Comment mieux gérer l’hypoglycémie?

L’hypoglycémie survient lorsque le sang ne fournit plus assez de glucose au cerveau. Découvrez ses symptômes et comment mieux gérer cette condition.

Hypoglycémie: comment gérer l'hypoglycémie?Shutterstock/Brent Hofacker

Qu’est-ce que l’hypoglycémie?

L’hypoglycémie survient lorsque le sang ne fournit plus assez de glucose au cerveau. Le glucose, ou sucre sanguin est la principale source d’énergie du corps et la seule forme d’énergie que le cerveau peut utiliser. Durant la digestion et le métabolisme, le foie convertit tous les glucides
 et la moitié des protéines en glucose, qui est ensuite libéré dans le flux sanguin. En réponse à la hausse du 
taux de glucose sanguin, le pancréas sécrète plus d’insuline, l’hormone qui permet aux cellules d’utiliser le sucre pour produire de l’énergie.

L’hypoglycémie peut survenir lorsqu’une personne souffre de diabète et a pris trop d’insuline ou de sulfamides, a sauté un repas ou n’a pas consommé assez de glucides. L’hypoglycémie peut aussi survenir chez toute personne suivant un effort prolongé,
 un stress intense, un abus
 d’alcool ou d’aspirine, ou encore au moindre effort lors d’un jeûne de longue durée.

Symptômes de l’hypoglycémie

Parmi les symptômes de l’hypoglycémie, on compte la faim ou les fringales, sueurs froides, fatigue intense, vertiges, équilibre instable, faiblesse musculaire ou troubles de l’attention, puis de la conscience.

Comment mieux gérer et prévenir l’hypoglycémie?

  • Mangez à intervalles réguliers des petites quantités de protéines et de graisses, ainsi que des amidons. Ceux-ci prennent plus de temps que les sucres à se transformer en glucose et libèrent l’énergie à vitesse constante.
  • Au déjeuner, prenez un sandwich au fromage ou au jambon, si possible au pain complet. À l’inverse, si l’on ne prend que du jus d’orange au petit déjeuner, le pancréas va sécréter une bonne dose d’insuline pour traiter
 le glucose. Comme il n’y a ni protéines ni graisses qui seraient métabolisées plus lentement, le corps va brûler le glucose en 2 heures à peine.
  • Évitez les sucreries. Choisissez un fruit plutôt qu’un jus de fruits. Pensez également à des aliments qui ont une charge glycémique faible.
  • Faites de petits repas fréquents contenant à la 
fois des glucides complexes, des graisses et des protéines.

Hypoglycémie postprandiale ou réactionnelle

Ce type d’hypoglycémie apparaît lorsque le taux de sucre augmente 1 ou 
2 heures après un repas, puis redescend rapidement. Les symptômes de l’hypoglycémie postprandiale incluent vertiges, céphalées, faim, tremblements, palpitations et irritabilité. On ne peut en faire le diagnostic qu’à la suite de l’épreuve dite d’hyperglycémie provoquée, qui consiste à mesurer les taux de glucose sanguin
après ingestion d’une dose connue de glucose. 

Hypoglycémie résultant d’une injection d’insuline

L’hypoglycémie résultant d’une injection 
contenant une trop forte dose d’insuline est beaucoup plus grave. Parmi ses symptômes, on compte la faim, des fourmillements, des sueurs, une vision brouillée, des étourdissements, des changements d’humeur, des palpitations, des sensations de froid. En présence de ces symptômes, il est possible d’avaler rapidement 1 cuillerée à soupe de miel ou de sucre, en suçant un bonbon dur ou en buvant du jus d’orange
 ou toute autre boisson sucrée. En cas de perte 
de conscience, il faut en urgence administrer
 du sucre par voie intraveineuse.

Consultez un professionnel de la santé

Si vous croyez souffrir d’hypoglycémie, consultez un professionnel de la santé afin d’apprendre à mieux la reconnaître, la prévenir et la traiter.

Vous aimerez aussi:

Cholestérol: 20 recettes savoureuses et faibles en cholestérol
Les aliments pour mieux prévenir les problèmes circulatoires
Système immunitaire: Les 30 meilleurs trucs pour «doper» votre immunité

Vidéos les plus populaires