Supplément de chardon-Marie, un allié détox

Le chardon-Marie est une plante médicinale connue depuis l’Antiquité. Pour bénéficier de ses vertus, il est possible d’en prendre en tant que suppléments.

En supplément le chardon-Marie est un excellent allié détoxshutterstock

Un supplément pour détoxifier : le chardon-Marie

Parfois appelé chardon argenté, chardon de Notre-Dame ou artichaut sauvage, le chardon-Marie pousse dans les lieux incultes du midi de la France et est largement répandu en Europe du Sud. Cette plante robuste peut atteindre 1,50 m de haut et possède de grandes feuilles pourvues de pointes acérées, portant des taches blanches caractéristiques situées surtout le long des nervures. Ses capitules floraux pourpres donnent de petits fruits noirs, des akènes, récoltés à la fin de l’été pour être utilisés à des fins médicinales.

Le chardon-Marie est une plante médicinale connue depuis l’Antiquité. Ses effets bénéfiques, en particulier dans le traitement des affections hépatiques, sont aujourd’hui confirmés par plus de 300 études scientifiques réalisées dans le monde entier.

Pour bénéficier des ses vertus, il est possible de prendre des suppléments de chardon-Marie sous forme de comprimés enrobés, d’extrait de plante fraîche, de gélules, d’huile essentielle ou sous forme plante séchée. Découvrez ses bienfaits.

Le rôle des suppléments de chardon-Marie

  • Protège le foie contre les toxines, et notamment contre l’effet néfaste de certains médicaments et substances chimiques.
  • Soulage les dysfonctionnements hépato-biliaires.
  • Pourrait aider à prévenir les calculs biliaires.
  • Possède des propriétés antioxydantes.

Généralement présenté en gélules, l’extrait en poudre des fruits du chardon-Marie renferme une puissante substance hépatoprotectrice appelée silymarine.

Si vous suivez un traitement médical, consultez votre médecin avant de prendre des suppléments.

  • Toute affection hépatique doit être diagnostiquée et traitée par un médecin.
  • Le chardon-Marie est déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement.

Les effets bénéfiques du chardon-Marie

Cette plante doit son efficacité à un principe actif spécifique appartenant au groupe des flavonoïdes, la silymarine, qui représente 4 à 6 % des fruits mûrs. Il s’agit d’un mélange de trois substances proches qui possèdent des effets hépatoprotecteurs avérés. Ayant fait l’objet d’innombrables études, le chardon-Marie est une plante médicinale très bien connue aujourd’hui.

Le chardon-Marie a la propriété de protéger les cellules du foie (les hépatocytes) et de favoriser le processus de détoxication. On peut le considérer comme un garde-barrière régulant la quantité de toxines que le foie métabolise en permanence. Cette plante est en effet capable de prévenir la diminution du glutathion. Cette substance est indispensable aux processus de détoxication de l’organisme, et le chardon-Marie peut même augmenter sa teneur de 35 %.

Le  chardon-Marie contribue ainsi à aider l’organisme à éliminer les toxines, différentes substances médicamenteuses et les polluants chimiques de toute sorte. De plus, dans la mesure où l’abus d’alcool entraîne une diminution du taux de glutathion, le chardon-Marie contribue à protéger le foie des alcooliques et des personnes en cours de sevrage.

Supplément de chardon-Marie pour contrer les radicaux libres

C’est également un puissant antioxydant : tout aussi efficacement que les vitamines C et E, le chardon-Marie contribue à prévenir les dommages causés par l’excès de radicaux libres. Il aide les cellules du foie à se renouveler en facilitant le remplacement par des cellules saines des cellules usées ou abîmées.

Enfin, des études cliniques auprès de patients atteints d’hépatites chroniques de type B et C ont montré que des extraits de chardon-Marie pouvaient réduire la nécrose des cellules hépatiques. Il peut aussi diminuer la formation de tissu fibreux sclérosé et fait baisser le taux sanguin de transaminases, soit un marqueur des dommages hépatiques.

D’autres bienfaits du chardon-Marie en supplément

Le chardon-Marie permettrait de protéger le foie contre les effets secondaires de certains médicaments, dits hépatotoxiques. Cette plante a également une action anti-inflammatoire et pourrait ralentir la prolifération des lésions cutanées érythémato-squameuses associées au psoriasis.

Elle est parfois utilisée dans le traitement de l’endométriose – première cause de stérilité chez la femme. Ceci est dû au fait qu’elle aide le foie à réguler le taux excessif d’oestrogènes – qui aggrave les symptômes de cette maladie, notamment la douleur.

Enfin, le chardon-Marie est recommandé dans la prévention et le traitement des calculs biliaires, car il améliore l’évacuation de la bile sécrétée par le foie et accumulée dans la vésicule biliaire avant d’être déversée dans l’intestin pour participer à la digestion des graisses.

 Les doses recommandées

La dose recommandée est de 200 mg d’extrait (titrant entre 70 et 80 % de silymarine) 3 fois par jour ; mais des doses plus légères (de 1 à 8 %) peuvent se révéler efficaces pour un traitement à moyen terme. Le chardon-Marie est souvent associé à d’autres plantes et nutriments, comme le pissenlit, la choline, la méthionine ou l’inositol. Il fait partie des suppléments dits hépatoprotecteurs ou facteurs lipotropes. Le terme lipotrope se réfère à la capacité de ces substances de métaboliser les graisses et d’empêcher ainsi leur accumulation dans le foie.

Conseils d’utilisation
L’extrait de chardon-Marie semble plus efficace lorsqu’il est pris avant les repas. Les effets bénéfiques s’observent généralement au bout de 1 à 2 semaines, mais un traitement prolongé est souvent nécessaire en cas d’affection chronique.

D’autres informations intéressantes sur le chardon-Marie

Les effets secondaires possibles :
Considérée comme l’une des plantes les plus sûres qui soient, le chardon-Marie n’entraîne pratiquement aucun effet secondaire, si ce n’est, chez certaines personnes, un léger effet laxatif pendant 1 ou 2 jours. Cependant, une récente publication américaine signale une possible interférence de fortes doses de silymarine avec des antiviraux utilisés contre le sida.
Le chardon-Marie pourrait avoir des effets bénéfiques contre le cancer de la peau. En étudiant des souris, des chercheurs américains de l’université de Cleveland, dans l’Ohio, ont constaté que l’apparition de tumeurs de la peau était réduite de 75 % chez celles qui avaient été enduites de silymarine, le principe actif du chardon-Marie, avant d’être exposées à des rayonnements ultraviolets. Des travaux complémentaires devront montrer si ces effets s’étendent à l’homme. L’action de la silymarine est si forte qu’on l’administre parfois en injection dans les salles de réanimation des hôpitaux pour lutter contre les effets toxiques sur le foie des champignons vénéneux.

Les constituants du chardon-Marie sont peu solubles dans l’eau ; c’est pourquoi les infusions ne contiennent qu’une faible quantité des composants hépatoprotecteurs.

Vous aimerez aussi :

Popular Videos