Share on Facebook

8 mythes sur le diabète qui pourraient ruiner votre santé

Des spécialistes nous éclairent sur les vérités qui se cachent derrière certains mythes entourant le diabète et sur la façon de bien soigner cette maladie.

1 / 8
Le diabète n'a pas de lien avec la consommation de sucre.ISTOCK/IVOSEVICV

Mythe : manger du sucre cause le diabète

Vérité : le lien entre consommation de sucre et diabète n’est pas aussi clair que celui entre la cigarette et le cancer, mais le sucre peut avoir un rôle indirect. Ne pas en abuser est donc une simple question de bon sens. D’abord parce que l’excès de sucre peut mener à l’obésité, qui constitue un facteur de risque pour le diabète de type 2, prévient David Marrero, de l’association américaine du diabète. Ensuite parce que de récentes recherches suggèrent que les boissons sucrées augmentent le risque de diabète.

Une étude de 2015 a établi que consommer une boisson sucrée par jour augmentait le risque de diabète 2 de 18%. Et le Journal of the American Medical Association a découvert que le risque de diabète chez les femmes doublait quasiment quand elles passaient, sur une période de quatre ans, d’une boisson sucrée ou moins par semaine à une et plus par jour. Ces sucres rapidement assimilés par l’organisme peuvent endommager les cellules du pancréas, lequel sécrète l’insuline.

Le sucre se cache dans un nombre considérable d’aliments préemballés. Vous en consommez donc probablement plus que vous ne le croyez. Surveillez les étiquettes et évitez les aliments transformés. L’Organisation mondiale de la santé recommande de ne pas dépasser 24 grammes (ou 6 c. à café) de sucre par jour pour un adulte. Sachez reconnaitre ces signaux d’alarme d’une trop grande consommation de sucre.

2 / 8
Le diabète touche aussi les gens minces.ISTOCK/DEAN MITCHELL

Mythe : le diabète de type 2 épargne les gens minces

Vérité : environ 85% des gens souffrant de diabète de type 2 sont en surpoids ou obèses. Cela veut dire que 15% des diabétiques ont un poids santé, selon un article des Harvard Health Publications. En fait, une étude publiée en 2012 dans le Journal of the American Medical Association indiquait que les gens ayant un poids normal et souffrant de diabète de type 2 étaient deux fois plus susceptibles de mourir d’une maladie cardiaque par exemple que les gens diabétiques en surpoids.

Le Dr Jimmy Bell, un spécialiste de l’imagerie moléculaire, explique que la génétique peut ici jouer un rôle, de même qu’un excès de graisse viscérale, c’est-à-dire la graisse qu’on ne peut pas pincer mais qui s’accroche aux organes abdominaux. Ce type de graisse stimule la sécrétion de substances inflammatoires qui affectent le foie et le pancréas et peuvent réduire la sensibilité à l’insuline, accroissant du même coup le risque de diabète 2. Indépendamment du poids, les gens de plus de 45 ans devraient faire vérifier leur niveau de sucre sanguin tous les trois ans, surtout si vous affichez un des facteurs de risque suivant : sédentarité, antécédents familiaux de diabète ou antécédents personnels de diabète gestationnel, maladie cardiaque, hypertension et hypercholestérolémie.

Appliquez ces astuces pour mieux prévenir le diabète et le prédiabète.

3 / 8
En cas de diabète, l'exercice physique peut aider.ISTOCK/BRAUNS

Mythe : l’exercice est dangereux pour les diabétiques

Vérité : rien n’est plus faux. De nombreuses études ont confirmé qu’une activité physique régulière aidait à abaisser le taux de sucre sanguin et facilitait la gestion du diabète. L’important ici, c’est d’obtenir l’autorisation de votre médecin avant de vous lancer (surtout si vous étiez jusque-là inactif) et de demander à votre docteur ou à votre éducateur en diabète comment et à quel moment tester votre sucre sanguin lorsque vous faites de l’exercice.

Si vous prenez des médicaments ou de l’insuline qui peut provoquer une hypoglycémie, explique-t-on à la Clinique Mayo, «testez votre sang 30 minutes avant de vous entraîner et environ après 30 minutes d’exercice». Il serait bon aussi d’avoir sous la main une collation pour faire remonter votre taux de sucre sanguin après le sport. Si vous vous sentez flageolant, c’est sans doute que votre corps essaie de vous dire que vous devriez prendre une pause ou arrêter. Soyez attentif à ces 12 signes que vous souffrez d’hypoglycémie.

4 / 8
Le diabète se manifeste par bon nombre de signes avant-coureurs.ISTOCK/GOODLIFESTUDIO

Mythe : le diabète est asymptomatique, seul mon médecin peut le détecter

Vérité : le diabète se manifeste par bon nombre de signes avant-coureurs, mais ils sont parfois si subtils qu’on peut facilement les manquer. Pas la peine de se demander pourquoi 25% des gens souffrant de diabète ne le savent même pas. Voici les signes révélateurs : vous vous sentez déshydraté même quand vous avez bu, vous absorbez plus de liquides qu’à l’habitude, vous allez souvent aux toilettes, vous vous sentez constamment fatigué et affamé, vous perdez du poids sans raison. Si vous observez l’un de ces symptômes, consultez un médecin. Le diabète peut être facilement diagnostiqué grâce à un test sanguin.

Renseignez-vous sur cette forme de diabète souvent mal diagnostiquée.

5 / 8
Le diabète n'est pas un frein à la grossesse.ISTOCK/G-STOCKSTUDIO

Mythe : vous ne devriez pas tomber enceinte si vous êtes diabétique

Vérité : «les femmes s’inquiètent des risques qu’elles courent ou font courir à leur enfant, ou craignent carrément de ne pas pouvoir tomber enceintes, surtout si elles ont un diabète de type 1. Ce n’est plus vrai, rassure David Marrero. Ce mythe remonte à l’époque où le diabète était mal contrôlé et incompris.» Il existe encore des risques de complications, comme les naissances prématurées quand la mère a mal contrôlé son taux de sucre sanguin. Mais la plupart des femmes diabétiques tombent enceintes et mènent une grossesse tout à fait normale si elles sont bien suivies, ajoute-t-il.

Lisez le récit d’un enfant né prématurément, à 26 semaines.

6 / 8
En cas de diabète, il est important de mesurer son taux de sucre dans le sang.ISTOCK/VGAJIC

Mythe : vous savez quand votre taux de sucre sanguin est trop bas ou trop haut

Vérité : les signes indiquant un taux élevé de sucre sanguin sont parfois si légers qu’on peut facilement les négliger. C’est pourquoi il est important de tester et de noter les niveaux de sucre sanguin. Non seulement cela peut vous alerter d’une baisse ou d’un pic avant même que votre corps ne vous envoie le signal, mais cela peut aussi vous renseigner sur la manière dont l’alimentation, l’exercice, le stress et la maladie affectent votre taux de sucre dans le sang.

Quand vous êtes en hypoglycémie (baisse du sucre sanguin), vous pouvez vous mettre à transpirer et à trembler. Mais les gens qui sont diabétiques depuis longtemps peuvent développer une sorte d’insensibilité à l’hypoglycémie, ce qui signifie qu’ils perdent avec le temps la capacité d’en ressentir les symptômes, dit la Dre Deena Adimoolam, professeur adjointe au département d’endocrinologie, d’obésité et de métabolisme à la Icahn School of Medicine du Mount Sinaï, à New York.

Suivez bien les recommandations de votre médecin sur la fréquence de vos contrôles de sucre sanguin. Composez immédiatement le 911 si votre vision se trouble, si vous devenez confus et somnolent ou si vous vomissez.

7 / 8
Le diabète n'oblige pas à bannir les desserts.Natalia Deriabina/Shutterstock

Mythe : les diabétiques doivent suivre un régime très strict et sans sucre

Vérité : les desserts ne sont pas bannis, que ce soit pour le diabète 1 ou pour le 2. Avec ce dernier, la clé du succès réside dans la modération. Les sucreries ne devraient occuper qu’une faible partie de votre alimentation, qui devrait majoritairement se composer de grains complets riches en fibres, de légumes et de protéines maigres. Le diabète de type 1 est plus délicat à gérer puisque vous devrez apprendre à ajuster votre prochaine dose d’insuline pour compenser votre prise de glucides. «On tâtonne un peu au début pour établir la bonne dose d’insuline, mais c’est quand même facile à gérer et à apprendre, dit David Marrero, qui souffre lui-même de diabète de type 1. Le mieux est d’utiliser un système de surveillance continue de la glycémie qui vous indiquera les fluctuations de votre niveau de sucre sanguin.»

Privilégiez ces aliments pour mieux lutter contre le diabète.

8 / 8
Le diabète ne rend pas plus sensible au rhume.ISTOCK/OJO

Mythe : les diabétiques sont plus susceptibles d’attraper des rhumes

Vérité : les personnes diabétiques ne sont pas plus disposées que les autres à attraper un rhume, une grippe ou toute autre maladie, selon l’Association américaine pour le diabète. Par contre, la maladie peut rendre le diabète plus difficile à contrôler. Les gens souffrant de diabète ont par exemple trois fois plus de risque d’être hospitalisés à cause d’une grippe, selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies américain. Faites-vous vacciner contre la grippe et veillez à rester en pleine forme pendant la saison de la grippe.

Vous vous méfiez du vaccin contre la grippe? Voici ce que vous devez savoir.

Contenu original Reader's Digest