Probiotiques: de bonnes bactéries pour la santé

Il doit toujours régner un bon équilibre entre les différents types de bactéries dans l’intestin. Or, les probiotiques aident à garder cet équilibre santé. Nous faisons le point sur les bienfaits et vertus santé des probiotiques.

Les probiotiques sont des bonnes bactéries pour la santé.Shutterstock/Syda Productions

Des effets et vertus des probiotiques

L’étymologie du terme « probiotique » le définit par « ce qui favorise la vie ». Les probiotiques sont des organismes qui contribuent à entretenir la santé et l’équilibre de l’intestin. On les qualifie généralement de « bonnes » bactéries. Ce sont des substances qu’on ingère et qui, une fois dans l’intestin, le gardent en bonne santé et aident à combattre les maladies.

Les probiotiques sont ainsi nommés par opposition aux antibiotiques, composés qui éliminent ou détruisent les bactéries dans l’organisme et en particulier dans le tube digestif. Les probiotiques combattent les « mauvaises » bactéries en même temps qu’ils favorisent la santé des cellules qui tapissent le tractus gastro-intestinal. Parmi les différents types de probiotiques, on étudie surtout actuellement Lactobacillus acidophilus et Streptococcus thermophibus (les ferments des yogourts), Lactobacillus rhamnosus GG et les bifidobactéries.

Les probiotiques ont plusieurs modes d’action

Ils freinent le processus inflammatoire, sécrètent des composés pour régulariser la fonction cellulaire et protègent l’intestin contre le développement de bactéries nocives. Ils inhibent la croissance des bactéries pathogènes en les empêchant d’adhérer à l’intestin et en produisant des substances qui leur sont nuisibles.

Les chercheurs étudient aujourd’hui le rôle des probiotiques dans le traitement de troubles gastro-intestinaux comme la diarrhée et de maladies inflammatoires de l’intestin telles la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. Bien qu’on saisisse encore mal leur mécanisme, les probiotiques semblent pouvoir influer favorablement sur le système immunitaire.

On ingère ces bactéries salutaires en mangeant des yogourts et des laits fermentés qui renferment des cultures actives de lactobacilles ou de bifidobactéries. Il existe aussi des suppléments en comprimés et en poudre dont l’efficacité varie largement d’un produit à l’autre.

Recherches et bienfaits prometteurs des probiotiques

Les probiotiques ouvrent une voie intéressante, mais la recherche, bien que prometteuse, est encore fragmentaire. Si vous prenez des suppléments de probiotiques, certains faits devraient retenir votre attention.

  • Tous ne sont pas équivalents. Ils peuvent apporter un seul type d’organisme ou en contenir plusieurs.
  • Leurs effets sur la santé sont spécifiques à l’espèce et à la lignée. Par exemple, Lactobacillus GG serait utile pour traiter la diarrhée chez l’enfant, mais pas la maladie de Crohn. Il faut savoir quel type de probiotique on recherche.
  • Les bactéries doivent se chiffrer par milliards si l’on veut qu’elles colonisent l’intestin. Toutes ces bactéries doivent non seulement être disponibles dans le supplément, mais aussi parvenir vivantes jusqu’à l’intestin. Cela implique parfois d’utiliser des gélules gastro-résistantes.
  • Les produits laitiers fermentés et les yaourts doivent être aussi frais que possible pour être efficaces : un séjour prolongé au réfrigérateur entraîne la disparition d’une forte proportion des bactéries actives.
  • La présentation de lait fermenté en petites fioles n’augmente pas l’efficacité des probiotiques : ce qui compte, c’est la quantité apportée. Elle doit atteindre au moins 100 millions de bactéries par « dose » pour être efficace. Dans le yogourt, on trouve au moins 10 millions de bactéries lactiques par gramme, soit 1,25 milliard pour un yaourt frais.

Vous aimerez aussi:

Crème glacée et sorbets: valeur nutritionnelle, bienfaits et désavantages santé
Gaz et maux de ventre: Les 10 pires coupables insoupçonnés
Les pâtes et leur valeur nutritive: bonnes ou mauvaises pour la santé?

Vidéos les plus populaires