Passiflore : vertus santé et remède contre la dépression

Voici des conseils sur la prise de suppléments naturels à base de passiflore pour lutter contre la dépression et stimuler le bien-être.

La passiflore est un bon remède naturel contre la dépressionshutterstock

Passiflore : un supplément végétal contre la dépression

La passiflore, souvent appelée fleur de la Passion, est une plante originaire d’Amérique du Sud, probablement du Pérou ou du Brésil. Elle est cultivée dans les régions à climat tropical et subtropical. Son nom vient de la structure particulière de ses fleurs blanc-violet, qui présentent des appendices filiformes rappelant la couronne d’épines du Christ : les cinq étamines seraient les cicatrices, et les trois stigmates, les clous de la croix.

Présente dans les jardins des souverains aztèques, elle fut introduite en Europe par des missionnaires espagnols au XVIIe siècle. Par la suite, des chercheurs américains ont démontré les propriétés tranquillisantes et sédatives de la plante.
La passiflore est un arbuste grimpant, qui se fixe à son support à l’aide de vrilles. Elle peut atteindre plusieurs mètres de haut. On utilise ses parties aériennes séchées, fragmentées ou coupées, pouvant renfermer des fleurs et/ou des fruits.

Utilisée depuis la fin du XIXe siècle comme calmant – principalement en cas de neurasthénie, dans les troubles neurovégétatifs et ceux du sommeil, contre l’anxiété, l’agitation et la nervosité -, la passiflore est aujourd’hui importée des États-Unis et de l’Inde. Elle est consommée souvent sous forme de suppléments. Voici des conseils concernant la prise de suppléments à base de passiflore.

Le rôle de la passiflore dans l’organisme

La passiflore agit sur les cellules nerveuses cérébrales, selon des mécanismes qui n’ont pas encore tous été élucidés. Parmi ses composants, on a pu isoler des principes actifs (des flavonoïdes, des indoles, des dérivés de la coumarine et de petites quantités d’huiles essentielles) qui pourraient être à l’origine de ses effets bénéfiques. L’un de ses composés flavonoïques, la chrysine, agit sur des récepteurs cérébraux spécifiques de la même façon que les benzodiazépines. Cependant, les études ont montré que si cette substance possède bien une action anxiolytique, elle n’induit ni la somnolence ni le relâchement musculaire que provoquent les benzodiazépines.

Action préventive
Il est souhaitable d’utiliser la passiflore dès les premières manifestations de dérèglement neurovégétatif ou neuro-psychique, à titre préventif. Il faut en effet toujours garder présent à l’esprit que les traitements phytothérapiques, qui régulent le fonctionnement général de l’organisme, agissent de façon plus douce et plus lente que les produits médicamenteux de synthèse, qui n’ont qu’un effet très ponctuel sur des récepteurs moléculaires précis et sont fortement dosés pour obtenir des résultats rapides.

Les principaux effets bénéfiques de la passiflore

Selon les Cahiers de l’Agence du médicament (1998), la passiflore est traditionnellement utilisée par voie orale dans les troubles de l’éréthisme cardiaque de l’adulte (palpitations sur un cœur sain), et dans le traitement symptomatique des états neurotoniques des adultes et des enfants, notamment en cas de problèmes mineurs et de troubles du sommeil. Elle a une action sédative sans effet secondaire dépressif.

Cliniquement, la prise de passiflore permet d’observer une diminution rapide de la nervosité, un apaisement de l’anxiété, de l’angoisse et du stress, avec diminution et disparition en 2 à 3 semaines des troubles fonctionnels associés (boule au niveau de la gorge, sensation d’oppression, difficultés respiratoires, malaises avec tendance à l’évanouissement). Les petits troubles du sommeil s’amendent. L’endormissement devient plus facile et le sommeil redevient réparateur.

Le traitement du terrain des insomnies chroniques requiert un temps plus long, de quelques semaines à quelques mois. À noter, enfin, que la passiflore est capable d’aider à se sevrer de somnifères des sujets en état d’accoutumance depuis des mois, voire des années. Commencez à prendre la plante sans arrêter le somnifère pendant quelques jours ou quelques semaines, selon le degré de dépendance. Les quantités de celui-ci seront ensuite très progressivement diminuées pour être totalement remplacées par la plante.

La passiflore contre la nervosité

La passiflore lutte contre les troubles nerveux de la ménopause et contribue à apaiser l’irritabilité. Dans les pays tropicaux et subtropicaux où elle est cultivée, la passiflore est également prescrite comme calmant contre la spasmophilie. Il faut enfin noter que les enfants réagissent particulièrement bien à cette plante, qui peut être prescrite sans risque d’accoutumance, notamment pour calmer les angoisses scolaires ou préparer aux périodes d’examen chez les enfants anxieux et perfectionnistes.

En résumé, la passiflore:

  • Diminue l’instabilité nerveuse.
  • Apaise l’angoisse et le stress ; calme l’anxiété.
  • Régule les petits troubles du sommeil.
  • Traite le terrain des insomnies chroniques.
  • Atténue les troubles nerveux de la ménopause.
  • Régule les manifestations d’anxiété en période scolaire et avant les examens.

Formes possibles de suppléments disponibles de passiflore :

  • Comprimés
  • Gélules
  • Plante séchée
  • Solution buvable
  • Teinture-mère

Comment prendre des suppléments de passiflore

Doses recommandées :
La prise quotidienne est de 1 ou 2 comprimés de 450 mg 3 fois par jour, ou 1 à 3 tasses d’infusion par jour.

Conseils d’utilisation :
La passiflore se prend par voie orale, et la durée d’utilisation peut aller de 1 semaine à quelques mois.

Effets secondaires possibles
Des doses exagérément élevées peuvent entraîner des maux de tête ou des diarrhées. La passiflore est souvent associée à d’autres substances dans des produits sédatifs. Vous devez donc la rechercher dans la liste des ingrédients. Vous la trouverez souvent associée à la valériane, à l’aubépine, au gattilier ou à l’eschscholtzia.

Attention :
Nervosité, troubles du comportement et insomnies peuvent nécessiter une consultation médicale pour un diagnostic précis avant d’entreprendre toute forme d’automédication. Par ailleurs, si vous suivez un traitement médical, consultez votre médecin avant de prendre des suppléments.

D’autres faits intéressants

Les chercheurs d’un laboratoire français d’ethnobotanique et de pharmacologie ont étudié récemment sur des animaux les effets d’un extrait de passiflore. Ils ont pu confirmer ses effets sédatifs et anxiolytiques, ainsi que sa capacité à favoriser le sommeil.

Des études en double aveugle, avec un mélange Passiflora-Crataegus, réalisées sur une cohorte de personnes âgées, ont montré une amélioration de leur vitalité.

Vous aimerez aussi :
5 tisanes pour une bonne nuit
Guérir l’asthme avec 10 remèdes naturels
50 trucs anti-stress pour mieux dormir 

Popular Videos