Gain de poids: 10 explications médicales

Un gain de poids découle souvent des excès alimentaires ou du manque d’exercice, mais peut aussi s’expliquer par ces 10 causes médicales.

1 / 10
Parmi les raisons de la prise de poids, les problèmes de glande thyroïde. Découvrez les autres raisons et causes médicales d'un gain de poids.Multi-Share

L'hypothyroïdie peut entraîner la prise de poids

Dans ce cas, votre glande thyroïde, glande en forme de papillon située à la base du cou, ne produit pas suffisamment d'hormone thyroïdienne, qui joue un rôle crucial dans l'équilibre métabolique. Le métabolisme étant au ralenti, tout ce que vous consommez est stocké sous forme de graisse plutôt que d'être converti en énergie. «C'est une maladie auto-immune courante qui touche six fois plus de femmes que d'hommes», explique le docteur John Dornan, directeur de l'Active Living Clinic de Saint John (N.-B.). Si votre médecin pense que vous souffrez d'hypothyroïdie, il pourra vous faire passer une épreuve à l'hormone thyréotrope (TSH) pour vérifier le fonctionnement de votre glande et, au besoin, vous prescrire l'hormonothérapie. La prise de poids n'est pas le seul symptôme d'un problème à la thyroïde: voici les signaux d'alarme que vous devez connaitre.

Découvrez au cours des prochaines pages les affections et médicaments suivants qui pourraient expliquer votre surpoids.

2 / 10
La pilule peut engendrer la prise de poids et faire engraisser.Image Point Fr/Shutterstock

Vous prenez du poids en raison d'un contraceptif oral (la pilule)

La plupart des pilules contraceptives sont composées de deux hormones, la progestine et l'œstrogène, qui préviennent l'ovulation avec une efficacité d'environ 99%. Elles présentent toutefois l'inconvénient de favoriser un léger gain de poids. «Cela est dû à l'effet qu'exerce l'œstrogène sur le stockage des gras par l'organisme, les nécessités de l'évolution ayant imposé au corps de la femme de prendre du poids afin de nourrir le fœtus en développement», explique Lorraine Watson, professeure adjointe à la faculté de sciences infirmières de l'université de Calgary. «Quand on élève le taux d'œstrogène, ce mécanisme s'en trouve déréglé.»

Vous pourriez demander à faire changer votre ordonnance, les contraceptifs n'exerçant pas tous les mêmes effets, ou encore, avoir recours à des méthodes contraceptives non hormonales, par exemple le stérilet.

Assurez-vous de savoir ces 13 choses sur la pilule contraceptive.

3 / 10
La prise d'antidépresseurs peuvent faire engraisser et vous faire prendre du poids.Multi-Share/Shutterstock

Les antidépresseurs peuvent entraîner un gain de poids

Les antidépresseurs d'ordonnance modifient l'équilibre des substances chimiques du cerveau. Il existe de nombreuses molécules à cet effet, dont les antipsychotiques atypiques, récemment mis au point et considérés comme les plus efficaces. Cependant, selon John Dornan, ces médicaments entraînent un gain de poids. «Dans la plupart des cas, les patients prennent un peu de poids, mais pour certains, le gain est important tandis que, chez d'autres, il est nul», explique-t-il.

Si vous prenez ou êtes sur le point de prendre des antidépresseurs, apportez à votre mode de vie les changements nécessaires pour prévenir ce gain de poids potentiel, par exemple en faisant plus d'exercice, en modifiant vos habitudes alimentaires et en dormant suffisamment.

Optez pour un traitement alternatif aux antidépresseurs.

4 / 10
Parmi les causes de la prise de poids, le diabète de type 2.Multi-Share/S

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 se manifeste par une production insuffisante d'insuline ou une résistance à cette hormone. Si l'embonpoint est en cause dans cette maladie, les traitements antidiabétiques entraînent, de leur côté, un gain de poids. «L'insulinothérapie et diverses autres catégories de médicaments sont associées à un gain de poids», confirme John Dornan.

En plus de vous conseiller sur les changements à apporter à votre mode de vie, par exemple faire plus d'exercice et manger moins, votre médecin pourrait également vous prescrire de la metformine, médicament ne provoquant pas de gain de poids. Mais il faut savoir qu'il ne convient pas à tous.

Ces mythes sur le diabète pourrait ruiner votre santé.

5 / 10
Parmi les autres causes de la prise de poids, le syndrôme de cushing.Multi-Share/Shutterstock

Le syndrome de Cushing pourrait expliquer votre récent gain de poids

Cette maladie rare, également appelée hypercotisolicisme, consiste en une surproduction de cortisol par les surrénales, glandes qui contribuent à réguler la pression artérielle et le métabolisme. Parmi les symptômes, il faut compter le gain de poids (particulièrement dans la partie supérieure du tronc, ainsi qu'au niveau du cou et du visage), la fatigue, l'hypertension artérielle et une élévation de la glycémie. Le syndrome de Cushing est causé par divers facteurs, notamment l'utilisation à long terme d'hormones pour le traitement d'affections telles que l'asthme, ou une tumeur non cancéreuse.

Selon la cause sous-jacente, on aura recours à l'intervention chirurgicale, la radiothérapie ou un médicament inhibant la production de cortisol pour traiter ce syndrome.

Vous êtes toujours fatigué? Voici 7 raisons médicales qui expliquent pourquoi.

6 / 10
Le syndrome des ovaires polykystiques peut entraîner un gain de poids.Multi-Share/Shutterstock

Le syndrome des ovaires polykystiques

Il s'agit d'un déséquilibre hormonal qui entraîne la formation de kystes, ou petits sacs remplis de liquide composés d'ovules n'ayant pas été libérés par les ovaires. Il peut perturber l'ovulation et entraîner un gain de poids, des troubles menstruels, une augmentation de la pilosité sur le visage et, parfois, de l'acné, explique John Dornan. À noter qu'il est également associé à l'insulinorésistance et, par conséquent, au diabète de type 2.

Le médecin vous recommandera d'abord d'apporter certains changements à votre mode de vie et vous prescrira un médicament comme la metformine, qui régule le métabolisme et équilibre les hormones. «On prescrit parfois un thiazolidinédione pour traiter l'insulinorésistance associée au syndrome et limiter le gain de poids», souligne John Dornan.

Apprenez à détecter ces 8 signes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK).

7 / 10
La thérapie hormonale peut engendrer un gain de poids.SpeedKingz/Shutterstock

L'hormonothérapie peut engendrer une prise de poids

À la ménopause, le taux d'œstrogène baisse considérablement, provoquant divers symptômes, dont des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes, pour lesquelles le médecin pourra prescrire l'hormonothérapie de substitution. Or, ce traitement peut entraîner une rétention d'eau. «Cette eau en surplus entraîne forcément un gain de poids, qui dépend de la dose de médicament prescrit, conclut Lorraine Watson. La seule solution à ce problème est, encore une fois, de revoir vos habitudes alimentaires et votre programme d'exercices afin de tenir compte des changements qu'entraîne la ménopause.

Assurez-vous de savoir reconnaître les symptômes méconnus de la préménopause.

8 / 10
Le gain de poids peut être causé par la prise de médicaments.ImageFlow/

Les stéroïdes

Les corticostéroïdes, auxquels on a recours pour traiter l'arthrite rhumatoïde, l'asthme ou d'autres affections, atténuent l'inflammation douloureuse; en revanche, ils peuvent provoquer de la rétention d'eau. «De plus, les gens sont portés à être physiquement moins actifs quand ils en prennent et, par conséquent, brûlent moins de calories», explique John Dornan.

Dans le traitement de l'arthrite rhumatoïde, on s'en sert pour supprimer l'activité immunitaire. Si ceux que vous prenez vous font grossir et ne vous soulagent pas comme ils le devraient, votre médecin pourrait envisager un autre type de traitement. «Nous avons parfois recours à d'autres immunodépresseurs qui ne provoquent pas de gain de poids, mais présentent d'autres effets secondaires», souligne-t-il.

Retenez ces 8 choses que vous devez savoir sur l’arthrite rhumatoïde.

9 / 10
Votre métabolisme est à la baisse et peut faire engraisser.wavebreakmedia/Shutterstock

Un métabolisme à la baisse peut engendrer un gain de poids

À cela s'ajoutent les effets sur le poids du ralentissement du métabolisme associé au vieillissement. « Plus nous vieillissons, plus nous perdons la masse musculaire maigre; donc notre métabolisme ralentit, surtout si nous ne faisons pas d'exercice tous les jours», affirme Larry Tucker, professeur de sciences des exercices à la Brigham Young University, dans l'Utah. Dans une étude récente portant sur 192 femmes d'âge moyen, Larry Tucker a constaté que les femmes qui avaient adopté des habitudes alimentaires plus strictes avaient 2,4 fois moins de risques de prendre 6 livres ou plus sur une durée de trois ans que celles qui avaient fait moins attention. En moyenne, les femmes ayant développé des habitudes alimentaires plus strictes ont consommé environ 200 calories quotidiennes de moins que les femmes du second groupe.

La solution: Faites de l'exercice lorsque vous suivez un régime et assurez-vous de consommer suffisamment de protéines. Votre organisme brûlera vos réserves de gras plutôt que votre masse musculaire. L'exercice aérobique constitue un bon moyen d'augmenter votre taux métabolique.

« Le fait de sauter des repas peut avoir un impact négatif sur votre métabolisme », affirme la nutritionniste Aviva Allen. Votre organisme se mettra à stocker un surplus de graisse en prévision d'un manque éventuel de nourriture. Pire encore, si vous avez trop faim lors du prochain repas, vous risquez de faire de mauvais choix alimentaires ou de consommer de trop grandes portions.

Au lieu de vous abstenir de manger, consommez plutôt fréquemment de petites portions d'aliments ou de collations riches en éléments nutritifs (toutes les trois heures idéalement). De plus, manger régulièrement augmente vos probabilités de réussite tandis que sauter des repas n'est pas un moyen réaliste d'y parvenir à plus long terme.

Voici d'autres causes médicales possibles au métabolisme lent.

10 / 10
Les calories vides et extras s'accumulent et peuvent vous faire engraisser.Arina P Habich/Shutterstock

Attention à vos habitudes alimentaires: vous avez oublié les petits extras

Lorsque l'on suit un régime depuis un certain temps, on relâche parfois sa vigilance. Vous avez peut-être repris quelques mauvaises habitudes: par exemple, vous tartinez une couche de beurre épaisse sur votre rôtie, grignotez pendant que vous faites la cuisine ou prenez un dessert tous les soirs. Or, ces petits riens peuvent fournir assez de calories en extra pour vous empêcher de perdre du poids.

Les chercheurs ont constaté que les gens ne réalisent pas qu'ils mangent bien plus la fin de semaine, surtout le samedi, jour où ils ont tendance à consommer davantage d'aliments gras. Les calories supplémentaires prises la fin de semaine ralentissent la perte de poids. Pour lutter contre les excès de fin de semaine, faites attention aux portions, pesez-vous chaque jour (ou le vendredi et le lundi seulement) et surveillez votre consommation d'alcool, lequel fournit des calories vides et diminue vos inhibitions alimentaires.

Pour vous aider, tenez un journal alimentaire pendant quelques jours, ce qui vous aidera à rester consciente de ce que vous mangez vraiment. Des chercheurs ont démontré que les personnes au régime qui notaient tout ce qu'elles mangeaient augmentaient nettement leurs chances de succès.

Évitez ces 10 habitudes du soir qui vous font engraisser.