Métabolisme lent: 9 causes médicales

Vous prenez du poids et vous éprouvez une fatigue constante? Les raisons de ce ralentissement de votre métabolisme pourraient bien vous étonner.

1 / 9
Si vous sécrétez trop de cortisol cela peut ralentir votre métabolisme.ISTOCK/GEBER86

Vous produisez trop de cortisol

Le métabolisme, c'est le processus par lequel votre corps transforme les calories en énergie. Ainsi, quand on vous dit que vous avez un métabolisme lent, cela veut vraiment dire que votre corps accumule les calories mais sans les dépenser provoquant ainsi la prise de kilos non désirés. Mais quelle en est la cause? Chez certaines personnes, c'est l'excès de cortisol, la fameuse «hormone du stress». Sécrété à une dose normale, le cortisol peut vous aider à brûler des graisses. Mais une surabondance de cortisol – si par exemple vous vivez une longue période de stress – peut amener votre corps à penser que vous faites face à des épreuves et qu'il va lui falloir davantage d'énergie pour les surmonter. Résultat : il fait des réserves.

Il se peut aussi que vous souffriez du syndrome de Cushing, une maladie due à la sécrétion d'une trop grande quantité d'hormones corticosurrénaliennes qui se traduit trop de cortisol dans le sang. «L'excès de cortisol peut entraîner une sérieuse prise de poids», confirme le Dr Michael West, endocrinologue à la Washington Endocrine Clinic, Washington, DC.

Vous ne vous sentez pas au meilleur de votre forme? Découvrez ces 8 signes qui prouvent que le stress vous rend malade.

2 / 9
Un métabolisme lent peut être causé par un taux d'insuline trop élevé.ISTOCK/MARSBARS

Votre taux d'insuline est trop élevé

C'est un peu le problème de la poule et de l'œuf : l'embonpoint est une cause d'insulinorésistance ainsi que de diabète de type 2; et le diabète de type 2 est lié à l'embonpoint. L'insuline aide le corps à transformer le sucre en énergie, mais si votre corps est résistant à l'insuline, les cellules sont incapables d'absorber le glucose et il en résulte un taux de sucre élevé dans le sang. Cela peut également induire en erreur votre corps qui, pensant avoir fait le plein d'énergie, ralentit son métabolisme. Même si vous n'êtes pas diabétique, d'autres facteurs tels que le stress peuvent faire grimper votre taux d'insuline.

Une étude du Wexner Medical Center de l'université d'État de l'Ohio a découvert que, parmi des femmes à qui on avait demandé de manger un repas contenant la même quantité de calories, ce sont celles qui étaient stressées qui avaient le taux d'insuline le plus élevé. Elles brûlaient 104 calories de moins par jour – ce qui pourrait leur faire prendre cinq kilos en une année ! «Cela signifie qu'avec le temps, les facteurs de stress pourraient provoquer une prise de poids», conclut Jan Kiecolt-Glaser, MD, qui enseigne la psychiatrie et la psychologie à l'université d'État de l'Ohio.

Voici 6 choses que vous devriez savoir à propos de l’insuline.

3 / 9
Un métabolisme lent peut être causé par une glande thyroide déréglée.ISTOCK/SKYNESHER

Votre thyroïde est détraquée

Située à la base du cou, votre glande thyroïde régule les hormones thyroïdiennes, lesquelles affectent grandement notre métabolisme. Ainsi, si vous ne produisez pas suffisamment d'hormones (une maladie connue sous le nom d'hypothyroïdie), votre métabolisme va ralentir. Une des principales causes de l'hypothyroïdie en Amérique du Nord est la maladie de Hashimoto. «C'est une maladie auto-immune qui affecte la glande thyroïde, explique Shane LeBeau, endocrinologue au centre médical de l'université de Pittsburgh. Les patients atteints de cette maladie produisent des anticorps antithyroïdiens qui attaquent la thyroïde.

Si leur système endommage suffisamment leur glande thyroïde, ils font de l'hypothyroïdie et doivent prendre des hormones thyroïdiennes de synthèse.» Le Dr LeBeau ajoute qu'il est difficile de comprendre dans quelle mesure la thyroïde contrôle le métabolisme. «Ce que nous savons, précise-t-il, c'est que les hormones thyroïdiennes augmentent la consommation d'oxygène par le corps – c'est cette consommation qui détermine le “rythme métabolique basal”. Les patients souffrant d'hypothyroïdie consomment donc moins d'oxygène, ce qui entraîne une baisse du rythme métabolique basal. Je dis aux patients qui me consultent à la clinique que les hormones thyroïdiennes sont nécessaires au bon fonctionnement des organes.»

Comme ce n'est pas toujours simple à détecter, assurez-vous de savoir reconnaître les signes d'un problème de thyroïde!

4 / 9
Un métabolisme lent peut être causé par un taux d'oestrogène trop faible.ISTOCK/JUANMONINO

Votre taux d'œstrogène est faible

Les femmes qui entrent en ménopause se demandent parfois pourquoi leur métabolisme est si lent. «La baisse du taux d'œstrogènes est une des manifestations de la ménopause, explique Ghasak Amer Mahmood, endocrinologue au PIH Health de Whittier, en Californie. Le manque d'œstrogènes se caractérise par une augmentation de la masse graisseuse et une réduction de la masse musculaire.» Différentes études ont montré que le gain de poids peut malheureusement être une conséquence de cette carence en œstrogènes. Selon les autorités sanitaires américaines, les femmes prennent entre deux et trois kilos durant leur ménopause. Des kilos qui s'accumulent principalement dans le milieu du corps. Or, le gras est bien moins efficace que le muscle pour brûler des calories, même au repos.

5 / 9
Un métabolisme lent peut être causé par un faible taux de testostérone.ISTOCK/AREEYA_ANN

Vous manquez de testostérone

Les hommes ne sont pas à l'abri des changements hormonaux. «La baisse de testostérone qui frappe les hommes qui prennent de l'âge s'accompagne d'un déclin de la masse musculaire et d'une augmentation de la masse graisseuse», note le Dr Mahmood. Ce qui fait aussi ralentir le métabolisme. Une étude sur les effets d'un médicament contre le cancer de la prostate a montré que la baisse des taux de testostérone va de pair avec une augmentation de la masse graisseuse. Une étude allemande indique que la thérapie de remplacement de la testostérone, quoique controversée, semble inverser ces changements.

Pour les hommes inquiets de leurs changements hormonaux, voici une liste d'aliments pour lutter contre l'hypertrophie bénigne de la prostate (ou HBP).

6 / 9
Un métabolisme peut ralentir avec l’âge.ISTOCK/CHRISTOPHER FUTCHER

Vous vieillissez, tout simplement !

Nous attribuons souvent la lenteur de notre métabolisme au fait que nous prenions de l'âge. Avec raison ! En plus des qui surviennent lorsque les hommes et les femmes vieillissent, notre corps perd de sa masse musculaire tous les ans. Et comme la masse maigre brûle plus de calories que la graisse, même au repos, moins de muscle équivaut à moins de calories brûlées et donc à plus de gras. Vous pouvez toujours combattre les effets du vieillissement métabolique en faisant davantage d'exercice et en mangeant moins. La clinique Mayo dit que les femmes ont besoin de 200 calories de moins dans la cinquantaine que durant la trentaine et la quarantaine.

Essayez aussi ces 8 conseils pour vivre mieux et en bonne santé.

7 / 9
Un métabolisme peut être lent à cause d’un taux de gras trop élevé.ISTOCK/SKYNESHER

Vous avez trop de gras et pas assez de muscle

Si vous êtes en surpoids ou obèse, vous avez plus de gras que de muscle, et c'est un cercle vicieux : si vous avez moins de muscle, cela veut dire moins de calories brûlées même au repos, et moins de calories brûlées se traduisent par plus de gras. Si vous voulez brûler plus de calories au repos, vous avez besoin de plus de muscle. Et vous devez donc faire plus d'exercice. Selon le Collège américain de médecine sportive, s'entraîner avec des poids permet de dépenser davantage de calories que les exercices conventionnels. Faites aussi bien attention de manger sainement et de dormir suffisamment.

Si vous êtes fatigué, vous aurez moins d'énergie pour vous entraîner et vous aurez tendance à avoir envie de manger des aliments riches en calories. Une étude du Centre de recherche sur l'obésité de New York a établi que les gens en manque de sommeil consommaient en moyenne 300 calories de plus par jour parce que, probablement, leur corps est en quête de carburant.

Retrouvez ici les risques de l'embonpoint sur votre santé.

8 / 9
Un métabolisme peut ralentir à cause de certains médicaments.ISTOCK/GEMPHOTOGRAPHY

Vous prenez des médicaments

Certains médicaments ralentissent votre métabolisme. L'usage à long terme d'anti-inflammatoires stéroïdiens tels que la prednisone peut augmenter l'appétit et amener à la surconsommation de calories. Ces médicaments sont aussi associés à l'insulinorésistance, à l'élévation de la glycémie et au stockage du gras. Certaines études ont démontré que les antidépresseurs étaient aussi liés à la prise de poids car ils entraînent une chute du rythme métabolique basal et une montée de l'appétit.

Les bêtabloquants destinés à combattre l'hypertension ralentissent vos pulsations cardiaques, vous donnent moins d'énergie pour vous entraîner, et joueraient donc un rôle dans la prise de poids. Pour compenser les effets secondaires de ces médicaments sur votre métabolisme, mangez santé et faites de l'exercice (après avoir obtenu l'autorisation de votre médecin).

Si vous souhaitez tester des solutions plus naturelles, retrouvez ces aliments qui sont de vrais antidépresseurs naturels.

 

9 / 9
Un métabolisme peut ralentir si les calories absorbées ne sont pas suffisantes.ISTOCK/MAPODILE

Vous n'absorbez pas assez de calories

Il serait logique de penser que vous devez manger moins de calories pour perdre du poids, non ? Pas toujours ! Vous avez besoin de carburant pour faire fonctionner votre corps sous peine de voir votre métabolisme ralentir afin de conserver de l'énergie. «Votre corps va commencer à stocker du gras parce qu'il pense qu'il va manquer de carburant, explique la Dre Kimberly Lummus, de la Austin Dietetic Association. Vous allez arriver à un point où votre corps est en quelque sorte au point mort.»

Quoi qu'il en soit pas de panique! On a trouvé pour vous 25 trucs simples et efficaces pour combattre votre manque d'énergie!

Contenu original Reader's Digest