Share on Facebook

Ce qu’il faut savoir sur les suppléments contre les douleurs articulaires

Ils sont largement utilisés pour gérer les douleurs articulaires, mais la science concernant leur efficacité est limitée. Voici ce qu’il faut savoir sur les suppléments contre les douleurs articulaires avant de les essayer.

1 / 16
Les suppléments à prendre contre les douleurs articulaires.encierro/Shutterstock

Des suppléments contre les douleurs articulaires

Face à la douleur chronique invalidante qui accompagne les problèmes articulaires, ou arthralgie, toute solution potentielle, dont la plus simple comme la prise d’un comprimé, constitue un soulagement salutaire. Selon la Société canadienne de l’arthrite, un adulte canadien sur cinq, soit 6 millions de personnes souffriraient d’arthrite et auraient à composer avec une intense douleur articulaire – l’un des symptômes courants de cette maladie.

Bien que d’autres remèdes naturels conseillés contre l’arthrite soulagent les douleurs articulaires, comme l’exercice, la physiothérapie et les thérapies psychologiques, le recours aux suppléments chimiques ou naturels en vente libre est en plein essor. Par contre, assurez-vous de ne pas mélanger ces suppléments ou combinaisons de médicaments!

2 / 16
Quelles sont les causes des douleurs articulaires? pikselstock/Shutterstock

Causes des douleurs articulaires

Avec l’arthralgie, «les articulations, les muscles, les os et les tendons peuvent être endommagés mécaniquement, par dégénérescence ou par inflammation», explique la Dre Nilanjana Bose, rhumatologue au Memorial Hermann, à Houston. «Les terminaisons nerveuses finissent par percevoir de la douleur.»

Regroupées, ces arthropathies s’appellent l’arthrite. «L’arthrite peut résulter d’un dommage – tel qu’une ancienne blessure – ou d’une inflammation, comme dans la polyarthrite rhumatoïde», explique le Dr Scott Zashin, rhumatologue à Dallas et auteur de Natural Arthritis Treatment. «En présence de lésions ou d’inflammation, des substances chimiques vont communiquer avec le système nerveux, causant de la douleur.» De plus, ces substances inflammatoires libérées vont provoquer de la raideur, un symptôme fréquent chez ceux qui souffrent de l’arthrite.»

L’arthrose, ou ostéo-arthrite est la conséquence de l’usure des articulations avec l’âge. C’est la forme d’arthrite la plus répandue, touchant plus de 10% des Canadiens de 15 ans et plus.

Les états inflammatoires articulaires comprennent la goutte et les maladies auto-immunes, comme la polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme psoriasique et le lupus, qui provoquent l’attaque de leurs tissus articulaires par l’organisme.

La fibromyalgie peut également causer une gêne articulaire. On espère que les suppléments puissent avoir un effet de soulagement sur les causes de l’arthralgie. «Les vitamines et les suppléments, si c’est le cas, apaiseraient l’inflammation (comme les anti-inflammatoires) et réduiraient la douleur (comme les analgésiques)», selon le Dr Zashin.

N’hésitez pas à faire ces exercices pour tonifier les muscles de vos articulations.

3 / 16
Opinion scientifique sur les effets des suppléments sur les douleurs articulaires.YULIA REZNIKOV/GETTY IMAGES

Opinion scientifique sur les suppléments

Les preuves sont loin d’être établies sur les effets de ces suppléments. Selon un compte-rendu de recherche de 2018 dans le British Journal of Sports Medicine, il y en aurait dont les effets seraient éphémères. Mais les chercheurs insistent sur la faiblesse des résultats, et sur le fait qu’un bon nombre des études ont été financées par les compagnies qui fabriquent les suppléments.

La plupart d’entre eux ne provoqueraient que peu d’effets secondaires, mais il est important de préciser qu’ils n’ont pas fait l’objet de tests exhaustifs, comme l’ont été d’autres médicaments. «Puisque les vitamines et les suppléments n’ont pas subi d’étude rigoureuse, comme les médicaments approuvés par la Food and Drug Administration (FDA), il serait conseillé aux patients de consulter leur médecin avant toute utilisation de ces traitements en vente libre», dit le Dr Zashin.

Le plus touché risque d’être votre portefeuille. Ces suppléments ne sont pas bon marché. Sinon, avec l’accord de votre médecin, vous pourriez évaluer leur effet sur la douleur si les autres remèdes n’ont pas réussi à l’apaiser. (Voici d’autres façons de protéger vos articulations et votre cartilage.)

Voyons de plus près les effets possibles de ces suppléments que les médecins consultés ont recommandés.

4 / 16
Le curcuma est l'un des suppléments à prendre contre les douleurs articulaires.tarapong srichaiyos/Shutterstock

Curcuma (safran des Indes)

Cette épice est l’un des suppléments les plus connus pour les douleurs articulaires. «Le principe actif du curcuma, la curcumine, lui donne sa couleur safran», explique la Dre Tammy J. Penhollow, ostéopathe, spécialiste en gestion de la douleur et anesthésiste de Scottsdale, en Arizona. «La curcumine possède des propriétés anti-inflammatoires lui permettant potentiellement de traiter plusieurs problèmes de santé.» Elle souligne son effet apaisant sur la douleur et stimulant sur la mobilité pour les gens qui souffrent d’arthrose. La curcumine diminue aussi les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde, comme le gonflement des articulations et la raideur matinale.

Un bilan d’études de 2016, publié dans le Journal of Medicinal Food, révèle que des essais contrôlés aléatoires ont corroboré l’impact de la curcumine sur l’arthrite (à la dose de 1000 mg/jour). Mais les auteurs soulignent la nécessité d’obtenir des études plus complètes sur le sujet.

En achetant votre supplément, vérifiez la quantité de curcumine. La Dre Penhollow explique: «Le curcuma et la curcumine qu’il contient ne présentent aucun risque lorsqu’on en prend moins de 8 g (8000 mg) par jour. Des doses élevées ou à long terme pourraient causer des troubles gastro-intestinaux.» Demandez à votre médecin quelle est la dose recommandée pour votre douleur précise. La Dre Bose recommande le curcuma à raison de 500 mg, deux fois par jour.

5 / 16
Glucosamine et chondroïtine sont des suppléments à prendre contre les douleurs articulaires.Farion_O/Shutterstock

Glucosamine et chondroïtine

Nos trois experts ont cité la glucosamine comme un supplément courant pour l’arthrite. On le combine souvent avec de la chondroïtine. Les deux composants naturels sont issus de cartilage articulaire sain.

«Il n’y a malheureusement aucune preuve démontrant leur efficacité au-delà de celle d’un placebo», explique la Dre Penhollow.

Dans un bilan d’études et une analyse d’essais randomisés avec placebo (2018), les suppléments de glucosamine et de chondroïtine ont produit une diminution de la douleur selon les patients.

Mais les chercheurs n’ont pas retrouvé cette baisse avec la glucosamine, la chondroïtine, ou la combinaison des deux quand ils ont fait l’évaluation de la douleur en utilisant une échelle de l’arthrose du genou et de la hanche. En bref, les résultats sont mitigés.

Cependant, certains de ces résultats opposés peuvent être la conséquence de l’utilisation, dans certaines études, du sulfate de glucosamine plutôt que de chlorhydrate de glucosamine, qui sont de composition chimique légèrement différente.

«Je recommande souvent une marque de sulfate de glucosamine, explique le Dr Zashin. Une étude exhaustive faite dans le passé n’a pas réussi à démontrer d’effets bénéfiques précis de la glucosamine. Mais elle a utilisé du chlorhydrate de glucosamine.» Les bienfaits peuvent n’apparaître qu’après trois mois, ajoute-t-il.

La Dre Bose conseille 1500 mg de glucosamine par jour. Mais attention aux effets secondaires. Le Dr Zashin nomme comme exemple des problèmes gastro-intestinaux. Elle pourrait aussi interagir avec des anticoagulants. Si c’est votre cas, parlez-en à votre médecin. En cas d’allergie aux fruits de mer, vérifiez toujours l’étiquette pour repérer toute présence de carapace de crevettes. Et méfiez-vous de ces aliments qui peuvent déclencher une crise d’arthrite!

6 / 16
Le boswellie (encens indien) est l'un des suppléments à prendre contre les douleurs articulaires.Katiekk/Shutterstock

Boswellie ou encens indien (Boswellia serrata)

L’encens indien peut sentir bon, mais ce remède à base de plantes agit-il vraiment sur les douleurs articulaires? «Cet extrait d’arbre, un remède traditionnel millénaire, apaise l’inconfort en modérant les réponses inflammatoires naturelles de l’organisme, dit la Dre Penhollow. Des études cliniques ont démontré que certains types de Boswellia calmaient significativement l’inconfort articulaire, dans un délai de deux mois.»

Un bilan fait en 2020 et publié dans BMC Complementary Medicine and Therapies, portant sur 545 patients, a démontré que la boswellie réduisait la douleur et la raideur, tout en améliorant la fonction articulaire. Il n’est indiqué aucune dose standard, mais l’article conseillait d’en prendre 100 à 250 mg par jour.

7 / 16
Le piment de Cayenne l'un des suppléments à prendre contre les douleurs articulaires.GoncharukMaks/Shutterstock

Cayenne (capsaïcine)

Les piquants piments de Cayenne pourraient contenir des ingrédients qui apaisent la douleur articulaire. «Les piments rouges ont des composants naturels appelés capsaïcinoïdes, aux propriétés anti-inflammatoires, précise la Dre Penhollow. Une crème à la capsaïcine apaise la douleur des articulations arthritiques.»

L’American College of Rheumatology a même ajouté la capsaïcine topique à ses recommandations médicales pour l’arthrose du genou, en 2019. Il la déconseille pour l’arthrite des mains, de crainte d’un contact avec les yeux. (Du piment rouge dans l’œil? Non merci!) L’emploi de crème à la capsaïcine pour le mal de hanche serait probablement inutile, puisque l’articulation est située très loin sous la surface de la peau.

Une application trois à quatre fois par jour pendant plusieurs semaines sera peut-être nécessaire avant d’avoir des résultats. Une sensation de brûlure pourrait être un effet secondaire.

Le saviez-vous: les douleurs articulaires font partie des symptômes de fibromyalgie à connaître.

8 / 16
Les oméga-3 et oméga-6 sont des suppléments à prendre contre les douleurs articulaires.Syda Productions/Shutterstock

Oméga-3 et oméga-6

L’organisme ne produit pas ces acides gras sains, mais ils lui sont essentiels. L’acide gamma-linolénique (GLA) des oméga-6 provient de l’huile d’onagre (primevère du soir), de l’huile de bourrache et de l’huile de pépins de cassis. L’acide alpha-lipoïque (ALA) des oméga-3 se trouve dans le poisson et l’huile de lin. Ces deux sortes d’acides gras pourraient atténuer la douleur articulaire dans l’arthrite.

Un bilan de 2017, publié dans le Journal of Clinical Rheumatology, démontre que les oméga-3 ont fait montre de propriétés anti-inflammatoires sur la polyarthrite rhumatoïde. Plus de recherche est requise sur l’arthrose.

«L’ALA sert aussi à prévenir et à traiter la douleur neuropathique (nerveuse) causée par une neuropathie diabétique périphérique», explique la Dre Penhollow, soulignant que plusieurs patients atteints d’arthrose et de sténose rachidienne (arthrite du cou et du dos) souffrent aussi de diabète. La neuropathie périphérique, un terme sophistiqué pour les problèmes nerveux, est une complication courante liée au diabète. Ainsi l’ALA peut être un supplément intéressant dans le traitement de plusieurs pathologies.

La Dre Bose conseille aussi l’huile de poisson (oméga-3) pour la douleur articulaire. Le Centre national pour la médecine complémentaire et alternative note que le GLA soulage les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde. Toutefois, peu d’études ont été faites. Son emploi sécuritaire à long terme n’étant pas établi, consultez votre médecin pour obtenir la bonne dose de GLA.

9 / 16
Les comprimés d’ail sont des suppléments à prendre contre les douleurs articulaires.NIKCOA/Shutterstock

Ail

Dans un petit essai contrôlé aléatoire, publié en 2019 dans le journal Phytomedicine, 80 femmes post-ménopausées en surpoids ou obèses, qui souffraient d’arthrose du genou, ont pris deux fois par jour un placebo ou des comprimés d’ail pour un total de 1000 mg. Après 12 semaines, celles qui prenaient des suppléments d’ail ont noté une baisse de la douleur, ce qui n’a pas été le cas pour celles sous placebo.

«L’ail contient du disulfure de diallyle, un composé anti-inflammatoire qui limite les effets des cytokines pro-inflammatoires, explique la Dre Penhollow. L’ail peut aider à combattre l’inflammation, et peut-être à prévenir la dégradation du cartilage dans l’arthrite.»

Vous n’avez même pas besoin de prendre le supplément, ajoutez simplement de l’ail à vos repas.

Pour plusieurs raisons, l’ail fait partie des remèdes maison naturels utilisés dans le monde entier.

10 / 16
La cannelle est l'un des suppléments à prendre contre les douleurs articulaires.MK photograp55/Shutterstock

Cannelle

Comme dans le cas de l’ail, la cannelle se prend en supplément ou sous forme naturelle mélangée à des aliments (n’en avalez pas à pleines cuillérées) pour potentiellement diminuer la douleur articulaire. Cependant, les recherches portant sur ses bienfaits sont encore exploratoires.

«Il faudrait plus d’études et plus de recherche sur son usage dans l’arthrose, car son utilisation est mieux documentée pour la polyarthrite rhumatoïde, dit la Dre Penhollow. Une recherche, dans le Journal of the American College of Nutrition, a évalué le rôle de la cannelle chez 36 femmes souffrant de polyarthrite rhumatoïde.» Cette brève étude de 2018 a montré une diminution du gonflement et de la douleur dans les articulations, en comparaison avec le placebo.

11 / 16
La tarte à la cerise est l'un des suppléments à consommer contre les douleurs articulaires.Agave Studio/Shutterstock

Tartes à la cerise

Ce fruit délicieux contient des antioxydants qui pourraient avoir des propriétés anti-inflammatoires, et son succès est croissant à titre de supplément contre l’arthralgie. La recherche la plus complète porte sur la goutte. Un bilan d’études publié en 2019 dans Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, relie le jus de griottes à des crises moins fréquentes de goutte.

Mais il ne regroupe que six études, ouvrant la voie à une recherche plus complète touchant l’impact du jus de griottes sur les poussées de goutte.

«J’adore la tarte aux cerises», confie le Dr Zashin. Mais elle peut donner des «effets indésirables sur le système gastro-intestinal. J’évalue si elle a fait effet au bout de quatre à six semaines.»

Ajoutez des cerises à cette délicieuse recette de tarte aux petits fruits!

12 / 16
L’acide hyaluronique est l'un des suppléments à prendre contre les douleurs articulaires.Fotaro1965/Shutterstock

Acide hyaluronique

Vous savez peut-être qu’il y a de l’acide hyaluronique dans les soins rajeunissants pour la peau. Il pourrait également être bénéfique sur vos articulations. «L’acide hyaluronique est produit naturellement par l’organisme dans le liquide synovial des articulations, explique la Dre Penhollow. Ce liquide lubrifie les articulations et diminue la friction quand vous bougez, ce qui réduit la probabilité de frottement des os, qui cause de l’inconfort. Une recherche exhaustive démontre que cet ingrédient est très efficace pour apaiser la douleur articulaire et accroître la flexibilité.»

Disponible chez le médecin par injection, l’acide hyaluronique pris par voie orale a également fait ses preuves. Comme il n’existe pas de directives générales sur sa posologie ou son dosage, suivez les instructions sur l’étiquette et confirmez auprès de votre médecin.

13 / 16
Le collagène de type II est l'un des suppléments à prendre contre les douleurs articulaires.YuliaLisitsa/Shutterstock

Collagène de type II

Voici un autre produit que l’on associe souvent aux soins de la peau: le collagène. Mais celui de type II provient du cartilage des articulations.

«Ce collagène de type II, porteur des éléments constitutifs du cartilage articulaire, joue un rôle significatif dans la réduction de l’enflure, de l’inconfort et de la dégénérescence articulaires, dit la Dre Penhollow. Il a prouvé son rôle thérapeutique pour le tissu conjonctif, ainsi que dans l’accroissement du confort, de la mobilité et de la liberté de mouvement.»

Dans un essai contrôlé aléatoire de 2016, publié dans Nutrition Journal, et portant sur 191 personnes souffrant d’arthrite du genou, les participants, qui avaient reçu pendant six mois 40 mg de collagène de type II par jour, ressentaient moins de douleur et de raideur articulaires que les sujets qui avaient reçu un placebo ou une combinaison de chlorhydrate de glucosamine et de chondroïtine.

Faites attention à ces tendances beauté qui sont dangereuses!

14 / 16
Les insaponifiables d’avocat et de soja sont des suppléments à prendre contre les douleurs articulaires.RESTOCK images/Shutterstock

Insaponifiables d’avocat et de soja (IAS)

Ce supplément au nom étrange comprend des composants lipidiques appelés insaponifiables, un corps gras que l’avocat et le soja naturels ne fournissent jamais en quantité suffisante, et qui doivent se prendre sous forme de supplément. Les insaponifiables de l’avocat et du soja servent donc à créer des suppléments, explique le Dr Zashin. Ils contiennent de la vitamine E et d’autres substances qui semblent apaiser la douleur articulaire, quoique la recherche soit mitigée.

Selon une revue d’études publiée en 2015 dans la revue Cartilage, l’IAS réduirait la douleur et la raideur articulaires, en favorisant la réparation du collagène et en inhibant l’inflammation.

15 / 16
Quels sont les suppléments à prendre contre les douleurs articulaires?Prostock-studio/Shutterstock

Des pensez-y-bien

La molécule SAM-e (S-adénosyl-L-méthionine), produite naturellement par l’organisme, est couramment citée à titre de supplément pour contrer la douleur articulaire. Le Centre national pour la médecine complémentaire et alternative a cependant découvert des inconsistances dans ses effets. Par ailleurs, on en sait peu sur son innocuité à long terme, et la SAM-e pourrait interagir avec des antidépresseurs. Elle ne fait pas partie des suppléments que nos médecins ont recommandés.
SAM-e

Vous avez peut-être lu sur le méthylsulfonylméthane (MSM), un composé chimique qui serait anti-inflammatoire. Bien que ses effets secondaires, dont les maux d’estomac et les céphalées, soient habituellement légers, les chercheurs ne sont pas certains de l’étendue de ses bienfaits à long terme, et encore moins de son innocuité, selon la Dre Penhollow.

«On a constaté de légères améliorations dans les symptômes arthritiques, mais le MSM a provoqué une dysfonction hépatique à plus haute dose, souligne-t-elle. Il faudra beaucoup plus de recherche avant de pouvoir recommander le MSM.»

Les douleurs articulaires font partie des signes d’une intolérance au gluten.

16 / 16
Des suppléments contre les douleurs articulaires.Lallapie/Shutterstock

En conclusion

Ces suppléments seraient sécuritaires, en général, bien que les preuves scientifiques de leur efficacité soient réduites. Si vous décidez de prendre des suppléments, consultez d’abord votre médecin et indiquez-lui tous les médicaments que vous prenez déjà. Il peut également avoir des directives strictes sur la durée du traitement avec le supplément, la posologie de celui-ci et les marques à privilégier.

«Ces suppléments sont tous en vente libre, souligne la Dre Bose. Je conseille à mes patients de s’informer à leur sujet, et d’aller ensuite les chercher dans un magasin fiable ou d’acheter une marque reconnue.»

Et plus important que tout: n’arrêtez pas vos médicaments sur ordonnance, ou tout traitement pour la douleur articulaire avant d’avoir consulté votre médecin.

Voici ce que les médecins aimeraient vous dire au sujet de l’arthrite.

Contenu original Reader's Digest