Share on Facebook

Xéniaux: 20 infos pour connaître cette génération

En 2017, un nouveau terme est tendance dans notre vocabulaire : les xéniaux (ou Xennials, en anglais). Mais qu’est-ce? C’est le nom que l’on donne à une nouvelle génération. Voici 20 infos pour connaître la nouvelle génération xéniale.

1 / 20
Naissance des xéniauxShutterstock

Naissance des xéniaux

Les xéniaux sont nés entre 1977 et 1983, c’est pourquoi on dit qu’ils forment une microgénération. Habituellement, les sociologues évaluent qu’une génération dure plutôt entre 15 et 20 ans. En 2017, les xéniaux ont donc entre 34 et 40 ans.

Lire aussi : Comment agir avec la génération boomerang?

2 / 20
Les xéniaux : des pontsShutterstock

Les xéniaux : des ponts

Cette microgénération peut être vue comme un pont entre deux générations plutôt contradictoires. Ils sont la zone grise entre la génération X, plutôt noire et réputée pour son pessimisme, et l’optimisme insouciant des milléniaux qu’on pourrait représenter par le blanc, car ils souhaitent réinventer leur vie. Une autre caractéristique? Ils ont vu et été conscients de nombreuses révolutions (déjà!) dans leur vie.

3 / 20
Jeunes ou vieux, les xéniaux?Shutterstock

Jeunes ou vieux, les xéniaux?

Comme, présentement, les milléniaux ont entre 25 et 34 ans tandis que les X ont plus de 40 ans. Les xéniaux, eux, ont entre 34 et 40 ans. Ils sont donc de « vieux jeunes » et de « jeunes vieux ». Pris en sandwich, ils empruntent à chacune des générations qui l’entourent les tendances qui les caractérisent. Ils ont le cynisme des plus vieux, sans être aigris, mais préservent la souplesse des plus jeunes sans être totalement insouciant.

Lire aussi : Comment paraître plus jeunes : 10 conseils faciles (et efficaces)

4 / 20
Connectés, mais pas depuis toujours!Anna Grigorjeva/Shutterstock

Connectés, mais pas depuis toujours!

La grande particularité des xéniaux par rapport aux milléniaux est qu’ils ont vécu une enfance « dehors », sans internet, les deux pieds dans la nature, au grand air! Une enfance sans Internet, quoi?. Pour eux, des bottes de pluie en plastique ne sont pas un morceau à la dernière mode, mais leur rappellent les journées à jouer dehors, beau temps, mauvais temps! Désormais, dans leur vie adulte, ils sont désormais ultra connectés et à l’aise avec les nouvelles technologies.

Lire aussi : Apprendre à se déconnecter

5 / 20
Suivre le courant technologiqueShutterstock

Suivre le courant technologique

Ils étaient « offline » et sont devenus « online » et, surtout, ils ont connu toutes les étapes de de l’accélération de la vitesse de connexion. Ils sont de la génération des « modem 56K » branchés sur une ligne téléphonique avec le bruit associé à une recherche du signal. Les milléniaux, eux, n’ont pas de souvenirs de cette tranche de l’évolution technologique.

6 / 20
De vrais livres et des encyclopédies (même!)Shutterstock

De vrais livres et des encyclopédies (même!)

Comme Google est apparu en 1998, les xéniaux ont donc fait leurs travaux de recherches au secondaire, au cégep et à l’université dans les bibliothèques. Impossible de questionner le moteur de recherche pour trouver faire une analyse littéraire sur l’ironie utilisée par Voltaire dans le troisième chapitre de Candide.

7 / 20
Leur nom dans leur courrielOne photo/Shutterstock

Leur nom dans leur courriel

On peut reconnaître un xénial à son courriel. D’abord, son nom n’est pas suivi d’un chiffre élevé (parfois même aucun chiffre!) et ils sont nombreux à garder leur compte hotmail. Aucun millénial ne peut se souvenir de la Toile du Québec ou ICQ, mais les xéniaux, oui!

8 / 20
Leur utilisation du cellulaireShutterstock

Leur utilisation du cellulaire

Bien sûr, les xéniaux se rappellent le temps où un cellulaire ne servait qu’à téléphoner! Le premier qu’ils ont tenu dans leur main devait probablement être gros comme une manette de télévision (ou même à un téléphone sans fil) ou encore un flip flop sur lequel il fallait appuyer fortement sur les touches. La Presse rapporte qu’en 1998, alors que xéniaux avaient entre 15 et 21 ans, seulement 13 % de la population avait un cellulaire. Les années ont passé et désormais, les xéniaux utilisent à souhait leur téléphone intelligent autant pour réserver leur voyage que pour draguer sur Tinder.

Lire aussi : Dépendance au cellulaire : avez-vous peur d’être séparé de votre téléphone?

9 / 20
Le bon vieux téléphoneW. Scott McGill/Shutterstock

Le bon vieux téléphone

Les gros téléphones à roulette qui faisaient travailleur leur patience chaque fois qu’ils voulaient composer un numéro (dans le temps, les 3 chiffres de l’indicatif régional n’étaient pas obligatoires si on appelait dans la même zone!)? Les xéniaux les connaissent. Plus encore que les lignes fixes au domicile, ils n’avaient pas, dans leur jeunesse, des téléphones sans fil. Ils étiraient le cordon tire-bouchonné jusque dans leur chambre pour parler avec leurs amis.

10 / 20
Des films de leur génération360 b/Shutterstock.com

Des films de leur génération

Quand les films E.T. et les Goonies sont sortis, ils ont eu peur (réellement!) en les regardant. Ensuite, comme films d’épouvante, ils ont regardé, à l’adolescence, Freddy, Chucky et Portergeist. Ils sont nés en plein durant la sortie de la trilogie de Star Wars et parmi les films qui ont marqué leur imaginaire (et vus à l’époque même où ils sont sortis!), on retrouve La guerre des tuques (1984), Indiana Jones (1984), les Gremlins (1984), Retour vers le futur (1985), Roger Rabbit (1988), etc.

11 / 20
Les série téléShutterstock

Les série télé

Les xéniaux ont regardé Passe-Partout, le club des 100 watts, Chambres en ville, Watatatow, Friends et bien d’autres séries télé. Beaucoup se souviennent même de l’heure de diffusion de certains classiques dans lesquels ils puisent (et utilisent encore) de nombreuses références. Ils ont connu la première mouture d’émissions qui, aujourd’hui sont reprises avec la mention « nouvelle génération » comme c’est le cas pour Beverly Hills 90210, Degrassi et Full House.

12 / 20
Musique d’époque xénialeAxel Bueckert/Shutterstock

Musique d’époque xéniale

Ce qu’ils écoutaient (ils ont connu les vrais débuts de Michael Jackson et de Boy George avant d’écouter les New Kids On The Block, Mitsou, les B.B. – sans Ludovic! — et autres groupes et vedettes!), ils le faisaient avec leur walkman… préférablement le jaune de Sony! Aussi, ils confectionnaient eux-mêmes des cassettes avec un mélange de toutes leurs chansons préférées enregistrées à la radio… avec le bruit de fond qu’on peut imaginer! Et s’ils étaient chanceux, leur baladeur était « autoreverse »…

13 / 20
Copier avant d’être conscientiséShutterstock

Copier avant d’être conscientisé

Ils n’en sont pas fiers, mais les xéniaux ont copié de nombreux CD et téléchargeaient aussi leur musique sur Napster avant de devenir plus éthique et consciencieux. Désormais, ils paient leur abonnement à Netflix pour suivre leurs séries préférées. Autre temps, autres mœurs!

14 / 20
Les jeux de société et les jeux vidéoShutterstock

Les jeux de société et les jeux vidéo

Les xéniaux ont joué à Guess Who, aux hippopotames qui mangeaient des billes, à Puissance 4, etc. Et pour les jeux vidéo, bon nombre de xéniaux ont d’abord fait leur premier pas sur une console Atari. Q-Bert, Pac Man, Donkey Kong sont des rappels qui les font sourire. Ensuite, ils ont connu le vrai premier Nintendo gris (et non l’édition vintage lancé il y a quelques mois!) et ont supplié leur parents de leur acheter un GameBoy.

15 / 20
Les jouets de leur époqueKeith Homan/Shutterstock

Les jouets de leur époque

Sur leur liste pour le père Noël, les xéniaux ont commandé des personnages de Fraisinette, les premiers jeux Transformers, des Pouliches, des toutous Câlinours, des 33 tours de Nathalie Simard (dont bon nombre avait sa coupe de cheveux de l’époque!) et le fameux tourne-disque brun et beige de Fisher-Price. Et le summum consistait à avoir des vêtements, un sac d’école, un thermos ou une boîte à lunch à l’effigie de leurs héros.

16 / 20
Nostalgie sympathiqueStepanPopov/Shutterstock

Nostalgie sympathique

Envers tout ce qui touche leur enfance, les xéniaux ont gardé une nostalgie sympathique. Nombreux ont chanté des berceuses issues du répertoire de Passe-Partout et revoient avec bonheur, année après année, le film La Guerre des Tuques qui passe comme un rituel chaque Noël à Ciné-Cadeaux. Ces souvenirs les font sourire et réchauffent leur cœur. C’est la belle époque, mais ils continuent tout de même d’aller de l’avant!

17 / 20
Génération contestéeAlan Sheldon/Shutterstock

Génération contestée

Comme mentionné au # 1, les xéniaux sont une microgénération qui empiète sur deux autres. Dan Woodman, le sociologue australien qui s’est penché sur la question, affirme que les gens qui sont nés à une même époque – même sur un court laps de temps – partagent le même contexte social et les mêmes grands événements qui ont marqué leurs expériences de vie. Même si certains contestent la pertinence de donner un nom à cette pseudo-génération, cette caractérisation a permis à beaucoup de xéniaux de comprendre pourquoi ils sentaient qu’ils étaient incapables de bien se définir, ni complètement X, ni totalement des milléniaux.

Lire aussi : 20 questions pour mieux se connaître

18 / 20
Prénoms xéniauxShutterstock

Prénoms xéniaux

Si vous vous appelez Annie, Éric, Isabelle, François, Caroline, Patrick, Mélanie, Sébastien, Nathalie, Yannick, Karine, Martin, Marie-Ève, Mathieu, Catherine, Marc-André, Julie ou Steve, il y a de fortes chances que vous soyez un xénial. Ce sont les prénoms les plus répandus à l’époque. Qui sait, si, un jour, ils redeviendront en vogue?

19 / 20
Les xéniaux QuébécoisSylvain Beauchamp/Shutterstock

Les xéniaux Québécois

Au Québec, les 34-40 ans représentent environ 800 000 personnes, soit environ 10 % de la population totale. « Être pris en sandwich » semble être leur lot : nombreux sont des travailleurs qui essaient de jongler avec la conciliation travail-famille tout en s’occupant aussi de leurs parents vieillissants.

20 / 20
Des xéniaux célèbresShaun Jeffers/Shutterstock

Des xéniaux célèbres

Entre 1977 et 1983, bien des xéniaux célèbres ont vu le jour. C’est le cas d’Emmanuel Macron, Orlando Bloom, Liv Taylor, Louis-José Houde, Asthon Kutcher, Zooey Deschanel, Ryan Gosling, Beyoncé, Serena Williams, Mika, Chris Hemsworth, Philippe Pond, Kate Middleton et le Prince William.

Lire aussi : 20 idées pour prendre soin de soi

 

Vous aimerez aussi:

27 choses de la vie que vous devez savoir pour devenir adulte

13 choses que vous devez savoir sur le sexe durant votre quarantaine

8 problèmes de santé sexuelle dont les hommes milléniaux ne parlent pas (à tort !)

13 changements alimentaires pour être en super forme à la quarantaine