Constipation : suppléments alimentaires et vitamines pour la prévenir

La constipation peut être soulagée avec des suppléments alimentaires et des vitamines qui vous aideront à retrouver votre confort et vous sentir mieux.

La constipation peut être soulagée avec des vitamines et suppléments

Soulager la constipation grâce à des suppléments naturels

La constipation peut être évitée par la pratique régulière d’un exercice physique et une alimentation riche en fibres et en liquides qui contribuent à réguler le transit intestinal. Si l’organisme a besoin d’un petit coup de pouce, les suppléments constituent des remèdes naturels efficaces et sans danger.

La fréquence des selles varie beaucoup d’une personne à l’autre, mais la plupart des médecins considèrent qu’un individu est constipé lorsqu’il a moins de trois selles, de consistance dure, par semaine.

Les symptômes manifestés lors d’une constipation :

  • Transit intestinal trop lent.
  • Selles dures, sèches.
  • Évacuation difficile ou douloureuse.
  • Ballonnements de l’abdomen.

Si vous êtes confronté à de la constipation, le fait de changer votre alimentation pourra résorber la situation. Il existe des suppléments alimentaires et des vitamines, entre autres, qui vous aideront à vaincre ce malaise. Découvrez lesquels dans les pages qui suivent.

Les bienfaits des suppléments nutritionnels pour prévenir la constipation

Tout changement brutal dans le fonctionnement du transit intestinal peut être le signe d’un problème plus grave, tel qu’un cancer ou une occlusion intestinale, et requiert donc un avis médical. En cas de constipation ponctuelle, plusieurs suppléments nutritionnels peuvent se révéler utiles. Ils agissent généralement en 1 ou 2 jours. À l’exception de l’écorce de cascara sagrada, les différents compléments indiqués ci-après peuvent être pris sur une longue période. Le psyllium et le fucus fournissent des fibres qui donnent des selles plus volumineuses et plus souples, donc plus faciles à évacuer ; on peut en prendre tous les jours.

Absorbez-les avec beaucoup d’eau pour faciliter le transit intestinal. Vous pouvez aussi prendre du son de céréale et essayer le jus de pruneaux ou les pruneaux entiers, très riches en fibres, que vous associerez au besoin à d’autres suppléments.

Les suppléments recommandés pour éviter la constipation

Psyllium
Dose : de 1 à 3 c. à soupe de poudre par jour, diluées dans de l’eau ou du jus de fruits.
À savoir : vous pouvez le remplacer par 2 c. à thé de graines de fenugrec moulues ; dans les deux cas, buvez au moins 8 verres d’eau par jour.

Pruneaux
Dose : 1/2 verre de jus de pruneaux ou 3 à 4 pruneaux chaque matin.
À savoir : vous pouvez en consommer tous les jours.

Racine de pissenlit
Dose : 1 tasse d’infusion 3 fois par jour.
À savoir : utilisez 1 c. à thé de racine en poudre par tasse.

Magnésium
Dose : 400 mg par jour.
Attention : s’abstenir en cas de maladie rénale.

Acidophilus
Dose : 1 ou 2 yaourts aux ferments actifs par jour.
À savoir : de préférence sans sucre.

Cascara sagrada
Dose : 100 mg d’extrait d’écorce au coucher.
À savoir : extrait dosé à 25 % de dérivés d’hydroxyanthracènes.
Attention : contre-indiqué pendant la grossesse et l’allaitement.

Des tisanes à boire lorsque vous êtes constipé(e)

L’infusion de racine de pissenlit stimule le foie et permet de le décongestionner en renforçant son action légèrement laxative. L’infusion de patience crépue est également conseillée pour son action douce sur l’intestin.

De plus, le magnésium est utile en cas de spasmes musculaires. Enfin, en transformant la composition de la flore intestinale, les yogourts à base d’acidophilus améliorent le transit.

Si une combinaison de ces remèdes n’apporte aucun soulagement après 1 ou 2 jours, essayez, en dernier ressort, l’écorce de cascara sagrada. Cette plante est un laxatif puissant qui stimule la contraction intestinale et ne doit pas être utilisée pendant plus de 1 ou 2 semaines d’affilée.

À titre préventif, le son de blé aussi est une excellente source de fibres insolubles qui constituent un ballast efficace. Consommez-le quotidiennement sous forme de céréales enrichies au son ou de pain complet.

Quelles sont les causes de la constipation ?

Dans la plupart des cas, la constipation résulte d’une carence en fibres alimentaires et en liquides. Elle est souvent aussi due à un dysfonctionnement hépatique : les sels biliaires produits par le foie sont en effet des laxatifs naturels essentiels au bon fonctionnement du système digestif.

Parmi les autres facteurs, on citera l’absence d’exercice physique ou une période d’inactivité prolongée, une grave dépression et certains dérèglements physiologiques comme l’hypercalcémie, le diabète, l’hypothyroïdie, ou encore le cancer du côlon, les colopathies fonctionnelles et les spasmes musculaires.

L’abus de laxatifs ou de certains antiacides peut détériorer l’intestin, tandis que certains médicaments (dont les hypotenseurs, les antidépresseurs et les analgésiques morphiniques) favorisent la constipation.

Consulter un médecin si suite à une constipation

Demeurez attentif aux situations suivantes et consultez un médecin au besoin :

  • Si vous remarquez un changement soudain dans la fréquence de vos selles.
  • Si la constipation persiste 2 semaines malgré des mesures curatives, ou si une constipation tenace s’accompagne d’une perte de poids inexplicable.
  • Si la constipation provoque fièvre et douleurs abdominales.
  • Si les douleurs spasmodiques sont très fortes ou perturbent vos activités quotidiennes.
  • Si vous constatez la présence de sang dans vos selles.
  • Si la constipation se transforme en diarrhée ou si vous vous mettez à vomir.
  • Si vous avez récemment commencé un traitement dont la constipation peut être un effet secondaire.

Attention, si vous suivez un traitement médical, consultez votre médecin avant de prendre des suppléments

D’autres informations intéressantes au sujet de la constipation

Que faire d’autre ?

  • Mangez des aliments riches en fibres : fruits et légumes crus, légumes secs et céréales complètes. Les pommes (crues ou cuites) sont particulièrement indiquées, car elles contiennent des pectines, qui agissent en douceur sur les intestins.
  • Buvez au minimum 8 verres d’eau ou de jus de fruits par jour.
  • Faites régulièrement de l’exercice et, dans la mesure du possible, allez aux toilettes dès que l’envie se présente.En cas de constipation, il est essentiel de boire beaucoup, mais pas n’importe quoi.
  • Ainsi, l’alcool et les boissons contenant de la caféine entraînent des pertes hydriques qui aggravent la constipation.

Quoi de neuf?

  • Selon une étude américaine effectuée à l’université du Nebraska, il est maintenant reconnu que le psyllium accélère de façon remarquable le transit intestinal des sujets souffrant de constipation.
  • De récentes recherches menées à Seattle (États-Unis) ont montré que l’incidence du cancer du côlon était beaucoup plus élevée chez les personnes souffrant souvent de constipation.
  • Selon les chercheurs, le séjour prolongé des selles dans le tube digestif expose davantage l’intestin aux substances potentiellement cancérigènes contenues dans les fèces. Les résultats de l’étude confirment l’intérêt pour les personnes constipées de prendre tous les jours du psyllium ou d’autres suppléments nutritionnels.

Vous aimerez aussi :

7 bonnes raisons de boire davantage d’eau chaque jour 

Que boire pour un teint resplendissant

6 trucs pour améliorer votre digestion 

Vidéos les plus populaires