Faire face à l’anxiété

Si l’anxiété occupe trop de place dans votre vie, il est probablement temps de mettre au point certaines stratégies vous permettant d’y faire face. En voici quelques-unes.

Faire face à l'anxiété

C’est un fait que nous traversons une époque anxiogène. Qu’on s’inquiète des résultats scolaires de son enfant, de l’état global de l’environnement, de sa sécurité d’emploi dans un contexte d’incertitude économique, nous avons tous de multiples raisons de nous préoccuper du futur. Bien que l’anxiété soit une réaction plutôt normale au stress, si elle occupe trop de place dans votre vie, il est probablement temps que vous mettiez au point des stratégies vous permettant d’y faire face.

La méditation

Comme l’anxiété a souvent à voir avec les inquiétudes que l’on entretient au sujet du  futur, une des meilleures manières d’y faire face consiste à se concentrer sur le présent. Il suffit de quelques minutes de méditation dans le calme pour réussir à chasser vos inquiétudes et à les considérer avec un certain recul. «Mental et respiration sont liés, explique Michael Munro, professeur de yoga et de méditation, et co-propriétaire d’un studio à Halifax. En interrompant vos activités pour concentrer votre attention sur votre respiration, votre esprit se calmera naturellement. » Il compare le phénomène à un verre de jus riche en pulpe: si vous remuez le jus, il devient trouble, exactement comme un esprit anxieux. Mais si vous le laissez en paix, la pulpe se dépose et le liquide devient beaucoup plus clair.

Contre l’anxiété qui revient de façon récurrente, la pratique régulière de la méditation est souveraine. Prenez quelques minutes par jour, à un moment où vous ne risquez pas d’être dérangé, pour vous asseoir confortablement et concentrer votre attention sur votre respiration. Ce simple exercice a généralement pour effet de ralentir votre rythme cardiaque et de vous sortir du mode panique. Si vous n’avez pas le temps de vous asseoir pour méditer, faites l’effort conscient de porter attention à ce que vous êtes en train de faire au lieu de laisser votre esprit se perdre dans les méandres d’un futur incertain. Par exemple, en prenant une marche, concentrez-vous sur l’impression que laisse la surface du trottoir sur la plante de vos pieds. Quand vous faites la vaisselle, prenez conscience de la sensation de l’eau sur vos mains et de l’odeur du savon, plutôt que passer en revue la liste des tâches qu’il vous reste à faire. Cela vous aidera à maîtriser votre esprit et à calmer les inquiétudes qui l’agitent.

La maîtrise de ses pensées

Pour combattre l’anxiété, il est important d’apprendre à maîtriser ses pensées et son monologue intérieur. «L’anxiété résulte habituellement de pensées que nous entretenons sur une situation ou de perceptions que nous en avons », de dire la psychologue Chimène Jewer. Pour apprendre à mettre un frein à ses pensées négatives, elle recommande la thérapie cognitivo-comportementale (TCC). «Les craintes que l’on nourrit à propos d’une chose ou d’une autre sont souvent irrationnelles et démesurées, explique-t-elle; les centres supérieurs du cerveau envoient alors aux centres inférieurs un signal de panique, provoquant une réaction d’attaque ou de fuite.» L’approche cognitivo-comportementale permet à la personne d’aborder ses pensées de façon plus objective afin qu’elles cessent de la dominer. Elle favorise également une exposition graduelle à ce qui cause l’anxiété. «Et cela, souligne-t-elle, amène à se rendre compte qu’on n’a généralement aucune raison d’avoir peur. » 

La psychologue recommande en outre d’apprendre les techniques de relaxation, y compris la relaxation musculaire progressive, qui consiste à tendre et à relâcher différents groupes de muscles en séquence. «On prend alors conscience de comment on se sent lorsque son corps est tendu et, à l’inverse, lorsqu’il est détendu», explique-t-elle.

La pratique du yoga

Quant à Michael Munro, il souligne l’importance de reprendre contact avec son corps quand on se sent anxieux ou perturbé. A cet effet, il recommande la pratique du yoga, qui favorise la fusion du corps et de l’esprit. «L’exercice stabilise les hormones», explique celui qui enseigne le yoga depuis plus de 10 ans. Bien que toutes les formes d’exercice puissent aider les personnes qui souffrent d’anxiété, l’approche contemplative et peu orientée sur les résultats du yoga est particulièrement efficace pour calmer un esprit inquiet. «Beaucoup de personnes souffrant d’anxiété nous ont dit que cela les avait aidées à renverser la situation», souligne-t-il.

La gestion du stress

Enfin, pour combattre l’anxiété, il faut s’attaquer au stress. Il est essentiel que vous preniez un peu de temps chaque jour pour vous occuper uniquement de vous, que ce soit pour danser quelques minutes dans votre salon, désherber votre jardin ou vous laisser tremper dans un bain mousseux, bref, n’importe quoi qui détournera votre esprit des inquiétudes. Vous en retrouverez la maîtrise en un rien de temps !

Vidéos les plus populaires