Share on Facebook

12 signes révélateurs d’un climat de travail toxique

Le milieu professionnel peut avoir un impact sérieux sur votre santé. En conséquence, il est important de vous assurer qu’en plus d’aimer votre travail, vous êtes en harmonie avec les autres employés. Voici des signes révélateurs d’un climat de travail toxique et des conseils pour y remédier.

1 / 12
Un climat de travail toxique se caractérise par une tâche excessive.Lane V. Erickson/Shutterstock

Une tâche excessive

Si vous peinez à compléter votre travail du jour ou de la semaine, malgré tous vos efforts, votre tâche n’est pas réaliste. Ceci peut mener à un niveau élevé d’anxiété et des signes de dépression, explique Mayra Mendez, psychothérapeute et coordonnatrice en santé mentale au centre hospitalier Providence Saint John’s Child and Family Development de Santa Monica en Californie. «À long terme, ce trop-plein pourrait vous démoraliser, engendrer beaucoup de roulement du personnel et provoquer des cas d’épuisement professionnel», précise-t-elle. Elle recommande d’établir vos priorités par jour ou par semaine, de prévoir des pauses et de prendre des vacances, au lieu de les perdre parce que vous ne les avez pas utilisées. Accordez-vous également des temps de repos et apprenez à vous détendre avec ces 21 façons de se relaxer jour et nuit.

2 / 12
On reconnait un climat de travail toxique à horaire surchargé.Dean Drobot/Shutterstock

On s’attend à ce que vous fassiez plus de huit heures

À moins que ce ne soit stipulé dans votre description de tâche ou essentiel à votre profession, il n’y a aucune raison pour rester tard et arriver plus tôt au travail le matin, soulignent les experts.

«Des études démontrent qu’à la longue, les gens qui font constamment des heures supplémentaires sont plus susceptibles de dépression, selon Mayra Mendez. Un moyen pour combattre cette obsession toxique du travail est de se donner un répit, afin de retrouver son sens de la créativité et de résoudre pus efficacement les problèmes.»

Elle conseille de suivre votre besoin de repos et de décrocher pour vous ressourcer, couper le téléphone et rentrer chez vous le soir à une heure réaliste et bonne pour votre santé.

Faire des heures supplémentaires ne fait PAS partie de ces 10 moyens de se faire remarquer par ses patrons!

3 / 12
Un climat de travail toxique rend anxieux.Estrada Anton/Shutterstock

L’anxiété vous ronge à temps plein

L’anxiété peut découler de diverses sources, mais celle due à un climat de travail toxique peut engendrer un niveau élevé de stress et d’inquiétude. Ces 9 signes permettent de différencier une période de stress et un trouble de l’anxiété.

«Vous avez des crampes ou devenez tendus à mesure que l’heure du travail approche? Votre appétit en souffre? Tous vos maux s’accentuent?» Ce sont les questions que pose Lindsay A. Henderson, psychologue de l’application santé LiveHealth Online. «Notre corps nous donne des indices lorsqu’on a des soucis. Détectez-les et combattez ces symptômes en prenant des habitudes saines de vie, comme un horaire qui permet un sommeil réparateur, du temps pour se ressourcer et faire de l’exercice, sans oublier une bonne pause-repas tous les midis.»

4 / 12
Un climat de travail toxique se caractérise par du harcèlement.Pressmaster/Shutterstock

Intimidation, harcèlement et insultes

Le harcèlement ne touche pas que les enfants dans les cours d’école. Il peut, tout comme l’intimidation, se produire sur les lieux du travail.

On parle aussi d’insultes, d’accès de colère, d’insensibilité culturelle et de normes comportementales répressives, explique Mayra Mendez. «Établir une dynamique qui divise les gens et les isole pour leurs différences de goût ou d’opinion est inacceptable et dévalorisant». Elle conseille, si c’est votre cas, d’affronter le problème en vous adressant aux instances appropriées dans l’entreprise.

«Si la situation dégénère, demandez d’être muté loin de la personne ou du problème en jeu. Et si on ne tient pas compte de votre démarche, tournez-vous vers de l’aide juridique ou des moyens appropriés pour sensibiliser les gens et avoir le sentiment d’agir.»

5 / 12
Un climat de travail toxique est propice aux commérages.garetsworkshop/Shutterstock

Les commérages vont bon train

Le commérage est toxique en tout lieu, mais particulièrement inapproprié sur les lieux de travail. Tanya Otterstein-Liehs, coach de pleine conscience et mouvements, explique que le fait d’écouter et de se prêter aux rumeurs peut vous faire sentir manipulés et forcés à mentir.

«Évitez à tout prix le commérage au bureau, gardez-vous de l’alimenter en le dénigrant et conservez un esprit positif. Allez encore plus loin en félicitant vos collègues pour leur sens de l’éthique, leur gentillesse et leur contribution au succès de l’équipe.»

Voici 5 types de collègues toxiques et comment réagir face eux!

6 / 12
Climat de travail toxique: vous êtes obligé de dîner avec vos collègue.valoshka/Shutterstock

On insiste pour que vous dîniez avec vos collègues

Être invité à luncher avec le groupe est certainement agréable, sauf si cela provoque un malaise – ou pire des reproches – parce que vous avez prévu autre chose.

Tanya Otterstein-Liehs ajoute qu’abuser des restaurants ou des commandes à emporter peut créer des habitudes alimentaires malsaines, en plus de vous faire consommer des produits déconseillés pour la santé. «Savez-vous ce qui cause ces ballonnements et cette fatigue après une malbouffe? Vous mangez trop vite et absorbez des éléments nocifs comme une surdose de sodium», explique-t-elle.

Elle suggère plutôt un bon repas préparé à la maison à manger à la cafétéria de la compagnie et pas à votre poste de travail.

7 / 12
Dans un climat de travail toxique, tout le monde à le moral à zéro.shutter_o/Shutterstock

Tout le monde a le moral à zéro

On entend souvent des employés se plaindre et ronchonner sur les tâches à exécuter, ce qui peut être leur moyen de communiquer. Cependant, un courant trop négatif peut vite détruire l’atmosphère. «Se sentir coupable, en vouloir aux autres ou ne pas faire confiance à son patron peut vite dégénérer en climat très toxique», souligne Lindsay A. Henderson. «Restez à l’écart et évitez le tourbillon des plaintes et commérages dont vous devriez même vous dissocier publiquement.» Le «Brown-out» se caractérise entre autres par un manque de motivation. Faites attention aux 10 symptômes du«Brown-out» au travail à ne jamais ignorer.

8 / 12
Vous subissez un climat de travail toxique si vous êtes le souffre-douleur du bureau.eggeegg/Shutterstock

Le souffre-douleur du bureau

Si vous éprouvez un sentiment de malaise et hésitez à vous joindre aux conversations, surtout dans le cadre de réunions, cela peut être un signe de toxicité de votre milieu de travail. Lindsay A. Henderson explique que cette crainte est une conséquence de rebuffades passées. La pensée que quelqu’un pourrait dénigrer vos moindres propos et idées n’a rien pour vous motiver. Essayez ces 15 moyens de stimuler votre motivation.

«La réaction critique ou punitive à une idée ou à une erreur peut avoir un effet dévastateur sur la créativité, l’imagination et la motivation. Une discussion directe avec votre patron sur les moyens de mieux faire valoir vos idées pourrait être la bonne façon de débloquer la situation.»

9 / 12
Climat de travail toxique: vos proches vous trouvent changé.stockfour/Shutterstock

Famille et proches vous trouvent changé

Si votre famille ou vos amis trouvent que votre humeur ou votre attitude ont changé depuis que vous avez commencé ce travail, ne prenez pas ces commentaires à la légère.

Cette perception n’est pas fictive. «Les effets négatifs d’un milieu de travail toxique sont parfois plus visibles pour les autres que pour soi-même», selon Lindsay A. Henderson. «Au lieu de vous mettre sur la défensive, essayez de comprendre ce qu’ils ont perçu et de continuer à obtenir leur réaction et leur soutien pour surmonter votre stress au travail.»

Ces 8 signes et changements physiques montrent que le stress vous rend malade.

10 / 12
 Climat de travail toxique: ne restez pas dans le silence.Monkey Business Images/Shutterstock

Vous taisez vos problèmes psychologiques

En vertu de la loi canadienne sur l’équité en matière d’emploi, la discrimination contre des personnes souffrant de handicap physique ou mental est interdite.

Il vous faut cependant révéler votre problème pour obtenir des accommodements raisonnables, précise Stephen P. Hinshaw, professeur de psychologie à l’Université de Berkeley et de psychiatrie à l’université de San Francisco. Il suggère d’en faire part à votre conseiller en ressources humaines. «Prenez connaissance de vos droits et assurez-vous de bien comprendre toutes les facettes de votre réclamation avant de la déposer.»

11 / 12
Un climat de travail toxique se caractérise par la peur de perdre son emploi.YAKOBCHUK VIACHESLAV/Shutterstock

Vous craignez un renvoi à tout moment

«Certains lieux de travail semblent marqués par l’incertitude et un haut taux de roulement du personnel, en plus de changements permanents qui alimentent le doute chez les employés», souligne Jerry O’Keefe, directeur des programmes d’aide aux employés chez Kaiser Permanente.

Ce n’est pas une atmosphère normale ni saine. «L’inquiétude constante entourant des situations sur lesquelles nous n’avons aucune prise peut causer à long terme de la détresse physique ou psychologique. Le mieux, pour confronter ces périodes tourmentées, est d’être résilient et de concentrer vos forces sur ce qui peut être géré et bénéfique pour vous, comme bien manger et dormir, faire de l’exercice et prendre soin de votre santé physique et émotionnelle.»

Voici les signes que vous êtes dû pour un changement de carrière (et comment vous replacer).

12 / 12
Dans un climat de travail toxique, votre esprit est toujours au bureau.Halfpoint/Shutterstock

Votre esprit est toujours au bureau

«Depuis qu’on rapporte son portable chez soi tous les soirs et qu’on traîne son cellulaire partout, le sentiment de décrocher est devenu rare chez les employés, pour Jerry O’Keefe. Il est prouvé que cette attente permanente de réponse de votre part peut détériorer votre humeur et votre énergie en provoquant une augmentation des hormones du stress.»

Il recommande de tracer des limites avec votre employeur afin d’éviter de toujours rapporter du travail à la maison le soir, les fins de semaine et durant les vacances. «Établir des paramètres vous permettra de profiter de votre temps de repos pour vous remettre en forme et devenir plus efficace. Tout le monde y gagne!»

Découvrez comment stimuler votre énergie au travail.

Contenu original Reader's Digest