6 choses que vous devriez savoir sur l’insuline

Voici des informations importantes pour les utilisateurs d’insuline, nouveaux ou anciens!

6 choses que vous devriez  savoir sur l'insuline

L’insuline est une hormone produite par le pancréas. Elle aide le corps à utiliser le glucose et à contrôler son niveau dans le sang. Les gens avec le diabète de type 1 ne produisent pas d’insuline; ils dépendent des injections d’insuline pour leur survie. Pour les gens avec le diabète de type 2, ne produisant pas assez d’insuline, l’insulinothérapie peut faire partie de la gestion de la maladie.

Si vous êtes un nouvel utilisateur d’insuline, peut-être n’en savez-vous pas assez. Même si vous prenez de l’insuline depuis des années, il peut y avoir des faits que vous ignorez. Voici 6 choses que vous devriez savoir:

1. L’insuline n’est pas un dernier recours.

Vous pouvez être inquiet de prendre de l’insuline, au début, parce que vous pensez avoir «échoué» dans le contrôle de la maladie, ou que c’est un signe du déclin de votre santé. Il est vrai que le diabète progresse. Avec les années, votre corps peut avoir plus de difficultés à produire ou à utiliser sa propre insuline. Mais cela ne signifie pas que c’est le déclin à partir de là. «L’insuline n’est qu’un outil de plus dans votre coffre. C’est un traitement naturel. Beaucoup de gens croient que l’insuline est l’ultime recours. Mais, dans certains cas, c’est le premier.», dit Rob Roscoe, pharmacien clinicien et éducateur de diabète agréé de Rothesay au Nouveau-Brunswick.

2. L’insuline ne doit pas faire mal.

À la différence d’autres médicaments pour le diabète, l’insuline doit être injectée. Certains rechignent à prendre de l’insuline parce qu’ils ont peur des injections. Mais celles-ci n’ont pas à être douloureuses. Même les enfants apprennent à s’injecter de l’insuline. Les stylos d’insuline d’aujourd’hui, presque sans douleur, sont munis d’aiguilles très fines. (Pour certains types d’insuline, il y a même des injecteurs sans aiguille qui soufflent l’insuline à travers la peau.) Quand il entraîne de nouveaux utilisateurs, Roscoe dit, «j’aime voir leur visage quand ils se rendent compte que l’injection ne fait pas mal et qu’ils peuvent la faire.»

3. L’insuline n’est pas un tel désagrément.

Les outils de l’insulinothérapie sont plus simples et plus portatifs qu’autrefois. La plupart des personnes utilisent des stylos, faciles à emporter ‘ certains sont vendus déjà chargés des cartouches d’insuline.

Les pompes sont une autre façon facile de prendre votre insuline: elles peuvent être programmées pour distribuer les doses automatiquement. Et quand vous avez besoin d’une injection supplémentaire, vous réglez la quantité d’insuline et appuyez sur un bouton.

4. L’insuline a été améliorée de façon significative.

Quand le traitement pour l’insuline a été mis au point à Toronto, dans les années 1920, il était fait du tissu pancréatique de cochons et de vaches. En fait, des animaux ont été utilisés dans la fabrication jusque dans les années 1980. Aujourd’hui, l’insuline utilisée est bien différente. La majeure partie est produite en combinant des cellules simples, comme des bactéries, avec le gène humain qui produit l’insuline. «Les plus récentes formules sont beaucoup plus prévisibles et permettent mieux de reproduire le mécanisme naturel,» dit Roscoe.

5. Il y a plus d’un type d’insuline.

Les ingénieurs moléculaires peuvent apporter des changements infimes à l’insuline de synthèse, afin qu’elle reproduise mieux l’insuline humaine. On appelle ces formes d’insuline «des formes analogues». Les différents types d’insuline varient selon le temps qu’elles mettent à agir, leur vie utile et leur sommet de performance. Cela signifie qu’elles peuvent aider des gens qui ont un mode de vie, un âge, un état de santé et des buts différents. Votre professionnel de la santé vous aidera à choisir, quel type d’insuline vous convient le mieux.

6. On doit manipuler l’insuline avec soin.

Vous pouvez avoir besoin de l’insuline, mais l’insuline a ses propres besoins. Même avant d’avoir été ouvert, le contenant doit être gardé au réfrigérateur, sans jamais geler. À partir de l’ouverture du contenant, la durée de vie de l’insuline est de 28 jours et on ne doit en aucun cas l’utiliser après la date de péremption. Apprenez à quoi votre insuline ressemble ‘ certaines sont claires, d’autres troubles ‘ et vérifiez-en l’apparence avant l’injection.

L’insuline n’est pas une cure pour le diabète, mais une façon très efficace de fournir à votre corps ce dont il a besoin. Croyez-vous que la vie change avec l’insuline? Elle s’améliorera, vraisemblablement. Voici ce que Roscoe entend de ses patients après le début du traitement. «Ils disent qu’ils ne croyaient pas pouvoir se sentir si bien à nouveau et qu’ils auraient pris de l’insuline plus tôt au lieu de remettre à plus tard.»

Vidéos les plus populaires