotions par manque de confiance, même si elle est très qualifiée.

Consultez ces 9 signes révélateurs de troubles de l'anxiété.

9 / 10
L'anxiété est la cause d'un auto-sabotage.Ollyy/Shutterstock

Résultats : vous avez quelques questions épineuses à traiter et la première est de vous regarder dans le miroir

Vos réponses sont pour la plupart : D

Au cœur d'une personnalité qui fait de l'auto-sabotage, il y a le manque de confiance en soi. «Il y a la peur du changement, la peur du nouveau, la peur que leur image de soi soit incompatible avec la personne qu'elles veulent devenir,dit Terry Estrin, psychologue de Vancouver. L'auto-sabotage agit comme une soupape d'échappement. Alors que l'anxiété et la peur augmentent au fur et à mesure qu'on se rapproche de l'objectif, l'auto-saboteur se débarrasse de l'anxiété en laissant échapper la pression.»

Dans leur carrière, les personnes qui font de l'auto-sabotage ont tendance à sous-performer, si elles sont dans une position qui ne correspond pas à l'évaluation (souvent fausse) qu'elles se font de leurs compétences. «L'anxiété et la peur de l'échec peuvent souvent conduire à une prophétie auto-réalisatrice qui mène à l'échec», dit Jason Plaks, professeur associé de psychologie à l'Université de Toronto. Plaks a mené une étude montrant que les gens qui voient leurs capacités fixées (en d'autres termes, ils croient que leur niveau global de performance restera constant à long terme) sont plus susceptibles de devenir anxieux lorsqu'ils connaissent un succès spectaculaire. Et ceci provoque la dégringolade de leur performance ultérieure. Dans une relation, l'auto-saboteur teste constamment l'amour de l'autre. Ironiquement, la peur de perdre leur partenaire les conduira souvent à faire des demandes continuelles à l'autre personne et à se comporter d'une manière qui amènera finalement le partenaire à s'éloigner.

Vérifiez si vous présentez ces symptômes de l'anxiété.

10 / 10
L'anxiété peut être surmontée grâce à un travail sur soi-même.WAYHOME studio/Shutterstock

Comprendre l'anxiété et l'auto-sabotage

Vos meilleurs amis ont des choses en commun. Ils ou elles vous poussent à prendre ce nouveau travail fantastique, vous encouragent à vous manier les fesses pour faire du hot yoga et vous prêtent une oreille attentive lorsque vous êtes découragée. Voici comment aider un proche souffrant d'anxiété. Les chances sont que pouvez mentalement cocher toutes ces cases lorsqu'il s'agit de votre propre attitude envers vos amies. Mais prenez-vous le même soin de vous-même? Selon les experts, beaucoup d'entre nous ne le font pas, parce que nous laissons des peurs irréalistes entraver notre chemin.

«Un des obstacles principaux à nous applaudir ou à explorer de nouvelles avenues est notre peur de nous tromper, ce qui à nos yeux est un synonyme d'échec», explique Emily Blake, psychologue de Montréal qui se spécialise dans le traitement des troubles de l'anxiété et de la dépression. «Toutefois, la notion même d'essayer d'éviter les erreurs nous met en échec», dit-elle, en ajoutant que les femmes devraient considérer l'imperfection comme une partie nécessaire de tout processus.

Cette peur de l'échec, couplée avec l'inquiétude séculaire d'être traitées d'égoïstes, si nous nous mettons en avant, paralyse beaucoup de femmes sur la voie du succès. Mais un tel comportement d'auto-sabotage peut se manifester de différentes manières.

«Ce pourrait être quelqu'un qui fait des prédictions négatives pour elle-même et ne tente rien à cause de ses prédictions. Ce pourrait être quelqu'un qui fait des prophéties négatives ou encore beaucoup d'évitement», dit Alice Boyes, auteure de The Anxiety Toolkit: Strategies for Fine-Tuning Your Mind and Moving Past Your Stuck Points. Un trait propre à celles qui pratiquent l'auto-sabotage est la tendance à se créer des obstacles et à se démolir ' une attitude inamicale envers soi-même.

Cela vous semble familier? Il est grand temps changer. Il faut commencer par prendre conscience de qui l'on est: vous devez comprendre quels sont les obstacles qu'il y a entre vous et vous-même.

Comment cesser l'auto-sabotage
Voici quelques conseils d'experts pour transformer votre comportement d'auto-sabotage et devenir une meilleure amie pour vous-même.

  • La prise de conscience
    Emily Blake suggère de se demander «Qu'est-ce qui est plus important pour moi dans cette situation?» pour favoriser la conscience de soi. «Prendre conscience nous donne la liberté de choisir comment nous voulons être à chaque instant», dit-elle. Pour renforcer la conscience de soi, elle recommande de respirer et de prendre note de vos pensées et de vos sentiments, y compris ce qui vous met mal à l'aise lorsque vous pensez continuer vers ce dont vous avez vraiment besoin ou envie. Posez ces 20 gestes pour augmenter votre confiance en vous.
  • Écrire un journal
    Terry Estrin vous suggère de mettre par écrit toutes vos pensées avant de vous lancer dans une situation qui représente un défi. «C'est un bon moyen pour se débarrasser de tous les messages négatifs, dit-il, et le journal est une excellente façon de jeter un regard sur la géographie de notre propre vie et d'en tirer de l'expérience.» Le journal nous aide à comprendre nos émotions et à y faire face; au fil du temps, il en émerge des patrons qui nous donnent une meilleure compréhension de nos comportements. «Un journal nous permet de faire une étude d'observation sur nous-mêmes».
  • Méditer
    Terry Estrin met l'accent sur l'importance de prendre de la distance par rapport aux messages limitatifs qui sont dans notre tête. «La méditation permet de commencer à voir nos pensées ' dont la plupart sont de vieux 'enregistrements' ' comme pas très utiles,» dit-il. Si la méditation est nouvelle pour vous, restez simple (vous pouvez même commencer avec un livre comme La méditation pour les nuls ou une méditation libre à partir d'iTunes). «La méditation nous met dans le rôle d'observateur, nous permettant d'examiner des schémas de pensées et d'actions habituelles et de prendre pleine conscience de nos intentions». Apprenez-en plus sur les pouvoirs de la médiation sur l'esprit.
  • Confronter la peur
    «Chaque fois que vous le faites, vous montez une marche par rapport à votre tolérance,» dit Terry Estrin. Il explique que tout le monde veut être à l'aise, et nous sommes souvent limités par la croyance que la vie doit être confortable. Par conséquent, la peur n'est pas seulement mauvaise; elle est insupportable. «Quand nous confrontons la peur, nous nous sentons souvent euphoriques, libérés, vivants. En faisant la chose même que nous craignons, nous nous ouvrons à un monde de nouvelles possibilités.»
  • Se traiter avec compassion
    Alors que nous aidons souvent les autres instinctivement sans remettre en question si oui ou non ils le méritent, nous ne sommes pas toujours aussi généreux avec nous-mêmes, selon Emily Blake. «La compassion envers soi consiste à vous traiter avec bonté, parce que vous en avez besoin, sans l'obstacle que représente l'attitude 'est-ce que je le mérite', qui peut déclencher la peur de l'égoïsme. «L'auto-compassion dit 'tous les êtres humains méritent la gentillesse', et vous devez vous mettre vous-même dans ce cercle de compassion.»
  • Équilibrer le confort avec les défis
    Il y a de bonnes chances que vous traitez vos meilleurs amis avec bonté en souhaitant pour eux le meilleur. Ayez la même attitude envers vous-même. «Certaines personnes restent dans leur zone de confort, mais ratent des occasions, tandis que d'autres vont toujours plus loin, jusqu'à l'épuisement», dit Emily Blake. Essayez de trouver le juste équilibre entre être douce avec vous-même tout en relevant les défis qui vous aideront à réaliser votre plein potentiel.

Consultez ces 10 façons simples mais efficaces de vaincre votre anxiété sociale.