Les meilleurs aliments pour diminuer et prévenir les flatulences

Découvrez les meilleurs aliments et remèdes maison pouvant vous aider à soulager et mieux prévenir les flatulences, gaz et ballonnements.

Flatulences: les meilleurs aliments pour prévenir et soulager les flatulences.Shutterstock/Elena Elisseeva

Les aliments et remèdes maison pour mieux prévenir et soulager les flatulences

Certains aliments entraînent une plus grande formation de flatulences que d’autres, en particulier ceux qui produisent du méthane en fermentant sous l’action des bactéries intestinales : choux, salsifis, artichauts, haricots, lentilles et pois secs peuvent donner des émissions de gaz très malodorantes.

  • Faire tremper les légumineuses. Avant cuisson, le trempage des légumineuses, à l’exception des lentilles et pois cassés, pendant au moins 4 heures (ou, mieux encore, 8 heures ou plus) permet de réduire les sucres indigestes et d’attendrir les celluloses dures, qui causent les gaz.
  • Éviter les légumes de la famille du chou. Beaucoup de personnes souffrent de flatulences après avoir mangé de l’oignon, des choux 
de Bruxelles, du brocoli, du chou-fleur et d’autres membres de la famille du chou. L’ajout d’épices et aromates comme l’anis,
le gingembre, le romarin, le laurier et les graines de fenouil pendant la cuisson peut diminuer 
la production de gaz. On peut aussi ajouter
du kombu – une algue – à l’eau de cuisson.
  • Écarter certains fruits. Il faut limiter les fruits, surtout les prunes et les pruneaux, ainsi que les cerises, très riches en sorbitol, un sucre naturel pouvant donner des gaz.
  • Augmenter les fibres très graduellement. Les fibres sont certes très bonnes pour la santé, mais elles causent parfois des flatulences. Les nutritionnistes suggèrent d’augmenter les fibres graduellement et recommandent d’éviter le son et les laxatifs riches en fibres. Par ailleurs, sorbitol et autres polyols utilisés comme édulcorants peuvent occasionner des flatulences.

Comment contrer les flatulences?

Les flatulences, ou excès de gaz, causent gêne et ballonnements abdominaux, qui ne sont soulagés que par l’expulsion des gaz de l’estomac (éructation ou rot) ou de l’intestin (pet). Si la situation est embarrassante dans ce dernier cas, il reste qu’il s’agit du processus complètement naturel par lequel les bactéries intestinales agissent sur les glucides et les protéines non digérés.

Les flatulences semblent augmenter avec l’âge, sans compter que certains individus y sont plus sujets que d’autres. On peut parvenir à les diminuer en mangeant de plus petites bouchées à la fois,
 en mâchant longuement les aliments et en avalant posément les liquides. Certains spécialistes croient aussi que la réduction de la quantité d’air
dans le système digestif peut aider à prévenir
ce désagrément : ils recommandent donc d’éliminer les boissons gazeuses et chewing-gums, et de ne pas boire avec une paille.

Une infusion à la menthe ou au fenouil après le repas peut améliorer la digestion et réduire les flatulences. Il en est de même pour le yogourt, qui contient des ferments actifs. On dit que le yoga, et particulièrement
la position du genou sur la poitrine, soulage.
 Des médicaments à base de charbon, de levures intestinales naturelles ou d’argile sont disponibles en pharmacie et souvent très efficaces.

Au besoin, consultez un médecin

Parfois,
 les flatulences sont le symptôme d’une maladie ; si elles sont graves ou persistantes, elles peuvent être le signe d’une allergie alimentaire, de la maladie de Crohn, de l’intolérance au lait ou 
du syndrome de l’intestin irritable. Associées 
à une constipation récente, elles peuvent évoquer une tumeur du côlon.

Vous aimerez aussi:

Remèdes et astuces pour guérir la constipation
Gaz et maux de ventre: Les 10 pires coupables insoupçonnés
6 trucs pour améliorer votre digestion

Vidéos les plus populaires