Découvrez 25 secrets que votre patron garde pour lui

Agissez en patron si vous voulez en devenir un. Vous obtiendrez une promotion parce que vous travaillez bien. Votre collègue qui chante avec ses écouteurs sur la tête agace votre boss autant que vous. Voici d’autres choses importantes pour votre patron qu’il ne vous dit pas.

1 / 25
Le patron s'en tient aux faits.Rawpixel.com/Shutterstock

Tenez-vous-en aux faits

On peut comprendre que votre travail soit la chose la plus importante à vos yeux, mais tout le monde ne partage pas votre passion. Pour bien commencer les choses avec un nouveau client ou un nouveau collègue, soyez respectueux de son temps. Cela veut dire que vous devez être bien préparé et que vous vous en teniez à l’essentiel. «Les clients potentiels sont très occupés et n’ont pas toute la journée pour discuter d’un projet. Je m’attends donc à ce que mes employés soient concis et aillent à l’essentiel», dit Cody Schuldt, P.-D.G. de Spartan Digital. Vous pourrez toujours répondre à des questions ensuite.

Visez la promotion en essayant ces 10 moyens de vous faire remarquer par vos patrons.

2 / 25
Le patron ferme son téléphone.elwynn/Shutterstock

Fermez votre téléphone

Nous sommes très dépendants de nos téléphones, c’est un mal nécessaire d’aujourd’hui. Mais quand vous êtes en train de faire des affaires, votre téléphone ne doit pas vous interrompre. C’est un conseil sérieux. Mettez-le dans votre poche ou dans votre sac à main, ou même, laissez-le à quelqu’un d’autre: tout ce qui vous permet de ne pas surveiller vos notifications est bon. Ne vous imaginez pas que les autres ne remarquent pas que vous jetez un coup d’œil à votre téléphone ou à votre montre intelligente. Ils s’en rendent compte et ils ont l’impression de ne pas avoir toute votre attention, ce qui est impoli, explique Schuldts.

C’est correct d’avoir votre téléphone pour vérifier vos notes ou votre emploi du temps, ou pour ajouter un contact, mais si vous n’en avez pas besoin pour ce que vous êtes en train de faire, mettez-le de côté. Mettez-le en mode silencieux, pas en mode vibratoire pendant les réunions. Surtout, assurez-vous de connaître ces choses inquiétantes que votre téléphone intelligent sait sur vous.

3 / 25
Pour devenir le patron, agissez en patron.Eugenio Marongiu/Shutterstock

Si vous voulez devenir boss, agissez en patron

Votre but ultime est d’être promu? Agissez en patron, dès maintenant, dit Paula Conway, présidente du groupe Astonish Media. Soyez fier de votre travail et de votre compagnie, et surtout soyez proactif. «Mon conseil pour les employés: agissez tous les jours comme si vous administriez cette compagnie; attelez-vous aux problèmes, soyez proactifs et faites votre travail comme si vous étiez le boss. Si notre valeur est un chèque de paye, votre valeur n’est pas seulement votre travail, mais la qualité de celui-ci.»

Consultez ces choses que les ressources humaines ne vous diront pas.

4 / 25
Le patron sait que vous êtes responsable quoi qu'il arrive.Nattakorn Maneerat/Shutterstock

Vous êtes responsable, quoi qu’il arrive

«Deux choses que je ne peux tolérer: un employé qui se trouve des excuses, ou qui blâme le client ou un problème», dit Greg Dewald, P.-D.G. de Bright!Tax. «Le client a toujours raison. C’est à l’employé de s’adapter aux demandes individuelles; on ne doit pas croire qu’une seule approche satisfera tous les besoins.» Cela vous semble abusif? Dans ce cas-là, vous ne comprenez rien aux affaires.

5 / 25
Pour devenir le patron, ne dites jamais que "c'est trop difficile".g stockstudio/Shutterstock

Ne dites jamais «c’est trop difficile»

Vous croyez être honnête, mais en disant ces mots, vous signifiez que vous n’avez pas confiance en votre supérieur, que vous ne le croyez pas capable de bien distribuer les tâches et que vous ne pensez pas avoir les compétences requises. Si votre patron vous confie un travail, habituellement c’est parce qu’il croit que vous pouvez le faire avec succès. «Ma bête noire, c’est qu’un employé me dise “ça semble difficile”», confie Nneka Brown-Massey, fondateur et P.-D.G. de Innovative Supplies Worldwide, Inc. «Les mots sont forts et ils peuvent se transformer en prédiction qui va se réaliser ou semer le doute chez les autres.» La pensée positive est une habileté qui vous aidera toute votre vie.

Assurez-vous d'avoir ces compétences qui favorisent une promotion.

6 / 25
Le patron porte de multiples chapeaux dans une startups.SFIOCRACHO/Shutterstock

Les startups ne sont pas de glorieuses machines à faire de l’argent

Si le cinéma fait des startups une grande aventure financée par des «anges investisseurs» dont les membres deviennent multimillionnaires, la réalité est bien différente pour Brown-Massey. Démarrer votre propre entreprise est un travail de titan dans lequel vous mettrez des milliers d’heures et vous ne serez pas payés pendant une période qui peut être fort longue. «J’aimerais que mes employés comprennent mieux comment gérer une petite entreprise. En tant que propriétaire d’une PME, je porte 17 chapeaux différents. Je n’ai pas de personnel en ressources humaines qui s’occupe de votre salaire. Je suis seul, et c’est moi qui fais les chèques de paye.»

Lisez ces 20 citations inspirantes d'entrepreneurs pour réveiller votre leadership.

7 / 25
Le patron est toujours en avance.LuckyBusiness/Shutterstock

15 minutes d’avance = être à l’heure

C’est tellement important d’être à l’heure. Après tout, comment voulez-vous faire votre travail si vous n’êtes pas là? Mais «être à l’heure» ne veut pas seulement dire arriver pile au bon moment. Il faut avoir quelques minutes d’avance, pour David Laplante, propriétaire de Advanced HVAC. «On doit chercher à arriver au bureau 15 minutes avant de se mettre au travail. Ça vous donne un peu de jeu par rapport au trafic et aux retards possibles. Si vous arrivez au bureau à 8h45, ça vous donne quelques minutes pour prendre un café ou lire les nouvelles, ou encore prendre une profonde respiration avant de commencer votre journée de travail», dit-il.

8 / 25
Le patron sait qu'il ne récolte que ce qu'il sème.Stokkete/Shutterstock

Vous récoltez ce que vous semez

Les jobs ne sont pas toujours justes. Mais si vous ne donnez que 50% d’efforts, vous n’obtiendrez pas pleine récompense. «De moins en moins d'employés se dédient à leur travail et en sont passionnés», dit Kimmie Marek, copropriétaire de 7 Charming Sisters. «Considérez que votre travail est plus qu’un chèque de paye et je vais prendre conscience que vous êtes plus qu’un employé lambda.»

Ne soyez pas l'un de ces 13 types de collègues qui dérangent!

9 / 25
Le patron sait comment recevoir une critique.tsyhun/Shutterstock

Apprenez à bien prendre la critique

Les patrons ne vous critiquent pas parce qu’ils vous haïssent ou parce qu’ils aiment prendre les gens en faute, ils le font parce que c’est leur boulot. Être un boss, c’est aussi aider ses employés à grandir. Ils ne peuvent y arriver si vous vous croyez parfait. «Ne discutez pas chaque ligne de votre évaluation de rendement, recommande Kimmie Marek. Je veux que vous me donniez de la rétroaction sur cette évaluation, mais ne vous expliquez pas sur chaque critique constructive que je vous fais. Ça se met à ressembler à un combat... et c’est mortellement ennuyeux.»

10 / 25
Le patron sait qu'il faut partager son savoir.SydaProductions/Shutterstock

Savoir ce dont vous êtes capable ne suffit pas, il faut le partager

C’est formidable que vous soyez un spécialiste dans votre domaine, mais si vous ne pouvez communiquer vos données, vos résultats et vos plans aux autres, votre travail se cache derrière un écran, dit Lyn Hastings, V.-P. Marketing et Opérations, chez The Powerline Group. Les compétences en communication sous tout aussi importantes que les connaissances spécialisées. «La stratégie et l’exécution sont importantes, mais si vous présentez un fichier Excel sur les données de la compagnie, vous devez être capable d’expliquer ces données, pas seulement de rassembler les chiffres», explique-t-elle.

Êtes-vous fait pour diriger? Découvrez votre plus grande force selon votre signe astrologique.

11 / 25
Pour devenir le patron, vous devez cesser de vous plaindre.eggegg/Shutterstock

Cessez de vous plaindre

C’est une chose de ventiler vos frustrations sur un projet difficile à un collègue, mais si vous êtes la personne du groupe qui se plaint constamment et qui en profite pour ne pas faire son travail, ce n’est pas bon du tout. Personne n’a besoin de votre attitude négative, explique Lyn Hastings. Si vos doléances ne sont pas productives, c’est-à-dire qu’on ne peut pas y trouver remède, gardez-les pour vous. «Ma bête noire, c’est lorsqu’un employé se plaint de choses mineures au lieu d’y trouver des solutions», conclut-elle.

Vous souhaitez changer d'emploi? Retenez les questions pièges posées lors d'une entrevue d’embauche et apprenez à y répondre.

12 / 25
Le patron le présente pas un problème sans avoir réfléchi à une solution.Robert Kneschke/Shutterstock

Ne présentez pas un problème avant d’avoir réfléchi à des solutions

Oui, les patrons veulent tout savoir. Mais quand il y a des problèmes, il ne suffit pas de les nommer. (En tout cas, il vaut mieux en parler que de ne rien dire.) Présentez à votre supérieur une liste de solutions possibles, en même temps que le problème détaillé. Même s’il n’utilise pas vos suggestions, il appréciera votre attitude. «Les patrons préfèrent les gens prêts à résoudre les problèmes plutôt que les porteurs de mauvaises nouvelles. Aussi la prochaine fois que vous aurez à mentionner un problème à votre supérieur, ne vous contentez pas du seul problème», dit Heide Abelli, V.-P. senior de contenu chez Skillsoft. «Arrivez préparé avec l’information nécessaire à votre patron et vos recommandations pour l’aider à trouver des solutions.»

13 / 25
Un patron peut travailler avec tout le monde.fizkes/Shutterstock

Ne dites pas que vous ne «pouvez pas» travailler avec untel

Les gens peuvent être ennuyants, désagréables, bêtes ou difficiles. Mais s’ils sont vos collègues, vous devez travailler avec eux, à moins de harcèlement psychologique ou sexuel. Annoncer à votre boss que vous n’êtes «pas capable» de travailler avec untel lui fera prendre une attitude défavorable… envers vous! «C’est inacceptable. Il faut tenter de résoudre les conflits, dit Heide Abelli. Votre boss veut savoir que vous êtes mature et rationnel dans vos interactions avec les autres et que vous êtes capable de résoudre des conflits interpersonnels sans lui.»

On vous donne 8 raisons de ne pas faire confiance à un collègue.

14 / 25
Le patron sait que la procrastination tue des carrières.NakoPhotography/Shutterstock

La procrastination tue les carrières

Il est bon d’être conservateur quand on établit un calendrier. Il peut être tentant d’être optimiste sur les résultats – vous travaillerez alors 80 heures par semaine et imaginez que vous ne rencontrerez pas de problème… Tout le monde sera déçu si vous ne réussissez pas. «C’est tellement important de ne pas rater une échéance», pour Timothy G. Wiedman, professeur de management en ressources humaines à l’université Doane. «Démarrez rapidement vos projets de façon à ne pas être entravé par les imprévus: la procrastination tue les carrières.» Mieux vaut moins promettre et donner plus que le contraire. Vous procrastinez toujours?

Ne tuez pas votre carrière. Suivez ces conseils anti-procrastination.

15 / 25
Le patron attend de vous que vous rapportiez quelque chose qu'il sait déjà.Rawpixel.com/Shutterstock

Parfois nous attendons que vous nous rapportiez quelque chose que nous savons déjà

Tout le monde fait des erreurs et les patrons sont les premiers à s’en rendre compte. Parfois, ils verront l’erreur avant vous, mais attendront votre réaction. Que faire? «Avouez immédiatement, dit Timothy G. Wiedman. Quand vous faites une erreur, reconnaissez-le. N’attendez pas que votre supérieur s’en aperçoive. Et proposez de faire les correctifs nécessaires.»

16 / 25
Le patron vous a embauché pour vos qualités humaines.mavo/Shutterstock

On vous a embauché pour vos qualités humaines

Les machines peuvent exécuter des tâches, mais les êtres humains non seulement exécutent des tâches, mais aussi en interprètent les résultats, les communiquent aux autres, font des ajustements sur-le-champ, et apprennent de leurs expériences. Si la machine pouvait vous remplacer, votre patron ne vous aurait pas embauché. La décision de vous embaucher tient compte de vos forces sur le plan technique et humain, affirme Nikki Winston, fondatrice et P.-D.G. de Premier EliteLifestyle Management. «Il faut savoir distinguer “mécanique” et “concept”. Vous pouvez mettre à jour un tableur Excel et télécharger une entrée? C’est parfait, vous êtes capable de suivre des directives. Pouvez-vous interpréter ce qui vient de se passer? C’est là où c’est important.»

Au-delà des connaissances techniques, voici les qualités que recherche un employeur.

17 / 25
Le patron se fiche que vous ayez toujours fonctionné de la même manière.GaudiLab/Shutterstock

«On a toujours fait comme ça»: ça nous est égal

Ce n’est pas parce qu’on l’a toujours fait comme ça que c’est la meilleure façon de le faire. Il y a place à l’amélioration. Au lieu de refuser le changement, essayez de comprendre le processus et la pensée qui conduisent au changement, recommande Mme Winston. 

18 / 25
Le patron sait que le code vestimentaire à son importance.JaaoKun/Shutterstock

Oui, le code vestimentaire a son importance

Presque partout, les codes vestimentaires se sont relâchés et donnent plus de latitude aux employés de porter des vêtements confortables et d'exprimer leur personnalité au travail. Mais on ne peut pas faire n’importe quoi. C’est autant pour votre bénéfice que pour celui du client ou de la compagnie. «La perception est tout, quelle que soit l’industrie, selon Nikki Winston. Votre apparence, votre attitude et votre éthique au travail sont encore plus importantes que vos résultats.» En plus, quand vous vous habillez bien, vous performez souvent mieux; vous apportez plus de soin à votre travail et plus de fierté.

Et pourtant, le code vestimentaire formel est l'une des choses que les milléniaux ont fait disparaître.

19 / 25
Le patron attache une importance à LinkedIn.Pressmaster/Shutterstock

LinkedIn est important pour votre carrière

LinkedIn n’est pas un autre site de médias sociaux, comme Facebook ou Instagram, dans lesquels on vous amuse et parfois on vous informe. LinkedIn est votre carte professionnelle; et ce site contient votre CV. Si vous ne le mettez pas à jour, vous vous excluez. Et puis, cela donne l’impression que vous n’êtes pas professionnel. «Dans un univers où les médias sociaux sont un outil d’affaires puissant et important, vous ratez une bonne occasion de tisser des liens avec vos clients et collègues si vous n’êtes pas sur LinkedIn», dit Kelli Lampkin, directrice des ventes pour NetSuite Oracle.

20 / 25
Le patron n'a pas les mêmes urgences que vous.TATSIANAMA/Shutterstock

Vos urgences ne sont pas nécessairement les miennes

Sachez gérer votre temps pour éviter les crises des projets non terminés et des piles de courriels non lus. Vous allez naturellement demander l’aide de votre patron, qui sera heureux de mettre la main à la pâte dans un cas urgent. Mais si tout est urgent avec vous, parce que vous gérez mal votre temps, il en aura vite assez. «Il faut que vous sachiez bloquer votre temps et éliminer les distractions: éteignez votre téléphone, fermez la porte de votre bureau, fermez votre WiFi et les alertes de courriels entrants. Éliminez ce qui n’est pas urgent de ce qui l’est», dit Mike McRitchie, stratège de PME et directeur de télécommunications. «Suivez ce conseil et vous accomplirez beaucoup de choses, sans compter que les gens cesseront d’être sur votre dos.»

21 / 25
Le patron assiste à des activités d'équipe à l'extérieur du bureau.gpointstudio/Shutterstock

Assistez aux activités d’équipe à l’extérieur du bureau

Que les membres de votre équipe passent une soirée ensemble une fois par mois ou qu’ils organisent une ligue de badminton, c’est important pour votre travail et votre carrière de faire l’effort d’assister à certaines de ces activités «amusantes», même si vous n’aimez pas les soirées ni le badminton. On ne vous demande pas de devenir amis avec tous vos collègues, mais les activités d’équipe sont bonnes pour la cohésion, la communication et le réseautage. Votre patron remarquera que vous n’y allez jamais. «Je voudrais que les employés comprennent la valeur de la culture d’entreprise», dit Rob Sloan, stratège en marketing numérique de The Contemporary Agency. «Vous ne perdrez pas votre emploi si vous n’y allez pas, mais la participation à quelques activités est utile à tous.»

Voici 15 preuves que votre emploi ne vous convient peut-être plus.

22 / 25
Votre patron ne vous le dira pas, mais il est important de lire toute la chaîne de courriels.RAWPIXEL.COM/SHUTTERSTOCK

Lisez toute la chaîne de courriels

Ça peut être lassant de lire une longue suite de courriels qui s’additionnent. Les personnes qui interviennent s’attendent à ce que les récipiendaires aient lu les courriels précédents et elles n’ont pas à répéter ce qui s’est dit. Si vous ne lisez que le dernier courriel, vous allez rater des détails critiques, explique Rob Sloan. «C’est une perte de temps et ça m’exaspère d’avoir à souligner à un employé quelque chose qui a déjà été couvert», dit-il.

23 / 25
Le patron n'oublie pas vos erreurs.DragonImages/Shutterstock

Les gens n’oublient pas

C’est triste, mais c’est vrai: faites bien votre travail et les gens vous en seront reconnaissants; faites-le mal et ils s’en souviendront à jamais. Dana Barrett, journaliste à la radio et commentatrice économique, ne dit pas cela pour que vous fassiez une attaque panique. Elle vous encourage à toujours bien travailler et à être attentifs même aux clients et aux patrons qui vous semblent détenir une position temporaire. «Je voudrais que mes employés aient une vision à long terme, et comprennent que les implications de la vie ont des interactions sur leur travail. Ils doivent bien choisir avec qui bâtir des relations ou non. Je retrouve des gens rencontrés il y a 20 ans dans ma carrière et ils se souviennent de la façon dont je les ai traités.»

24 / 25
Le patron attend de vous que vous donniez des nouvelles.Subbotina Anna/Shutterstock

Donnez des nouvelles

Tous les employés doivent manquer un jour ou l’autre une journée de travail. Qu’il s’agisse d’un enfant malade, d’une blessure, d’un rendez-vous, d’un voyage de noces ou d’un autre événement de votre vie, on s’attend à ce que vous perdiez quelques journées de travail. Cependant, si vous ne rentrez pas, informez-nous. Non seulement ça dérange, mais votre supérieur va s’inquiéter qu’il ne vous soit arrivé un accident grave. «C’est ma bête noire quand un employé ne se présente pas sans donner de nouvelles. C’est pourtant simple et facile. Je ne comprends pas pourquoi certains n’informent pas leur employeur de façon adéquate», dit Joanna Douglas, propriétaire de Clean Affinity Cleaning Service.

25 / 25
Le patron est prêt à faire beaucoup pour que ses employés ne le quittent pas.bbernard/Shutterstock

Nous sommes prêts à faire beaucoup pour qu’un bon employé ne nous quitte pas

De nombreuses entreprises ont pour politique de ne pas faire de contre-offre, pour décourager leurs employés d’utiliser des offres d’emploi comme effet de levier. Mais cette politique prend le bord quand vous êtes un employé précieux. Parlez à votre supérieur si vous envisagez de changer de travail. «C’est tellement frustrant de se faire dire que vous partez pour un autre job sans être venu d’abord m’en parler pour m’expliquer ce que vous n’aimez pas et ce que vous voudriez changer», dit Paul Koger, courtier en valeurs mobilières et fondateur de Foxy Trades. «Les gens ont peur de parler à leurs supérieurs de leurs problèmes. Les employés devraient comprendre que le patron est un humain comme eux et qu’il est prêt à discuter des enjeux et aussi à faire tout son possible pour empêcher une personne de partir.»

Sachez reconnaître les signes que vous êtes dû pour un changement de carrière et voici comment vous replacer.

Contenu original Reader's Digest