Mettez un point final à votre insomnie

Une spécialiste du sommeil partage trois trucs auxquels elle a recours pour prévenir l’insomnie.

Mettez un point final à votre insomnie

Le sommeil est essentiel à la santé, et pourtant cela ne va pas de soi, même pour une spécialiste du sommeil. «Oui, je fais aussi de l’insomnie», admet la docteure Rachel Morehouse, directrice médicale du Atlantic Health Sciences Sleep Centre de Saint John (N.-B). «Cela ne m’arrive que trois ou quatre fois par année, lorsque quelque chose me perturbe grandement. À ces moments-là, je me lève et je fais quelque chose d’ennuyeux jusqu’à ce que j’éprouve à nouveau le besoin de dormir.» Elle avoue aussi prendre jusqu’à 10 tasses de café par jour.

Vous pouvez donc être certaine que Rachel Morehouse sait de quoi elle parle, tant sur le plan personnel que professionnel, quand elle partage ses trucs pour dormir.

1. «Je laisse de côté le bœuf haché et prends les pâtes.»

«Les aliments glucidiques sont généralement plus soporifiques que les protéinés, qui vous gardent plutôt éveillé», rapporte-t-elle. Ce n’est toutefois pas une raison pour en abuser, surtout avant d’aller au lit. «Les repas copieux avant le coucher peuvent causer des brûlures d’estomac et le reflux gastro-œsophagien, ne sont pas bien métabolisés et entraînent habituellement un gain de poids. J’évite autant que possible de manger avant de me coucher.»

2. «Je me repose avant de prendre l’avion.»

Si vous devez voler de nuit, évitez de vous épuiser avant de partir, conseille notre experte. Bien souvent, la fatigue que les gens attribuent au décalage horaire résulte plutôt de l’énergie qu’ils ont dû consacrer à terminer leurs diverses tâches et à faire leurs bagages à la dernière minute, si bien qu’ils arrivent épuisés à leur lieu de destination. Même quand on dort un peu dans l’avion, on n’arrive pas à récupérer le sommeil perdu. Par ailleurs, adaptez-vous aux horaires de votre lieu de destination. «Mangez, dormez et travaillez aux mêmes heures que ceux qui vivent sous ce fuseau horaire», conseille Rachel Morehouse. Vous pouvez également synchroniser votre horloge biologique en faisant de l’exercice et en vous exposant à la lumière du jour.

3. «Je ferme les portes du placard de ma chambre avant de me coucher.»

«Si j’oublie, je dois me lever pour le faire», explique Rachel Morehouse. Ce qu’elle veut souligner par là, c’est que vous devriez respecter les bizarreries liées à votre sommeil. Que vous ayez besoin de mettre un peu d’essence de lavande sur votre oreiller, d’écouter les psalmodies de moines sur un CD ou d’orienter la tête de votre lit vers le nord, ne vous en privez pas. Il n’y a rien de plus frustrant que d’être incapable de dormir parce que la chambre n’est pas assez sombre, qu’il y a trop de bruit autour ou que l’oreiller n’est pas assez ferme. Prenez les choses en mains : achetez-vous un masque de repos ou des bouche-oreilles, bref, faites ce qu’il faut pour vous donner des conditions de sommeil idéales. En ce qui concerne Rachel Morehouse, elle confie aimer les duvets ultra-gonflés et un «petit coussin placé soit sous mon épaule ou à serrer dans mes bras si je me tourne sur le côté».

Popular Videos