Aider à guérir une hépatite grâce à l’alimentation

Les personnes atteintes d’une hépatite peuvent manquer d’appétit, mais une bonne alimentation peut aider à guérir et à retrouver la santé.

Hépatite: le déjeuner, le repas le mieux tolérerShutterstock/Lolostock

Deux astuces nutritionnelles pour guérir une hépatite

Une hépatite virale guérira d’elle-même,
en plusieurs semaines, avec du repos et 
une alimentation nutritive et équilibrée. Malheureusement, beaucoup de patients manquent d’appétit au moment même où il leur faudrait absorber des calories supplémentaires pour aider le foie à récupérer et à régénérer ses cellules endommagées. On a constaté que leur appétit régresse et que la nausée augmente au fur et 
à mesure que la journée s’écoule : le petit déjeuner est donc le repas qui est le mieux toléré.

  1. Manger beaucoup de protéines. En convalescence d’une hépatite, une alimentation saine, avec des protéines d’origine animale
 et végétale, est indispensable. Les meilleures sources de protéines sont : viande maigre, volaille, poisson, produits laitiers, légumineuses et céréales. Si l’on manque d’appétit, répartir plusieurs petits repas incluant des goûters (lait frappé ou boisson enrichie) au cours de la journée est une bonne solution. Les aliments frits et très gras, difficiles
 à assimiler, doivent être évités ; mais un petit 
peu de corps gras est bon, car ils apportent des calories. En général, les lipides des produits laitiers et des œufs sont plus faciles à digérer que ceux 
des aliments frits et de la viande grasse.
  2. Éviter l’alcool. On évitera toute boisson alcoolisée pendant la phase évolutive de la maladie, car l’alcool est encore plus toxique sur des cellules hépatiques fragilisées. Après la guérison, on pourra en boire à nouveau, bien que certaines maladies du foie demandent une abstinence totale pour le reste de la vie. Il semble que les préparations médicinales à base de chardon-Marie peuvent
être utiles dans les dysfonctions hépatiques.

Formes et symptômes d’une hépatite

On a identifié jusqu’à ce jour cinq formes d’hépatite virale. L’inflammation du foie peut aussi être due à l’alcool ou à la drogue, à une réaction à un médicament, à des infections bactériennes, parasitaires ou fongiques. Certaines souches d’hépatite virale sont très contagieuses : elles peuvent se propager par de l’eau ou des coquillages contaminés (hépatite A). L’hépatite peut aussi se transmettre par transfusion sanguine, au cours de relations sexuelles ou par l’usage de seringues contaminées (hépatite B).

Outre l’ictère, les symptômes de l’hépatite incluent :

L’urine devient ambrée et les selles sont décolorées parce que la bilirubine n’est pas excrétée. Les hépatites graves peuvent entraîner la mort.

Vous aimerez aussi:

Des millions de gens ont cette maladie silencieuse, sans le savoir
13 mauvaises habitudes pour le foie
8 problèmes de santé sexuelle dont les hommes milléniaux ne parlent pas (à tort !)

Popular Videos