7 trucs pour prévenir l’ostéoporose

Deux millions de Canadiens souffrent d’ostéoporse. Inévitable lorsqu’elle est héréditaire, il existe néanmoins plusieurs moyens efficaces permettant de prévenir son apparition.

7 trucs pour prévenir l'ostéoporose

Comment mieux prévenir l’ostéoporose?

Sauf dans le sens métaphorique, il est peu probable que vous ressentiez quoi que ce soit jusqu’aux os. C’est ce qui rend l’ostéoporose si difficile à diagnostiquer. Des deux millions de Canadiens qui en sont atteints, plusieurs centaines de milliers ne s’en doutent pas.

Exercices, soleil et nutrition pour des os solides

Le risque de fracture augmente après 50 ans, mais la plupart des individus ont alors acquis une mesure d’immunité sans le savoir. Pour avoir des os solides, il faut avoir fait des exercices de mise en charge (course à pied et soccer, par exemple) dans sa jeunesse (dès 11 ans), s’exposer au soleil pour stimuler la sécrétion devitamine D et manger beaucoup d’aliments riches en calcium (laitages, légumes à feuilles vert foncé).

« La nutrition joue un rôle crucial dans le développement osseux, surtout chez les enfants et les adolescents », souligne Alexandra Papaioannou, membre du conseil scientifique d’Ostéoporose Canada. Elle recommande un suivi attentif de cette maladie qui rend les os cassants. Un homme atteint sur cinq et une femme sur trois subissent une fracture. Pis, les deux tiers des lésions à la colonne vertébrale causées par l’ostéoporose ne sont jamais diagnostiquées, car on les associe au tassement et aux maux de dos liés au vieillissement.

Réduire le risque de chutes par l’exercice

Les nouvelles directives nationales sur l’ostéoporose mettent l’accent sur ce qu’il faut faire pour prévenir non seulement cette maladie, mais aussi les chutes qui causent la plupart des
fractures. Car l’ostéoporose est parfois inévitable. « Quarante pour cent des cas sont héréditaires », note Mme Papaioannou.

En faisant de la marche, des poids et haltères et des exercices comme le taï-chi, qui développe le tonus musculaire et l’équilibre, il est possible de réduire le risque de chute.

« C’est à 40 ans qu’il faut s’y mettre pour prévenir les accidents à 70 et 80 ans. »

Vidéos les plus populaires