Share on Facebook

14 secrets des pays au plus faible taux de crises cardiaques

Le Japon, la Corée et la France sont parmi les pays ayant les taux de crises cardiaques les plus bas au monde. Découvrez leurs habitudes en matière de santé cardiaque afin d’ajouter quelques années à votre compteur.

1 / 15
Quel est le taux de crises cardiaques au Canada?5 second Studio/Shutterstock

Quel est le taux de crises cardiaques au Canada?

Les maladies cardiaques sont la deuxième cause de décès au Canada. Toutes les heures, c’est 12 Canadiens âgés de 20 ans et plus qui en meurent, nous apprend Santé Canada.

Ces taux suggèrent qu’il est possible de réduire le risque de maladie cardiaque, tant au Canada que dans d’autres parties du monde où les taux de crise cardiaque sont plus élevés. Voici ce que vous pouvez apprendre à faire différemment pour réduire votre propre risque, en découvrant les habitudes des pays où le taux de crises cardiaques est plus faible.

Assurez-vous de savoir reconnaître les signes que vous risquez de faire une crise cardiaque.

2 / 15
Manger de plus petites portions réduit le risque de crises cardiaques.WONG YU LIANG/SHUTTERSTOCK

Ils mangent de plus petites portions


Les excès alimentaires sont moins problématiques parmi les Japonais, en partie grâce à la nature de leur journée de travail. Devoir se lever tôt pour se rendre au travail et rentrer tard signifie que les repas sont pris sur le pouce et en plus petites portions.

Le contrôle des portions est également ancré dans la culture, selon Theodore Takata, cardiologue-électrophysiologue au Texas Health Fort Worth. «Après un très bon repas, les Japonais utilisent l’expression “Hara Hachi Bu”, qui signifie simplement «80%», comme dans plein à 80%. À 100%, on se dit mal à l’aise et bourré.» Suivez ces trucs pour réduire vos portions alimentaires.

3 / 15
Consommer des aliments fermentés réduit le risque de crises cardiaques.YEO JUNG KIM/SHUTTERSTOCK

Ils mangent des aliments fermentés


Aucun repas coréen n’est complet sans un plat de kimchi – parfois deux. La consommation d’aliments fermentés a été largement saluée par les experts en nutrition. Selon l’Ornish Lifestyle Medicine, «les aliments fermentés réduisent l’inflammation, améliorent l’immunité, la digestion et la santé intestinale, favorisent la perte de poids en renforçant le métabolisme, améliorent la santé mentale et réduisent même le risque de maladie cardiaque.»

Renseignez-vous sur les choses que les cardiologues font pour protéger leur cœur.

4 / 15
Boire du thé vert à la place du café réduit le risque de crises cardiaques.RAFAL GAWEDA/SHUTTERSTOCK

Ils préfèrent le thé vert au café


Le thé vert est chargé d’antioxydants, ce qui, selon les recherches, ferait baisser la tension artérielle et le cholestérol. Si la plupart des Nord-Américains se tournent instinctivement vers la machine à café, les Japonais, eux, optent plus souvent pour le thé.

«Les Japonais consomment de grandes quantités de thé, en particulier du thé vert, souligne Claire Koga, médecin de famille et membre du conseil d’administration de Keiro, un groupe de santé à but non lucratif. Plusieurs études ont montré que les antioxydants, en particulier les flavonoïdes présents dans le thé vert et le thé noir, protègent le cœur en partie en améliorant la fonction endothéliale, ce qui peut réduire le risque d’obstruction des artères.» Oui, mais le thé vert est-il vraiment bon pour la santé?

5 / 15
Manger beaucoup de poisson réduit le risque de crises cardiaques.PLATERESCA/SHUTTERSTOCK

Ils mangent beaucoup de poisson


Ce n’est un secret pour personne: le poisson est bon pour la santé. Mais en consommer autant que les Japonais (entre autres) peut contribuer à augmenter votre espérance de vie. Le secret ne réside pas dans les protéines et la vitamine D du poisson (bonus ajoutés), mais dans les acides gras oméga-3.

«L’explication numéro un d’une bonne santé cardiaque est la consommation accrue de poissons riches en acides gras oméga-3 tels que l’EPA et le DHA. Cela peut être mesuré lorsqu’on étudie le ratio AA/EPA (c’est-à-dire entre l’acide arachidonique et l’acide eicosapentanoïque) dans le sang. Il est sept fois plus faible que celui des Américains», observe Barry Sears, auteur de la série de livres Zone Diet et président de l’Inflammation Research Foundation.

Le poisson fait aussi partie des 30 meilleurs aliments anticancer au monde.

6 / 15
Ne pas rester trop assis réduit le risque de crises cardiaques.ALEONA/SHUTTERSTOCK

Ils ne passent pas trop de temps assis


La télévision est moins présente dans la culture française et japonaise, ce qui peut expliquer leur taux de mortalité plus faible par rapport aux Nord-Américains. Les statistiques semblent confirmer cette hypothèse.

Lors d’une étude sur la condition physique au Canada, on a observé que le taux de mortalité de ceux qui restaient debout la plupart de la journée était inférieur de 33% à celui de ceux qui restaient assis. Selon le Dr Takata, «en utilisant comme unité de mesure le temps passé devant la télévision durant la semaine plutôt que le temps resté assis (les gens se rappellent plus facilement combien de temps ils ont regardé la télévision en une semaine que combien de temps ils sont restés assis), une étude a démontré que chaque heure de télévision regardée après l’âge de 25 ans réduisait l’espérance de vie du téléspectateur de 21,8 minutes».

7 / 15
Boire de l’alcool avec modération réduit le risque de crises cardiaques.POPTIKA/SHUTTERSTOCK

Ils boivent de l’alcool avec modération


Les personnes qui veulent prolonger leur espérance de vie devraient éviter de boire trop d’alcool. Dans son livre, The Blue Zones Solution, Dan Buettner traite des saines habitudes de vie de différentes populations dans le monde dont la longévité est exceptionnelle. Ces personnes consomment de l’alcool avec modération. «Les buveurs modérés vivent plus longtemps que les non-buveurs, écrit-il. L’astuce consiste à boire un à deux verres par jour avec des amis et/ou avec de la nourriture. Et, non, ne rien boire de toute la semaine ne vous autorise pas à avaler 14 verres le samedi».

Un examen systématique des recherches publiées dans BMJ montre également qu’une consommation légère à modérée d’alcool est associée à une réduction des risques de maladies cardiovasculaires.

N’hésitez pas à tester ces trucs pour boire moins d’alcool et au passage, couper les calories.

8 / 15
Le vin rouge réduit-il le risque de crises cardiaques?ANDREAS BERHEIDE/SHUTTERSTOCK

Ils préfèrent le vin rouge


Si vous vous promenez dans Paris, vous verrez beaucoup de gens attablés dans des bistrots en train de siroter un verre de vin. Cela n’empêche pas les Français d’être en meilleure santé que les citoyens d’autres pays où les maladies cardiaques sont plus fréquentes. Cet étrange phénomène, appelé «paradoxe français», a longtemps déconcerté les chercheurs. La raison exacte du taux plus faible de troubles cardiaques dans ce pays n’est pas claire, mais les chercheurs pensent que leur consommation de vin rouge pourrait contribuer en partie à une alimentation saine pour le cœur.

Selon une étude publiée en 2017 dans Circulation – le journal de l’Association américaine de cardiologie – des études établissent un lien entre la consommation de vin et un risque plus faible de mourir d’une maladie cardiaque. (Bien que les auteurs de l’étude aient noté quelques divergences quant au type d’alcool qui était meilleur que d’autres en termes de protection cardiovasculaire). Savez-vous ce qui arrive lorsque vous buvez un verre de vin tous les soirs?

9 / 15
Marcher souvent réduit le risque de crises cardiaques.IM FRIDAY/SHUTTERSTOCK

Ils marchent tout le temps


Les personnes qui vivent le plus longtemps dans le monde ne passent pas leur vie à lever des poids, à courir des marathons ou à fréquenter les gymnases. Ils vivent plutôt dans des environnements qui encouragent et soutiennent l’activité. En France, au Japon et en Corée, la conduite automobile (surtout dans les grandes villes) est moins courante. Les gens se déplacent plus souvent à pied, à vélo ou en transports en commun.

«Se déplacer en marchant ou en pédalant signifie rester actif tout au long de la journée, note le Dr Takata. Contrairement aux Nord-Américains qui prennent souvent leur voiture, la plupart des déplacements dans ces pays exigent de marcher plusieurs pâtés de maisons. Les gens marchent jusqu’à la station de métro ou la gare, marchent durant les transferts, et marchent encore une fois arrivés à destination.»

Voici 14 façons faciles de marcher plus de 10 000 pas par jour!

10 / 15
Manger moins de viande rouge réduit le risque de crises cardiaques.PLATERESCA/SHUTTERSTOCK

Ils mangent moins de viande rouge


Le bacon et les hamburgers sont très «nord-américains». Mais le simple fait de réduire votre consommation de viande rouge et de viande salée peut réduire votre risque de maladie cardiaque.

Selon le Dr Koga, les Japonais ont tendance à manger moins de viande que les habitants des pays occidentaux. Ils vont chercher leurs protéines dans les viandes maigres ou dans les végétaux, ce qui contribue à réduire le taux de cholestérol et le risque de maladie coronarienne.

11 / 15
Surveiller son poids réduit le risque de crises cardiaques.STOCK ASSO/SHUTTERSTOCK

Ils surveillent leur poids


Selon les données de l’OCDE, la Corée du Sud et le Japon ont les taux d’obésité les plus bas du monde – seulement environ 4% de la population adulte y est obèse. Comme le souligne l’Association américaine de Cardiologie, les personnes en surpoids ont 32% plus de risques de développer des maladies cardiovasculaires au cours de leur vie que les personnes ayant un poids normal.

Si vous voulez vous inspirer de ces cultures, prenez le temps de savourer votre repas. Des études ont montré que manger vite peut conduire à manger plus, ce qui entraîne un taux d’obésité plus élevé.

Ne commettez pas ces erreurs courantes que font les gens qui veulent perdre du poids.

12 / 15
Évacuer le stress réduit le risque de crises cardiaques.FIZKES/SHUTTERSTOCK

Ils prennent le temps d’évacuer le stress


Le zen occupe une place centrale dans la philosophie coréenne et japonaise, qui encourage la réduction du stress par la méditation. Selon Dan Buettner, «le stress entraîne une inflammation chronique qui est associée à toutes les grandes maladies liées à l’âge. Ce que les gens qui vivent le plus longtemps dans le monde ont et que nous n’avons pas, ce sont des mécanismes pour se débarrasser de ce stress. Les habitants d’Okinawa prennent chaque jour quelques instants pour se souvenir de leurs ancêtres, les adventistes prient, les Icariens font la sieste.

13 / 15
Fumer moins réduit le risque de crises cardiaques.SRDJAN RANDJELOVIC/SHUTTERSTOCK

Ils fument moins


Nous avons tous des modes de vie différents, mais un mauvais cœur peut être un signe que vous fumez trop. De nombreuses personnes considèrent la baisse constante du taux de tabagisme au Japon comme un facteur contribuant à l’augmentation de leur espérance de vie.

Selon le Dr Koga, «le taux de tabagisme, en particulier chez les hommes, a considérablement diminué au Japon depuis les années 1960, où la grande majorité des hommes fumaient. Cesser de fumer diminue considérablement le risque de maladie cardiaque.»

Essayez ces techniques fiables pour arrêter de vapoter.

14 / 15
Recevoir beaucoup de soins préventifs réduit le risque de crises cardiaques.CREATE JOBS 51/SHUTTERSTOCK

Ils reçoivent beaucoup de soins préventifs


Les visites chez le médecin sont toujours essentielles pour prévenir de futurs problèmes cardiaques, explique le Dr Koga. «Les soins préventifs sont fréquents au Japon, et les prestataires de soins de santé japonais sont plus susceptibles de détecter les problèmes à un stade précoce. Ils peuvent alors être traités et/ou gérés plus facilement.

Les examens physiques complets annuels sont également assez courants. Le gouvernement et les employeurs encouragent souvent leurs employés à adopter des comportements plus sains sur la base des résultats de ces examens annuels.»

15 / 15
Avoir d’excellentes relations sociales réduit le risque de crises cardiaques.JACOB LUND/SHUTTERSTOCK

Ils entretiennent d’excellentes relations sociales


Vous voulez vivre plus longtemps? Ce conseil est peut-être le plus facile à suivre: gardez vos amis. «Les personnes qui vivent le plus longtemps dans le monde ont choisi – ou sont nées dans – des cercles sociaux qui soutiennent des comportements sains, rapporte Dan Buettner. Les habitants d’Okinawa ont créé des “moais” – des groupes de cinq amis qui s’engagent les uns envers les autres pour la vie. Les recherches menées dans le cadre des Framingham Studies montrent que le tabagisme, l’obésité, le bonheur et même la solitude sont contagieux. Les réseaux sociaux des personnes qui vivent longtemps favorisent par conséquent leurs comportements en matière de santé.»

Faites le test pour découvrir quel âge a votre cœur!

Contenu original Reader's Digest