Perte d’appétit : 4 astuces pour retrouver la faim

Nombreuses sont les maladies ou les circonstances qui entraînent une perte de l’appétit, le plus souvent temporaire.

Nombreuses sont les maladies ou les circonstances qui entraînent une perte de l'appétitShutterstock

Perte d’appétit : comment retrouver la faim

La perte d’appétit peut être provoquée par de nombreux facteurs, plusieurs stratégies permettent de stimuler l’appétit.

  • Manger de petites quantités tout au long de
la journée plutôt que trois gros repas. Préparer des collations en prévision du moment où l’appétit revient un peu.
  • Prendre un jus de pamplemousse. Une boisson un peu acidulée et amère possède des vertus apéritives reconnues : prendre, en début de repas, un jus de pamplemousse stimule les sécrétions digestives et met en appétit. Un doigt d’apéritif amer peut jouer le même rôle, si l’alcool n’est 
pas contre-indiqué pour des raisons médicales.
  • Créer une ambiance détendue. Mettre des fleurs sur la table, écouter de la musique douce, utiliser un éclairage tamisé – tout ce qui concourt à rendre son intérieur agréable. Les odeurs des aliments qu’on aime bien sont aussi stimulantes.
  • Essayer de faire un peu d’exercice physique. Marcher avant les repas ; l’activité physique augmente l’appétit chez certains.

Les aliments à privilégier et à éviter pour retrouver l’appétit

Privilégier

  • Fruits et légumes frais pour la vitamine C ;
  • Viande maigre, fruits de mer, noix, céréales et 
céréales complètes pour le zinc et les vitamines B

ÉVITER

  • Excès de tabac et d’alcool, qui coupent l’appétit ;
  • Boire avant un repas ;
  • Son et autres aliments riches en fibres .

Les causes de la perte d’appétit

L’appétit, cette sensation agréable ressentie à l’idée de manger, est contrôlé par deux parties du cerveau : l’hypothalamus, qui stimule la libération d’hormones déclenchant la faim jusqu’à ce que celle-ci soit satisfaite, et le cortex cérébral, siège des fonctions intellectuelles et sensorielles. Un bon appétit reflète à la fois une réponse inconsciente
 et un comportement appris.

Nombreuses sont les maladies ou les circonstances qui entraînent une perte de l’appétit, le plus souvent temporaire : rhume, indigestion, problèmes dentaires, stress. La persistance de
 ce symptôme peut être le signe d’une maladie
 plus grave : dépression, anémie, maladie rénale, sida, cancer, par exemple. 
Plus rarement, la perte de l’appétit vient 
de carences nutritionnelles, généralement en vitamine C, en thiamine, en niacine, en biotine et en zinc.

L’alcoolisme et le tabagisme non seulement diminuent l’appétit, mais peuvent aussi induire des carences nutritionnelles. 
Manger de grandes quantités de son, de produits céréaliers complets et d’autres aliments riches en fibres fait obstacle à l’assimilation du zinc et d’autres minéraux ; ces aliments diminuent aussi l’appétit parce qu’ils donnent une sensation de satiété. Boire beaucoup avant un repas a le même effet. 
Les pertes de l’appétit liées à la maladie prennent habituellement fin à la guérison.

Vous aimerez aussi :

Intolérance au lactose : quoi manger et quoi éviter
Manger sainement et avec plaisir, pour un régime réussi!
Humeur et nourriture : le plaisir de manger

Vidéos les plus populaires