Share on Facebook

Nouvelles du monde de la médecine

De l’importance de la vitamine D en passant par la qualité de l’air dans les maisons de retraite, nous vous présentons en vrac les plus récentes nouvelles issues de l’univers de la santé.

1 / 4
Un faible taux de vitamine D serait lié au déclin des fonctions cognitives, à la dépression et aux maladies cardiaques.Shutterstock

1. La vitamine D: un gage de santé pour les personnes âgées

Le risque de carence en vitamine D croît avec l’âge, entre autres parce que la peau ne l’absorbe plus aussi bien. Des chercheurs de l’Université Loyola à Chicago ont établi une corrélation entre un faible taux de « vitamine du soleil » et des troubles courants chez les personnes âgées – déclin des facultés cognitives, dépression, ostéoporose et maladies cardiaques.

2 / 4
Les hommes perdent la mémoire plus vite.Shutterstock

2. Les hommes perdent la mémoire plus vite

La perte de mémoire n’est pas toujours signe de démence. C’est souvent la simple conséquence du vieillissement. Toutefois, si les deux sexes sont touchés, selon une étude de la clinique américaine Mayo, les hommes sont plus affectés que les femmes après 40 ans. À 60 ans, leur hippocampe est nettement plus contracté que celui des femmes.

3 / 4
Mauvaise qualité de l'air dans les maisons de retraite.Shutterstock

3. Mauvaise qualité de l’air dans les maisons de retraite

Une étude publiée dans le European Respiratory Journal a mesuré la pollution de l’air dans 50 maisons de retraite en France, en Grèce, en Italie, en Pologne, en Suède, en Belgique et au Danemark. Celles de Grèce montraient le taux le plus élevéde particules en suspension et de dioxyde d’azote, celles de Belgique et du Danemark, les plus grandes quantités de formaldéhyde et d’ozone. La qualité de l’air répondait aux normes sanitaires internationales, mais la présence de certaines particules serait responsable de troubles respiratoires comme l’essoufflement, la toux chronique et les maladies pulmonaires obstructives chroniques.

4 / 4
Le traitement hormonal de substitution accroît le risque de cancer.Shutterstock

4. Le traitement hormonal de substitution accroît le risque de cancer

Pour diminuer les bouffées de chaleur et autres symptômes de la ménopause, le traitement hormonal de substitution (THS) est rarement prescrit plus de cinq ans en raison de ses risques à long terme. Une récente méta-analyse de 52 études portant sur 21 488 femmes dans le monde donne toutefois à penser que, même pour une durée inférieure à cinq ans, le risque de cancer ovarien est accru. L’utilisation à court terme reste quand même préférable à la prise de longue durée, et ce type de cancer demeure rare : environ 6,8 cas sur 100 000 à l’échelle mondiale.

Question santé

Qu’est-ce qu’un scotome?

  1. Une inflammation causée par une carence en vitamine A.
  2. Une éruption causée par le sumac vénéneux.
  3. Une tache noire ou aveugle dans le champ visuel.
  4. Une moisissure cancérigène présente dans les vieilles maisons.

Réponse: C. Le scotome est une tache aveugle au milieu d’un champ visuel normal. Il peut avoir diverses causes dont la sclérose en plaques, une lésion rétinienne ou la dégénérescence maculaire due à l’âge.

 

Vous aimerez aussi:

Les meilleurs conseils santé

5 repas riches en vitamine C

Le traitement hormonal est-il risqué?