Share on Facebook

7 signes que vous risquez de faire une crise cardiaque

Votre humeur et vos habitudes de sommeil pourraient vous rendre plus vulnérable. Voici les 7 signes que vous risquez de faire une crise cardiaque.

1 / 7
La colère augmente le risque de faire une crise cardiaque.istock/peopleimages

Vous fâcher pour un rien pourrait accroître le risque de crise cardiaque

La colère pourrait rendre plus susceptible d’avoir une crise cardiaque. Des chercheurs de l’Université d’Australie ont sondé 313 participants qui avaient fait une crise cardiaque. Ces participants ont été questionnés quant à leur niveau de colère avant que ne survienne leur malaise cardiaque. Les chercheurs ont découvert que les patients étaient 8,5 fois plus à risque de faire une crise de cœur dans les deux heures suivant un épisode colérique intense, défini comme « très en colère, le corps tendu, les poings ou les dents serrés ». Ainsi, plus vous avez tendance à vous fâcher, plus grandes sont vos chances que votre santé en soit affectée ou que vous subissiez une crise cardiaque.

Voici quelques conseils en matière de prévention pour calmer votre colère.

2 / 7
Passer trop de temps devant un écran augmente le risque de faire une crise cardiaque.istock/vgajic

Passer la majorité de votre temps devant un écran accroît le risque de crise cardiaque

Oui, cela inclut aussi le temps que vous passez face à votre ordinateur. Une étude menée à l’Université du London College rapporte que les personnes regardant la télévision ou travaillant sur un ordinateur pendant plus de quatre heures par jour ont plus de risques de faire une crise cardiaque. En outre, de longues périodes en position assise épuisent le corps de ses réserves de lipoprotéine lipase, un enzyme qui aide à réduire le gras corporel et prévenant l’obstruction des artères. Si vous passez la plus grande partie de votre journée figée derrière un écran, essayez de prendre une marche aux 20 minutes ou tentez de travailler debout.

Restez en santé en adoptant ces 5 mesures pour aider votre coeur.

3 / 7
Dormir moins de six heures accroît le risque de faire une crise cardiaque.istock/klebercordeiro

Si vous dormez moins de six heures par nuit, vous êtes plus à risque de faire une crise cardiaque

Plusieurs adultes ont de la difficulté à dormir les sept à neuf heures recommandées par nuit. Or, dans le cadre d’une récente étude, les hommes qui dormaient moins de six heures avaient cinq fois plus de chances de succomber à une crise cardiaque que des hommes qui dormaient entre sept et huit heures par nuit. Une autre étude de l’École Médicale de Jichi au Japon a observé que ces risques s’appliquaient également auprès des femmes japonaises dormant moins de six heures.

Savez-vous que plus court est votre sommeil, plus courte est votre vie?

4 / 7
Le smog accroît le risque de faire une crise cardiaque.istock/trekandshoot

Vous vivez dans un environnement pollué

Le smog est aussi mauvais pour votre cœur que pour vos poumons. Des chercheurs ont analysé des échantillons d’air pris à toutes les heures dans le sud de Boston afin de déterminer si l’exposition au smog affectait les patients ayant eu des crises cardiaques. Ces derniers ont découvert que l’exposition à des concentrations élevées de pollution atmosphérique augmentait les probabilités d’avoir une crise cardiaque de 48 %. Les risques étaient de 69% plus grands lorsque les personnes étaient exposées à des taux élevés d’air pollué pendant 24 heures consécutives.

Voici le palmarès des villes canadiennes les plus polluées.

5 / 7
Divorcer augmente le risque de faire une crise cardiaque.Dmytro Zinkevych/Shutterstock

Le divorce aurait pour effet d’accroître le risque de crise cardiaque

Le divorce brise le coeur – littéralement. Des chercheurs de l’École de Médecine de l’Université de Duke ont conduit une étude auprès de 16 000 hommes et femmes âgés entre 45 et 80 ans et qui avaient été mariés au moins une fois au cours de leur vie. Les chercheurs se sont penchés sur le statut marital et la santé cardiaque des participants. Au terme de cette étude, les femmes divorcées avaient 25 % plus de risques d’avoir une crise cardiaque que les femmes qui étaient toujours mariées. De plus, les femmes qui avaient cumulé deux divorces ou plus étaient 77 % plus susceptibles de subir une crise cardiaque. Quant aux hommes, le risque de contracter une crise cardiaque demeurait le même, peu importe s’ils étaient mariés ou divorcés. Toutefois, s’ils avaient divorcé au moins deux fois au cours de leur vie, les risques de contracter une crise cardiaque augmentaient alors de 30 %.

Renseignez-vous sur ces 13 façons d’aider un(e) ami(e) en instance de divorce.

6 / 7
Le changement d'heure précipite les crises cardiaques.istock/monkeybusinessimages

Le changement d’heure précipite les crises cardiaques

Des chercheurs de l’hôpital de Michigan ont observé que la fréquence des maladies cardiaques augmentait lors du passage de l’heure normale à l’heure avancée. Le lundi suivant l’avancement de l’heure, ces chercheurs ont observé une augmentation de 24 % de crises cardiaques. Or, le nombre total de crises cardiaques demeurait au final le même. Les chercheurs ont ainsi conclu que le changement d’heure n’était pas la source même des crises cardiaques. Le changement d’heure amenait plutôt ces crises à se produire plus tôt chez ces patients. Les chercheurs ont émis l’hypothèse selon laquelle ces crises cardiaques ont pu être précipitées par la perturbation du cycle sommeil-éveil ainsi que la hausse du stress liée au début de la semaine de travail.

Informez-vous sur le changement d’heure, est-il synonyme de mieux dormir?

7 / 7
Les températures extrêmes qui affectent le risque de crise cardiaque.istock/kieferpix

Les températures extrêmes qui affectent le risque de crise cardiaque

Des études avancent que le froid extrême et le chaud intense pourraient accroître les risques de crises cardiaques. En analysant des données sur les maladies cardiaques, des scientifiques de Worcester ont observé que l’exposition à des températures de moins de 8 degrés Celsius deux jours avant une crise cardiaque augmentait les risques de faire une crise cardiaque de près de 35 %. À l’opposé, des chercheurs britanniques ont constaté que lorsque la température dépassait les 20 degrés Celsius, chaque augmentation de 1 degré Celsius supplémentaire haussait les risques d’une crise cardiaque de 2 %, et ce, jusqu’à six heures après la hausse de température. Enfin, lors de la première journée de grande chaleur, ce risque bondit jusqu’à 6,5 % à chaque fois que la température augmente de 1 degré Celsius.

Faites attention à ces 8 signes indiquant que vous risquez un coup de chaleur.